AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 237665050X
Éditeur : La Contre Allee (21/08/2019)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
En 1855, Victor Considerant, ingénieur économiste polytechnicien français et disciple de Charles Fourier, a dans l'idée un projet révolutionnaire de vie communautaire inspiré des phalanstères. Il recrute des colons français et suisses et fait acheter, sans les avoir visitées lui-même, des terres près d'un village isolé au Texas, Dallas, pour y fonder la nouvelle ville de Réunion.

5 années de difficultés multiples, qu'il s'agisse de la cohabitation en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
montmartin
  28 août 2019
Victor Considerant parcourt les villes de France pour convaincre des hommes et des femmes de devenir colons associés et de participer à son projet de fonder au Texas, où les terrains sont peu chers, une nouvelle société librement organisée, dans laquelle chacun pourra vivre dans une harmonie heureuse. En 1855, tel Moïse avec une trentaine de compagnons, il atteint la terre promise.


Pour moi qui aime l'Histoire, ce roman ne pouvait que m'intéresser. le récit est en effet basé sur des faits historiques, et aussi incroyable que cela puisse paraître, Victor Considerant a bien réussi à convaincre des hommes dont le quotidien monotone manquait de joie, de le suivre dans un projet complètement utopiste et irraisonné : fonder une communauté avec l'espoir de vivre une autre vie.

Thomas Giraud fait référence aux thèses de Charles Fourier, philosophe français dont Considerant va s'inspirer dans sa folle aventure. Je ne connaissais pas cette organisation sociale basée sur des groupements de production et de consommation dans lesquels chacun pratique plusieurs métiers par alternance, ce qui lui permet de développer toutes ses facultés. Les revenus sont répartis entre le capital, le travail et le talent. Ses écrits ont, selon certains, inspirés Karl Marx et jeté les bases du socialisme.

J'ai bien aimé la construction du roman, Thomas Giraud nous entraîne dans cette dramatique épopée à travers le portrait de deux hommes que tout sépare : Victor prépare méticuleusement et scientifiquement l'implantation future. Il essaye de tout prévoir sur ses plans, maîtriser la terre, le climat, les vents, les plantes. Aveuglé par ses théories de société où chacun pourra vivre harmonieusement, il ne voudra pas comprendre ce qui se passe, persistant dans sa folie. Leroux est un agriculteur épuisé qui abandonne tout, attiré par le rêve d'une autre vie. Il va se rendre compte tout de suite de la pauvreté de la terre, il n'y a que des cailloux, de la poussière et des serpents. le terrain est beaucoup trop en pente pour construire des habitations, la rivière ressemble à un ruisseau.

L'écriture précise de l'auteur nous plonge au milieu de cette communauté et nous partageons leur vie, leurs espoirs et leurs déceptions. C'est donc un récit vivant qui m'a intéressé, d'une part par ce que j'ai appris sur un courant de pensée que je ne connaissais absolument pas, et d'autre part par le déroulé de l'histoire qui démontre comment un homme par un discours parfaitement choisi, faisant miroiter un paradis peut entraîner des gens en enfer dans une aventure des plus périlleuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
isatysjoe
  11 septembre 2019
Aventure utopique
Le récit de Thomas Giraud, basé sur des faits réels, relate l'aventure utopiste et démente de Victor Considerant, ingénieur polytechnicien et théoricien socialiste, parti créer en 1855 un phalanstère nommé Réunion sur les terres arides du Texas.
Victor Considerant, disciple du philosophe Charles Fourier, défend la perspective révolutionnaire d'une colonie où règnerait une vie égalitaire, ce qui séduit de nombreux volontaires. Des Français, des Suisses et parmi eux, Leroux, un jeune paysan attiré comme tous par la promesse d'une vie idéale. À peine arrivés, leurs illusions s'envolent déjà et ils ne sont pas au bout de leur peine. Rien ne leur sera épargné cinq années durant. Terres incultes, rejet par la population locale, catastrophes naturelles, famine, dissensions au niveau de la communauté, discorde avec Victor Considérant.
L'auteur raconte ce qu'il advient de Réunion en inscrivant son récit dans une temporalité courte, la durée de vie du phalanstère, en faisant le choix de s'éloigner du documentaire tout en conservant la dimension historique. La narration évolue en fonction du point de vue des différents personnages, essentiellement Considérant et ses pensées lancinantes, Leroux face à sa solitude et quelques membres de la communauté qui expriment leur déception et leur colère.
La focalisation sur les obsessions de Considerant emporté par ses convictions politiques et ses théories sociétales jusqu'à la folie en font un héros pathétique et peu sympathique. le jeune Leroux fuyant un destin familial, s'accrochant à cette nouvelle terre avec opiniâtreté puis résignation est réellement touchant.
L'écriture est précise, technique, le vocabulaire soutenu. le sujet est intéressant et pourtant j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose de vibrant à cette reconstitution d'utopie collective sombrant dans la déraison. La narration est très distanciée et manque un peu de sentiment et d'émotion.
Il faut néanmoins se replacer dans le contexte historique de l'époque pour mieux saisir la personnalité de Considérant, un des chefs de file de l'École sociétaire et comprendre les motivations des colons partis vers cette terre promise et inconnue sans aucune conscience de la réalité.
Un récit original et intéressant pour férus d'Histoire et de politique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Komboloi
  07 septembre 2019
*Livre lu dans le cadre de l'opération "Explorateurs de la rentrée littéraire" organisée par le site Lecteurs.com*
Si je vous dis « phalanstère », cela vous parle ? Je vais tout de suite couper court à toute spéculation, il ne s'agit pas d'un insecte ou d'une obscure maladie rare mais bien d'un concept utopique élaboré par Charles Fourier, un philosophe français. Alors de quoi parle-t-on exactement ? Dans le concept de Fourier, la phalange est une communauté d'individus mettant en commun leurs compétences et leur travail pour le profit de tous. le phalanstère est le lieu de vie de cette communauté. Des règles très strictes sont mises en place, par exemple sur le rapport entre le nombre d'individus et la surface occupée ou encore sur l'organisation des bâtiments ou bien sur l'organisation du travail.
Après ce propos liminaire essentiel, rentrons dans le vif du sujet. L'auteur nous raconte ici la tentative de création par un polytechnicien, Considerant (oui, c'est son nom), d'une communauté inspirée du modèle des phalanstères. Vous vous doutez que tout ne va pas se passer comme il l'a prévu. Un ensemble d'éléments perturbateurs tel que le terrain prévu pour accueillir la communauté et le climat, les voisins qu'ils soient opposants ou profiteurs, ou encore les personnalités au sein du groupe vont venir se placer entre Considerant et son projet qu'il a imaginé et millimétré dans les moindres détails. Notre idéaliste va vite se rendre compte que le fossé entre les plans sur le papier et la réalité est parfois important.
Le thème de ce roman est original et vient titiller la curiosité du lecteur, c'est indéniable. Il va pousser le lecteur à s'interroger sur ce concept de communauté à l'organisation idéale, sur la vie en groupe qui peut rapidement être mise à mal par les oppositions entre certains types de personnalité et également sur la nature humaine en générale. Les interactions entre les différents protagonistes sont particulièrement intéressantes, que cela soit entre Considerant et les membres de la communauté, entre les voisins et la communauté ou encore au sein même de la communauté. Pas de dialogue ici, l'auteur reste sur une narration très descriptive, assez détachée et cela va entraîner un effet plutôt indésirable sur le lecteur à mon sens (au moins sur moi en tout cas).
Je m'explique, l'écriture est belle, aucun doute là-dessus, les mots sont maniés avec précision par l'auteur. Quelques effets de style ont pu par moment me faire lever les yeux au ciel et me faire dire « il en fait un peu trop là » et si l'on excepte ces quelques « lourdeurs » stylistiques (je n'aime pas vraiment ce mot mais je n'en avais pas d'autres en stock dans l'immédiat), cela reste agréable à lire et la multiplicité des points de vue apporte un vrai plus au récit. Mais, car il y a un mais, cette narration « détachée » a eu pour effet, sur moi en tout cas, de ne me procurer aucune émotion. Des questionnements, des réflexions, oui indéniablement, mais pas d'émotion, pas d'étonnement, pas de « oh » ni de « aaah », bref, je suis resté détaché de ce roman et c'est un peu dommage compte tenu de ses qualités.
En conclusion, un livre présentant une thématique intéressante, agréable à lire, bien écrit, poussant le lecteur à s'interroger mais il manque un petit quelque chose pour immerger le lecteur dans le récit. La narration est sans doute un peu trop « chirurgicale », c'est du moins l'impression que cela m'a donné. Mon avis final est plutôt nuancé sur cette lecture bien que je ne la déconseille pas. A réserver donc à un public plutôt averti ou du moins bien intéressé par ce sujet (ou encore très curieux).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
viduite
  13 août 2019
La préméditation de l'utopie, la place du hasard, de l'autre, dans nos projets et tous nos ajustements à une réalité contondante. Dans une langue ciselée, comme coupante dans son rythme et ses lancinantes obsessions, Thomas Giraud retrace le destin de Réunion, un phalanstère crée près de Dallas autour de 1855. le style si envoûtant du Bruit des tuiles donne un visage à la déraison nécessaire de l'utopie et invente un lieu plein de vide, de vie dans ses contradictions.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
Actualitte   11 septembre 2019
Trop peu d'accroches réellement concrètes et historiques font de ce livre seulement un roman très bien écrit et très agréable à lire, s'appuyant sur des sentiments et des comportements humains invariants (cupidité, racisme, intolérance, individualisme, …).
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
montmartinmontmartin   17 juillet 2019
On ne vit pas dignement dans un milieu qui a été trop longtemps corrompu.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Thomas Giraud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Giraud
Mercredi 11 avril 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) recevait Thomas Giraud à l'occasion de la publication de "La ballade silencieuse de Jackson C. Frank" aux éditions de la Contre Allée.
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox