AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Secret de Ji tome 2 sur 4
EAN : 9782290329443
669 pages
J'ai Lu (23/05/2003)
3.9/5   391 notes
Résumé :
Depuis qu'ils ont découvert l'identité de leur ennemi, les héritiers n'ont qu'un but : en apprendre davantage sur l'île de Ji, et sur les étranges événements s'y étant déroulés plus d'un siècle auparavant. Mais combien de temps Corenn, Grigàn, Rey, Bowbaq, Lana et les enfants sauront-ils échapper aux exécuteurs ? De la tour profonde de Romine au grand temple ithare. Des monts brumeux au val guerrier, la piste de Nol et des sages émissaires va les mener derrière le r... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 391 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
8 avis
2
1 avis
1
0 avis

Ce 2ème volume du Secret de Ji est doté d'une bonne intrigue, et je conseillerais de le lire dans la foulée du 1er tome, contrairement à ce que j'ai fait, car les 2 se suivent en toute harmonie. L'univers fantasy créé par Pierre Grimbert est prenant, et les personnages, qui se dévoilent peu à peu sont attachants. Petit bémol sur l'accélération finale du tome, bien menée, avec des retournements pleins d'imagination, mais dans laquelle le comportement des personnages perd parfois en réalisme. Ce que j'ai le plus apprécié est sans doute le côté mystique de l'univers dans lequel évoluent les aventuriers, rencontrant des dieux, des démons et des hommes qui se cherchent, tous soumis à des destinées imprévisibles liées les unes aux autres. L'écriture de cet auteur français offre une lecture agréable. Un bon roman de fantasy.

Commenter  J’apprécie          220

Un second tome à la hauteur des attentes générées par le premier. On retrouve avec beaucoup de plaisir notre groupe en quête de vérité. Les méchants prennent une part plus importante dans ce tome et l'on comprend leur motivation. L'univers et toujours aussi riche et on rentre directement dans le vif du sujet, en retrouvant les personnages là où le tome un les avait laissé.

La fin est juste assez ouverte pour permettre d'introduire la prochaine génération qui va évoluer dans l'univers de Ji.

Commenter  J’apprécie          130

L'histoire continue avec nos héritiers toujours en train de chercher la trace de Saat. Maintenant que son nom est connu, l'auteur Pierre Grimbert, nous fait découvrir peu à peu qui sont Saat et Sombre et leurs desseins.

Les héritiers finissent par partir vers les royaumes de l'Est, initialement pour chercher Saat, mais bientôt pour trouver une porte vers Jal'Dana. Difficile de parler plus de Jal'Dana sans trop dévoiler de l'intrigue, mais c'est le mystérieux pays que nos héros ont aperçu à travers le voile sur l'ile de Ji au début de leurs aventures. Bien sûr, ils réussiront à déjouer le terrible gardien qui surveille la porte et trouver, au Jal'Dana, Nol qui en est le gardien.

Le lecteur en sera un peu plus éclairé sur ce pays et sur la quête des premiers héros. Finalement, nos 6 personnages passeront au Jal'Daru (plutôt l'opposé du Jal'Dana), verront les Ondines qui leur donneront quelques Vérités avant de les renvoyer dans leur monde, mais éparpillé aux 4 coins des royaumes.

La vérité la plus intéressante, que l'auteur nous avait déjà laissé entrevoir est que Saat cherche à tuer les héritiers car l'un d'eux pourrait être l'Adversaire, celui qui tuera Sombre. En pratique, aucun d'eux ne l'est mais seul un de leurs descendants le sera, ce qui ouvre la porte à la suite : les Enfants de Ji.

La partie après le départ de Jal'Daru est une peu confuse, les héritiers allant se jeter les uns après les autres dans les griffes de Saat.

La fin est un peu brutale et rapide, mais à la réflexion, il n'y avait pas beaucoup d'autres choix. Les 2 livres font vraiment un ensemble et il faut les lire dans la foulée. Comme pour le premier, les ingrédients sont classiques, mais le mélange est très bien fait et la magie prend, ce qui est ce que l'on attend d'une telle histoire.

Commenter  J’apprécie          51

Pierre Grimbert nous permet de suivre les aventures de ses héros, de rebondissements en rebondissements, de révélations en révélations...dans une histoire qui se veut riche, prenante, et loin des sentiers battus même si elle commence comme une énième histoire fantasy...Il maitrise à la perfection ses personnages, les rendant attachants et uniques...Comme je le disais dans la critique du premier tome, chaque personnage a sa place dans l'histoire, chacun connait son moment de gloire, au bon moment et l'histoire progresse au rythme de leurs doutes, de leurs faiblesses mais surtout grâce à leur attachement qui fera leur force jusqu'à la fin... Enfin l'auteur nous emmène dans des lieux magiques, hauts en couleur, décrits au travers des yeux de leurs "habitants" et surtout leurs particularités nous sont dévoilées au travers des découvertes,analyses et théories des personnages eux mêmes... des lieux riches, colorés, originaux, tantôt bienfaisants, tantôt maléfiques mais tous fascinants à un point tel qu'ils sont presque des personnages à part entière.... tout est bon dans le secret de Ji...

Commenter  J’apprécie          80

Ce deuxième volume du premier cycle de Ji nécessite la lecture impérieuse et préalable de Six Héritiers. le serment orphelin est - sans grande surprise - la continuation des aventures des personnages.

L'auteur poursuit ici sur sa lancée : le groupe est désormais soudé. Il va vivre de nouvelles aventures. Les moines à la tenue écarlate seront ici au coeur de la première partie. La deuxième sera ne ouverture vers d'autres lieux qui permettront de faire avancée la quête principale. le rythme va très progressivement gagner en intensité pour finir sur un point culminant et non des moindres.

La magie va tenir ici une place un plus grande que par le passé, mais sans devenir prépondérante ou omniprésente pour autant. Il s'agit ici d'une fantasy facile d'accès qui plaira aux lecteurs moins à l'aise avec ce genre si particulier.

L'approche pourrait paraître a priori classique. Pourtant, chose assez surprenante le groupe ne se sépare jamais vraiment plus de quelques pages. Les points de vue oscillent entre plusieurs personnages. Certains (les plus jeunes) sont plus sollicités que d'autres, facilitant ainsi le contact avec les plus jeunes lecteurs, d'autant que les thématique ne peuvent que leur parler.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques, le style toujours aussi fluide. La première partie peut cela dire paraître un peu longue, d'autant que sa conclusion est attendue et prévisible alors que d'autres passages aurait mérité davantage d'attention.

Un bon cru en somme, qui donne envie de continuer la lecture du cycle.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
En maintenant le cap aussi droit que pendant les premiers jours… ils étaient arrivés directement dans le port ithare de Maz Nen.
— Vous n’allez pas le croire, lança un des chefs de tribu en se joignant au cercle. Un type avec un masque et une lance émoussée vient de me demander si nous avions l’intention de semer le trouble dans la ville. Je lui ai répondu que nous en discutions et il m’a sorti tout un discours sur une certaine quête de la morale, ou je ne sais quoi.
— Un officier du Grand Temple, sourit Grigán, l’air blasé. Ils sont à peine cinq cents pour défendre tout le royaume.
Commenter  J’apprécie          10
- Laisse-le passer, Léti, ordonna Grigán.
La jeune femme sortit de sa rêverie et fit trois pas de côté, sans quitter des yeux le tueur rouge. Elle lui rendait son regard meurtrier avec la même intensité. Elle n'avait plus peur.
Le Zü non plus. Il avait échoué. La seule façon de se racheter auprès de la déesse était une action d'éclat.
Il était entouré de quatre ennemis. Il devait tous les tuer.
Il s'avança lentement vers l'issue de l'impasse, comme les impies s'y attendaient. Puis se jeta sur la jeune femme en brandissant sa dague empoisonnée.
Quelque chose tinta contre le mur près de lui, et il tourna la tête par réflexe. L'instant d'après, le froid envahit sa gorge. Il y porta les mains pour découvrir un flot bouillonnant, tenta vainement de l'endiguer, et s'écroula en s'étouffant dans son propre sang.
Léti contemplait avec dégoût l'agonie du Zü. Dès son premier pas, elle avait su ce qu'il projetait. Et s'y était préparée.
Commenter  J’apprécie          10
La petite colonne poursuivait sa progression vers le quartier dit de la ville impériale, où résidait l’ami de Zarbone, qui devait leur permettre d’entrer dans la tour Profonde. Dans ce secteur, même les maisons étaient peintes, et toutes s’embellissaient d’au moins un aigle couronné en façade. Yan et Bowbaq contemplaient chaque coin de rue avec une curiosité d’enfant. Lana progressait en hésitant entre deux attitudes : celle où elle dissimulerait de son mieux sa qualité de Maz d’Eurydis, et celle où elle l’assumerait avec fierté. Aucune n’était acceptable par la Morale. Rey, à qui son trouble n’avait pas échappé, la taquinait en exagérant l’importance de la chose. Enfin, Léti, Corenn et Grigán menaient le groupe, suivant les indications du plan que leur avait remis Zarbone.
Commenter  J’apprécie          10
Au large des côtes loreliennes, à quelques milles seulement d'un village insignifiant, se trouve une petite île inhabitée. Une île comme il en existe des dizaines, tout le long des rivages de la mer Médiane:plages stériles, paysages rocailleux, contours déchiquetés par les vagues inlassables... Une île qui n'est répertoriée que par des cartographes fantaisistes ou trop méticuleux, simple point posé sur quelques rares parchemins, et que l'on confondra, le temps aidant, avec une quelconque souillure indéfinissable.Cette terre méprisée des hommes en fascinait pourtant un poignée.
Commenter  J’apprécie          00
Léti dégaina son glaive, songeant que Yan n'était même pas armé. Rey semblait quant à lui dépassé par les événements ; il restait immobile, peut-être figé par la peur. ils allaient perdre ce combat à coup sûr...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Pierre Grimbert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Grimbert
À l'occasion de la sortie de son nouveau roman le 26 août 2022, l'auteur du Sang des Parangons a répondu à nos questions dans ce nouvel épisode intitulé "J'irai lire chez Pierre Grimbert".
*** Ils étaient les champions de l'humanité, choisis pour aller implorer l'aide des dieux. Mais pour sauver le monde de la destruction, ils devaient d'abord en affronter les plus anciens dangers. Le monde des hommes est en train de s'effondrer. Quelques royaumes ont déjà disparu à jamais, engloutis par le sol qui s'ouvrait sous leurs cités, réduits en cendres par la lave et les flammes qui composent désormais leur seul paysage. Et toutes les prières, tous les sacrifices, semblent incapables d'y remédier. L'humanité assiste, impuissante, à son crépuscule. Une dernière chose doit cependant être tentée. Une folie, à la hauteur de cette situation désespérée. Chaque nation, chaque territoire a ainsi désigné son champion. Certains sont des sages, des savants, ou des dévots. D'autres sont des mercenaires, des aventuriers, des guerriers ou des chevaliers. Et il se trouve même des rois et des reines… Ensemble, ils vont devoir pénétrer la montagne sacrée, siège du palais souterrain des dieux. Et s'ils parviennent jusqu'aux éternels, malgré les dangers légendaires que renferme cet endroit, ils devront les convaincre de sauver leur monde agonisant. En les suppliant… ou bien en les défiant, si nécessaire.
*** Le Sang des Parangons de Pierre Grimbert Le 26 août en librairie.
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz Pierre Grimbert

Quel livre de Pierre Grimbert a été publié en Novembre 2001 ?

Le guetteur de dragons
La malédiction du coquillage
La reine des Amazones
Le trophée des sorciers

8 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre GrimbertCréer un quiz sur ce livre