AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782915419023
80 pages
Éditeur : BFB (02/02/2005)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :

New York, 1904 : Janey, jeune femme de la bourgeoisie aisée apprend que sa mère était une certaine Calamity Jane. Dès lors, Janey voudra savoir : qui était Calamity, cette femme curieuse, hors norme, qui lui lègue des lettres écrites pendant sa vie d'aventurière mais jamais envoyées ? Janey part dans l'Ouest, sur les traces de sa mère, Calamity.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Myriam3
  28 janvier 2017
J'avais lu, il y a deux ans, le premier tome de Martha Jane Cannary (la vie aventureuse de celle que l'on nommait Calamity Jane) de Christian Perrissin et j'avais été fascinée par ce destin de femme.
Cette bande dessinée-ci est librement inspirée de Lettres à ma fille, correspondance de Calamity Jane avec sa fille. L'auteur tente de reconstituer la vie de cette femme par la quête que fait sa fille à travers les Etats-Unis; témoignages et extraits de lettres vont lui permettre de rassembler des bribes de vie.
Le livre est assez intéressant dans le sens où il dessine les Etats-Unis, et en particulier l'Ouest à la fin du 19ème siècle, sa violence, et la place donnée aux femmes.
On jette un oeil sur cette route tracée vers l'ouest, la ruée vers l'or, les trappeurs, les cowboys, la violence, la prostitution. C'est aussi un portrait pudique de cette femme qui as essayé de vivre comme un homme et qui a tenu secrète la naissance de cette petite fille à laquelle elle a tant pensé par la suite.
C'est une BD agréable à lire mais courte, une approche plus qu'une vraie biographie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Erik_
  17 novembre 2020
J'avais adoré Martha Jane Cannary. Cependant, il était difficile de faire mieux sur le même sujet à savoir celle qui a marqué la conquête de l'Ouest. Il n'en reste pas moins que cette bd est pas mal. La lecture est assez plaisante malgré la sobriété du dessin en noir et blanc.
La fille de Calamity part à la recherche de ses racines pour découvrir qui était sa vraie mère. Elle ne l'a appris qu'au décès de celle-ci. On va faire alors un tour du côté de Deadwood. Elle acceptera ce qui est arrivé en mêlant souffrance et pudeur.
Bon, d'un point de vue historique, les lettres à sa fille sont un canular. Calamity n'aurait pas eu de fille et était analphabète. Il reste qu'on a bien voulu le croire pour renforcer le mythe.
Commenter  J’apprécie          00
Lilou789
  06 décembre 2015
Un petit roman graphique sympathique mais qui laisse sur sa faim. Janey, la fille de Calamity Jane, qu'elle n'a pas connu, part sur les traces de sa mère. Elle rencontre des personnes qui l'ont rencontré et connu et lui livrent le peu d'informations qu'ils ont. Femme très secrète, la légende de l'Ouest américain restera un mystère, même à l'issue de la lecture.
Le graphisme est de qualité, assez épais, ce qui le rend chaleureux.
Une lecture agréable, mais qui s'apparente plus à une quête personnelle, qu'à une biographie du personnage légendaire.
Commenter  J’apprécie          10
zazimuth
  06 septembre 2010
Le thème me plaisait car j'aime les personnages de femmes libres. J'avais noté, il y a longtemps déjà, sur ma liste à lire les Lettres de Calamity Jane à sa fille mais sans avoir l'occasion d'aller plus loin, j'ai donc découvert que sa vie n'avait pas été rose du tout. le livre, qui se présente comme romancé à partir des lettres originales, met en scène la fille de Calamity découvrant l'identité de sa mère à la mort de celle-ci qui l'avait fait adopter toute bébé par un couple de gens riches. Janey part donc sur les traces de sa mère et interroge les gens qui l'ont connue dans l'Ouest...
C'est un très beau libre qui rend hommage à cette femme qui avait choisi de vivre comme un homme à une époque où les femmes étaient dépendantes de leur mari après l'avoir été de leur père.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Lilou789Lilou789   06 décembre 2015
Calamity Jane. Oui, bien sûr, je me souviens d'elle. Elle était imposante. Grande et timide. Et pourtant... Elle semblait presque timide.
Commenter  J’apprécie          00
Lilou789Lilou789   06 décembre 2015
- Faut pas pleurer mon p'tit. Elle pleurait pas, elle ! Elle gueulait. Elle cassait tout dans la baraque !
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   17 novembre 2020
La plus grande calamité pour l'état c'est lorsque les gens sont tous progressistes.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : calamity janeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1117 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre