AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Faustina Fiore (Traducteur)
EAN : 9782290016275
443 pages
Éditeur : Baam ! (03/06/2009)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 130 notes)
Résumé :
Le père de la jeune Cat est un ange de catégorie inférieure. Lorsqu'elle le retrouve mort, assassiné, elle n'a pas le moindre doute : seule une épée démoniaque a pu l'occire. Elle se jette alors corps et âme dans sa quête de vengeance : elle veut retrouver l'assassin de son père et lui rendre la monnaie de sa pièce. Lors de son enquête, elle croise le bel Angelo, démon de son état. Ce dernier, intrigué par cette jeune femme, fera tout pour l'aider... jusqu'à démante... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
kllouche
  10 septembre 2011
Deux cierges pour le diable est un roman bien mené qui pâtie malheureusement de nombreux défauts stylistiques. En tout cas , je me suis décidée à le lire avant les autres bouquins qui patientent gentiment dans ma PAL parce que Laura Gallego Garcìa est un auteur espagnol et que ça change beaucoup de la littérature américaine.
Le début de la lecture est un peu laborieux. L'auteur a un style vraiment particulier qui fait qu'il est difficile de se confondre avec l'héroïne. L'histoire est bien plus originale que ce que j'ai lu ces derniers temps. Néanmoins, je mets un gros bémol pour le style d'écriture. Il arrive souvent à notre héroïne de s'adresser directement à nous ses lecteurs du genre « vous vous souvenez ? Je l'ai dit trois pages avant ! ». Apparemment, l'auteur s'inquiète pour notre mémoire. Ou alors est ce parce qu'elle-même trouve que les évènements arrivent tellement sans liens qu'elle a peur qu'on n'ait pas tout suivit ? La preuve en est qu'à la fin de l'histoire, le bébé d'Astaroth et Gabriel a les yeux d'un vieil or. Il a fallu que je relise le début du roman pour comprendre qu'en fait la Catherina bis est une réincarnation de la première. de plus, j'ai noter quelques fautes de concordance de temps comme « Personnellement, je n'ai pas l'impression qu'il a changé le moins du monde. » au lieu de « ait changé ». J'ignore s'il s'agit d'une faute dans la traduction ou si c'est comme ça dans la version espagnole. Mais on finit par réussir à passer outre et à se laisser porter par l'histoire. Pour une fois, j'aime beaucoup les prénoms choisis : Catherina « Cat », Angelo, Juan Pedro « Jipé ». En même temps, j'adore les prénoms espagnols bien plus jolis à l'oreille que les Steven et Stacie. Ensuite, je trouve malvenu dans un roman d'utiliser ce genre de chose « Je commence à prendre un looooong bain dans une imeeeeense baignoire. » (p.138) pour mettre en valeur des éléments. Même si c'est Cat qui parle, je trouve que ça fait très mauvais effet. Toujours en matière de stylistique, quelqu'un peut-il m'expliquer le sens et la grammaire de cette phrase : « - nous n'avons pas le marches. » (p.140) ? Cette réplique m'a vraiment perturbé. Même avec la suite, ça n'a aucun sens. Une faute de frappe ? Je ne vois pas ce que ça pourrait être. J'ai remarqué plusieurs problèmes du même genre et ça m'a pas mal gênée.
Un autre élément qui m'a perturbée est la disparition totale du personnage de Jipé. Il n'apparaît qu'au début pour héberger l'héroïne le temps d'une nuit et une fois qu'Angelo lui a annoncé que Cat est morte, il se volatilise. En fait, je ne vois vraiment pas à quoi il servait. Il n'a pas eu un rôle important, n'a réalisé aucune action déterminante pour l'histoire. L'évolution de la relation entre Cat et Angelo est vraiment bien menée. Elle n'est pas trop mise en avant et ne surpasse pas l'intrigue autour de la destruction de la race humaine. C'est juste comme il faut. J'ai trouvé la mythologie des anges et des démons bien exploitée. On ressent d'ailleurs toute la complexité des relations entre anges et démons. Ils se haïssent mais trouvent quand même des terrains d'entente. J'ai bien aimé l'aspect implacable des anges et la cruauté des démons : ça leur convient parfaitement. Et l'histoire d'Azazel est assez bouleversante parce qu'on comprend les motivations de chacun mais au final on se dit que tous les partis ont fait les mauvais choix. Ils parviennent à se comprendre Les modifications relatives à la religion et la présence de Dieu ne m'ont absolument pas dérangée. Qu'on soit croyant ou pas, on comprend vite que l'auteur ne revendique aucune légitimité et on voit bien qu'elle n'a pas l'intention de nous y faire adhérer. C'est divertissant de mettre en scène des personnages bibliques, j'ai bien aimé !
Malgré un style d'écriture moyen, on s'habitue vite et on se laisse emporter par les histoires de complots entre anges et démons. L'histoire est au final agréable à lire. Je suis quand même bien contente que pour une fois il n'y ait pas de suite. La fin est assez satisfaisante pour qu'on en garde un bon souvenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Luna05
  20 mars 2010
Depuis le temps que ce roman m'attendait sur mon étagère, je me suis enfin décidée à le parcourir.
Même si le résumé esquisse à priori une simple vengeance, l'histoire s'avère bien plus complexe que prévus cachant de noir desseins n'impliquant pas seulement l'héroïne Cat mais l'humanité toute entière.
Ce fut le tout premier roman de Laura Gallego Garcia que je lisais et je dois dire que je n'ai pas été du tout déçue. Son style d'écriture peut déstabiliser au début mais on s'y habitue très rapidement. Cat, au début du roman s'adresse directement aux lecteurs rendant cette lecture simpatique ainsi que son héroïne, de plus lorsqu'elle nous parle, nous vivons les faits en même temps qu'elle ce qui nous rapproche un peu plus de l'action en cours et nous transmet un ressenti de lecture atypique.
Cette auteur nous présente un monde contemporain avec une vision originale et inventive de l'origine de la création. Tour à tour apparaissent des êtres dont les noms ne sont pas inconnus car sités dans la bible: anges, archanges et seigneurs des ténèbres seront bien présent.
Les anges protégeant la création et les démons la détruisant, ces êtres peuplant la terre s'affrontent à chaque rencontre dans des duels à mort afin de maintenir l'équilibre fragile entre les ténèbres et la lumière. Un récit prenant et stimulant nous rappelant à quel point l'homme, peut créer, améliorer, transformer, s'approprier et détruire; être capable du meilleur comme du pire.....
Beaucoup de personnages apparaitront donc dans ce roman, ils seront aux choix: simpatiques, amusants, énervants, détestables mais personnes ne laissera indifférent. Pour éviter toutes révélations je n'en citerai que deux, les principaux.
Cat est une jeune fille de 16ans étant en partie d'essence angélique par son Père. Elle décide suite à la mort de ce dernier assassiné de le venger. Héroïne fonceuse, intrépide, têtu, intègre et aussi très drôle de par ses remarques et attitudes colérique. Un personnage sans nul doute très attachant qui fera verser une larme aux plus sensible d'entre vous.
L'autre personnage principal revient à un démon nommé Angélo, quelle ironie! Ce jeune homme, qu'en apparence, sera l'allié de Cat malgré lui. Au début il acceptera de l'aider par ennuis puis plus tard par obligation et pas des moindre, à la fin du chapitre 6 se produira une tragédie qui remettra tout en question. J'ai trouvé ce passage dur et inattendu! Encore sous le choc, j'ai eu quelques appréhensions quant au devenir de la suite de l'histoire mais, j'ai heureusement été agréablement surprise malgré la tournure qu'ont pris les évènements rendant la fin impossible a anticiper pour ma part.
La relation entre Cat et Angelo était assez amusante à suivre car, malgré l'essence démoniaque coulant dans les veines de ce démon, on ressentait au travers de ses attitudes froides, cassante et désinvolte de l'affection et attachement pour la jeune fille. Quant à Cat, sa vision envers Angelo évoluera jusqu'à ce qu'elle prenne conscience des sentiments qu'elle éprouve pour ce démon qui l'exaspère. Deux personnages dont l'interaction en font un duo très touchant.
Ce roman a été finement bien mené du début à la fin et, quelle fin!!! Un dénouement émouvant avec une note d'espoir en demi teinte. Un livre que j'ai eu plaisir à suivre pour son thème rafraichissant, passionnant et ses personnages marquants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yumiko
  27 juillet 2012
Je n'aurais jamais lu ce livre s'il n'avait pas fait partie du baby challenge bit-lit. le thème m'intéressait très peu et le résumé ne me donnait pas vraiment envie de le lire. Je l'ai commencé sans conviction et finalement j'ai été très surprise.
Ce livre raconte l'histoire de Cat, fille d'un ange, qui part à la poursuite de l'assassin de son père. Cette jeune fille sans grand intérêt et exaspérante par moment, s'avère souvent ennuyeuse à suivre. Sa façon de revenir toujours sur ses ressentis et à décortiquer tout ce qui lui arrive n'aide pas à l'apprécier et encore moins à se sentir proche d'elle. le pire c'est son habitude à énumérer les choses en plusieurs point, c'est agaçant au possible.
La première partie du livre est le miroir de son héroïne: plat, ennuyeux, sans intérêt. Là vous êtes en train de vous dire: il est clair qu'elle a détesté ce livre. Eh bien pas du tout! Etonnamment, le niveau du récit augmente dans la deuxième partie, quand l'histoire commence vraiment à décoler et qu'on va au-delà de la mise en place de l'histoire.
Cette deuxième partie est enclenchée par un événement inattendu (non non je ne vous dirai rien :P), événement qui a su capter mon intérêt et rendre l'héroïne plus attachante. Dès lors j'ai apprécié ma lecture, même si le livre reste en-dessous de bien d'autres romans, principalement à cause du style de l'auteur.
Un autre point qui m'a plu, c'est Angelo. Ce démon est très intéressant et il reste encore bien des zones d'ombre et des questions à la fin du livre. Il fait sans difficulté de l'ombre à Cat, portant tout l'intérêt du récit sur ses épaules. Heureusement qu'il était là et que sa personnalité est bien trouvée et bien amenée.
Deux mots sur l'histoire en elle-même. Certains rebondissements vers la fin sont accrocheurs et m'ont surprise. Par contre, j'avais un peu des difficultés à m'intéresser à la guerre anges – démons et à leur histoire respective, peut-être aussi parce que les explications reviennent souvent sous forme de radotage d'informations déjà données. de quoi perdre l'attention du lecteur.
Au final, beaucoup de points négatifs mais des points positifs qui arrivent à nous en faire oublier certains (mais pas tous). Cela fait de cette histoire un livre qui se lit bien, mais sans être un roman exceptionnel. Un moment que l'on passe plus agréablement avec un intérêt grandissant une fois passée la première partie, mais une lecture qui ne marque pas et qu'on oublie très vite une fois le livre refermé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire-une-passion
  21 juillet 2013
J'avoue que pour ce livre, j'ai d'abord craqué sur la couverture avant de lire le résumé. Quelque chose dans l'image m'a de suite plu (sûrement la fille de dos avec une épée.). Puis j'ai lu le résumé et là je me suis dit qu'il fallait que je le lise. Et je l'ai emprunté à mon boulot. En parallèle, je lisais un livre qui était assez dur à comprendre et comme en rentrant du travail, j'avais besoin d'une lecture tranquille, sans prise de tête je me suis dis que ce serait l'idéal.
Et je n'ai pas été déçue ! Bien qu'il y ait eu des moments de flottement et un peu longs, à chaque fois l'auteure trouvait le moyen de remonter la pente en lâchant un événement auquel on imaginait pas faire face. Croyez-moi, j'ai eu plusieurs fois les yeux exorbités à me dire « non, elle n'a pas osé le faire ?! ». Eh bien si ! Et je dois dire que dans un sens, c'est ça qui m'a fait encore plus apprécier le livre. Bon, ce n'est pas un coup de coeur, contrairement à beaucoup d'après ce que j'ai entendu, mais j'ai passé de très bons moments en compagnie de Caterina, dite Cat.
Parlons un peu d'elle. Cat est une jeune fille de seize ans, humaine, mais fille d'un ange. Elle ne vit qu'avec son père, car sa mère est morte lorsqu'elle était bébé. du coup, elle n'a aucun souvenir d'elle mais n'en demande pas non plus vraiment à son père, voyant qu'il en souffre. Il y a quelques années, son père lui a avoué qu'il était un ange. Étant petite, (si je me souviens bien elle avait aux environs de sept ans) elle l'a cru. Normal, quand on est petit on aime rêver, alors avoir un parent nous annonçant qu'il est un ange, c'est magique. Sauf que là, c'est vraiment la vérité. Ils voyageront de pays en pays sans réellement y rester longtemps. Jusqu'au jour où tout va basculer.
Lors d'un arrêt dans une station service, son père meurt, tué par on ne sait qui. Âgée de seize ans et avec un caractère bien trempé, Cat va décider de découvrir qui l'a tué et le venger. Mais elle se rendra compte qu'une fois vraiment dans les embrouilles, qu'elle aurait mieux fait de rester dans son coin et de ne pas chercher à venger la mort de son père. En plus de son enquête, elle va découvrir qu'elle est recherchée par des gens qui veulent sa mort. Pour qui ? Pour quoi ? On ne le sait qu'à la fin. J'avoue que niveau suspense et questionnement, l'auteure a vraiment tapé fort ! On imagine tellement de choses qui au final sont fausses, que lors des révélations on se retrouve tellement bêtes, que l'histoire en devient carrément intéressante. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, mais...
Ce livre n'est pas spécialement rempli d'actions mais il est plus du côté histoire, psychologie et découverte de soi et du monde qui nous entoure. le thème abordé n'est pas que sur les anges et les démons. Et je dois dire que j'ai été surprise de voir que l'auteure se soit plus arrêtée sur le domaine des démons, que l'on ne voit pas souvent, plutôt que sur les anges. Car oui, Cat côtoie les anges (et encore, c'est vite dit), mais elle est plus en présence des démons, du fait que l'un d'eux doit la protéger.
D'ailleurs, en parlant de ça, j'ai adoré le binôme Cat/Angelo. Ils ont le même caractère : affirmé, ne se laissant pas marcher sur les pieds, n'ayant pas la langue dans sa poche. Ce qui fait que leur « couple » est loin d'être monotone, au contraire ! Ils n'hésitent pas à s'envoyer bouler, à faire de l'humour noir, ce qui m'a énormément plu, car j'ai souvent ri à leurs échanges. Je me suis aussi attachée au personnage d'Angelo qui cache bien des mystères et qui est intéressant à suivre. Je pourrais vous dire encore tant d'autres choses, mais par peur de dévoiler des choses, je préfère me taire et vous laisser la joie de découvrir ce livre vraiment intéressant !
En résumé, une plume délicate, une auteure qui aime le suspense, disséminer de choses (fausses et vraies) par-ci, par-là. Une histoire touchante par moment, psychologique par d'autres. Des personnages hauts en couleur et bien travaillés. Une histoire sur les anges, les démons et les humains remaniée à sa sauce, ce qui donne quelque chose de nouveau dans ce genre qui n'est pas là pour déplaire. Bref, un très bon moment de passé ! Dommage qu'il n'y ait pas de suite, car j'avoue que le dernier chapitre m'a complètement conquise et je n'ai pas pu lever les yeux une seule fois du livre pour faire une pause. Et la fin me laisse un peu amère, dans le sens où je ne m'attendais pas à ça, même si c'est une très belle fin. Mais encore une fois, l'auteure nous laisse un peu au dépourvu, nous laissant imaginer nous même la suite.
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Arsinoai
  09 décembre 2017
C'était une histoire pas mal du tout mais au niveau de la forme, ça coince pas mal. Je ne sais pas si c'est un défaut de traduction mais le style de la première personne n'est pas du tout maîtrisé ce qui rend le style assez spécial. Il y a aussi des oublis et des fautes de frappe:
"je n'arrête pas de me demander ce qu'ont réellement pu faire les anges déchu pour déplaire à Dieu A ce point, alors qu'il (...)" : Il y a une majuscule au mauvais endroit et des petites fautes comme ça, il y en a quand même pas mal.
La narratrice radote aussi souvent, notamment concernant les hiérarchies démoniaques, on avait compris que les démons étaient indisciplinés et qu'à cause de ça, rien n'était bien clair. Pourtant, elle prend pas mal de lignes pour nous l'expliquer.
Sinon et malgré les points négatifs, j'ai tout de même apprécié cette histoire. J'aime cette version sur les anges et les démons, je trouve que l'autrice a su faire preuve d'inventivité en réinterprétant à sa façon le livre d'Hénoch. On veut aussi savoir ce qui s'est passé.
Niveau personnage, c'était pas mal du tout:
- Cat est la narratrice, elle a 16 ans et elle est loin du cliché des héroïne de jeunesse un peu niaise (du genre de Bella Swan). Oui, elle peut se montrer agaçante mais avec tout ce qui lui arrivé, c'est largement justifié.
- Angelo est un démon, il accompagnera Cat durant sa quête, son évolution ainsi que sa relation avec Cat est très bien menée.
- Jipé qui était très présent lors de la première partie du roman, il faut un peu figure d'autorité parental et honnêtement je ne comprends pas pourquoi il a été évincé.
- Azazel est le personnage qui révèlera un peu l'origine du livre d'Hénoch et son histoire est assez horrible.
La mythologie mise en place est vraiment intéressante, surtout si on repart des origines des anges et des démons mais on en sait un peu plus aussi sur les humains (et je trouve que c'était inventif).
Les autres personnages comme Astaroth, Gabriel, Nergal, Uriel sont assez intéressants bien que très en retrait.
Le dénouement de l'intrigue est assez surprenant et malgré un style d'écriture pas top, on s'immerge assez bien dans l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°132 - décembre 2009 - Depuis des millénaires, Anges et Démons s'affrontent dans une lutte sans merci, dont ils ont oublié les causes. Caterina le sait bien, car son père Ismaël, qui était un Ange mineur pacifiste, a été la victime de cette guerre. Il a sans doute été tué par un Démon, car seules les épées démoniaques peuvent tuer les Anges. La jeune fille part en Espagne, pour retrouver d'autres Anges afin qu'ils l'aident à venger la mort de son père. Mais ceux-ci la rejettent. Caterina décide alors d'aller en découdre personnellement avec les Démons grâce à l'épée angélique de son père. Dans une boîte de nuit, elle rencontre Angelo, qui va devenir son allié dans sa quête de vengeance.
Laura Gallego Garcia, bien connue pour sa série de Fantasy Les Chroniques de la Tour, réussit, avec son dernier roman, à nous entraîner dans cette guerre immémoriale entre Anges et Démons. En toile de fond, l'auteure multiplie les références bibliques pour caractériser les différents personnages que rencontre Cat. Mais, ce qui entraîne avant tout le lecteur, ce sont les multiples rebondissements des aventures très dynamiques de la jeune fille. Celle-ci part en quête de vérité sur son père, qui ne lui a pas tout dit, notamment, sur sa mère. De plus, le personnage d'Angelo, dans son rôle de garde du corps, a un charme fou. Ce roman, bien construit, où manipulations, trahisons et complots sont monnaie courante, fera la joie des adolescents en mal d'aventures et d'action. Sébastien Féranec
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   06 décembre 2011

Je m'ouvre un passage dans la foule. J'ai la certitude que, quelque part parmi ces gens, quelqu'un brille de sa propre lumière. Une créature surnaturelle prisonnière d'un corps humain.
Je dérange ; on me pousse. Je me laisse ballotter de ci de-là, m'efforçant de retrouver cette sensation. Soudain, je m'immobilise. Là, dans un coin. Un garçon m'a regardée, et j'ai eu la chair de poule. En fait, pour être tout à fait franche, j'ai eu une crise de panique : je meurs d'envie de partir en courant. Mais je me retiens. Le garçon en question vient de plonger son visage dans la longue chevelure d'une fille dont la tenue de cuir laisse peu de place à l'imagination. Il lui chuchote quelque chose à l'oreille, et elle rit avec coquetterie. Je ne vois pas son visage, à lui. Il a l'air jeune, plus que Yeiazel. Il n'a pas l'air d'un ange, mais on ne sait jamais. C'est alors qu'il lève les yeux. Son regard me laisse muette d'horreur. C'est le regard d'un prédateur.
La fille qui l'accompagne s'aperçoit de ma présence et se tourne vers moi, agacée. Mais elle ne me fait pas peur. Elle me fait plutôt pitié. Elle est convaincue que s'il lui témoigne autant d'attention, c'est parce qu'il veut coucher avec elle. C'est faux. Tu te trompes, pauvre naïve. Ton corps ne l'intéresse pas le moins du monde. C'est ton âme qu'il veut. Et quand tu la lui auras donnée, il n'y aura pas de retour en arrière possible. II me dévisage toujours. Ses yeux froids et pénétrants semblent d'acier. Puis il sourit, lentement.C'est un sourire à la fois sournois et fascinant. Un sourire incroyable, magnifique, mais qui me rappelle celui d'un chat qui se lèche les babines avant de sauter sur sa proie.
Je prends une profonde inspiration. Ce n'est pas le moment d'avoir la frousse. J'ai une épée angélique et je n'hésiterai pas à m'en servir !
Ce qui me rappelle pourquoi il me regarde. Il a vu mon épée. Il sait qui je suis, ou du moins, il le devine. En un geste désespéré, je sors la lame de son fourreau et je la pointe vers eux. J'observe non sans satisfaction qu'il est décontenancé. Peut-être même très légèrement effrayé. Après tout, je viens de lui mettre sous le nez la seule chose qui peut le tuer. Quelle tête ferait Superman si on brandissait un morceau de kryptonite sous son nez ?
Il fronce les sourcils et me regarde avec colère.
« Tu es folle, ou quoi ? crache-t-il. »
.../...
Le démon revient à moi. Effectivement, il est jeune ; autrement dit, il a l'air d'avoir moins de vingt ans, même s'il en a probablement plus de vingt mille l'âge tendre pour un démon. Naturellement élégant, il porte un pantalon noir et une chemise blanche aux manches à moitié retroussées. Pourtant, son aspect a quelque chose de négligé : ses cheveux noirs sont ébouriffés et ses vêtements froissés, comme s'il venait de se lever. À moins qu'il ne s'agisse d'une nouvelle mode ? Ses traits sont un peu enfantins, ce qui est trompeur, car son expression n'a rien de puéril : maintenant que sa proie a disparu et que je suis seule face à lui, il montre son véritable visage, grave, alerte, et extrêmement dangereux. Dans la pénombre, il est difficile de dire de quelle couleur sont ses yeux ; de toute façon, je ne me sens pas capable de soutenir son regard une seconde de plus.
Je lève l'épée, m'attendant qu'il dégaine la sienne. Rien ne se passe. J'ai du mal à en croire ma chance. Il n'a pas son épée sur lui. Il n'a pas d'arme ! Mon père m'avait bien dit que les démons devenaient de plus en plus négligents, mais là, c'est un comble. Il croit peut-être que les anges ne sont plus une menace ? Nous allons voir ça.
« Sois prudente avec ce gadget, dit-il tranquillement. Tu pourrais te faire mal.
- C'est toi qui vas avoir mal si tu ne réponds pas à mes questions. »
Il lève les yeux au ciel. Je n'aime pas son attitude, pourquoi ne me prend-il pas au sérieux ?
« Tu n'es qu'une humaine qui joue à l'ange, fillette, me rétorque-t-il d'une voix de velours qui me fait frissonner sans que je sache pourquoi. Ne pose jamais de questions à un démon. Tu n'aimerais pas les réponses. »
Fantastique. Parmi tous les démons du monde, il fallait que je tombe sur celui qui se la joue mystérieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ElwingElwing   08 avril 2011
« Si tu allumes un cierge pour Dieu, allumes en deux pour le diable »

Commenter  J’apprécie          110
milaHmilaH   24 mai 2014
Connaissez-vous l'histoire biblique? Savez-vous que Lucifer signifie "porteur de lumière" et que c'était le plus beau de tous les anges, ce qui lui monta à la tête au point qu'il défia Dieu? Qu'une guerre céleste s'ensuivit, et que Lucifer et ses partisans furent vaincus et envoyés aux enfers? Selon cette version catholique officielle, le péché des anges déchus fut donc l'orgueil. Mais le livre d'Henoch raconte une histoire légèrement différente. Il explique que le péché de ces anges fut l'amour ou plutôt la luxure, pour être exacte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VarahaVaraha   26 septembre 2017
Un démon peut vous donner le meilleur des conseils avec la meilleure des intentions. Un ange peut vous faire du tort, s'il estime que cela lui donnera de plus grandes chances de sauver la Création. Et le plus tordu des psychopathes peut se révéler être un humain.
Commenter  J’apprécie          10
LipetteLipette   28 octobre 2017
Qu'est-ce que c'est que cette blague ? Où sont le royaume des cieux, le Walhalla, le paradis, la réincarnation, enfin tout ce qu'il devait y avoir après la mort ? Je me refuse à croire que finalement, nous n'avons droit qu'à un absurde état fantomatique qui oblige à rester sur Terre sans réellement en faire partie ! Si c'est là tout ce que Dieu a à m'offrir, il peut se le garder, merci bien !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Laura Gallego Garcia (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Gallego Garcia
L'impératrice des Éthérés de Laura Gallego Garcia .Un majestueux palais que l?on croirait sculpté dans la glace, une Impératrice aussi sublime qu?ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des être purs? La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l?une d?entre eux, partira à la recherche de son meilleur ennemi, un garçon qu?elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d?une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c?est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre? et de mort.
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1137 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..