AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020915854
352 pages
Éditeur : Seuil (17/04/2008)
Résumé :
Les personnages habitent ces cités nouvelles qui entourent le cœur de Tokyo et où perdurent des coutumes étranges. Leur histoire s'ouvre sur une série de veillées funèbres, elle se superpose aux événements de la mémoire collective. Une fatigue, un effroi, un humour culminent ici dans l'éclatement de la bulle économique, la guerre du Golfe et les prémices de la vieillesse, hospitalisations ou décès de proches. Ils sont quatre à se croiser comme par hasard en des lieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mariecesttout
  07 avril 2014
J'ai lu ailleurs, après lecture et en cherchant quelques avis sur cet auteur japonais:" Furui Yoshikichi est un écrivain "exigeant"."
Voui.Beaucoup trop pour moi, surtout au moment où j'ai lu ce livre. Car je l'ai lu..le problème est que je n'ai pas compris grand chose. Trois personnages et le narrateur se rencontrent de temps en temps , évoquent des souvenirs, et le fond du problème évoqué est le temps. le narrateur qui vient de subir une intervention chirurgicale a l'impression que ce temps a éclaté, qu'il ne parvient pas à en rassembler les traces:
"Mais oublier valait mieux que de n'en avoir rien su, me rassurai-je selon une logique qui m'échappait à moi-même".
Oui. Peut être . Enfin, ça se discute, parce que plus il est perdu, plus il reprend à zéro , il lui faut de l'ordre dans le temps. Et c'est très difficile car les souvenirs sont peu fiables.
Et page après page, il recommence..
Je parle quand même de cette lecture parce que il me semble que c'est un roman brillant dans lequel je ne suis absolument pas entrée..Et que j'aimerais qu'un amateur de littérature japonaise m'en dise un peu plus.
J'ai trouvé une critique sur Remue net qui dit ceci:
"Dans ce roman les événements sont des impressions, des traits, des pensées très précis et très fugitifs, rapprochés par la mémoire et par la rêverie - un homme regarde un micocoulier, un adolescent regarde un gingko - la phrase est sans cesse entre l'intuition au présent et la réflexion après coup. le narrateur ne lâche rien, pas la moindre sensation, il veut tout comprendre, tenir ensemble, son enquête ne s'arrête jamais et nous sommes emmenés par cette énergie tout au long des 350 pages.
 C'est d'une beauté qui tient à rien. On est submergé d'émotion par surprise. On ne sait même pas ce qu'on a compris."
Allons bon. Ca ne m'a guère avancée..
Je n'ai pas été submergée d'émotion , et je sais que je n'ai rien compris..
Mais???


Lien : http://remue.net/spip.php?ar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
AmyFarrah
  15 novembre 2019
J'ai abandonné la lecture de ce récit au bout de 85 pages car je n'arrivais pas à me concentrer suffisamment pour suivre le fil de la narration, très floue, et la deuxième difficulté était la longueur des phrases. Un abandon à regret car j'aime beaucoup le personnage du narrateur, un vieil homme introverti et rêveur dont la réflexion sur la société est très intéressante. Par ailleurs, les descriptions de lieux sont poétiques et très évocatrices d'un mode de vie plus lent et contemplatif que celui d'aujourd'hui. de belles images d'arbres, de promenades près d'un canal par exemple. A regret donc, mais pour le moment je laisse tomber.
Commenter  J’apprécie          33

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
chrysalidechrysalide   15 novembre 2014
Et il me dit alors cette chose étrange :
- Oui, et si je reste trop longtemps sans t'appeler, tu te diras : pas possible ! ce type est mort. Oui, c'est une bonne idée. On n'y est pas encore mais pas loin, vois-tu, petit à petit, on y arrive.
(...)
C'est bien comme ça. Tu te diras : voilà, ce type est peut-être mort. Mais tu n'iras pas pour autant prendre au fond du tiroir ma carte de visite et téléphoner à mon travail pour t'en assurer. Mort ou vif, tu serais bien embarrassé pour répondre. Et alors, petit à petit, ça devient pour toi comme si tu fréquentais un mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AmyFarrahAmyFarrah   11 novembre 2019
Un instant, je crus distinguer les ravages de la passion amoureuse sur ce visage de jeune homme tourmenté qui me fit l'effet d'une rareté, une chose qu'on ne voit plus de nos jours. Il était bel et bien perdu dans ses pensées, lorsque, jetant devant lui un regard endormi, il m'aperçut en train de l'observer et me fit signe d'un air gêné, avant de disparaître à nouveau derrière les voyageurs qui venaient de monter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AmyFarrahAmyFarrah   11 novembre 2019
Le parfum des pruniers se répandait dans le wagon. Je ne les avais pas encore vu fleurir cette année, mais depuis ma jeunesse j'étais sensible à leur parfum nocturne. Soudain je le flairais dans un lieu fermé, dans une salle de réunion quelconque ou dans un bar, pensant que je me faisais des idées sans doute, puis une fois dehors je remarquai çà et là quelques fleurs inattendues.
Commenter  J’apprécie          10
AmyFarrahAmyFarrah   11 novembre 2019
Il m'avait téléphoné hier, dit-il, pour me transmettre la proposition de Fujisato de se voir tous les trois prochainement. Au lieu de ça nous avions parlé du beau temps, puis je lui avais posé une question qui avait amené la conversation sur la grippe, et de là, parlant de sueur, nous avions dévié vers l'homme qui s'essuyait le front dans la gare de l'aéroport.
Commenter  J’apprécie          10
AmyFarrahAmyFarrah   11 novembre 2019
Le cerisier du petit étang était maintenant au milieu de sa floraison, arbre mort et brisé jusqu'au bout de ses grosses branches, mais sur les extrémités noueuses des branches plus petites ouvertes comme de fines ombrelles blanches déployaient une splendeur juvénile.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature japonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
511 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre