AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723428880
46 pages
Éditeur : Glénat (15/11/1984)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Aymar de Bois-Maury poursuit une quête impossible... Revoir un jour les tours de son château ! Des chemins de l'Europe aux terres de Palestine, il affronte moult épreuves et défis avec la ferme conviction qu'il retrouvera un jour le domaine dont on l'a spolié... Hermann fait de cette série un chef-d’œuvre de narration où la puissance de son dessin conduit le lecteur dans un Moyen Age de sang et de poussière, de chaleur et d'or...
Une série qui trouve aujourd'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  02 novembre 2017
On m'a fortement conseillé cette série censément être de haute qualité, mieux tellement de référence qu'elle est recommandée par les spécialistes de l'Éducation Nationale pour l'enseignement de l'Histoire médiévale... Perso ne j'ai pas aimé tant sur le point de l'histoire que sur celui de l'Histoire, avec la désagréable impression qu'au lieu de lire une transposition du film "Le Seigneur de la guerre" j'ai lu une transposition de la série "L'Homme de Picardie" en bande-dessinée (série de sinistre mémoire, qui pour beaucoup a été synonyme d'ennui voire de dépression).
Hermann nous dépeint un Moyen-Âge brutal et cynique, violent et froid à l'image du film. Je n'ai aucun problème avec cela mais la vision misérabiliste de l'auteur est-elle plus véridique que la vision glamour qu'en a Hollywood ? Tous les roturiers sont sales et moches, victimes de la misère, la famine et la maladie, et servent de punching-ball aux nobles qui eux aussi sont sales et moches, mais ils s'en foutent parce qu'ils ont riches et puissants. le fort agit, le faible subit... Sauf que pour m'intéresser à la période médiévale ce n'est pas vraiment cela : il y avait ainsi plus d'hygiène au Moyen-Âge qu'à l'époque moderne, et faute d'impôts royaux les paysans étaient finalement moins dans la dèche que leurs descendants du Siècle des Lumières (sans parler des mouvements communaux des XIe - XIIIe siècles, ou la renégociation des droits seigneuriaux à l'avantage des paysans au XVe siècle). Et puis sur le fond j'ai du mal à savoir ce qu'on raconte : le personnage principal est la guest star de sa propre série (et c'est un peu normal vu le peu d'entrain qu'il met à récupérer sa seigneurie de Bois-Maury), genre on suit alternativement Aymar de Bois-Maury et Germain avant que ce dernier ne disparaisse complètement après le tome 5...

Dans ce tome 1 intitulé "Babette", un chevalier un rut se met martel en tête de violer une jeune paysanne. Celui-ci est retrouvé assassiné, et tous les soupçons se tourne vers Germain le maçon qui travaille sur le chantier de la cathédrale et qui flirtait avec la jeune paysanne. le fils du seigneur ami du violeur souhaite qu'il soit condamné et torturé avant d'être tué, le chevalier Aymar de Bois-Maury invité du châtelain et amie de la châtelaine lui souhaite qu'il ait un procès digne de ce nom.

Est-ce qu'on raconte la vie d'Aymar de Bois-Maury dont on ne sait d'où il vient, ou celle de Germain dont on se sait où il va ? Je n'en sais fichtrement rien... Ou est-ce que l'un et l'autre ne sont que des prétextes pour faire du naturalisme médiéval ? Sûrement...
Autres bémols : plusieurs protagonistes du drame ne sont jamais nommés, et c'est gênant, les phylactères sont colorés de manière flashy, et c'est pénible. Graphiquement c'est loin d'être le meilleur travail réalisé par l'auteur, et j'ai trouvé le charadesign assez quelconque pour ne pas dire très moyen... Mais je serais de très mauvaise foi si je ne signalais pas que la série ne va pas cesser de s'améliorer au niveau des dessins et des couleurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
bibiouest
  03 avril 2020
J'avais beaucoup aimé Hermann dans l'excellente série Comanche, dans ce tome 1 l'histoire se situe aux alentours de l'an mille. Hermann privilégie plutôt les rapports humains que l'exactitude historique, mais ce tome 1 nous donne à découvrir des personnages haut en couleur. J'ai beaucoup apprécié les dessins concernant la construction de la cathédrale.
Le langage utilisé rappel celui du Moyen Âge en tous les cas l'idée que je m'en fais...
Parlons des dessins et surtout des couleurs magnifiques parfois un peu surchargées. Il y a pléthore de personnages mais cet album est à recommander pour tous ceux qui voudraient aborder «le Moyen-âge» de façon ludique.
Commenter  J’apprécie          524
HORUSFONCK
  13 novembre 2016
Après chevalier ardent, de Craenhals, voici Aymar de Bois-Maury, de Hermann.
Ce premier opus de la série, plante le décor et campe les personnages... Ce moyen-âge est dur aux pauvres et aux miséreux, soumis aux caprices et à la tyrannie des seigneurs. Babette et Germain en sont les victimes...
Aymar de Bois-Maury, chevalier spolié de son fief, chemine avec son écuyer Olivier... Lui, n'est pas de ces nobles brutaux et imbus...
Commenter  J’apprécie          150
RosenDero
  26 décembre 2015
Babette, violentée par un chevalier, ne doit son salut qu'à Germain le maçon. Mais en tuant l'agresseur, ce dernier a signé son arrêt de mort ! La justice de son souverain s'abattra sur lui en lui passant la corde au cou. À moins que, malgré lui, le chevalier de Bois-Maury, qui exècre les mauvais traitements infligés aux serfs, ne s'en mêle...
C'est un Moyen-Âge brutal et cynique, violent et froid dans lequel nous plonge ce premier tome du cycle des Tours de Bois-Maury. Hermann dépeint une cruelle ambiance, et dès les premières planches, le ton est donné ; le fort prend, le faible subit ; et s'il s'avère qu'il trouve un plus faible que lui, il ne se fait pas prier pour le brimer, le violenter, le détrousser ou l'utiliser à ses propres fins. Mais l'honneur, la vertu, l'amour et la justice tiennent également un part non négligeable dans ce tableau sans concessions.
Les dessins pourraient déplaire à certains, mais ils ont le mérite d'être réalistes et de ne pas chercher la beauté là où elle ne saurait être. L'histoire est ici simplissime — un seigneur brutalise une paysanne, son amant le tue, est fait prisonnier, puis libéré suite à un conflit d'honneur — et ce n'est pas tant celle-ci qui fait le charme de ce tome. C'est considérablement l'ambiance qu'il crée, ou plutôt dont il témoigne, qui tient en haleine et fait que l'on ne souhaite qu'une chose : que la suite soit du même acabit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bdelhausse
  28 juillet 2015
J'ai une admiration sans borne pour Hermann. Tout ce qu'il touche, ou plutôt peint, se pare d'une couche inaltérable de plaisir intense.
On a la parfaite alliance d'un dessin réaliste quasi sans faille et d'un scénario toujours très fouillé. La documentation, c'est un des points forts d'Hermann.
La saga des Tours ne fait pas exception. Et ce premier tome en constitue un préambule de qualité. Ce n'est pas toujours facile d'entamer une saga. Il faut poser le décor et imposer ses orie tations, ses partis pris. L'époque, le lieu, le propos... tout cela est maîtrisé et le lecteur se laisse embarquer.
Cela fait très longtemps que j'ai lu la saga. Et j'en ai savouré chaque page.
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   14 mai 2014
Babette, la paysanne et Germain, le maçon s'aiment. Mais quand on est serf, on ne dispose pas de son corps...Pour avoir tué le seigneur qui exerçait son "droit de cuissage" sur sa bien-aimée, Germain est emprisonné.
Devant ses dénégations, il est soumis au jugement de Dieu : sa main gauche est plongée dans l'eau bouillante. Si elle n'est pas guérie au bout de trois jours, c'est qu'il est coupable.
Alors qu'Aymar parvient à soustraire Germain à cette justice trop expéditive, Babette est battue à mort par sa famille qui se juge déshonorée.
Seul et estropié, Germain est mis au ban de la société. Fatigué de mendier pour subsister, il ne voit d'autre ressource que de s'allier à une bande de brigands....
(extrait de "Vécu" n° 40 du 4ème trimestre 1989)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          46
RosenDeroRosenDero   26 décembre 2015
— Allons, moine ! Bois donc et ripaille à t'en faire crever les tripes ! ... Quitte donc cette mine sinistre...
— Souffrez que je fasse abstinence, mon seigneur, un peu de pain me rassasiera. La prière nous est une nourriture bien plus belle et plus enivrante que...
— AMEN ! En attendant, je veux qu'on boive en l'honneur de mes amis chevaliers réunis autour de ma table ! ...
Commenter  J’apprécie          60
RosenDeroRosenDero   26 décembre 2015
Adieu, petits soldats, et que le choléra vous accompagne à la poursuite du vent.
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoasmikaelunvoas   18 novembre 2018
les Tours de Bois-Maury sont les plus belles et les plus hautes qui soient en terre chrétienne
Commenter  J’apprécie          10
mikaelunvoasmikaelunvoas   18 novembre 2018
Pardonnez moi Messire Eudes. Mon esprit ayant pour un court instant déjà pris la route
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hermann (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Hermann
Vidéo de Hermann
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3844 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre