AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070508822
1055 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (30/09/2004)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Le silence du Rossignol : Le Silence du Rossignol vous entraîne dans une quête épique, au cœur d'un japon féodal où se côtoient poésie délicate et terrible violence. Vengeance, traîtrise, honneur et loyauté, beauté, amour fou... derrière les visages impassibles et les codes immuables se cachent des cœurs passionnés et des sentiments farouches.

Les Neiges de l'exil : Alors que tombent les premières neiges, Takeo et Kaede poursuivent leur quête au cœur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
afadeau
  22 octobre 2019
Tome 1 : le Silence du rossignol, édition Gallimard paru en 2002 ; tome 2 : Les Neiges de l'exil, 2003 ; tome 3 : La Clarté de la lune, 2004 ; tome 4 : le Vol du héron, 2007 ; le Fil du destin, 2008.
Traduit de l'anglais par Philippe Giraudon et magnifiquement illustré par Christian Broutin dans l'édition brochée (beaux livres avec un toucher magnifique car un relief enrichit agréablement les dessins). J'ai lu les tomes 1, 2 et 5 dans l'édition folio bien illustrés également et parus 1 an après l'édition originale.
"La lune se leva sur la mer paisible, traçant à sa surface un chemin argenté où s'engagea notre flotte. Sa clarté était telle que je distinguais nettement les montagnes se dressant à l'horizon de la côte dont nous nous éloignions. La marée clapotait sous les coques et les voiles claquaient au vent de terre..."
Je reviens ici sur cette formidable fresque d'aventure écrite par Lian Hearn dans le cadre d'un Japon médiéval imaginaire. Ces cinq tomes nous font suivre les exploits d'un dénommé Takéo dans sa lutte pour venger son père adoptif, échapper à l'héritage de son père biologique et retrouver l'amour de sa vie au fil de grandes batailles mêlant d'innombrables seigneurs et guerriers. Les buts évolueront puisqu'en accédant au pouvoir il oeuvrera à rétablir la paix et empêcher la famine...
Bien écrits, bien traduits, ces récits sont un enchantement au propre comme au figuré car on ne s'étonne jamais des pouvoirs incroyables de Takéo, héros populaire et accessible, avec une psychologie, une densité de description et de réflexion sur le pouvoir qui laisse une marque durable. Cette épopée pourrait bien résister au temps et devenir un classique !
C'est un plaisir de se replonger, plusieurs années après lecture, dans ces pages admirables. Pour moi il s'agit d'un grand roman universel et intemporel, pouvant intéresser les lecteurs de tout âge, qui traite de la vie telle qu'elle est avec ses aléas, sa recherche de progrès, ses brusques mouvements régressifs. La vie sociale est riche par moments d'hommes éclairés prêts à s'investir totalement pour le bien de tous, et par d'autres moments dominée par le poids effroyable de la cupidité, de la jalousie, de la volonté de pouvoir déconnecté de toute volonté ou vision de progrès commun.
L'apparition de l'arme à feu qui devait tuer Takéo pourrait être une allégorie du monde moderne, un monde où la technique éloigne l'action de sa signification - l'éloignement rend tout possible, tout plus facile et acceptable moralement - qui supplante un monde ancien, cruel avec un sens différent donné à la vie et à la mort.
La façon d'écrire de Lian Hearn est très subtile, par exemple en alternant les points de vue d'un chapitre à l'autre entre Takéo et Kaede, ou encore profitant de l'ouïe très fine qu'à développé Takéo afin de nous faire entendre à travers l'écrit un environnement sonore très riche.
Je n'avais au départ aucune intention de lire les 5 volumes, ayant plutôt emprunté le tome 1 pour voir, attiré ici par ma passion du cinéma et de la littérature japonaise, mais j'ai été entrainé très vite d'un tome au suivant. Vous êtes prévenus, Lian Hearn est une merveilleuse conteuse et la lecture devient très vite addictive ! Et un livre où même la généalogie des chevaux prend un sens et apporte de la poésie ne peut pas être autre chose qu'un bon livre, non ?
"... j'entendais les bois de châtaigniers s'animer du bourdonnement d'insectes en quête du pollen que recelaient leurs chatons dorés."
Tome 1. le Silence du Rossignol. Les hommes du chef de clan Iida Sadamu massacrent le village et la famille de Takeo qui fait partie de la communauté paisible des invisibles. Takeo est poursuivi alors qu'il s'enfuit et sauvé par Sire Shigeru, chef du clan des Otori. L'aventure est lancée sur fond de mariages stratégiques entre clans, de prises d'otages (Kaede est l'otage de Iida Sadamu), de la tentative d'assassinat (pour libérer le peuple de l'asservissement), de l'activité de "la Tribu" qui mène ses activités dans l'ombre des puissants afin de défendre sa position et ses intérêts d'association criminelle secrète. Entre autre « talent », Takeo possède la faculté de se rendre invisible et de se dédoubler, ça peut créer un avantage certain.
Tome 2. Les Neiges de l'exil. Takeo est sous l'emprise de "la Tribu", sa 2ème famille puisque son père était parent de Shigeru Otori mais sa mère était de la famille des Kikuta. Il devra combattre après avoir franchi les montagnes enneigées avec l'aide du paria nommé Jo-An. Les paysages de neige sont particulièrement bien évoqués, comme surgissant des dessins japonais classiques. Avec l'aristocrate Fujiwara, entre en scène un érotisme raffiné en même temps qu'un seigneur utilisant sa situation pour son seul plaisir.
Tome 3. La Clarté de la Lune. Mariage de Kaede avec Fujiwara, l'aristocrate esthète et despote, qui nous vaut des pages aussi belles que terribles. Belles scènes de combat au retour de Takeo. L'enchantement se poursuit ! La magnifique couverture du livre est présentée au début de cet article.
"Malgré l'excitation de la foule, la cavalière et sa monture semblaient toutes deux complètement détendues. La démarche du cheval était aussi souple que rapide, la jeune fille se tenait très droite et irradiait de sérénité. L'arc et les flèches minuscules de Shigeko provoquèrent des exclamations de surprise qui se changèrent en cris d'admiration..."
Tome 4. le vol du Héron. Ce tome conte l'histoire de Takeo, 16 ans après les retrouvailles avec Kaede. Ils ont 3 filles, l'ainée Shigeko et les jumelles Maya et Miki. La saga se termine dans une terrible succession de violence, de trahison et de souffrance. Combat épique au retour du voyage chez l'empereur. Beaucoup d'action dans un tourbillon fantastique d'évènements surnaturels (le chat, les éléments déchainés...). Mariages et trahisons mais la paix des 8 pays advient. Ouf !
Tome 5 . le fil du destin. Retour en arrière, un peu un tome zéro - j'ai découvert qu'on pouvait utiliser le terme savant de "préquelle" - où est conté l'enfance des Otori. Lian Hean a justifié sa démarche ainsi : "je suis heureuse que le Fil du Destin soit à la fois le premier et le dernier livre. le cercle est ainsi complet et cette structure cyclique reflète bien les éléments du bouddhisme et de taoïsme que contient mon récit."
Seul le peintre Sesshu, mainte fois cité, a réellement existé (1420 - 1506)
Lian Hearn, de son vrai nom Gillian Rubinstein est Australienne, diplômée de littérature. Elle s'est intéressée très tôt à la civilisation et à la poésie japonaise, allant jusqu'à apprendre le japonais. Elle a été également critique de cinéma et semble avoir puisé de la bonne matière dans l'oeuvre de réalisateurs tels que Kurosawa voir même Oshima et Mizogushi.
Je retrouve effectivement dans cette saga l'énergie de films du grand Akira Kurosawa tel que "Les Sept Samouraïs", "La forteresse cachée", Sanjuro" ou encore "Ran". Même richesse du scénario, même beauté des personnages et de la nature, avec cette poésie raffinée mise en mots sur cette somptueuse fresque historique par Lian Hearn, permise par l'exploitation de toutes les possibilités du récit fantastique...
Il est intéressant de noter que le nom de Kaede est aussi le nom de l'héroïne du film d'Akira Kurosawa "Ran", sorti en 1985, dont l'intrigue s'inspire de la tragédie "Le roi Lear" de William Shakespeare.... Les personnages féminins de Shakespeare, que ce soit dans "Le roi Lear" ou dans la célèbre tragédie "Macbeth" sont plutôt anticonformistes (par rapport aux codes de l'époque) car ils prennent leur destin en main. Ici, l'auteure, au delà de l'apparence d'une épopée grandiose pouvant plaire aux plus jeunes, revisite avec talent et générosité ces mythes, prolongeant et actualisant en quelque sorte ces oeuvres immenses. C'est à tout cela, cette chaîne de création en prise avec le réel en mouvement, que je veux rendre hommage et peut-être intéresser d'autres lecteurs peu familiers avec ce type de littérature.
Pour retrouver cet article avec des photos illustratives personnelles ainsi que "mes autres livres essentiels" allez visiter mon blob "Bibliofeel" ou "clesbibliofeel".
Lien : https://clesbibliofeel.home...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cannelle124
  18 septembre 2012
Il existe en fait 5 volumes pour cette fresque dans un Japon médiéval imaginaire où règnent seigneurs et clans. On suit le parcours de 2 jeunes adolescents liés par leur amour, à travers leur quête héroïque de reconnaissance personnelle et seigneuriale, dans une société sans compromis, aux lois implaccables, en guerre quasi continuelle, avec ses rites, ses coutumes, ses inégalités, où les femmes n'ont aucun droit au pouvoir, où cohabitent sectes non violentes et clans détenteurs de pouvoirs "magiques". Malgré cette intensité quasi guerrière, l'auteur réussit à insuffler à son récit des pauses de grandes poésie et sérénité, dans ses descriptions des paysages ou de l'art japonais. Son écriture est limpide, nous faisant partager voire ressentir les sentiments de ses héros, de leurs émois amoureux, de la sensualité, de leurs crises identitaires, de leur soif de reconnaissance, de leur courage pour changer leurs destinés, de leur volonté .. à fleur de peau parfois ...
Le premier tome de cette saga," le Chant du Rossignol", vous prend et ne vous quitte plus, vous avez besoin d'avancer et de connaître la suite ... on a l'impression de marcher au dessus d'un gouffre, en équilibre entre perception poétique des sentiments et de la nature, et violence voire brutalité guerrière ... le regard tourné au loin vers la destinée promise ... un équilibre précaire à tenir à son apogée dans le premier tome mais qui va en s'essoufflant dans les suivants. Les intrigues se font plus complexes dans les tomes 2 "Les Neiges de l'Exil" et 3 "La clarté de la Lune", de nouveaux personnages apparaissent. Lorsque l'on pense que nos héros vont enfin réussir, un nouveau suspense recommence, un nouveau gouffre se creuse devant eux .... l'écriture reste encore aisée et donc on se laisse de nouveau entraîner malgré un petit sentiment de lassitude qui apparait (pour ma part je me demandais "mais pourquoi ce choix ?" " à quoi sert ce personnage ?" ...) ... Il aurait fallu s'arrêter à ces trois tomes car le 4eme, "Le Vol du Héron", donne un scénario de plus en plus tiré par les cheveux, comme si l'auteur ne savait plus comment finir son épopée ... un tome lu en diagonal et qui m'a laissée dubitative ... le tome 5 "Le Fil du Destin" est quant à lui à lire comme une introduction à la saga, un complément d'informations.
Un avis mitigé donc sur cette épopée dont le premier tome est pourtant souvent recommandé aux jeunes lecteurs (13 ans et plus ...), il est vrai que celui-ci est superbement écrit entre roman d'aventure et conte fantastique, coupé d'un soupçon de romantisme ..... Maintenant je suis peut-être vieux jeu, mais je vous conseillerais de lire le second tome avant votre enfant afin de voir s'il est en mesure de lire la suite car certaines scènes peuvent être dures voire chocantes suivant l'éducation et l'âge de l'enfant ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
calipso68
  28 septembre 2012
Cette saga écrite par Lian Hearn se déroule dans une région imaginaire appelée « Les Trois Pays » et se situe à l'extrémité ouest d'une grande île appartenant elle-même à un archipel nommé « Les Huit-Îles » qui sont gouvernées par un empereur.
Dans ce Japon imaginaire, on retrouve le nom de villes japonaises de la région de Chūgoku - qui même si elles existent réellement n'ont que peu de rapport avec la réalité -.
L'époque n'a pas vraiment d'équivalent dans l'Histoire, néanmoins on peut la rapprocher du Japon médiéval (entre le 12ème et le 16éme), quand les clans et les grandes familles de nobles & de guerriers se disputent le pouvoir après que l'empereur Sutoku, affaibli, demande la protection des guerriers samouraïs (1156) et que les armes à feu arrivent massivement dans le pays (1543).
A ce moment là, je vous vois venir : « Mais pourquoi elle nous parle de tout cela et pas de l'histoire ? »
Simplement, parce que pour moi c'est ce qui fait la richesse de cette saga. J'ai particulièrement aimé ce monde entre réalité et fiction décrit par Lian Hearn !
Tous les aspects de la société y sont décrit : la structure sociale du pays, avec les différentes classes & leurs coutumes propres : les guerriers, les moines, les nobles, les paysans et les parias, et les relations qu'elles entretiennent entre-elles ; ou encore la religion et les conflits qu'elle génère !

Mais ne vous inquiétez pas, je vais quand même vous raconter un peu l'histoire - mais trop, juste assez pour que vous ayez envie de lire les romans - !
Résumé :
Chacun des « Trois Pays » est dirigé par un clan : les Tohan à l'est, les Seishuu à l'ouest et les Otori au milieu. L'influence de l'empereur étant toute relative, les 3 clans essayent d'étendre leur influence par la force, jeu qui réussi particulièrement au clan des Tohan qui sème la terreur sur les Trois Pays. En parallèle à cette lutte entre les clans, la Tribu, un réseau ancien de familles aux pouvoirs surprenants, semble profiter du K.O régnant sur le pays.
L'histoire commence lorsque Otori Shigeru, un seigneur du clan des Otori, sauve Tomasu, un jeune garçon né parmi les Invisibles - une communauté qui condamne la violence et interdit de tuer -, du massacre perpétré par Iida Sadamu, le chef du clan des Tohan. Otori Shigeru adopte Tomasu, le rebatise Otori Takeo et l'emmène avec lui.
Pendant ce temps là, Shirakawa Kaede, fille d'un seigneur de l'ouest, est retenue en otage par des alliés des Tohan. Suite à deux morts suspectes, on lui donne la réputation d'apporter la mort aux hommes qui la désirent. Iida Sadamu décide de marier cette dernière à Otori Shigeru, son vieil ennemi, et profiter de la réputation de Kaede pour l'assassiner !
Alliances et complots amènent Shigeru à accepter de se rendre à la capitale d'Inuyama pour célébrer ses noces. Sur le chemin, Takeo - qui accompagne Shigeru - rencontre Kaede, la future épouse. Un amour impossible va alors naître entre ces deux jeunes gens…

Je ne vous en dis pas plus - je ne vous ai pas dit grand chose en réalité - car cette trilogie commence vraiment lors de la fameuse rencontre entre Takeo et Kaede ! Au fil des romans, on découvre comment ils réussissent à se venger et à prendre le pouvoir sur les Trois Pays.
« le Clan des Otori » devait être une trilogie, mais l'auteur a décidé d'aller plus loin et d'écrire un 4ème et 5ème tome : « Je n'avais pas l'intention d'écrire plus, mais les personnages sont à nouveau apparus vivants pour moi et j'ai réalisé que j'avais encore beaucoup à dire à leur propos ».
Dans le tome 4, on retrouve Takeo et Kaede 16 ans plus tard et dans le tome 5 - que je n'ai pas encore lu - revient sur les évènements qui ont précédé le tome 1. La boucle est ainsi bouclée !

Voilà, vous savez tout ! Je vous conseille vraiment de lire cette saga, qui je pense plaira aux filles comme aux garçons, aux ados comme aux adultes !
Bonne lecture !
Lien : http://www.lesdivagationsdec..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ClaireDoc
  18 mars 2013
J'aime cette série et la relis avec plaisir. le Japon est fantasmé par une occidentale : il s'agit d'une épopée dans un japon médiéval imaginaire. 
Guerre, amour, poésie, destinée, stratégie... tout est mêlé dans l'écriture.
le jeune Tomasu, appartenant à la secte des invisibles voit sa famille mourir dans l'incendie criminel de son village. Sauvé et adopté par le seigneur Otori, il sera élevé comme son fils, en véritable seigneur de guerre. Mais le jeune garçon, renommé Takéo, à d'autres atouts, et notamment le sang de la Tribu, aux multiples pouvoirs, coule en lui. Son ouïe est surnaturelle, et grâce à son professeur Kenji, il apprend à se dédoubler et à se rendre invisible. Au cours de son aventure il rencontre la plus belle d'entre toutes les beautés : Kaede, dame Maruyama.
Amours et haines, trahisons et vengeances rythment toute cette histoire, à lire d'un souffle.
Commenter  J’apprécie          40
Virgule-Magazine
  13 novembre 2017
Le Japon du Moyen Âge est déchiré par les guerres de clans. le jeune Tomasu a grandi à l'écart de ces luttes sanglantes, dans la communauté des Invisibles, opposée à toute violence. Mais un jour, les Invisibles sont massacrés par les hommes d'Iida, un cruel seigneur. Par miracle, Tomasu échappe à la mort, grâce à l'intervention de sire Shigeru, du clan des Otori. Adopté par ce clan, Tomasu reçoit un nouveau nom : Takeo. Peu à peu, le jeune homme découvre qu'il possède des dons exceptionnels dont il compte bien faire usage pour tuer Iida et ainsi venger la mort des siens. Takeo découvre aussi l'amour : il tombe éperdument amoureux de la belle Kaede, fille d'une noble famille, donnée en otage, alors qu'elle était encore enfant, à une autre famille où elle partage le sort peu enviable des servantes…
L'avis de la rédaction: Un roman-fleuve palpitant qui nous entraîne dans l'univers fascinant du Japon médiéval. Cette dépaysante immersion est en outre servie par une écriture fluide, légère et élégante.
L'avis de Justine, 17 ans : Sur fond de guerres et de rivalités dans un Japon médiéval divisé, les grandes puissances s'affrontent pour conquérir la jeune et belle Kaede, tandis que Takeo se bat pour l'héritage auquel il aspire. Les problèmes posés par l'amour à distance sont envisagés, et loin de basculer dans un genre à "l'eau de rose", l'action se déroule au continu, et le lecteur n'a pas une minute pour souffler ! […]Un roman enrichissant, traitant des problèmes d'identité, d'amour, de droits et d'honneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MirugiruMirugiru   17 février 2013
Ma mère menaçait souvent de me découper en huit morceaux si jamais je renversais le seau d'eau ou faisais semblant de ne pas l'entendre me crier de rentrer à la maison, quand le crépuscule s'assombrissait et que le chant des cigales devenait assourdissant.
…………….
Je croyais alors que ce n'était qu'une façon de parler. Mino était un endroit paisible, trop isolé pour être affecté par les batailles féroces où s'affrontaient les clans. Je n'aurais jamais imaginé que des hommes et des femmes puissent vraiment être découpés en huit morceaux, que leurs membres vigoureux, à la peau couleur de miel, puissent être arrachés à leur corps pour être jetés aux chiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylvie2sylvie2   02 août 2014
Il observa les branches du chêne qui se déployaient au-dessus de lui et semblaient toucher le soleil. L'arbre était imprégné d'une majesté presque sacrée. En le contemplant, Shigeru sentit son propre esprit s'élever vers les hauteurs. Son imagination envisagea un monde ignoré de lui, qui s'étendait autour de lui et qu'il n'avait jamais remarqué.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Lian Hearn (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lian Hearn
Gallimard-Jeunesse a rencontré Lian Hearn.
Interview en anglais sous-titré.
autres livres classés : japon medievalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3932 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre