AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081219239
Éditeur : Flammarion (29/05/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Et si Jérôme Kerviel était finalement une aubaine pour la Société Générale ? Depuis l'éclatement de l'affaire, la banque martèle que le trader n'est qu'un " accident industriel isolé "; en résumé: que tout est sous contrôle... Décuplés par la cupidité triomphante qui, bien plus que les Subprimes, a mis à genoux des mastodontes de la finance présumés indestructibles, les risques sont désormais partout: " l'argent ne dort jamais" dit-on. Les arnaqueurs non plus qui gu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  20 avril 2013
Que n'apprend-on pas à la lecture de cette enquête sur la très respectable banque française créée en 1864 par Charles de Wendel et Eugène Schneider pour développer le commerce et l'industrie en France au moment de la révolution industrielle ? Qu'avec un salaire de près de 4,5 millions d'euros avant bonus, son patron Daniel Bouton se retrouvait, de fait, dans la peau d'un des managers les mieux rémunérés du CAC 40. Que la banque a été, ces temps derniers, d'échecs en catastrophes, qu'elle a raté l'absorption du CIC, racheté par le Crédit Mutuel, manqué son OPA amicale contre Paribas, récupéré de haute lutte par la BNP. Qu'elle a subi des pertes record de plus de 7 milliards d'euros dont 4,9 suite aux agissements mal surveillés d'un certain Kerviel. Et bien pire qu'elle s'est retrouvée impliquée dans des affaires pas très claires de rétro-commissions comme celle des frégates de Taïwan. Et que ses placements à l'étranger avec sa filiale SG Cowen aux Etats-Unis, en Afrique ou dans les pays de l'Est ainsi que son soutien aux folies de Vivendi à l'ère de J.M.Messier n'ont été qu'une longue suite de catastrophes, de ratages voire de manoeuvres frauduleuses par la faute d'escrocs comme un certain Gruttadauria, les frères Rigas ou les gens des affaires du Sentier.
Une enquête solidement étayée (sources et références remplissent plus de 40 pages de notes, c'est dire) qu'il faut lire si l'on veut en savoir plus sur les arrière-cuisines de cette banque aussi calamiteuse que les autres. Il est loin le temps où le client pouvait dormir sur ses deux oreilles après avoir placé son argent en sécurité à la banque. Aujourd'hui, les traders jonglent avec les millions et les milliards, d'énormes bulles d'argent virtuel circulent d'un bout à l'autre de la planète en quelques secondes et suite à quelques clics d'ordinateurs. La banque est devenue une sorte de théâtre d'ombre inquiétant où s'entremêlent toutes les tentations et tous les intérêts qu'ils soient industriels, commerciaux, politiques ou même mafieux. Une avidité aussi folle qu'incontrôlée pousse à tous les excès et à prendre tous les risques. Les traders jouent à la roulette avec l'argent qui leur est confié. Ils gagnent, ils sont félicités et grassement récompensés. Ils perdent et on leur tombe dessus à bras raccourcis. Mais, comme le casino, la banque gagne toujours... enfin aussi longtemps que les états piocheront dans la poche des contribuables pour éponger leurs dettes et que le système devenu fou n'implosera pas. A lire pour se faire peur, exactement comme un thriller !

Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   20 avril 2013
Lorsqu'une demi-douzaine de gamins sans foi ni loi d'un desk de trading rapportent plus d'argent à leur banque en un an, qu'un coûteux réseau entier employé à octroyer des crédits immobiliers à échéances lointaines, fussent-ils titrisables en cas de besoin, faut-il alors s'étonner que la banque traîne les pieds pour s'engager dans le fastidieux financement de l'économie réelle ? 
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLETBVIALLET   20 avril 2013
Jusqu'à une époque relativement récente, le bon sens populaire refusait d'envisager que les fonds déposés dans les banques puissent être menacés, à plus forte raison perdus, emportés dans la faillite d'une institution financière. Des dizaines d'années de nationalisation bancaire et du crédit ont largement contribué à graver ce principe dans le marbre des certitudes intemporelles...
Hélas, l'actualité nous démontre chaque jour de manière aussi brutale que spectaculaire le caractère chimérique de ces postulats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   20 avril 2013
Tels des conducteurs happés par l'ivresse de la transgression qui préféreraient ne pas boucler leur ceinture de sécurité tout en gardant le pied au plancher, leurs golden boys, leurs yuppies, traders et autres asset managers, dopés comme jamais par la perspective de gains faramineux à la portée d'un simple clic de souris, s'en donnent à coeur joie et influencent peu à peu la culture globale de la banque vers toujours plus de courtermisme, source de toutes les dérives. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jérôme Jessel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Jessel
Interview VIP Jérôme Jessel
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
558 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre