AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Dreamblood tome 1 sur 1
EAN : 9782756435701
400 pages
Pygmalion-Gérard Watelet (01/02/2023)
3.75/5   22 notes
Résumé :
Dans l’ancienne Cité-État de Gujaareh, la paix est la seule loi. Sur les toits et parmi les ombres des rues pavées attendent les collecteurs, gardiens de cette paix. Serviteurs de la Déesse des Rêves, leur devoir est de récolter la magie de l’esprit endormi et de l’utiliser pour guérir, apaiser… ou tuer ceux qui sont jugés corrompus.
Mais lorsqu’une conspiration éclate au sein du temple, Éhiru, le plus célèbre des collecteurs, doit remettre en question tout ... >Voir plus
Que lire après Dreamblood, tome 1 : La Lune tueuseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 22 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Jolie découverte en ce qui me concerne, La Lune Tueuse de Jemisin.
C'est un roman de fantasy, qui ouvre sur une 2e partie.
On embarque pour la cité-état de Gujareeh où l'ordre des collecteurs ont droit de vie et de mort sur tous les citoyens. Pour Ehiru, une confrontation va tout faire basculer....
Tout un monde inconnu nous est offert. ça commence par la langue, qu'il faut comprendre (un glossaire nous y aide bien) et puis il y a cette gallerie de personnages dont les rapports sont parfois difficiles à déceler. Mais plus on entre dans le récit, plus on y prend goût, et on finit par ne plus le lâcher!
Commenter  J’apprécie          150
La Lune tueuse est la premier opus du nouveau diptyque de N.K. Jemesin. Les amateurs de fantasy n'ont plus besoin de présentation pour cette autrice qui s'est imposé dès ses premiers romans, comme une nouvelle voix forte. Après avoir remporté de nombreux prix, la voilà de retour. Alors verdict ? 

On met les pieds dans la Cité-Etat de Gujaareh, où la paix du peuple est assurée par l'ordre des collecteurs. Ces hommes, gardiens et récolteurs de la magie des rêves, décident de la vie et de la mort des habitants. Lors d'une confrontation, Ehiru, collecteur, va voir son Univers basculer, quand un complot va lui être dévoiler. Avec son apprenti sur les talons, il va devoir faire un choix: rester fidèle à sa foi, ou opter pour la vérité ? 

Les premières pages ont été délicates pour moi, car le moins que l'on puisse dire c'est que L Univers crée par l'autrice, est riche et foisonnant. Il faut un peu de temps pour se l'approprier et en comprendre la subtilité et les valeurs. Mais une fois cette écueil franchi, c'est un vrai régal. 

Car les personnages se dévoilent d'une grande complexité qui nous invite à en apprendre plus. Ils doivent sans cesse se confronter à leurs croyances, et faire des choix qui peuvent signifier la vie ou la mort. Ils devient donc facile d'éprouver de l'empathie pour eux, ou de la détestation, car le lecteur doit choisir son camp. Ils fonctionnent d'ailleurs souvent par binômes: Ehiru et Sunandi, Ehiru et son apprenti, Ehiru et le prince de la Cité. 

Le style est très juste. Poétique par moments, direct et sans concession à d'autres, il maintient le lecteur la tête sous l'eau, le rapprochant d'un dénouement étouffant. On se plonge dans ses contrées mystiques, où on sent la construction que cela a demandé. Car Jemisin, a su créer une société complète dans toutes ses strates.

Et même si un second tome se profile (vite,vite...) , on ne quitte par Gujareeh avec un goût d'inachevé, mais plutôt avec l'envie d'un encore. 
Lien : https://livresforfun.overblo..
Commenter  J’apprécie          70
Fade, stéréotypé, mais sauvé par un personnage central intéressant et émouvant

Cette fantasy d'inspiration égyptienne propose un univers fade (mais original par rapport à celle européenne / médiévale-fantastique, du moins à l'époque où elle est parue -2012-), une écriture assez froide, ainsi que des personnages et un scénario particulièrement stéréotypés. Seul le protagoniste principal et son combat contre le côté obscur de la magie (magie d'ailleurs très réussie, le vrai point fort du roman) donnent à The Killing Moon un certain intérêt, qui ne prend cependant véritablement son essor que dans les dix derniers % du livre.

Retrouvez l'argumentaire complet sur mon blog.

Lien : https://lecultedapophis.word..
Commenter  J’apprécie          120
3,5- Ihiru est un collecteur. Il vient récupérer la dime lorsque la mort est arrivée en endormant paisiblement les collectés. Tout cela est fait dans l'honneur de la Déesse Hanandja et tous les hommes s'y plient. Mais un jour il lui est demandé de collecter une jeune femme "gênante" pour la politique en place. Vient alors le temps des remises en question pour Ihiru, poussé par son apprenti.

Ce livre est un vrai ovni littéraire! Déjà il est très original puisqu'on y suit une fantasy qui tire de nombreuses inspirations de la mythologie égyptienne, et il est vrai que ce n'est pas si courant!
Mais surtout le monde imaginé par l'autrice est vraiment original et singulier. J'ai rarement lu quelque chose comme ça!

J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans je l'avoue, tant le monde est compliqué et dense. Cependant il y a eu un moment où tout est devenu clair et c'était beaucoup plus sympa à la lecture. C'était vraiment une lecture très étrange mais pas mauvaise!
J'avoue que j'ai été plutôt décontenancée pendant ma lecture et j'ai mis du temps à savoir si je l'aimais ou non.

Mais finalement j'ai été très intriguée par ce système unique et les personnages qui sont très bien travaillés. Je pense que cette lecture plaira aux lecteurs pointus sur la fantasy adulte et qui recherche des récits innovants.
Il y a des points très intéressants soulevés et une grande diversité dans ce roman donc je ne peux que vous le conseillez si vous êtes curieux.

Je compte terminer la duologie même si ce n'est pas un coup de coeur!
Une lecture qui m'a vraiment intriguée !
Commenter  J’apprécie          10
A Gujaareh, la paix repose sur la magie des collecteurs qui s'introduisent la nuit dans les rêves de ceux qui menacent la société. Ehiru est l'un d'eux mais au dernier moment il renonce à tuer la femme qui était sa cible. Pour quelle raison? Que cache-t-elle? Et si c'était elle qui avait raison?

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un roman de fantasy aussi complexe. J'ai eu beaucoup de mal à saisir les enjeux de l'intrigue initiale. N.K Jemisin nous propulse en effet dans un univers de magie très dense sans vraiment nous en expliquer les bases. C'est au lecteur de se dépatouiller et de tenter de comprendre par lui-même les tenants et les aboutissants.

Il faut d'abord se frotter aux noms des nombreux personnages et à leur rôle dans cette société très codifiée. Il faut ensuite se plonger dans les méandres des conflits et complots politiques qui vont bien au-delà de la cité de Gujaareh. Je me suis surprise à apprécier ce roman complexe et dense cependant. Une fois assimilé les clefs du récit, j'ai aimé être immergée dans cet univers magique.

Inspiré de l'Égypte ancienne, son univers est riche. La magie repose sur le pouvoir des rêves et reste très original. Ehiru est un jeune apprenti qui achève son enseignement. C'est grâce à lui, qu'on comprend peu à peu comment fonctionne ce monde magique.

« Dreamblood » est un roman de fantasy adulte d'une originalité folle qu'il faut néanmoins apprivoiser . Il faut certes s'accrocher au début mais la lecture vaut le détour!
Lien : https://carolivre.wordpress...
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Elbakin.net
07 mars 2023
On peut aussi trouver certains aspects de cet univers uniques et fascinants, et les thèmes de la politique, de la religion et de la magie utilisés à leur avantage.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Savais-tu que coucher les histoires par écrit les tue ?
Mais oui, ça les tue. Les mots ne sont pas censés être raides et immuables.
Commenter  J’apprécie          100
Ne l'oubliez jamais : les terres d'ombre ne se trouvent pas partout. Elles sont en nous qui les créons.
Commenter  J’apprécie          60
Vous autres, vous décidez sans cesse de la vie - et de la mort - des gens, non ? Il serait peut-être temps d'apprendre à faire face aux conséquences de telles décisions au lieu de vous contenter de tuer ceux qui émettent des objections.
Commenter  J’apprécie          10
Accepte l'amour tant qu'il es à ta portée, prêtre - d'où qu'il vienne, approprié ou non, tant qu'il dure. Car toujours, toujours il finira.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de N. K. Jemisin (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de N. K. Jemisin
N.K. Jemisin and Book Riot's Jenn Northington discuss Jemisin's novel The City We Became. This is a spoiler zone! No plot point is off the table from The City We Became!
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (92) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2477 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..