AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sylvie Cohen (Traducteur)
ISBN : 2020638908
Éditeur : Seuil (17/03/2004)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Amnon “Nono” Fayerberg est le fils d’un talentueux commissaire de police de Jerusalem. Il n’a pas connu sa mère, Zohara, morte peu après sa naissance. Une semaine avant son treizième anniversaire et sa bar mitzvah (qui dans la tradition juive signifie pour un garçon l’entrée dans le monde des adultes), Nono monte dans le train à destination de Haïfa pour rendre visite à son oncle, mais à peine a-t-il mis le pied dans son compartiment qu’il fait la rencontre du mysté... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Croquignolle
  08 mars 2019
L'enfant zigzag ne peut être lu qu'en retrouvant une âme d'enfant, en osant tous les possibles, en oubliant le rationnel et en faisant confiance à l'extraordinaire.
Sans cela, impossible d'apprécier à sa juste valeur ce roman coloré, fou, drôle, lumineux, improbable, tendre et joyeux.
Aux côtés de Nono et de Félix, nous arrêtons un train à pleine vitesse, nous changeons d'identité, nous plongeons dans une cuve de chocolat, nous défions tous les policiers, nous rencontrons des personnages haut en couleur, nous découvrons qui nous sommes.
Ce roman est une quête d'identité pour ce jeune Nono qui s'apprête à faire sa bar-mitsva. En deux jours, il découvrira aux côtés de Félix, l'homme aux yeux si malicieux et pétillants, la valeur de la famille, la douceur de l'amour et l'importance de grandir.
Un roman lumineux et souriant !
Commenter  J’apprécie          310
coriala
  10 mars 2013
Faut-il être un enfant zigzag pour aimer ce livre ? Peut-être.
Nono Fayerberg est un jeune garçon de 12 ans, difficile à gérer et à vivre qui va faire sa Bar mitzvah dans une semaine. Pour cette occasion son père l'envoie à Tel-Avi voir son oncle par train pour quelques leçons de morale mais il n'arrivera jamais à destination, kidnappé par un vieux monsieur fort sympathique Félix. Et nous voila projetés dans une série de péripéties plus folles les unes des autres où l'on découvre qui est Nono et sa famille.
On adhère ou pas à ces récits, fables ou contes farfelus racontés par Nono devenu adulte, il nous emporte dans un monde de l'enfance où justement l'enfant va devenir adulte. J'aime les histoires, je me suis laissée charmer mais je suis un peu zigzag moi aussi.
Commenter  J’apprécie          30
plumetis
  16 octobre 2014
Nono, 13 ans, fils d'un policier obsédé par son combat contre le mal, se voit offrir un voyage d'initiation à la veille de sa bar-mitsva. Son tempérament passionné va l'entraîner plus loin que prévu.
Nono a perdu sa mère très jeune et souffre de ne pouvoir échanger à son sujet avec son père et il craint que Gaby, sa mère de substitution se lasse d'être mal-aimée par cet homme hanté par le passé.
Les aventures rocambolesques qu'il va vivre auprès de Félix et de Lola l'amènent à se questionner sur son entourage, sur le passé, le bien, le mal.
Ce roman est plaisant, brillant mais essouffle le lecteur du fait d'un manque de concision.
Commenter  J’apprécie          00
AnneNY
  31 mars 2017
J'ai découvert David Grossman avec Une femme fuyant l'annonce que j'avais A-D-O-R-E, et je dois dire que je n'ai pas été déçue avec L'enfant zig zag.
Nono a 13 ans il se prépare à célébrer sa Bar Mitzvah. Son père et sa belle-mère lui propose un petit jeu avant le grand jour, mais suite à un malentendu, Nono est embarqué dans une aventure qui va vite le dépasser.
C'est tendre, émouvant. La relation entre Félix et l'enfant se construit au fur et à mesure du récit. Tout au long de la lecture on devine certains secrets, certains drames dans l'histoire familiale de Nono. Etre témoin de ces sentiments naissants et de la révélation de ces secrets est un privilège pour nous lecteur.
Ce qui est sûr après la lecture de ce roman, c'est que David Grossman est définitivement un de mes écrivains préférés.
Lien : http://le-club-des-incorrigi..
Commenter  J’apprécie          30
Lalivrophile
  22 octobre 2012
À la fois drôle, tendre, et grave, ce roman ne réserve pas uniquement des surprises à son héros. Celui-ci a une façon caractéristique d'exprimer certaines de ses pensées. Langage châtié, précis, imagé... Bien sûr, c'est le Nono adulte qui s'exprime ainsi, celui qui raconte ce qu'a vécu l'enfant. J'aime particulièrement ce qu'il dit, au chapitre 19, sur les adeptes du salé et sur son amour du chocolat.
L'intrigue m'a d'abord plu. le lecteur est aussi fébrile que le jeune Nono. L'aventure est grisante. L'auteur mélange humour, conte, épopée, énigme... on va de rebondissement en coup de théâtre en se demandant lequel sera le plus rocambolesque.
Par la suite, cela devient un peu poussif. D'abord, il y a certaines lenteurs, notamment lorsque l'histoire de Zoara est racontée. Elle est commencée comme une sorte de conte, Zoara ayant été magnifiée au long du roman.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   07 mars 2019
Un jour, mon père avait dû se déguiser en femme. Il était alors sur la piste d'un escroc qui avait promis le mariage à une dizaine de femmes pour leur rafler leurs économies. Malgré son professionnalisme, papa avait été si écoeuré de se voir ainsi travesti qu'il avait convaincu Gaby de servir d'appât. C'est ainsi qu'elle avait reçu, disait-elle, les trois propositions de mariage de sa vie : la première, la dernière et la seule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CroquignolleCroquignolle   07 mars 2019
L'homme était âgé, il devait avoir dans les soixante-dix ans, le teint mat, la peau couleur de bronze, les traits d'une beauté fascinante, étrangère. Il avait des yeux bleus, limpides, souriants, et le regard d'un bébé dans un visage viril avec des pattes-d'oie brûlées de soleil au coin des yeux et d'étranges sourcils, plantés comme des triangles velus et broussailleux au-dessus des yeux. Et un nez. Quel nez ! Grand, fort, royal. Un nez taillé dans la pierre. Un nez qui vous donnait l'envie de vous prosterner face contre terre. Il avait aussi des cheveux blancs qui ondulaient souplement sous ses oreilles, à la manière des artistes d'un certain âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CroquignolleCroquignolle   07 mars 2019
L'enfant qui, debout à la fenêtre du train, considérait l'homme et la femme comme s'il ne devait plus jamais les revoir, c'était moi. "Ils vont se retrouver seuls pendant deux jours, songeai-je. C'est foutu."
Commenter  J’apprécie          22
asn83asn83   27 décembre 2014
Qui suis-je ? Qui suis-je ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de David Grossman (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Grossman
Wajdi Mouawad interprète le rôle du juge Avishai dans le texte de David Grossman, Un cheval entre... .Wajdi Mouawad interprète le rôle du juge Avishai dans le texte de David Grossman, Un cheval dans un bar. Une fiction enregistrée au musée Calvet d'Avignon, à retrouver ici : http://bit.ly/2uiEaiS
Dans la catégorie : Littérature hébraïqueVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature hébraïque (66)
autres livres classés : littérature israélienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
402 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre