AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800118826
48 pages
Éditeur : Dupuis (23/09/1992)
3.97/5   34 notes
Résumé :
Jeremiah et son ami Kurdy Malloy, certains d’avoir trouvé le bon filon, décident de partir travailler dans une cité bien particulière, lieu de repos des plus grandes richesses…

Hélas, tout ne se passe pas comme prévu ! Dès leur arrivé, nos deux héros se voient assignés une plaquette portant un numéro, numéro qui les identifiera d’ailleurs dès à présent. Une fois leur journée de dur labeur terminé (Nettoyage de carreaux des grands building, balayage de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Foxfire
  01 mars 2021
Après quelques tomes en demi-teinte, ce 12ème volet vient relever le niveau de belle façon. Ce « Julius et Romea » est vraiment très réussi, enthousiasmant. Hermann propose ici un récit assez touffu avec des sous-intrigues. L'ensemble est solide, bien mené et bien construit. Ce tome est vraiment prenant, se dévore plus qu'il ne se lit. Pour le moment, un des meilleurs volets de la série.
Commenter  J’apprécie          210
bdelhausse
  30 juin 2016
Roméa est une jeune fille riche qui s'ennuie. Julius est un saltimbanque qui vient tous les soirs lui jouer une sérénade à la ... cornemuse, en restant à bonne distance des gardes.
L'histoire se déroule dans une mégalopole qui se redresse. Les riches paient de pauvres hères pour toutes les basses besognes. C'est un peu le laboratoire de Cobaye pour l'éternité à la puissance 10.
Kurdy et Jeremiah se retrouvent là-dedans. Kurdy se fait remarquer avec sa grande gueule. Et Jeremiah se fait remarquer grâce à sa belle gueule. Kurdy finit à manier le balais, tandis que Jeremiah couche avec la femme d'un dirigeant de la ville. Sans compter sur une sorte de "justicier" masqué qui se la joue Yamakasi et renverse les poubelles tout en terrifiant le bon bourgeois qui mange en terrasse...
Ajoutons à cela des jeux du cirque dont on devine qu'ils sont assez cruels, mais dont le lecteur n'apprend le caractère définitif que plus tard dans le tome.
Bref un décor de rêve posé par Hermann.
Et que dire du scénario... Plusieurs intrigues s'entrecroisent. Julius et Roméa. Kurdy, Jeremiah, les dirigeants de la ville, un étrange voyeur planqué derrière les caméras de sécurité et qui retient prisonnier Stonebridge (le mercenaire de Cobaye pour l'éternité)... le tout mélangé avec beaucoup d'adresse et de cohérence par Hermann. Et cet humour décapant, décalé. Ce qu'Hermann avait tenté dans le tome 11 est ici magnifié et porté à un niveau d'excellence rarement atteint dans la série. Ce tome est une vraie réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
py314159
  22 mai 2020
Une fois n'est pas coutume, Jeremiah et son pote Kurdy Malloy cherchent du boulot et se font embaucher dans une cité où les riches vivent isolés du reste de la population. Hermann revisite Roméo et Juliette à sa façon dans une nouvelle ville avec un nouveau despote à sa tête.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
bdelhaussebdelhausse   02 juillet 2016
Messieurs, soyez les bienvenus dans notre cité de rêve. Vous avez eu le privilège d'être admis à travailler pour nous, dans cette ville, première cellule d'une Amérique renaissant de ses ruines ! Véritable entité modèle pour un monde en devenir et tout entière tournée vers le progrès de l'homme. (p.9)
Commenter  J’apprécie          30
py314159py314159   22 mai 2020
Fait glacial dans ce trou, et pas un pingouin en vue. J' peux pas crois qu'ils sont tous dehors pour veiller sur un frigo vide !
Commenter  J’apprécie          50
bdelhaussebdelhausse   02 juillet 2016
A votre place, Président, j'éviterais de faire une boulette ! Le machin que je tiens contre moi, c'est votre fille dont la cervelle pourrait bien gicler comme l'oeil de votre bestiole ! (p.43)
Commenter  J’apprécie          30
bdelhaussebdelhausse   02 juillet 2016
- ça, ma fille, jamais ! ... Si je ne claque pas la porte, c'est parce que j'ai du savoir-vivre !
- Et parce qu'elle est au-to-ma-ti-que. (p.13)
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Hermann (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hermann
Vidéo de Hermann
autres livres classés : taylorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3733 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre