AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791093167190
480 pages
Éditeur : Estelas Editions (25/08/2015)
4.75/5   10 notes
Résumé :
Alors qu’il était prêt à tourner le dos à sa vie de libertin pour vivre une histoire passionnelle, Max, artiste peintre, vient de connaître un cuisant échec dans sa vie sentimentale (Voir. Je t’Aime Moi Non Plus). Sous le choc depuis plusieurs mois, ne croyant plus à rien, il se laisse aller en se refermant sur lui-même.
Entouré de ses amis, il finit par se reprendre en main et à renaître de ses cendres, tel le phénix de la débauche. El Diablo, sa petite voix... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gaoulette
  18 août 2017
Cher Mr Max Heratz,
Je me permets de vous écrire personnellement ma critique car je sais que ma jumelle Maribel va vous pousser à la lire.
Tout d'abord comme mes étoiles vous l'indiquent, j'ai adoré. Je vais vous donner mes raisons mais sachez que j'ai quelques petites « remontrances » à remonter.
Après le coup de coeur de Je t'aime moi non plus chargé en émotion, je tombe sur un roman moins glamour. Votre personnage Max (difficile de ne pas penser à vous mais j'y reviendrais plus tard) se remet de sa « mésaventure » à sa manière. On assiste à un défilé de vices et de sexe en puissance. Votre héros reprend une vie bien rempli de Libertin et c'est un enchainement de scènes à poil. On pourrait être écoeuré voir mal à l'aise, je le reconnais qu'à certains moments mon « bidou » s'est retourné. Mais bon, j'ai ressenti quelque chose en bien ou en mal pas d'importance tant que mon estomac vrille. C'est un premier check point pour un bon roman selon moi.
Grâce à votre plume sans tabou et mon « bidou » fragile, vous offrez un sujet de communication dans un couple. Un autre check point bien mérité. Qu'elle n'a pas été ma surprise à chaque fois que je racontais vos scènes explicites à mon mari et que je voyais son visage soit devenir « coquinou » ou se refermer. Votre personnage, avec son art de la séduction et son écoute de leur besoin ferait un très bon thérapeute de couple. En tout cas, dans notre cocon il a créé de bon sujet de conversation….
En parlant de Max votre héros. Vous jouez au chat et à la souris avec la lectrice. Est-ce vous ou pas… Je vous ai rencontré grâce à Maribel au salon du livre de Paris. Quand j'ai commencé, je suis désolée mais dans ma tête Max ressemblait plus à un Bradley Cooper histoire de bien fantasmer. Mais à ma façon je vais vous faire un compliment maladroit. Je revenais toujours à vous et j'étais séduite bien malgré mes fantasmes masculins. Je n'arrivais pas à dissocier MAX et vous. Pas d'ouverture possible, ne vous inquiétez pas, je suis fidèle et comblée. Mais je tiens à dire que vous être un sacré bon séducteur. Et si Max et vous êtes une seule et même personne, cela ne m'étonne pas votre succès auprès de la gent féminine.
Vous n'étiez pas loin du coup de coeur mais je vous avouerais que les scènes érotiques étaient parfois lourdes. Je comprends l'intérêt mais vraiment pas facile pour moi. Max avait besoin de ce passage pour savoir ce qu'il voulait. Il est doué pour l'écoute des femmes et leur besoins physiques mais il faudrait qu'il sécoute un peu plus parfois. Mais bon cela je le saurais dans Kiss Kiss j'en suis sure.
J'en reviens à mes « petits soucis du détails ». Je suis désolée mais je suis obnubilé par le préservatif surtout à notre époque actuelle. Dans le premier tome, j'en ai fait allusion aussi. Je vais spoiler je suis désolée. Un préservatif doit être utilisé dans tous les orifices. Je me pose encore cette question, comment dans ce club fermé, on se fait confiance sur les MST ?
J'espère que j'aurais un jour l'occasion d'en discuter de vive voix avec vous lors d'une séance de dédicace. C'était un réel plaisir de vous lire et j'en remercie mon amie et jumelle Maribel de m'avoir poussé à vous découvrir.
Comme vous me l'avez conseillé je vais lire Justine et l'emprise des sens.
Encore un grand merci pour me faire découvrir une « monde » que je ne connais pas. Votre roman permet au lecteur d'arrêter de juger et de voir plus loin qu'un club dépravé sans émotion.
Avec tout mon respect. Cordialement.
Gaëlle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
Missnefer13500
  24 septembre 2016
Ah je suis la première à chroniquer ?
Après mon énorme pour de coeur pour Je t'aime moi non plus, j'étais dans l'attente de la suite des aventures de Max et Welia, il était pour moi et d'autres fans inconcevable que tout ce termine ainsi ,Et oui, soupirs c'est le grand défaut des fans de romances , elles rêvent toujours d'un happy-end !
Mais Mr Max Heratz prend son temps, et nous offre en attendant (oui les filles soyez donc patientes d'autres romans, Justine et l'emprise des sens, lu et très moyennement apprécié (désoléeeeee) Contes et Chroniques Urbaines (pas encore lu) et ce tome pour lequel je me suis laissée tenter, un entre -deux dans lequel nous retrouvons Max qui se remet grâce à des amis de sa dépression post Welia.
Ce roman il faut bien le préciser comme tous les romans de Max Heratz s'adresse à un public averti, tout au moins à l'esprit ouvert sur un mode de vie que certains pourraient trouver décadent. Mais où est la limite de la normalité quand des pratiques sexuelles sont consenties ?
Ceci est un bien autre débat quoique, c'est une réflexion que l'on peut se poser tandis que l'on suit notre personnage principal et que l'on cherche à comprendre le fiasco de sa relation avec Welia.
Comme le dit donc l'auteur il est fortement conseillé de lire ce tome avant Kiss Kiss ( petite message à ses fans) Toutefois, pour celles qui découvrent Max à travers cet opus , elles en comprendront les grandes lignes.
Nous suivons donc, notre héros en phase de reconstruction entouré de Kholhy, son agent Luka, son facteur...
Un temps l'on peut croire que notre grand séducteur va se ranger des voitures , mais c'est bien sur sans compter sur son Diablo intérieur et Jonas.
Nous voilà donc à suivre Max dans le dressage de la petite Thalz et dans son coup de coeur pour Kess.
Oubliée Welia ? A vous de le découvrir. Pour l'instant notre artiste est au sommet de sa gloire grâce à la vente de son chef d'oeuvre les 12 anneaux de Venus , et l'auteur de nous faire nous interroger sur l'identité de cet acquéreur anonyme pour une somme faramineuse.
Il est toujours difficile à mon sens, d'évaluer un roman quand on a eu un énorme coup de cœur pour un opus précédent. Peut-être avons nous trop d'attentes et mettons ce livre sur une sorte de piédestal, et lui donnant un importance qui est difficile à égaler, avant qu'un autre ne vienne le détrôner ou prendre un place exæquo. Bon et bien Max Heratz ce n'est pas encore gagné. Cependant j'ai pris énormément de plaisir à la lecture de ce tome, retrouver Max et ses compagnons de route et ses nouvelles femmes.
Allez je vais désormais pouvoir me lancer dans la lecture de Kiss Kiss !!
Petit bémol, je trouve que la couverture est moins belle et attractive que celles des autres tomes, enfin de mon point de vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Estelas
  02 novembre 2015
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2017
J'essaie de lui remonter le moral avec plus ou moins de tact tout en lui faisant remarquer qu'à 37 ans il n’est pas difficile de refaire sa vie, surtout quand on est sans enfant, comme elle. Mais rien n'y fait. Le chagrin qui a laissé place à la colère l'empêche d'écouter tout ce qu'un illustre inconnu peut bien lui raconter à la terrasse d'un café en sirotant un whisky à 10h du matin ! Aussi, continue-t-elle son récit, le ponctuant de gestes nerveux qui donnent vie à ce dernier. De plus en plus désinhibée par l'alcool, elle se libère et, de temps à autre, me laisse entrevoir ses seins magnifiques par l'échancrure de sa robe lorsqu’elle se penche vers moi. D’ailleurs je ne me cache pas pour les admirer ce qui ne semble guère la déranger.
Elle continue à crier vengeance lorsqu’une soudaine pulsion me gagne, tel le réveil d'une addiction qui s’était dernièrement évanouie : l'appel du vice, celui de la perversion de l'innocence comme une renaissance. Un sang nouveau circule dans mes artères. Pourquoi cette femme a-t-elle ressuscité ces désirs charnels que je croyais enfouis à tout jamais au fond de moi ? À moins que le réveil de cette pulsion ne soit la suite logique de ma résurrection observée ces derniers jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2017
Elle a de belles formes. Une fille bien faite. Pourvue d’un généreux décolleté, elle porte une robe rouge qui lui arrive à mi-cuisses. Doucement, je pose mes mains sur ses genoux et j’écarte ces derniers. Je remonte sa robe le plus haut possible : elle ne porte rien en dessous, et j’aime ça. Je pose une main sur son sexe lisse. Elle serre ses cuisses, comme par réflexe. Je les lui claque alors violemment du plat de la main. Docile, elle ouvre d’elle-même ses jambes. Je reprends les choses en mains en les lui écartant exagérément. Elle se laisse faire. Je poursuis mon intime caresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
GaouletteGaoulette   15 août 2017
Certains se sentent l'âme de grands Maîtres en édictant des codes et des règlements qui se voudraient universels. Ces gens là ne sont pas des vrais dominateurs. Ce sont des Maîtres de salon qui cherchent une reconnaissance en liant les poignets d'une belle inconnue avec un foulard de soie...
Commenter  J’apprécie          50
GaouletteGaoulette   15 août 2017
De toutes les espèces animales, la Femme est la seule femelle à posséder un organe uniquement réservé au plaisir : le clitoris. Ce dernier n'a aucun autre rôle. C'est la preuve évidente que l'appareil sexuel humain n'a pas été uniquement conçu pour la reproduction. Raison de plus pour leur donner des orgasmes.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2017
En tant qu’infirmière, elle n’a pas la même approche de la nudité en générale que le commun des mortels. Elle voit des corps toute la journée, de tous âges, de toutes formes. La nudité est quelque chose de naturelle et si un jour je lui dis qu’elle m’allume en se déshabillant devant moi, elle m’expliquera que ce sera le cas quand elle jouera de son corps avec des sous-vêtements sexy. Quant aux bisous donnés à même nos lèvres, là encore, elle n’y voit aucun mal, aucune provocation ; comme elle le dit si bien, on n’y met pas la langue, il n’y a donc aucune séduction à travers ce geste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre