AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782290127353
280 pages
J'ai Lu (23/03/2016)
4.3/5   175 notes
Résumé :
Des fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m ont mise K.O., ça, c est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s il y a bien un truc qu il ne faut jamais faire sous peine de représailles, c est voler à une femme ce qu elle a de plus cher. Alors c est vrai que je n ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l arrière-train, même si pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 175 notes
5
21 avis
4
14 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Paroledunelivrophage
  09 septembre 2016
Oh yeah ! Cette saga n'arrête pas de se bonifier avec le temps. Je ne cesserais de me répéter à tout bout de champs que quand j'estimerais que Felicity Atcock ne sera plus une bonne saga. Mais malheureusement pour vous, je l'adore, et surtout j'adore voir ce petit bout de femme se mettre dans des situations plus périlleuse les unes que les autres. C'est à croire que je deviens sadomasochiste. MDR. Ouaip, sans compter que je crois que je suis en train de tomber amoureuse du beau Stan. Il est peut être fourbe, mais une chose est sûre, c'est que si Terrence s'était fait manipuler par le grand patron (dieu), alors pourquoi pas lui aussi. Et puis il y a aussi le beau petit cul poilu de Phil qui se sent plein de remords et qui vole ou plutôt qui cour désormais au secours de miss catastrophe sur pattes. Allez ne me dites pas que vous n'avez pas compris. Non, toujours pas ? Dans ce cas, découvrez en avant première la suite des aventures angéliquement diabolique ou diaboliquement angélique de la bonne poire Felicity Atcock façon livrophage.
Et pour bien commencer, il n'y a pas mieux que de se mettre dans le bain du roman, sans mousse, en découvrant le synopsis du récit de ce tome. Félicity après avoir mis au monde son petit angelot nommé Adam, découvre avec stupéfaction qu'il a été kidnapper et remplacé par un bébé changeling. Ce sont des créatures aussi légendaires que les anges et plus fourbes que les démons ou les entre-deux et qui restent en général loin de tout, qui sont responsables du plus grand malheur de la vie de notre héroïne. Et avec ce coup tordu, elles ont envoyé notre reine de l'humour au tapis, sans poser un petit doigts sur elle. Mais Felicity, est des de la classe des combattant, qu'elle tient de son père, et comme elle le dit, elle ne se laissera pas marcher sur les pieds. Car comme toutes mères qui se respectent, il ne faut jamais, au grand jamais voler à une femme ce qu'elle a de plus cher, car sinon, vous réveillez le dragon caché et endormi dans l'antre. Et là, des fées ont enlever la chaire de la chaire de Felicity. Alors, même si ce n'est pas une méchante, ni qu'elle soit une grosse dure à cuire, elle est prête à tout pour récupérer son petit bout, et cela par touts les moyens possible. C'est ainsi qu'elle va mettre sur pieds une expédition pour aller chez les fées, composée de Stan, de Phil et de son père, qui à réussi à quitter les limbes juste pour un temps. Mais comment réussir un tel tour de force, quand on sais que la trahison de l'être que l'on affectionne n'est jamais bien loin ? Est-ce une trahison, ou une manipulation du tout puissant qui se cache là haut derrières ses nuages ?
Maintenant que cela est fait, découvrons ensemble les personnages.
Et on ouvre le bal avec la non moins fascinante Felicity. Même dans les moment dure de sa vie, elle reste égale à elle même. Et si par le plus pure des hasard, vous trouvez qu'elle n'a pas des tonne d'humour, comprenez là, car la pauvre petite, vient de se faire enlever son petit angelot chéri. Mais croyez vous qu'elle va rester bien tranquillement chez elle. Au nom, madame nephilim, va se mettre dans une rage folle contre ces maléfique fées, et monter une expédition pour aller chercher son bambino chéri. Mais attention, car la trahison n'est jamais bien loin. Alors quand elle va découvrir qui a fait le coup, croyez moi çà va barder. D'autant qu'elle avait pleinement confiance en l'emplumé de service. Mais cela ne va pas dire qu'elle n'acceptera pas son aide. Bien au contraire.
Second personnage, et pas des moindre, et dont la présentation n'est plus à faire, Stan. Ici, et surtout au début du livre, ce crétin, va vraiment devenir l'idiot du village. Oui il a un bon fond, mais il ne cesse de le cacher sous des railleries constantes, et même est capable d'utiliser un bambin, juste pour faire en sorte que Jeliel soit délivrer des limbes. Car on a bien comprit, si ce petit bout était son fils, jamais, il n'aurait commis une tel trahison envers cette femme qui le déplume de ses manies mesquines. Mais au fond, on sent bien que son comportement cache quelque chose de bien plus sérieux. Il retrouve son alter ego et celui ci comprend directement ce qu'il ressent pour Felicity, chose que je n'ai cesser de dire depuis quelque temps déjà . Même s'il ne le dit pas ouvertement on le sent à travers ses paroles, ses actes et aussi par des regards sur le coin. Il faut toujours tout pour l'aider, pas forcement pour la mettre dans son lit (ce dont il n'y arrive pas le moins du monde) et même s'il la trahit. Moi personnellement, je n'attend qu'une chose c'est qu'il coupe ses cheveux pour prouver qu'il est amoureux. Et après s'être fait torturé par les maléfiques fées, croyez vous que Feli va lui pardonner, nan !!!!!!!!!! Ce serait trop beau pour être vraie.
Troisième personnage, Terrence. Alors lui depuis que Felicity la virer de son lit, et qu'il a apprit que son fils avait été enlevé, sans compter qu'il sait désormais que Dieu s'est joué de lui, on ne le reconnaît plus. Il est devenu l'ombre de lui même. J'ai été choqué, de son comportement, de ses demandes, de son attitude. Où est passé le gros macho emplumé qui aimait faire le coq devant Feli ? C'est vraiment alarmant.
Le quatrième c'est un poilu, dans le sens où il prend la forme d'un gros loup, j'ai nommé le lycan Phil. Il est simple, bon garçon, bien élevé, et c'est avec une noblesse de coeur rare, et aussi parce qu'il se sent à la fois coupable et redevable envers Feli qu'il est prêt à accompagner la fofolle enragée chez les fées. Et là bas, il va même aller jusqu'à se faire torturer pour lui prouver ses bonnes intentions. N'empêche il m'a touché avec cette intention venant du plus profond de son coeur.
Enfin le personnage que tous attendait de découvrir. le père de Feli, le démon. Il est charmant à sa manière, aussi tordu que fourbe que l'est Stan. Mais à coté de cela, il comprend vite les sentiment qu'éprouve son vieux compagnon pour sa fille. Perso, j'ai adoré le moment où il lui envoie un grand verre d'eau dans la tronche. Sérieux, il m'a bien fait rire. Même humour que sa fille, la langue pas rangée dans sa poche et bien sur incapable de trahir son ami, même si c'était son devoir à ce moment là. Au fond, je pense qu'il espérait ainsi que les deux cocos de mules allaient finir ensemble. Malheureusement.
Bref, maintenant que cela est fait, passons donc aux choses encore plus sérieuses avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages, et bien entendu l'intrigue de ce récit.
Tout d'abord, pour commencer ce point, je vais vous parler de la plume de l'auteur. Elle n'est plus à expliquer, il est vraie, mais, j'estime que pour plus de sûreté, il vaut mieux toujours donner mon avis. Donc je reviens dessus, et je ne peux que dire, que cette plume reste identique qu'avec les autres tomes, légère, douce, claire, humoristique, intense, prenante, et avec une touche de doute pour ce tome. Donc comme vous pouvez le constater, idem que pour le tome un, le tome deux, et le tome trois. Mais il faut aussi dire que ce livre possède plus d'actions que les trois premiers opus, sans compter ses révélation, ses rebondissements, ses quiproquos, ses trahisons. Et plus on les empilent les uns sur les autres, plus, on constate que le temps ne passe pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que les pages défilent, défilent, défilent encore et encore. Pas le temps de s'ennuyer, et pas envie de le déposer pour souffler un bon coup. C'est vraiment prenant. Et puis, il faut dire que l'univers ne cesse de s'enrichir au grès des tomes parus. Il y a toujours une petite bête qui fait son apparition, et donc qui va pimenter un peu plus la sauce. Vraiment Sophie Jomain ne cessera de m'étonner avec sa plume agréable.
Ensuite pour continuer sur le point roman, on se trouve embarquer dans le monde de l'amour, avec la romance entre les protagonistes. Feli a vraiment l'embarras du choix. Si au début, elle n'avait que les deux piafs qui lui courrait après, désormais, elle à aussi un toutou. du coup elle ne sait plus, mais alors vraiment plus sur quel pieds dansé. Entre Terrence qui s'est ''remis'' avec son ex, qui n'est plus que l'ombre de lui même, Phil qui lui tourne autour, et Stan qui la trahit. Qu'est ce que vous voulez que je vous dis. C'est vrai avoir tous ces mecs pour elle, et pas un seul n'en vaut la peine. Allez réveillez vous les macho men de service. Par ce que là vous me décevez, dans l'ordre, on a le lâche, le redevable, le traite. Et dire que le traite est mon préféré, et qu'au fond Feli ne voudra pas se l'avouer qu'elle adore cette gueule d'ange. La suite au prochain numéro.
Enfin passons au dernier point et pas des moindres, l'intrigue du roman. Elle est bien menée. On sent tout le travail que l'auteur a fournit pour la mettre en place. Alors quand vous arriverez aux pays des fées, dites vous que le monde n'est ni blanc, ni noir. Qu'il y a tout un panel de couleur intermédiaire, allant du gris clair ai gris foncé. Et que cela appelle la vie. Les hauts et les bas. Bref, ce tome est vraiment un condensé d'actions, et tout cela entraînent un ficelage, un modelage de notre intrigue principale. C'est vraiment magique, et allez pour une fois j'utilise l'expression, on grimpe carrément au septième ciel.
En conclusion, le fil conducteur reste le même depuis le premier tome, et on se demande ou notre auteur adoré, va nous amenée. Mais c'est une histoire que j'adore et qui me plaît de la dévorer à pleine dent. de très belles descriptions qui ne nous laisse pas indifférents, tant c'est à croire que c'est réel. Et puis comme à son habitude, l'auteur nous laisse avec un cliffangher qui vous fait dresser les cheveux sur la tète, mais surtout qui va vous pousser à les arracher. Non mais Sophie, t'est pas sympa, à tous les tomes c'est la même chose, c'est une vraie torture pour nous fans de Feli. Mais tu sais qu'on t'adore tous. Mais là mon petit bléme, c'est que pour la parution du tome cinq en poche , il faudra que je patiente jusqu'en février 2017. Dans ce cas, c'est non. Moi je vais aller me le procurer pour le week-end. Et puis j'aimerai bien savoir ce que va devenir notre mignon angelot avec tous ces pouvoirs. Par ce que là c'est trop dure d'attendre. Sur ceux, à la prochaine pour les aventures de Felicity.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
llyza
  20 décembre 2014
Chose admirable ! Felicity Atcock ne subit pas le changement de format, espérons donc qu'il ne s'agit pas d'un traitement de faveur et que les autres séries auront la même chance (exemple le tome 3 de Kolderick en Février et le tome 4 d'Anges d'Apocalypse à paraître en mars, ou encore Aliette Renoir Tome 3), bref pas la même erreur qu'avec Kel ou l'Ame de la Nuit, car ces deux sagas ont vu leur tome 1 et 2 dépareillés et ma bibliothèque se pleure. Voilà, ça c'était le message non subliminal à la maison d'édition. Maintenant, passons au contenu !
Felicity Atcock est une série que j'ai tout de suite adorée avec un tome 1 et 2, frais et pétillant, ça envoyait du pâté dés les premières pages. Je l'ai recommandé de partout ! Puis, vient le tome 3, je l'ai trouvé sympa, mais sans plus, je ne reconnaissais plus Felicity, c'était une autre héroïne, mais qui n'avait alors, plus rien de spécial ! Ce tome a donc souffert du syndrome du milieu de saga à savoir : être un peu plat par rapport à ce qu'on attendait de lui, au lieu d'aller crescendo c'était limite retombé comme un soufflet. Il a eu le mérite de se finir sur un cliffanger qui nous amène tout droit sur ce tome 4.
Je l'ai précommandé, mais je ne me suis pas jetée dessus… j'ai laissé posé quelque temps après la lecture de la première phrase (ce n'est clairement pas mon perso préféré). J'ai boudé, j'ai fait un blocage idiot. Je sais, ce n'est pas très mature de ma part, mais j'avais peur d'être déçue comme avec ce tome 3. Je ne regrette pas, car quand j'ai repris la lecture, j'ai dévoré ce tome 4. Je n'ai pas retrouvé ma Fely, elle n'est plus réellement la même, car de toute évidence le style est moins brut de décoffrage. Normal, me direz-vous, Sophie Jomain a évolué depuis qu'elle a écrit le premier tome, mais c'est dommage de ne pas parvenir à maintenir la personnalité de Feli. Avec ce tome, je renoue tout de même avec elle, pas mal de petites phrases dont elle sait nous gratifier nous font sourire et apporte ce peps que j'aime lire dans cette saga.
Ce tome est plus dans l'action, il tranche avec le tome 3 et, aurait presque été du niveau des deux premiers s'il n'y avait pas eu les longueurs chez les Fées. Grâce à la révélation du traitre, les pages commencent à défiler et ce retournement de situation amène ainsi Féli à se poser des questions et met en lumière les relations des personnages entre eux. Je n'aime pas les triangles amoureux et jusqu'à présent, Felicity Atcock était la seule où je l'acceptais. Je le trouve bien placé : il y a le plan cul, celui qui n'a été qu'un coup d'un soir dont elle ne se souvient pas (où qu'elle refuse de se souvenir) et celui avec qui elle avait tenté une histoire. Alors quand je vois débarquer le 3ème, Phil, ça ne va pas du tout ! C'est too much, trop de types autour de cette héroïne. Je me demande encore ce qu'elle a de si spéciale, à part une capacité impressionnante pour attirer les ennuis et ne jamais en subir réellement les conséquences.
J'ai eu beaucoup d'émotions dans ce tome 4, mais bizarrement pas là où je l'attendais. Ce ne sont pas les moments avec Adam, j'aurais aimé la voir tomber, souffrir, mais rien, que du vide. C'était extrêmement déstabilisant, je m'attendais à ressentir un gros coup dans le coeur, je suis déçue, mais heureusement que les moments avec son père ou avec Stan ont mis en place ce petit pincement caractéristique qui me fait pleurer même quand je suis dans le train. (Ste honte.) Même si mon avis à chaud donne une impression de mitigé, j'ai vraiment passé un super moment de lecture. J'ai très-très hâte d'avoir le tome 5, il y a vraiment un très bon truc qui se prépare pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
MissCroqBook
  03 avril 2017
A la fin du tome précédent, difficile de ne pas avoir envie de se jeter sur celui-ci pour connaitre l'identité du père d'Adam, le bébé de Felicity. Ne possédant pas ce tome, il a fallu que je patiente plusieurs mois avant de la découvrir et ce fut dur dur.
Felicity vient de mettre au monde le plus magnifique des bébés. Sauf que, sans que personne ne s'en soit aperçu, des fées sorties de nulle part lui ont volé. Echangé contre un autre nourrisson.
Felicity est anéantie et hors d'elle. Elle ne compte pas se laisser marcher sur les pieds et compte bien tout faire pour récupérer son fils. Peu importe, qu'elle n'ait pas les armes pour affronter ces fées maléfiques, elle va tout faire pour retrouver Adam. Et si pour ça, elle doit d'abord aller chercher son père dans les limbes de l'enfer et s'allier à ses ennemis, peu importe. Elle est prête à tout. Et il ne faut jamais sous-estimer une mère à qui on vient de voler son enfant.
N'ayons pas peur des mots, Felicity est un aimant à ennuis. Quand ce n'est pas elle qui les provoque (plus ou moins volontairement), ils viennent à elle. Et en l'occurrence, pour ce quatrième tome, elle se serait bien passée de nouvelles aventures. A peine né, son fils a été kidnappé par d'étranges fées, des créatures bien moins dociles que ce à quoi on pourrait s'attendre.
Une nouvelle fois, Felicity va faire preuve de courage mais aussi d'inconscience. Malgré sa peur, elle va se battre bec et ongles pour sauver son fils. Elle va devoir faire confiance à des personnes qui l'ont trahi ou qu'elle ne connait pas pour arriver à ses fins.
Si jusque-là, Stan avait su me conquérir malgré son côté un peu sombre, je l'ai trouvé plus mesquin dans ce tome-ci. Il cherche davantage à servir ses intérêts qu'à venir en aide à Felicity comme c'était le cas précédemment. Alors, certes, il n'est pas non plus devenu la pire des pourritures (quoi que) mais il a plongé un peu plus dans les ténèbres.
Terrence, lui est en proie aux doutes. Trahi par les siens, il est perdu. Et son impuissance face à la disparition d'Adam n'arrange rien. Il est peu présent dans ce tome, mais on sent que chaque apparition est difficile pour lui. Il remet beaucoup de choses en question et a besoin de s'éloigner pour faire le point.
Un personnage auquel je ne pensais pas m'attacher, c'est le père de Felicity. Malgré sa condition de démon coincé dans les limbes de l'enfer, il va faire preuve d'une grande générosité. Il sera prêt à se sacrifier pour cette fille qu'il ne connait pas. Il est également touchant lorsqu'il évoque l'amour qu'il portait à la mère de Felicity. Sophie Jomain qui réussit à créer un démon attendrissant ! On aura tout vu !
Dans ce quatrième tome, j'ai trouvé que l'action était longue à se mettre en place. Si Felicity et Stan prennent rapidement la décision de se rendre au royaume des fées pour récupérer Adam, il faut attendre une bonne moitié du livre avant que l'action ne commence réellement. Attention, je ne dis pas qu'il ne se passe rien non plus. Mais le coeur de l'action, à savoir récupérer Adam, ne se déroule que sur le dernier tiers du livre. Avant, Felicity et ses acolytes doivent faire face à d'autres évènements qui les freinent dans leur entreprise. Et pourtant, les pages défilent, elles se tournent rapidement.
L'écriture de Sophie Jomain est toujours aussi magique. Elle vous plonge au coeur de son histoire en un rien de temps. Elle capte votre attention au point que même si l'action est faible, il vous est impossible de mettre votre lecture de côté. J'admire cette capacité, ce talent. Réfractaire à toutes formes de littérature fantastique, j'ai réussi grâce à elle à découvrir de nouveaux horizons. Sa plume est tellement fluide et addictive, qu'elle en arrive presque à vous faire oublier que vous lisez de la fantasy. Sans oublier qu'elle inclue de petites pointes d'humour qui donnent de la légèreté à son texte. Sa plume, à la fois moderne et décalée, est un pur plaisir à lire.
Ma curiosité étant désormais piquée et le virus Felicity, ancré en moi, j'ai hâte de pouvoir lire les deux prochains tomes et de découvrir enfin le dénouement final de cette saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nono19
  21 janvier 2017
Felicity a à peine le temps de réaliser que son fils a été enlevé et remplacé par un changelling qu'elle doit déjà faire face et trouver comment le récupérer. Pour cela, elle aura besoin de Stan et de ... son père.
La pauvre n'aura pas le temps de souffler entre trahison, retrouvailles, rencontres avec des fées sadiques et relations plus que compliquées! Sans oublier, la douleur qu'elle ressent à être séparée de son fils.
Heureusement, elle peut compter sur certains alliés... parfois inattendus!
SPOILERS!
C'est simple: j'ai adoré :)! C'est pour moi, le meilleur tome de la saga et j'ai hâte de commencer le suivant!
Jusqu'ici, les aventures de Felicity étaient divertissantes, fun mais je n'avais jamais vraiment accroché à cause surtout du manque de profondeur du personnage principal.
Mais ce tome renverse la tendance! Felicity reste un peu superficielle mais elle gagne en profondeur grâce à Adam mais aussi à ses retrouvailles avec son père. Certains moments m'ont émue, c'est la première fois que ça arrive. le fait d'être séparée d'Adam la rend vulnérable, la trahison de Stan (grrr mais j'y reviendrai) la rend furax et terriblement déçue et la découverte de son père la bouleverse. Enfin un peu d'émotion, de moments vraiment prenants!
L'histoire avance tambour battant nous réservant surprises et moments forts. Nous découvrons le monde des fées, des espèces de folles hystériques adeptes de la douleur. Felicity est prête à tout pour récupérer son fils ce dont les fées vont profiter!
Les personnages secondaires gagnent aussi en profondeur que ce soit Terrence, le père d'Adam (petite déception, je l'avoue) qui a bien du mal à accepter les desseins de ceux qui l'entourent, Phil (qui n'arrive pas à me convaincre, sérieusement il connaît à peine Felicity mais il est prêt à se faire torturer pour elle.. mouais), le lycan gentil, protecteur, bien comme il faut, Mehiel, le père de Felicity qui fait enfin son apparition.
J'ai adoré les échanges entre père et fille et la scène où Mehiel comprend ce qui s'est passé entre Stan et Felicity m'a fait sourire.
En parlant du loup... Stan! J'ai adoré le détester pour finir par l'adorer tout simplement! Oui il est orgueilleux, pervers, arrogant, sans gêne, manipulateur mais on sent que ses sentiments pour Felicity sont de plus en plus forts et qu'il la trahit tout en pensant pouvoir se racheter par la suite.
Quand Mehiel explique à Felicity le lien entre lui et Stan, on ne peut que comprendre ce qui l'a motivé. Il suffit d'imaginer Stan ressentant pendant 26 ans les tortures infligées à Mehiel...
Le tome 5 est déjà dans ma PAL et je compte vite m'y mettre car comme d'habitude, Sophie Jomain nous laisse sur un cliffhanger qui nous donne envie de plus!
Ce tome est un vrai coup de coeur! Vivement la suite!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marnchoups
  16 juin 2016
Sophie Jomain est une auteur qui arrive à combler ses milliers de lecteurs grâce à ses romans aux multiples genres. J'ai découvert sa plume en lisant sa série jeunesse Les étoiles de Noss Head que je n'ai pas su apprécier (mais Camille oui, son avis). Cette série a pourtant tout pour plaire mais la littérature new adult et jeunesse ne me réussit pas. J'ai retenté ma chance avec sa romance contemporaine Cherche jeune femme avisée et là, coup de coeur. Je suis donc partie à la pêche aux informations et j'ai entendu parler de sa série Félicity Atcock. Un peu réticente au début , étant habituée à lire de la bit-lit avec les éditions Milady, je me suis un jour lancée en empruntant le premier tome à la médiathèque.
Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre mais le résultat a été fabuleux. Sophie Jomain m'a tout de suite emportée dans son univers original et ses personnages hauts en couleurs.
Félicity Atcock est une jeune femme qui vit dans la banlieue Londonienne et mène une vie paisible.
Ça c'était avant de se réveiller au côté d'un homme blanc comme un cachet mais beau comme un ange. Elle ne croyait pas si bien penser. Une morsure à la cuisse et les crocs de son partenaire d'une nuit vont la plonger dans un monde où les mots tranquillité et calme sont bannis du dictionnaire.
Félicity va découvrir l'existence des anges, des entre-deux, des vampires... Rien qui ne laisse présager un retour à la petite vie qu'elle affectionnait tant.
Sophie Jomain n'a cessé de bonifier sa saga au fil des tomes. Les intrigues sont parfaitement ficelées et nous poussent à dévorer chaque opus avec toujours plus de plaisir et d'empressement. Les personnage crées par l'auteur sont comme je le disais ci-dessus sont hauts en couleurs. Terrence et Stan, les deux nouveaux « hommes de la vie » de Félicity sont à croquer. Quant à Félicity elle même, elle fait partie de mes personnages féminins préférés. Bourrée d'humour et bien dans ses chaussons, elle traverse les épreuves et accepte sa nouvelle vie d'une manière qui m'a fait éclater de rire à de multiples reprises. C'est un véritable aimant à ennuis mais ça lui va tellement bien que l'on ne peut que la trouver parfaite.
Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Félicity Atcock totalement désemparée. Les fées lui ont volé ce à quoi elle tient le plus au monde. Une Félicity en colère, ça vaut le détour croyez moi. Elle est bien décidée à affronter toutes les embûches qui la sépareront de son précieux.
Toujours accompagnée de Stan et de Terrence, sans parler des autres personnages secondaires, la jeune femme va pénétrer le royaume des fées, un endroit où l'on ne ressort jamais indemne. Mais pour ça, elle aura besoin de toute l'aide possible et imaginable. Félicity ne va pas lésiner sur les moyens...
Avec Les anges sont sans merci, Sophie Jomain signe un tome plus dur et sombre que les précédents mais l'humour reste omniprésent ce qui permets d'alléger certaines situations plus que chaotiques pour nos personnages préférés.
L'intrigue qui me tient en haleine depuis de le début de la série n'a de cesse de me frustrer . Encore et toujours plus. Sophie Jomain joue avec nos nerfs et on en redemande ! L'un des immenses talents de cet auteur que j'affectionne particulièrement c'est d'arriver à se renouveler. le fil conducteur reste le même depuis le premier tome mais elle arrive toujours à me surprendre, à m'enrôler encore plus dans cette histoire que je dévore à pleines dents.
Les descriptions de l'univers qu'elle a imaginé sont tellement bien imagées que je n'ai aucun mal à visualiser ce que je lis et ça ne rends l'histoire de Félicity Atcock que meilleure. Quand ce n'est pas le royaume des fées, c'est l'enfer... Et ça fait froid dans le dos.
Ce quatrième tome termine encore une fois sur un cliffangher et quel cliffangher ! J'ai bien envie de dire que Sophie Jomain aime torturer ses lecteurs mais elle nous gâte tellement avec ses écrits que je lui pardonne.
Le tome 5 est paru mais comme je ne veux plus être frustrée, je vais patienter, enfin tenter, jusqu'à la parution du sixième et dernier tome. Je suis sûre que l'attente va encore une fois valoir le détour.
Ne faites pas comme moi, lisez sans hésitations cette excellente série fantastique et partez à la rencontre de Félicity Atcock et de ses amis-ennemis.
Lien : http://lepuydeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
LipetteLipette   17 août 2016
- Mademoiselle Atcock, Susan et Jasmine ont disparu.
Ses biquettes... Il allait me faire mourir à leur donner des prénoms pareils.
J'ai fait mine d'être surprise.
- Vraiment ?
- J'étais en train de changer la paille dans la bergerie, et lorsque je suis sorti, elles n'étaient plus là. J'ai douze chèvres, vous comprenez, c'est pourquoi quand deux manquent à l'appel, je le remarque.
Certes, certes...
- Vous en êtes certain ?
- Absolument sûr.
Puis il a froncé les sourcils.
- Les crottes mènent jusqu'à vous.
A mon tour de battre des cils.
- Jusqu'à... moi ?
- Il y en a partout le long de votre clôture, a-t-il précisé, et puis d'un coup, plus rien. Elles s'arrêtent à deux pas du portillon.
J'ai tâché de conserver mon sérieux.
- Eh bien... je suppose qu'elles... avaient terminé de faire leurs besoins à... cet endroit-là.
De peur d'empoisonner mon adorable papa...
- Monsieur Graham...
Daphnée m'a interrompue en lui offrant sa fameuse tasse de Oloong.
- Avec du lait et du sucre !
- Je n'aime ni le lait ni le sucre dans le thé, a-t-il grommelé.
- Moi non plus ! a renchéri Daphnée en lui retirant le mug des mains. Vous ne seriez pas un peu Français, par hasard ?
Il commençait à être un tantinet agacé, ce brave M. Graham, ce que je pouvais aisément comprendre. Il s'est tourné vers moi, la mine grave. Non. Suspicieuse, pour être totalement honnête. Il avait l'air convaincu que j'y étais pour quelque chose, ou du moins que j'en savais plus que je ne le prétendais. Ce qui était bien sûr le cas.
- Si vous voyez Susan et Jasmine...
- Je leur dis de rentrer ! lui ai-je certifié avec toute la bonne volonté du monde.
Il m'a vraiment regardée bizarrement, puis il a retiré sa casquette pour frotter son crâne dégarni.
- Il se passe des choses étranges par ici depuis quelques temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
limaginariumlimaginarium   16 mai 2015
— Stanislas ? Serait-on en train de revenir à des bases plus formelles ?
— Il n'y a jamais eu aucune base entre nous si ce n'est de mauvais souvenirs que je vais m'atteler à supprimer de ma mémoire une fois que nous en aurons terminé l'un avec l'autre.
— Pour repartir sur de bonnes relations ? a-t-il suggéré avec un sourire charmeur qui n'a eu aucun effet sur moi.
— Exactement. Du genre de celles qui existent entre deux personnes décédées.
Partager sur Facebook
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Milka2bMilka2b   01 novembre 2014
— L’amour a bien des visages, Felicity. Le plus indifférent de tous est souvent celui capable des plus grands sacrifices.
Commenter  J’apprécie          120
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   09 septembre 2016
— Tu as baisé ma fille ? a-t-il articulé plus difficilement que s’il venait d’avaler une poignée de cailloux.
Le visage de Stan s’est éclairé d’un sourire éblouissant. J’en ai ouvert la bouche de stupéfaction.
— Je suppose que c’est maintenant que nous sortons ?
Mon père a grogné si fort que je n’ai pu m’empêcher de sursauter. Ça n’a absolument pas eu l’air d’impressionner Stan.
— Je prends ça pour un oui, a-t-il déterminé.
Sa phrase fétiche.
Et il a disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nono19Nono19   21 janvier 2017
- Ne sois pas triste, gamine. L’amour choisit ses victimes et on n’y peut rien.
- Sans doute est-il préférable de ne jamais croiser sa route, ai-je argué.
- Ah l’amour…, cet incompris, a-t-il soupiré. Il n’est jamais estimé à sa juste valeur. Gamine, s’il t’a pris dans ses filets, il ne te reste plus qu’à espérer qu’il soit clément.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Sophie Jomain (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Jomain
La nouvelle comédie de Noël de Sophie Jomain, "Les tortues ne fêtent pas Noël sous la neige", sera disponible en librairie et en ebook le 19 octobre 2021 !
Plus d'informations https://bit.ly/lestortuesnefetentpasnoelsouslaneige
Pour vous procurer le livre : - Notre site : https://www.editionsleduc.com/produit/2666/9782368127643 - Fnac : https://livre.fnac.com/a16136940 - Amazon : https://www.amazon.fr/dp/2368127119
Retrouvez-nous sur et sur les réseaux sociaux : - Instagram : https://www.instagram.com/lillycharleston/ - Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston - Twitter : https://twitter.com/LillyCharleston - LinkedIn : https://www.linkedin.com/showcase/editions-charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les étoiles de Noss Head (quizz sur le nom des personnages)

Quel est le nom de l'héroïne ?

Sisi
Wick
Hannah
Davis

8 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie JomainCréer un quiz sur ce livre