AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Maeve Regan, tome 1 : Rage de Dents (82)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
morganed99
  16 avril 2017
Au début j'ai eu du mal à me mettre de-dans mais une fois complétement dans le livre je n'ai pas su m'en défaire j'ai fini ce tome en 2 jours !
C'est vraiment un livre très bien ! Je le conseille vivement !
Commenter  J’apprécie          10
Miney
  06 novembre 2016
Qu'est-ce que c'est long à démarrer ! Il ne se passe absolument rien pendant tout le premier quart du livre. L'héroïne passe son temps à se plaindre qu'elle déteste les boîtes de nuit (tout en y étant régulièrement), à se demander quel mec elle va sauter (en snobant ceux qui ne ressemblent pas à des mannequins), à boire (beaucoup) et à être en pétard (perpétuellement). Heureusement qu'on en a pour notre argent ensuite et que l'action et les révélations ne manquent pas, même si je trouve que c'est un peu fouillis et que ça manque de rythme.

Je n'ai pas trouvé ça très bien écrit et même si d'habitude je ne me plains pas de la vulgarité dans les romans, j'aurais aimé qu'il y ai parfois une pause entre deux jurons. Ça fait parfois sourire, mais ça devient très lourd à la longue.

Je ne me suis pas attachée aux personnages, mais ça viendra peut-être par la suite. Je commence franchement à me demander ce qu'ont la plupart des héroïnes de bit-lit et assimilé à avoir toujours le feu aux fesses dans des situations qui couperait la libido de tout être à peu près réfléchi, juste parce que le mec, il est croooo bôôôô.

Malgré tout le mal que j'en dis, j'ai la suite par curiosité. Ça reste un bouquin qui se lit vite. le jeu de mot du titre est tellement mauvais qu'il m'a bien fait rigoler. ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Suny
  26 janvier 2015
*Flashback – lu en août 2013*
Maeve Regan, ou quand une Suisse s'en prend à la bit-lit. Ça donne un truc plein de punch et d'humour tout à fait capable de rivaliser avec les grands noms américains du genre. Rien n'a été oublié : l'héroïne pleine de couilles, l'action à gogo, l'intrigue intrigante, et même le beau mâle musclé.
Maeve Regan, ou quand Milady se décide enfin à se pencher sur des auteurs francophones. Un excellent choix que je salue bien bas !
Lien : http://jaimeleslivresetjensu..
Commenter  J’apprécie          10
CoquelicoteAzimutee
  23 juin 2014
Maeve a 21 ans et a été élevé par son grand-mère, Walter, depuis la mort de ses parents quand elle était bébé. Elle va à l'université avec ses deux meilleurs amis, Elliott et Brianne, ainsi que Tara, la petite amie d'Elliott que Maeve n'aime pas vraiment, et elle a un penchant certain pour l'alcool, les hommes et les crises de colère. Après une violente altercation avec un type qu'elle déteste et sa rencontre avec un sublime inconnu, ses nuits se peuplent de rêves étranges. Tout se complique encore davantage quand on essaie de l'enlever et qu'elle comprend que tout ce qu'elle croyait savoir sur sa vie n'est qu'un tissu de mensonges.

L'histoire est assez lente à se mettre en place. Vu le titre du livre, je me doutais bien qu'on allait avoir à faire avec des créatures à crocs, mais on commence par apprendre à connaître Maeve et son entourage, sa vie telle qu'elle la croyait avant que tout ne parte en cacahuète. J'ai vu plusieurs lectrices qui ont été dérangée par la vulgarité de l'héroïne, qui est aussi la narratrice. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée du tout. Je suis moi-même parfois très vulgaire, et même si je n'irai jamais casser la gueule à quelqu'un (je me ferai mal toute seule avant de réussir à lui porter ne serait-ce qu'un coup), je connais les accès de rage qu'elle décrit, l'envie de tuer celui qui vous emm**** depuis des semaines/mois/années ou simplement le fait de détester une personne sans pouvoir s'en empêcher alors même qu'il n'y a aucune raison (je suis quelqu'un de très sympathique, n'est-ce pas ?). Etrangement, je me suis donc retrouvée en Maeve, ce à quoi je ne m'attendais pas du tout. Et puis il faut l'avouer, sa vulgarité va de paire avec sa répartie et son humour, sans lesquels le livre perdrait beaucoup de sa capacité à nous divertir.

Car c'est bien cela Maeve Regan, c'est du pur divertissement. J'ai lu le livre en trois semaines je crois (il n'est pas tombé au bon moment, je suis un peu en panne lecture), ce qui fait que j'ai eu le temps d'oublier les péripéties et les informations de l'intrigue au fur et à mesure, et pourtant ça ne m'a pas dérangée. Je suivais ce qui arrivait à Maeve avec plaisir, me demandant ce qui allait arriver et comment elle allait s'en sortir. le mythe du vampire est revisité de façon plus moderne, et si l'histoire n'est pas des plus originales ni des plus imprévisibles, Marika Gallman a su me surprendre avec certaines actions et m'a même touchée. Les chapitres ne sont pas trop longs, donnant un bon dynamisme à l'histoire, et très souvent les chapitres se finissent en petit cliffhanger, ce qui a bien évidemment le don de vous pousser à lire le suivant (j'ai lu le dernier quart du roman très rapidement).

Comme il s'agit d'un premier tome, on ne connaît vraiment bien que Maeve pour le moment. Néanmoins, les bases des autres personnages sont bien posées et je suis très curieuse de savoir comment les relations vont évoluer, surtout que la fin du tome laisse prévoir beaucoup de changements pour la suite !

Pour moi, c'est de la bonne bit-lit/urban fantasy, qui remplit son marché : de la baston, de l'humour, un peu de sexe (très peu tout de même), du fantastique, et surtout une lecture détente qui ne vous prendra pas le chou (sauf si vous ne parvenez pas à aimer Maeve, mais comme je vous le disais ça ne m'a pas posé de problème !).
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lecteurdelombre
  22 avril 2014
Une couverture hideuse peut cacher un roman plus qu'honnête, c'est la leçon à tirer de ma lecture du jour...
De la bit-lit suisse, voilà qui n'est pas commun. Mais Marika Gallman n'a pas à rougir face à l'armada américaine. elle maîtrise bien les motifs du genre et, si elle ne parvient pas à se débarrasser de tous les clichés, ce n'est pas primordial dans ce style particulier.
On adoptera ou on détestera d'emblée l'héroïne au caractère de cochon sauvage, mais force est de constater qu'elle donne un rythme admirable au roman. On se trouve toujours dans l'instantané, la surprise, l'émotionnel. Cela fatigue parfois mais au fur et à mesure de la lecture, les raisons en deviennent de plus en plus claires et le livre gagne en cohérence. Les personnages secondaires sont bien travaillés, avec des aspects creusés de toutes parts.
L'auteur maîtrise particulièrement le principe de faire souffrir les personnages auxquels le lecteur s'attache. elle parvient à le faire même avec les seconds couteaux, ce qui n'est pas toujours aisé.
Ilreste à mon sens des pistes sous-exploitées dans les thèmes de l'ouvrage, qui à mon sens le rendent trop léger, mais je parierai que cela s'arrange dans les tomes suivants...
Bref, à conseiller !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sariahlit
  04 janvier 2014
Certains auteurs nous prouvent que la Bit-lit n'est pas seulement l'affaire des américains. Et je compte Marika Gallman dans ceux-ci. Loin de rougir de Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost, l'auteure nous propose ici un récit très bien écrit, accrocheur, addictif. Maeve a 21 ans, va à la fac, a été élevée par son grand-père et par la mère de son meilleur ami. Elle aime la fête, l'alcool, les beaux garçons et la bagarre. Maeve se révèle avoir un caractère volcanique et ne se laisse pas marcher sur les pieds. On s'accroche assez rapidement à ce petit bout de femme à la vie bien cadrée. Tout ça ne va pas durer car elle découvre qu'elle n'est pas celle qu'elle croit être et que ce qui l'entoure est bien plus complexe qu'elle ne le pensait. Comment parler de ce livre sans trop spoiler et sachant tout ce qui se dit déjà dessus ? Il y a des vampires (encore), un peu de magie. Il y a de l'action, une prophétie, de l'attirance sexuelle. J'ai lu très rapidement le livre ayant été emportée par l'intrigue. Une fois le livre ouvert, il m'a été difficile de le reposer, de même que de me jeter immédiatement sur la suite. J'ai spécialement aimé Lukas, le vampire ultra sexy créé par Marika. le récit est bourré d'humour, ce qui ne gâche rien à la lecture.
Lien : http://sariahlit.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
llyza
  09 novembre 2013
Un livre qui se croque à pleine dent jusqu'à la dernière page.

Au début, Maeve, l'héroine m'a agacé. C'est une chieuse qui est toujours en colère sans raison - mais c'est quoi son problème?! - c'est aussi une Marie-Couche-Toi-Là - ça doit être la pleine lune, sauf que ce n'est pas une louve... - vraiment une héroïne auquelle on ne cherche pas à s'identifier malgré que le roman soit écrit à la première personne. MAIS !

Ça n'empêche que rapidement, Marika G. parvient à donner un intérêt à cette teigne de Maeve, l'humour de ces phrasés sont à tomber et c'est ce qui m'a fait craqué, en plus du dynamisme d'écriture et de l'histoire simple mais efficace. Elle parvient à nous surprendre.
Commenter  J’apprécie          10
magsi
  07 juillet 2013
Alors j'avoue déjà que la couverture ne ma donné beaucoup donné envie puis une fois entre les mains on se lance.
Maeve et une tiègne qui est rebelle , se bat sans cesse se qui déplait à ses amis surtout à son meilleur ami qui la voit boire et flirter avec des inconnus.
Il est pour ainsi dire sa seul famille depuis 20 ans et une histoire inachevée se ressent dans l'air . Elle peut aussi compté sur son grand père le seul restant de sa famille d'origine car ses parents sont mort dans un accident de voiture quand elle était bébé.
Mais voilà un soir elle va rencontré Lukas un "homme " qui va lui ouvrir les yeux sur sa véritable nature et sur sa famille .
Sa mère une ensorceleuse rêveuse avait vu sa naissance mais aussi le vampire malfaisant avec lequel elle allait l concevoir et les suite de cette rencontre .Maeve sera celle qui le tuera alors pour la protéger elle donnera sa vie ainsi que sa grand mère pour la mettre au monde ainsi que son jumeau et éloignera seulement sa fille de son père et la donnera au grand père avant de mourir . Mais aujourd'hui a ses vingt et un ans son secret est en danger, elle va donc se former a la vie de vampire avec Lukas pour qui elle a des sentiments fougueux afin de tuer son père.
Mais tout ne va pas se passer comme prévu .
J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans ce livre , je le trouvait long et les texte fouillis , puis arrivé à son entrainement mon intérêt est revenu .
Je ne suis pas déçu de cette fin qui présage pleins de péripéties ,mais espère toutefois avoir droit à des confessions de Maeve pour lukas
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Surbookee
  06 juillet 2013
Maeve, une petite - mais ne lui dites pas ! - boule de nerfs, mène une vie assez délurée entre sexe, alcool et jure à tours de bras. En dehors de ça, rien de particulier si ce n'est de fortes tendances à avoir des accès de rage mal maîtrisés. Jusqu'au jour où sa vie bascule lorsqu'on lui apprend qu'elle est mi-vampire mi-magicienne, qu'une prophétie pèse sur sa tête et que son père, qu'elle croyait mort dans un accident de voiture, est un vieux vampire qui veut sa peau. Rien que ça !
Désireuse de prendre les devants et de reprendre le contrôle de sa vie, Maeve se plonge dans un difficile apprentissage afin de développer ses capacités vampiriques pour être de taille à affronter son père, sous la protection de Lukas, un vampire avec qui elle entretient une relation ambiguë d'amour-haine.

Concernant l'intrigue, il n'y a rien de vraiment original mais c'est le propre de beaucoup de séries de bit-lit de jongler avec les clichés du genre. Là on a droit aux vampires et à de la sorcellerie, le tout saupoudré d'une obscure prophétie. Rien de neuf sous le soleil de la bit-lit, donc. le tout se résume en une phrase : la fille doit tuer le père avant qu'il ne la tue. Mouais. Ça ne casse pas vraiment des briques, d'autant plus que l'héroïne passe par la case - interminable ! - de l'initiation. J'ai eu un peu de mal avec cet aspect de l'histoire dans la mesure où j'ai tendance à penser qu'on devient vampire avec tous les accessoires en stock plutôt qu'on apprenne à le devenir après un long entraînement. Ceci est justifié un peu simplement par le côté hybride de l'héroïne mais personnellement, je ne suis pas convaincue. D'autant plus qu'elle ne commence à manifester ces caractéristiques qu'assez tardivement, vers l'âge de 21 ans ce qui est assez inhabituel dans la tradition. Pourquoi seulement maintenant ? La question demeure posée. On oublie d'ailleurs assez facilement son côté vampire car elle n'a rien de spécial à part l'hypnose - et encore, si elle se concentre suffisamment - et la possibilité de boire du sang pour se fortifier bien que cela l'écoeure. Pas de super force, ni de super vitesse. Son côté vampire passe presque inaperçu.

À mon sens, il faut faire attention à ne pas tomber dans le cliché inverse de la femme faible et sans défense, c'est-à-dire la fille super sûre d'elle, qui jure comme un charretier, picole et cumule les aventures d'un soir, cela fait exactement l'effet inverse de ce que l'on veut obtenir.
En l'espèce, Maeve devient très vite agaçante avec sa colère perpétuelle, son comportement de garce et ses gros mots à toutes les phrases. Son côté vulgaire est vraiment soûlant, il n'est pas nécessaire d'agir ainsi pour faire d'un personnage quelqu'un de fort et d'indépendant au caractère bien trempé, là, on est dans l'excès qui frôle la caricature. Ce n'est que dans les derniers chapitres que Maeve évolue un peu.

Quant aux autres personnages, ils sont encore moins travaillés que Maeve et ne semblent servir que de faire-valoir. Je ne sais pas lequel m'a le plus agacée entre le grand-père mystérieux qui sait tout mais ne dit jamais rien, le vampire super sexy et salace qui sert de mentor et à qui il est difficile de résister, la meilleure amie chien battu, dans tous les sens du terme ou le meilleur ami amoureux en secret et super protecteur, Elliot. C'est probablement ce dernier qui reçoit la Palme. Ses attitudes ne sont jamais cohérentes. D'abord, il fait une telle crise de jalousie à Maeve que c'est à peine s'il ne lui crache pas à la figure puis il découvre tranquillement la vérité au sujet des vampires et ne pense qu'à rivaliser avec Lukas !
C'est une chose assez récurrente, tous les personnages suivent des schémas de comportement stéréotypé. Ils agissent comme des robots, rien ne semble naturel. Ils ne s'écartent jamais de leur ligne de conduite et sont coincés dans leurs rôles respectifs dont ils ne débordent pas. C'est dommage, ils auraient pu être beaucoup plus développés et donc plus intéressants.

En dehors de tout cela, le plus gros point négatif de ce bouquin, c'est sans aucun doute les problèmes de rythme. La quasi-totalité de l'intrigue tire en longueur à introduire l'univers de l”héroïne somme toute assez réduit aux jurons, à l'alcool et aux coups d'un soir. Cela fait, on se tape encore quelques chapitres sur son initiation puis les choses commencent enfin à bouger dans les cinq derniers chapitres.

En résumé, malgré pas mal de faiblesses, c'est un roman qui se lit mais sans plus. Je ne suis pas sûre de vouloir me plonger dans la suite, je n'ai pas été assez captivée par l'univers de Maeve, je m'attendais à mieux. Peut-être que les tomes suivants sont plus dynamiques maintenant que le cadre de l'intrigue et l'héroïne sont présentés mais cela ne suffit pas à me motiver.
Lien : http://serial-reader.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandraboop
  05 juillet 2013
Petit break bien sympathique avec Maeve dans ce roman bit-lit.
Les vampires ne sont pas tous ou totalement gentil et le ton du roman est très humoristique.
Un bon moment
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1757 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre