AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rosie Pinhas-Delpuech (Traducteur)
ISBN : 202036090X
Éditeur : Seuil (12/08/2000)

Note moyenne : 5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Lors d'une réunion des anciens diplômés, Yaïr aperçoit une inconnue qui éveille en lui un désir irrépressible : correspondre par écrit. "Ne crains rien, je ne veux pas te rencontrer ni te déranger dans ta vie quotidienne mais je voudrais que tu acceptes de recevoir des lettres de moi." Tu seras mon couteau est une exhortation à l'écriture, une invitation à découvrir et à aimer l'Autre uniquement par le pouvoir des mots. "Myriam, si ce que je ressens pour toi est vra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Petitebijou
  17 août 2012
Je l'ai déjà écrit dans mon billet sur "Une femme fuyant l'annonce" : David Grossman est pour moi l'écrivain du rapport au langage, écrit comme parlé. Si dans "Une femme..." le langage exposé par l'auteur est essentiellement oral, ici, David Grossman traite du langage épistolaire. Un pacte est conclu entre deux êtres qui décident de n'être reliés que par la correspondance. Cette correspondance, pour ces deux êtres mariés chacun de leur côté, un homme et une femme, est l'occasion pour chacun d'eux de se livrer dans son intimité la plus crue. Mais, si les règles du jeu sont posées dès le début, aucune rencontre charnelle, les mots finissent par prendre chair et déborder les protagonistes. L'un va se mettre à épier l'autre, développant un sentiment de jalousie envers cet amour platonique qui "fouille en lui comme un couteau", expression empruntée à une lettre de Kafka à Félice. L'Autre, c'est aussi l'incitation à l'écriture, la source d'inspiration. Finalement, David Grossman pose aussi la question : pour qui écrit-on ? Quel est la nature d'un lien épistolaire, peut-il être totalement désincarné ? La non-présence de l'autre ne favorise-t'elle pas l'exacerbation du désir ? Quelle est la part de risque à s'engager dans de telles confessions, "à livre ouvert", quelles répercussions ce don d'intimité aura sur la vie personnelle de chacun ?
David Grossman semble nous dire : peu importe, l'essentiel est le mot, l'incarnation du mot que l'on passe des heures à choisir parmi le vocabulaire foisonnant d'une langue donnée, toute rencontre n'ayant pour but final que la quête de soi, pour pouvoir affronter un peu plus serein les heures solitaires où chacun a rendez-vous avec sa vérité.
"Tu seras mon couteau" est un plaidoyer pour l'écriture.Comme toujours, le style de l'auteur est dense, profond, d'une mélodie faite de circonvolutions. Peu de place pour l'humour ou la légereté, chaque mot pèse son poids et celui de sa tradition. On peut rester hermétique à ce style-là. Pour ma part, il ressemble à ma musique intérieure et je m'y reconnais.
Lien : http://parures-de-petitebijo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
magicbooks
  26 juin 2014
Il l'a croisée par hasard et a eu envie de lui écrire, de lui ouvrir son coeur, de lui confier son âme. Elle accepte de le lire, de l'écouter sans jamais le voir. Page après page, les lettres se suivent, s'amplifient, se répondent. Unis tous les deux à d'autres, ils se découvrent âmes soeurs, s'aiment, se déchirent. Prisonniers de leurs vies, ils créent, à travers l'écriture, une dimension où le coeur est le seul miroir et le seul juge.
Très beau.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PetitebijouPetitebijou   11 mai 2011
Par où commencer ? Tant de sentiments mêlés se heurtent en moi... Quand j'étais petit, j'avais fait le voeu de lire tous les livres que personne n'empruntait à la bibliothèque de l'école. Et pendant toute une année je n'ai lu que des livres dont les fiches étaient vierges (c'est ainsi que j'ai découvert quelques trésors cachés). Ou bien je voulais m'exercer à rêver à la demande, et prendre des commandes des gens pour rencontrer à leur place leurs chers disparus. Je voulais aussi adopter un chien qui accompagnerait chaque soir dans la rue un promeneur solitaire différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de David Grossman (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Grossman
Wajdi Mouawad interprète le rôle du juge Avishai dans le texte de David Grossman, Un cheval entre... .Wajdi Mouawad interprète le rôle du juge Avishai dans le texte de David Grossman, Un cheval dans un bar. Une fiction enregistrée au musée Calvet d'Avignon, à retrouver ici : http://bit.ly/2uiEaiS
autres livres classés : correspondance amoureuseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3136 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre