AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)
Résumé :
Dans « L’école des indifférents » Jean Giraudoux nous fait explorer grâce à l’esthétique du détail trois personnages « Jacques l’égoïste, Bernard le paresseux et le faible Bernard ».

La métaphore giralducienne loin de traiter les objets comme les humains et les humains comme des dieux, compare plutôt les humains à des objets et se livre à d’insolites jeux d’échanges entre le concret et l’abstrait.

Une écriture poétique avec des imag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PiertyM
  16 octobre 2013
Au départ, en lisant ce livre, j'ai trouvé un peu de l'humour, ensuite en progressant avec ce recueil de trois nouvelles où trois personnages respectifs font brandir trois différents défauts l'égoïsme,la faiblesse et la paresse, j'y ai trouvé une profondeur purement philosophique. L'auteur nous pressente trois personnages Jacques, Don Manuel et Bernard comme des personnages heureux vivant une aisance où parfois l'esthétique devient en quelque sorte une contemplation sur soi-même comme objet, mais dans le fond ces personnages constituent un éloge à l'irresponsabilité.
Commenter  J’apprécie          30
latrace
  30 mai 2010
Dans “L'école des indifférents” Jean Giraudoux nous fait explorer grâce à l'esthétique du détail trois personnages “Jacques l'égoïste, Bernard le paresseux et le faible Bernard”. La métaphore giralducienne loin de traiter les objets comme les humains et les humains comme des dieux, compare plutôt les humains à des objets et se livre à d'insolites jeux d'échanges entre le concret et l'abstrait. Une écriture poétique avec des images en mouvement associant imagination, humour, fantaisie, lyrisme et profondeur philosophique!
Lien : http://latrace.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
latracelatrace   30 mai 2010
Quelle tristesse de se réveiller, de se lever! Il ne fallait pas nous apprendre à dormir une première fois: nos parents sont bien coupables. Égoïste! je me sacrifierais, à la condition de ne point me lever, pour un condamné à mort, pour un mandarin inconnu. Tous mes droits sur le monde, sur la richesse, sur les femmes, je vous les abandonne. Emportez mes livres. Mon argent est au font du troisième tiroir de ma commande, dans une ancienne boite à pilules…Prenez-le. Ne me laissez que le portrait de madame de Sainte-Sorbonne, je dois aller la voir aujourd’hui. Et je vais être beau! J’ai dormi sur le côté gauche, il faudra repassez chez le coiffeur, où est ma glace? A quoi ressemblé-je, ce matin?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
latracelatrace   30 mai 2010
Il me semble maintenant que ma journée n’a plus de but, comme lorsque j’ai retrouvé un nom cherché pendant des heures.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Giraudoux (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giraudoux
Jean Giraudoux : Intermezzo
18 décembre 1948 Avec Alain Cuny, Marcel Herrand, Pierre Larquey, Danielle Delorme, François Périer, Bernard Blier. Réalisation Maurice Cazeneuve
autres livres classés : égoïsmeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les femmes dans la collection La Pleïade

Cette aristocrate a noirci beaucoup de pages et son style classique est un modèle d'élégance et d'esprit. Elle mérite de faire partie des élues de la liste!

Comtesse de Ségur
Louise de Vilmorin
Marquise de Sévigné
Barone Blixen

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteure française , édition française , femmes de lettresCréer un quiz sur ce livre