AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368120262
Éditeur : Charleston (10/10/2014)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Amies depuis l'université, avec des vies actives à présent derrière elles, Dido et Georgia s'imaginaient profiter de leur retraite en remplissant leurs journées de lectures, de promenades et de sorties, de longues conversations et de détente.
Hélas : la vie est rarement telle qu'on la souhaite, et toutes deux affrontent des drames inattendus. Dido, pour la première fois, doute de son mari ; Georgia, récemment veuve, a la certitude que le sien lui reviendra. À... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
DrunkennessBooks
  01 octobre 2014
Encore une fois, les éditions Charleston nous montrent la diversité et la qualité de leur catalogue. Et Lire au lit de Sue Gee ne fait pas exception !
Lire au lit est un roman sur l'amitié. Et pas n'importe laquelle : Dido et Georgia se connaissent depuis très longtemps (elles se sont connues à l'université). Aujourd'hui, proches de la retraite, leur amitié est toujours aussi forte. Mais les drames qui vont les frapper tour à tour vont mettre à mal cette amitié. Georgia a perdu son mari un an auparavant et peine à s'en remettre. Dido de son côté souffre de malaises récurrents et commence à s'inquiéter de sa santé. A cela s'ajoute des suspicions quant à la fidélité de son époux. Que faire ? Vers qui se tourner ? Sans compter que leurs enfants, à l'une comme à l'autre, ne semblent pas trouver leur bonheur. Comment y remédier ? Heureusement que leur passion commune, la lecture, va leur permettre de surmonter toutes ces épreuves !
Dans l'ensemble, le récit est calme, je dirais presque plat au niveau du rythme. On a l'impression qu'il ne se passe quasiment rien. Au début, il m'a même paru un peu ennuyeux et je ne pensais pas être prise par la lecture, car ce n'est vraiment pas mon genre habituel de roman. Et pourtant, j'ai été surprise au moment de le reposer d'avoir lu plus de la moitié d'une traite et sans jamais me lasser ! En fait, grâce à sa très belle plume, Sue Gee nous fait avancer sans à coup dans l'histoire, avec beaucoup de fluidité. Chaque événement, les bons comme les plus graves, sont amenés tout en douceur. Et nos deux amies sont particulièrement attachantes.
En partant de ces deux personnages, l'auteur nous fait découvrir les différents aspects de leur vie : leur maison, leur passion, leur couple mais aussi (et surtout) leurs enfants. Car si Dido et Georgia ont réussi à trouver le bonheur, il n'en va pas de même pour Nick (le fils de Dido) et Chloé (la fille de Georgia). Alors nous suivons l'évolution de ces deux dames aux portes de la retraite et qui vont prendre conscience progressivement que oui, elles ont vieilli, qu'elles ne sont plus toutes jeunes et qu'il est temps pour elles de trouver un nouvel équilibre. Mais comment y parvenir quand leurs enfants leur causent tant de soucis ? Chloé est une trentenaire épanouie dans son travail mais qui enchaîne les déceptions amoureuses et déçoit quelque peu sa mère. Non, elle n'est pas et ne sera jamais une intellectuelle, les livres appartenaient au monde de ses parents, pas au sien. Nick, en revanche, appartient à ce monde mais voilà, son couple bat de l'aile et il est particulièrement malheureux. Peut-être parviendront-ils à trouver enfin une porte vers le bonheur ? Georgia et Dido devront quant à elles comprendre que malgré tout l'amour qu'elles portent à leurs enfants, elles ne peuvent pas toujours régler tous les problèmes. Surtout lorsque la santé entre en jeu. Et là, seul le soutien de leur famille et leur indéfectible amitié pourront les aider à remonter la pente !
Sans aucun voyeurisme, la vie privée de nos personnages est ici étalée pour nous montrer les différentes facettes de leur vie, aussi bien dans le bonheur que dans la tristesse. Lire au lit est un livre empreint de nostalgie et aussi une belle réflexion sur la vieillesse. Sue Gee nous livre ici avec beaucoup de finesse et de justesse une belle histoire dont les livres en sont le coeur ! Comment passer à côté d'un livre mettant à l'honneur ce qui fait tant notre bonheur : les livres ?
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
djihane
  28 janvier 2015
Ce roman est une ode à la vie. Il met en scène une amitié comme on en trouve peu de nos jours, pure, sincère et pérenne. Mais il ne s'agit pas juste d'amitié mais d'amour, l'amour se conjugue dans Lire au lit sous toutes ses formes, ce qui rend ce roman chaleureux, oui, je dis bien chaleureux car il réconforte notre coeur. D'autant plus que la lecture, cet acte sacro-saint pour nos personnages préférés ponctue leur quotidien. Je trouve que c'est aussi une déclaration d'amour que l'auteure fait à la lecture et à l'importance qu'elle a dans nos existences.
Au-delà de cette gaité qui semble animer notre livre, des sujets plus graves sont traités et c'est ce que l'on peut attendre d'un roman qui traite des choses de la vie. Dido et Georgia vont devoir affronter, entre autres, le deuil, la maladie et même voir cette amitié si forte chavirer. C'est avec le coeur serré que l'on se voit espérer pour que ces deux femmes se rabibochent, n'est-ce pas cela le pouvoir de la littérature ? Les espoirs et les craintes de Dido et Georgia sont les nôtres.
Je pense que la force de ce roman réside dans le fait d'avoir su capter mon attention alors que les personnages ne sont pas de ma génération et leurs soucis loin de mes craintes immédiates. Aussi, qu'il n'est pas nécessaire que le personnage d'un roman soit de mon âge pour qu'il puisse me séduire car finalement ce que l'on attend de ces êtres de papiers c'est qu'ils soient humains. L'amitié, l'amour, les déceptions et autres espoirs sont des thèmes universels qui ont été traité avec brio par Sue Gee. Autre personnage que j'ai apprécié, je me suis attachée à la fille de Georgia, Chloé, qui peinait à trouver l'amour, j'ai suivi son parcours donc avec grand intérêt.
Le seul point négatif que j'ai noté, c'est le fait qu'il y ait des passages dans le roman que je trouvais un petit peu longs mais cela ne m'a pas empêchée de l'aimer.
Au début de Lire au lit, Georgia déclare « On dit que vivre est le plus important, mais moi, je préfère lire. Logan Pearsall Smith » Cette citation résume bien ce que j'ai ressenti en lisant ce magnifique texte.
Lien : https://www.facebook.com/153..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          106
Galleane
  09 novembre 2014
Avec un titre pareil comment ne pas être attiré ? Je savais qu'on n'allait pas vraiment parler livres, même si deux personnages que l'on suit sont des lectrices invétérées, le roman suit plutôt leur quotidien, ainsi que celui de leur entourage. J'y étais préparée, sauf que je me suis carrément ennuyée avec cette lecture. Plusieurs choses m'ont rebutée et il va falloir m'expliquer ou il y a de l'humour (une citation sur la quatrième de couverture le signale), parce que je cherche toujours, de même que la force de l'amitié féminine ou même l'émotion.

Le début est pour le moins attrayant puisque nos deux personnages principaux se quittent après être allé à un festival de littérature. On commençait par parler livres, quelle merveilleuse entrée en matière. Si l'amour des livres reste présent tout du long, ça n'est pas au coeur de l'histoire. le quotidien des deux femmes prend la relève, un quotidien à peine terni par les aléas de la vie. Ce qui ressort dès le début, c'est la vie normale et tranquille menée par chacune d'entre elles. Une vie joyeuse, couronnée par des carrières brillantes et épanouissantes. Bien sûr on ne va pas se contenter de les suivre dans un quotidien sans zones d'ombre, sinon l'histoire n'aurait pas eu d'intérêt, pas à mes yeux en tout cas, mais elle reste trop ancrée dans la réalité et demeure vraiment trop froide.

Georgia et Dido sont amies, des amies de longue date qui ont partagé beaucoup de choses. Ce que j'ai fortement regretté dans ma lecture, c'est l'écart qui se creuse entre ces deux personnes, qui vont pourtant continuer à se voir et à communiquer, mais sans jamais tout se dire. Autant j'ai compris que ça en arrive là à un moment, chacune va vivre out vit mal quelque chose, que ça m'a semblé normal. Ce que je n'ai pas compris en revanche, c'est que l'auteur n'aille pas plus loin et que nos deux personnages se contentent de vivre leurs blessures séparément. de ce que j'avais déduit de la quatrième de couverture, l'amitié qui les lie devait servir de tampon. Elle devait aider à ce que chacune aille de l'avant alors que ça n'est pas le cas. C'est bien ce qu'on s'attend pourtant à trouver et ça aurait été vraiment bien de l'avoir. J'ai été déçu que ce côté de l'histoire ne soit pas plus exploité.
En plus de ces deux personnages, on suit donc leur entourage, la fille de Georgia qui souhaite fonder une famille et semble avoir trouvé le bon compagnon de vie. Son histoire se retrouve également à un point culminant, tout comme celle du fils de Dido, Nick. La fille de cette dernière a déjà une vie de famille comme il faut, une carrière et il n'y a rien à attendre de ce côté. On voit très peu Nick, plus Chloé qui aura fini par m'agacer. Je n'ai pas du tout aimé son aveuglement/entêtement pour Jeffrey, au bout d'un moment j'avais juste envie de la secouer. Elle était bien trop passive. Une chose m'a cependant bien plu sur la fin, une chose que j'ai sentie venir, mais qui m'a fait terminer le livre sur une bonne note, même si c'est relatif. Ceci dit, ces dernières pages sont trop rapides.

Si l'histoire ne m'a pas vraiment satisfaite, le style de l'auteur ou la traduction comme vous voulez, m'a vraiment rebuté. Il n'y a pas vraiment d'émotions exprimées, ça reste froid et on suit l'histoire en étant trop extérieur, sans s'attacher aux personnages. Cette proximité et ce détachement ne sont pas agréables. On reste spectateur et je n'apprécie pas vraiment ça.

Cette lecture n'aura pas été exceptionnelle. le manque d'attachement pour les personnages, leur histoire un peu trop « banale », racontée de manière aussi détachée, m'aura ennuyé. Chacun vit un peu trop ses problèmes se son côté, l'amitié mise en valeur dans la quatrième de couverture ne se retrouve pas dans le roman. Ce n'était pas passionnant à lire, et même si ça n'était pas mauvais, une partie de la fin et quelques trucs par-ci par là auront retenu mon attention, on est très loin de la lecture que j'attendais.
Lien : http://bloggalleane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JaneAustenAndHerWorld
  21 octobre 2014
Quel lecteur n'apprécie pas de lire un bon livre au lit, au chaud sous la couette? Ce titre accrocheur m'a donné envie de découvrir l'histoire cachée dessous. Je me suis donc installée sous la couette et j'ai commencé ma lecture.
L'histoire se concentre principalement sur deux femmes, Dido et Georgia, deux amies de longue date qui ont une passion commune: la lecture. Après avoir fondé leur famille et vécu une belle carrière, elles atteignent la retraite et profitent de ce repos bien mérité. On découvre aussi la fille de Georgia, Chloé et sa difficulté à rencontrer l'homme idéal ou encore les enfants et petits-enfants de Dido. Seulement la vie n'est pas un long fleuve tranquille et beaucoup d'événements vont chambouler leur routine.
L'intérêt principal de ce roman est non seulement l'amitié et l'amour des livres mais aussi et surtout l'histoire de la vie avec ses hauts et ses bas. Entre l'amour, la déception, la trahison, la délivrance, la maladie ou encore le deuil, Sue Gee nous offre une histoire de la vie réaliste simple mais touchante.

Seulement la première partie du roman est un peu longue à se mettre en place. Mon intérêt s'est plutôt développé dans la seconde moitié et surtout concernant les tribulations de Chloé. Aussi, même si les histoires de chacun s'entrecroisent permettant d'approfondir et de suivre au plus près leur quotidien, j'ai trouvé que la fin était un peu bâclée, donnée trop rapidement.
J'ai malgré tout apprécié les thèmes abordés parce qu'ils font partie intégrante de la vie de millions de gens. Tout le monde pourra s'identifier facilement à un personnage ou connaît un proche dans telle ou telle situation. Certains passages sont difficiles mais Sue Gee les amène en douceur. On retrouve aussi des citations de certains romans qui ponctuent la vie de Dido et Georgia.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Charleston pour m'avoir permis de lire ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mateiva
  21 novembre 2014
Coup de ❤️❤️
Une très belle histoire, émouvante, touchante.
J'ai aimé me plonger dans la vie de Dido et Georgia, ainsi que de leur famille.
En effet, à travers ce roman, nous suivons leur parcourt. Dido et Georgia sont les meilleures amies. Elles s'aiment beaucoup, elles ont un caractère différent, se connaissent depuis l'université. Et pourtant, on se rend compte que malgré toute l'affection qu'elles ont l'une pour l'autre, cela ne suffit pas, parfois, pour se confier réellement. Car il est des choses qui nous bouleversent tellement, qu'il nous est impossible à raconter, à confier, même à sa meilleure amie.
Chacune des deux subissent des bouleversements importants dans leur vie familiale : le manque, la solitude, la tristesse, la trahison, le doute, l'incompréhension, la recherche, l'espoir, l'amour.
Malgré tous ces obstacles, tous ces coups du sort, au bout du compte, elles se retrouvent, se confient (mais pas tout), se rassurent.
J'ai aimé aussi la façon dont nous est racontée l'histoire. Les petites touches d'humour également.
Et nous finissons sur une joie collective, une touche de bonheur.
Une belle histoire d'amitié entre femmes et d'amour sous toutes ses formes.
Vous passerez un bon moment de lecture....au lit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   01 octobre 2014
En approchant de sa rue, parsemée des premières feuilles d’automne (et comme toujours de détritus, même dans ce quartier), Dido se dit que nous devrions tous noter et chérir chaque instant vécu sur terre sans encombre, chaque moment ordinaire, intéressant. Heureux, même. Il est réconfortant de penser que ce compte, ainsi tenu, vous donnera la force de supporter tout ce que la vie se prépare tranquillement à vous balancer sur la tête, déstabilisant votre bateau pour toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   01 octobre 2014
- Merci d’avoir appelé l’Aide sociale. Nous vous informons qu’afin d’améliorer la qualité de nos services, cet appel peut être enregistré. Si vous souhaitez joindre un conseiller de l’équipe Délinquance juvénile, appuyer sur la touche 1…
Si vous voulez vous flinguer, nous vous prions de ne pas quitter.
La modernité. A quoi bon ?
Commenter  J’apprécie          60
djihanedjihane   28 janvier 2015
« On dit que vivre est le plus important, mais moi, je préfère lire. Logan Pearsall Smith »
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12998 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre