AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Lou Gonse (Traducteur)
EAN : 9782352895190
72 pages
Editions MeMo (22/04/2022)
5/5   2 notes
Résumé :
Un soir, accompagné par la lune, Harold partit se promener dans un jardin enchanté. Malheureusement, rien n'y poussait. Mais heureusement, Harold avait son crayon violet...
Château, roi, géant et sorcière, retrouvez le petit héros dans une véritable aventure de conte de fées !
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

[A tout seigneur, tout honneur, je commence par retranscrire fidèlement la critique de mon fils de 4 ans qui a déjà demandé plusieurs lectures :

"Un petit peu pas bien quand il y avait les moustiques et la géante sorcière

Ce qui était bien : le roi et le château.

Mais c'était pas bien quand Harold y pouvait pas rentrer.

Les dessins : trop bien !

En fait y'en a plein que j'aime bien des images... (tout en feuilletant l'album et s'arrêtant à chaque fois) : j'aime bien là... là, et là..."

Bon place à ma piètre critique après le maître.]

Merci aux éditions MeMo pour l'envoi de cet ouvrage dans le cadre de l'opération Masse Critique, accompagné de leur petit mot.

Je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam auteur et personnage de ce petit album cartonné. J'ai découvert par la suite qu'il s'agissait d'un opus d'une série d'aventures parues entre années 50 et 60, et qui a dû avoir pas mal de succès aux USA à l'époque. Très bonne initiative que de faire revivre pour les lecteurs français toute cette série, dont c'est ici le second titre paru chez l'éditeur.

******

On entre dans le livre par la couverture : toute simple, cartonnée, sur un fond mauve on voit un petit personnage en noir et blanc aux allure de bébé déjà grand (barboteuse, deux poils sur le caillou, pas trois!), dans un style qui semble tout droit sortir de Peanuts, dessinant avec un gros crayon d'un violet plus foncé une grande fleur. Derrière lui, la silhouette d'un donjon coupée par le dos du livre, qui appelle à se laisser compléter de l'autre côté, dans l'espace invisible de l'imaginaire. Et ça tombe bien, cette petite gymnastique entre absence et présence rendue possible par le trait plat et enfantin du crayon, c'est tout le projet de l'auteur, Crockett Johnson, dont seul le nom laisse présager d'une certaine ancienneté de l'album. Sans quoi, juste à voir ce bel objet (mention spéciale pour la qualité de l'édition), la fluidité et le côté presque conceptuel du projet, j'aurais pensé à un album tout à fait contemporain.

D'ailleurs, une première lecture ne détrompera pas cette impression de fraîcheur et de nouveauté. Ce n'est pas qu'une question de récit intemporel, dû au choix de phrases courtes à chaque page et accompagnant la progression d'Harold, ne pouvant trahir l'époque de l'auteur ; c'est surtout l'audace du choix graphique, alternant entre cette ligne plate, grasse, la silhouette toute ronde et naïve d'Harold et ce blanc omniprésent, ce blanc de la page blanche à remplir par son imaginaire, qui est d'abord celui de l'auteur...

On pense bien sûr aux infinies ressources de la série d'animation culte La Linea ! (Petit détail : les aventures d'Harold ont été créées avant). D'ailleurs le récit démarre avec Harold traçant une longue ligne au centre de la page, passant par la reliure, sous une demi-lune qui place le récit sous le signe d'une douce rêverie. Il est censé se promener dans un jardin enchanté mais voilà, il n'y a pas grand-chose (carrément rien) qui pousse dans ce jardin. Nous n'avons que la ligne, la lune et la page blanche. Mais de ce rien partira le conte de fée, son conte de fée, celui qui accompagne son imaginaire du soir avant le coucher, puisqu'il finira par atterrir du tapis volant qu'il s'est confectionné à la fin du conte dans son salon, pile à l'heure pour demander à sa maman "de lui lire une histoire avant d'aller au lit" (ce sont les derniers mots du livre, et on distingue de dos la moitié d'un fauteuil où la mère est censée tricoter, puis vient le reliure, et une page toute blanche _ retour à l'imagination vierge du début, temps d'une nouvelle histoire...)

Concernant la lecture avec des enfants : les miens ont 4 et 6 ans, et aucun problème pour suivre, au contraire : tout est fait pour que les plus jeunes lecteurs s'approprient l'histoire. Les phrases accompagnent les actes de création de l'auteur et de son double de papier, Harold ; aussi simplement que les traits violets s'esquissent et donnent formes aux personnages et lieux du conte de fées. Cette simplicité est à la fois rassurante et merveilleuse. Et elle se prolonge dans deux autres participants : l'enfant qui écoute l'histoire bien entendu, et même celui qui la lui lit. J'ai rarement connu un tel plaisir de partage, ce qui est le propre de ce fantastique format de livre qu'est l'album.

Vous aurez compris mon engouement et mon admiration à la fois pour cette oeuvre singulière, et pour le boulot des éditions MeMo, que je découvre un peu avec ce livre. Je vais m'empresser d'aller chercher d'autres publications de chez eux en bibliothèque, et j'espère suivre très bientôt de nouvelles aventures d'Harold, bien plus profondes et fécondes qu'on peut le penser au premier abord : ce qu'est, en somme, la littérature que lon qualifie de littérature jeunesse et qui est, avant tout, j'aime à le rappeler, de la littérature tout court.

Merci MeMo, merci Harold, et merci Babelio !

******

A tantôt, pour une nouvelle chronique labyrinthique tout en longueur,

Votre dévoué

Divagueur

Commenter  J’apprécie          10

Parlons d'abord de l'objet : « le conte de Fées d'Harold » est un bel ouvrage qualitatif, avec une couverture résistante et des pages épaisses et solides. La couverture violette est un rappel sympathique à la couleur du crayon d'Harold :-) L'édition est soignée et ça se ressent.

Initialement paru en 1955, la date de parution et le thème éculé des contes de fée peut faire craindre un ouvrage daté, ce qui n'est absolument pas le cas : grâce à son histoire intemporelle et à son inventivité graphique, ce livre fait partie des albums totalement indémodables !

On suit les aventures d'Harold, un tout petit héros attachant avec sa barboteuse et ses deux cheveux sur le crâne. Armé de son crayon magique violet, il part se promener dans un jardin enchanté. Mais le lieu est désespérément vide, et Harold suspecte un géant ou une sorcière d'être la cause du problème. Il décide d'en avoir le coeur net et d'en parler au roi. Harold réussira-t-il à trouver le coupable et à redonner vie au jardin enchanté ?

Harold est à la fois maître de l'histoire, qu'il dessine au fur à mesure, mais également acteur : le crayon paraît parfois doué d'une vie propre, et le dessin qui apparaît n'est pas ce qu'Harold pensait dessiner… après tout, ce crayon est magique ;-) le scénario sert surtout de prétexte pour balader notre petit héros de décor en décor, l'histoire se déroule de manière logique et sans aucun temps mort. le dessin peut paraître simpliste : quelques traits par pages, uniquement en violet sur fond blanc. Mais quelle virtuosité ! le travail sur les échelles et les proportions est réjouissant : Harold est-il plus petit qu'une souris ou aussi grand que quatre marches et demie dans ce monde ? L'économie de moyens graphiques cache ainsi une mise en images savamment réfléchie et parfaitement maîtrisée.

En résumé, un beau moment de lecture, que j'ai partagé avec enthousiasme avec mes proches !

Titre reçu dans le cadre de l'Opération Masse Critique grâce aux éditions MeMo – merci pour la rapidité de leur envoi et leur gentil mot me souhaitant une bonne lecture, quelle belle attention !

Commenter  J’apprécie          40

Harold 👶 est aussi petit par sa taille qu'il est grand par sa soif de découverte et son courage. Armé de son crayon violet 🖍 il part à la conquête de son imagination 💭 et nous livre son conte de Fées🧚‍♀️.

L'album est sublime 🤩, tout en simplicité. Les illustrations réduites à quelques traits en sont poétiques. Sans parler de la monochromie violette 🟣 apaisante, elle apporte rondeur et réconfort à l'histoire.

Nul doute que les plus petits s'identifieront sans problème à Harold, peut-être même jusqu'à recouvrir les murs du salon de crayon violet.... A surveiller ! 😂

J'ai été émue de tenir entre mes mains une histoire écrite en 1955, l'année de naissance de mon papa 👨‍🦳, et constater combien elle est toujours d'actualité, universelle 💖.

➡️ A lire à ses enfants👭, pour rêver avec eux. Tout est possible, il suffit d'y croire.

Commenter  J’apprécie          40

Le conte de fée d'Harold, Crockett Johnson, MeMo, 2022, 16€

Harold est un petit bonhomme en grenouillère, mais ne vous fiez pas à son apparence de bébé, il est plein de ressources et d'une indépendance totale.

À l'aide de son crayon magique, il n'affronte pas le monde, il le crée. A partir de rien, laissant son imagination filer, il dessine d'abord un château, dont il cherche le roi. Mais pour y entrer, il faudrait être plus petit qu'une souris. Qu'à cela ne tienne, il dessine une souris plus grosse que lui. Par un effet d'échelle, il est donc naturellement plus petit qu'elle, et peut se faufiler dans… Un trou de souris.


Lien : https://www.litterature-enfa..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Ricochet   31 janvier 2023
Ce deuxième tome d’une série créée autour d'Harold et de son crayon violet nous propose de retrouver le petit héros alors qu’il se prépare à s’aventurer une fois de plus dans la nuit. Déçu de ne trouver aucune plante dans le jardin enchanté, Harold se décide à en parler au roi.
Lire la critique sur le site : Ricochet
CNLJ   06 septembre 2022
Le petit bonhomme à l’imagination fertile à laquelle donne vie son crayon va devoir prendre les choses en main… Vivement d’autres aventures merveilleuses d’Harold !
Lire la critique sur le site : CNLJ

autres livres classés : albumVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1375 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre