AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369930242
216 pages
Éditeur : Campanile (05/12/2016)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Marseille Un quartier sans caractère Un bar René, son patron Les habitués Des gens ordinaires et inouïs Des joueurs de cartes, des joueurs de boules Un ex-curé humaniste et obsédé Loule, homme au marteau, deux légionnaires retraités Abd-el-Krim et sa bande Armand, le reporter olympique De pauvres pêcheurs De belles femmes, des cadavres et quelque malotrus, Secouez le tout Quoique... ils sont déjà assez secoués comme ça ! Charles Gobi s'exprime sous d'autres identité... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Faignan
  22 avril 2019
Un roman sur la normalité biaisée d'un quartier de Marseille.
À travers un style singulier, faussement naïf et une grammaire adaptée aux usages méridionaux du français et des milieux populaires, l'auteur nous présente une galerie de personnages singuliers. La lecture est rapide et les quelques mots de provençal ou de marseillais rendent l'immersion efficace. Après, je connais ce vocabulaire et je connais cette géographie, fan de chichourle. du coup, c'est peut-être plus facile pour moi que pour d'autres.
Nous pourrions discuter de l'éthique de ces gens, des vieux légionnaires en ménage, des "airémistes" professionnels, des dealers et spécialistes de trafics divers ou encore des meurtriers occasionnels.
Comme Kevin le Bègue, vous pénétrez dans ce pont de Vivaux et au bar de la sidérurgie, voici des gens qui ont le coeur sur la main. Bien entendu, il ne faut pas les attaquer, ils savent se défendre même s'ils ne paient pas de mine.
Chez eux, la morale ne correspond pas toujours avec la légalité. C'est qu'il faut bien vivre après tout et aider son prochain, c'est important. Ils n'ont pas bien de culture, mais ils savent ce que solidarité veut dire et ils jouent aux boules et à la contrée en buvant du Casa.
Je suis méridional. Je ne suis pas Marseillais, mais je connais un peu ces quartiers entre le Vélodrome et La Valentine. Je ne pense pas que des gens comme ceux-ci existent, pourtant, je m'identifie facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nath2dragui
  05 août 2017
Oh fan de purge ! Mais que mon "ouiquin" commence bien avec la lecture de ce premier roman de Charles Gobi ! Quel bon moment dans ce quartier marseillais parmi des gens gentils et drôles.
J'ai refermé ce livre avec nostalgie : trop tôt ! J"Monsieur[Gobi ndlr] je vais être OBLIGE[e] de revenir [à vos romans] parce que c'était tellement bon qu'il faudra que je vérifie que c'était bien moi [la lectrice de vos mots] je veux encore entendre voler une mouche (qui ne vole pas forcément), voir Kévin le bègue-qui-ne-béguait plus remporter des concours de boules grâce à son "rétro", porter un "ticheur" en mangeant les radis et truites de Loule, du gâteau au chocolat de Dimitri (ou de Zoltan) et boire du Casanis chez René...
Commenter  J’apprécie          42
autres livres classés : grammaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

En Bretagne, oui ! Mais où ?

Quimper ?

Côtes-d'Armor
Finistère
Ille-et-Vilaine
Morbihan

12 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : géographie urbaine , breizh , bretagne , départements , MandragoresCréer un quiz sur ce livre