AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782842305888
Hoëbeke (05/10/2017)
4.5/5   8 notes
Résumé :
Les zombies au cinéma retrace l'histoire de ces monstres devenus icônes de la culture populaire. C'est en effet au septième art qu'ils doivent de marcher en traînant des pieds et de manger de la chair humaine. L'ouvrage dessine le parcours de ce genre qui a émergé avec l'expressionnisme des années 1920 avant d'être repris par la série B, puis consacré par les cultures alternatives, se nourrissant d'influences multiples transmises au fil de générations d'auteurs, de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cascasimir
  04 novembre 2019
Un zombie attaque l'autre, celui qui n'est pas comme lui et cherche à le contaminer en dévorant surtout son cerveau. Que vous le nommiez drogue (amphés, cocaïne et ses dérivés) ou encore religion (créationnisme ou djihad..), ou simplement CONNERIE, c'est toujours une terrible épidémie.

Dans World War Z, les zombies se répandent partout. Gerry Lane (Brad Pitt) cherche le porteur du virus qui a contaminé le monde entier, afin de développer un vaccin...
Dans "Je suis une légende ", les zombies ont gagné, il ne reste qu'un seul survivant...

Le zombie ! Vous en avez dans votre entourage, sans doute:
ce beauf qui squatte votre canapé et ne mange que de la viande saignante ( jamais de légumes),
cette belle-mère qui vous prend la tête dans votre propre "famille Addams",
cet oncle qui farcit votre cerveau avec ses théories racistes, complotistes, ou homophobes,
cette petite soeur amoureuse d'un zombie, dans " Warm bodies", qui va redevenir humain au contact d'une humaine...

Mais, que faire quand une fille est amoureuse de n'importe qui, n'importe quoi?
Même d'un jeune homme, ni noir, ni blanc, mais vert-de-gris, qui danse et chante en même temps, dans "Thriller" de John Landis...

Avant le gore de "Living of the dead" de George Romero, la satire sociale sur Cuba, avec "Juan of the dead", le dessin animé " Paranorman" et d'autres pâles copies mort-nés, dès leur projection, il y a :

Le premier mort vivant avec "White Zombie" fut interprété par Bela Lugosi, puis il y eut "Evil dead", le "Creepshow " de Stephen King et George A. Romero...
Stephen King qui nous fit peur avec son revenant dans "Simetiere".

Dans tous ces films d'horreur, les femmes n'étaient que des victimes. Cela changea avec "Zombieland", dans lequel Emma Stone et Abigail Breslin se défendirent avec des armes ( fusil et tronçonneuse... )
Mila Jovovich fit mieux dans la série " Resident evil", avec ses revolvers.

Le seul film qui fit vraiment référence au Vaudoo fut "I Walked with a Zombie". Le mot créole "Zonbi" signifie esprit ou revenant et désigne les Dieux du panthéon africain issus de la religion Yuruba. Un sortilège vaudou permet à un Hounsi de ramener un mort ou de détruire la conscience d'un individu afin de le rendre dépendant de son maître.

Si votre femme, ou pire, votre belle mère vous invite à manger du "fugu", ce poisson dont raffole les japonais, prenez garde, car la tétrodotoxine que contient ce poisson, est un poison qui peut vous transformer en ...mort vivant.
Cet ingrédient est utilisé en Haïti, pour zombifier!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7610
GoreEncore
  14 mars 2020
Oui, ils sont sales, balafrés, repoussants. Et manquent singulièrement de manières lorsqu'ils sont affamés. N'empêche, dans sa préface à Zombies ! de Jovanka Vuckovic, ouvrage critique et historique sur ce phénomène culturel, le cinéaste George A. Romero juge les morts plus fréquentables que les vivants qui, eux, mentent, se saoulent et passent leurs soirées à regarder du sport à la télé... L'album de Jovanka Vuckovic tient du catalogue raisonné. Il n'omet presque rien des productions culturelles qui, à chaque décennie, ont ressuscité et régénéré par leurs problématiques ce mort qui, décidément, refuse de se laisser enterrer... Si ce spectre s'est autant généralisé dans la culture populaire, c'est qu'il renvoie, par sa plasticité, à des angoisses contemporaines : dépersonnalisation des individus, clonage, hordes de sans-abri déferlant dans les mégalopoles, épidémies virales, guerres bactériologiques, catastrophes environnementales... L'auteur le répète : " Les zombies ne sont qu'un catalyseur et un prétexte à faire naître les conflits ", brouillant les frontières entre " eux " et " nous ", l'" ordinaire " et le " monstrueux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jauby555555
  03 août 2021
Les zombies de cinéma sont vraiment passés à travers de nombreuses évolutions ! On se rend vraiment compte que l'histoire des films de zombies n'est pas un long fleuve tranquille, à l'image de la vie des gens qui essaient de survivre à ces apocalypses de morts-vivants :P. On se demande ce que le genre va bien pouvoir nous réserver à l'avenir. Préférez-vous les films de zombies à l'ancienne ou alors ceux ayant un style plus contemporain ? Voilà un ouvrage bien illustré qui revient sur le h-genre, ses codes et ses réalisations majeures. Depuis "Walking Dead" à la télévision, les zombies ont à nouveau la cote !
Commenter  J’apprécie          00


Video de Ozzy Inguanzo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ozzy Inguanzo
La Petroleuse - librairie - bookstore (http://www.la-petroleuse.com) presents the book LES ZOMBIES AU CINEMA by Ozzy Inguanzo (in french) (Hoebeke 2017) Check here: https://www.la-petroleuse.com/livres-cinema-de-genre/4575-livre-zombies-au-cinema-inguanzo.html Le livre Les zombies au cinéma retrace l'histoire de ces monstres devenus icônes de la culture populaire. C'est en effet au septième art qu'ils doivent de marcher en traînant des pieds et de manger de la chair humaine. L'ouvrage dessine le parcours de ce genre qui a émergé avec l'expressionnisme des années 1920 avant d'être repris par la série B, puis consacré par les cultures alternatives, se nourrissant d'influences multiples transmises au fil de générations d'auteurs, de réalisateurs et d'artistes. À travers plus de 300 photos et affiches de films ou autres clichés de tournages, Ozzy Inguanzo explore un siècle de classiques du cinéma, de White Zombie (1932) avec Bela Lugosi au succès international de World War Z (2013), en passant par le monument qu'est La Nuit des morts-vivants (1968) de George A. Romero et la série incontournable The Walking Dead. Préface de Max Landis.
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6528 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre