AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290125202
Éditeur : J'ai Lu (27/01/2016)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 329 notes)
Résumé :
« Je n'avais aucune idée de ce qu'allait devenir ma vie... absolument aucune. J'allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j'étais devenue ce que je n'aurais jamais dû être. Le destin m'avait surprise, j'étais magnifique, d'une allure renversante. J'aurais pu défier n'importe quelle reine de beauté, mais c'est bien tout ce qu il me restait... toute une vie dans la peau de quelqu'un que je n'étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j'étais loin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (92) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  05 mars 2014
Eh oui, lorsque je veux vraiment quelque chose, je finis souvent à le trouver (surtout en ce qui concerne les livres). Lorsque j'ai posé ma critique du deuxième tome, je savais d'ores et déjà que le tome trois était épuisé et voilà que je viens d'en terminer la lecture ; même schéma pour le quatrième car, étant lui aussi en rupture de stock, je pense devoir épluché tous les sites internet pour pouvoir le débusquer (ce que je suis certaine de pouvoir réussir à faire, car cela représente pour moi une véritable nécessité !
Pour commencer cette critique, je reprendrais cette citation de Don de Lilo (ne me demandez pas dans quel ouvrage je l'ai lu, je serais incapable de vous répondre mais je sais seulement qu'elle est de lui puisque cette dernière m'avait tellement marquée que je me l'était notés sur un post-it) et qui disait ceci : "Rien n'est définitif, sauf la mort...et encore, il faut négocier". Je sais qu'il s'agit également d'une réplique de film (à quelque chose près puisque la fin est différente) mais encore une fois, impossible de vous donner le titre. Bref, peu importe puisque de toute façon, cela n'est pas la question ici mais je trouvais que cette phrase illustrait à merveille cet ouvrage.
En effet, après sa transmutation en "sang-froid" ou "non-mort", en vampire quoi, Hannah n'aurait probablement jamais à se débrouiller toute seule si Darius, le chef du "Cercle" ne l'avait pas prise sous son aile protectrice. Etant dorénavant devenue une potentielle "ennemie" des garous, son amour avec le plus que beau et parfait Leith Sutherland passera-t-il outre-t-il les règles interdisant ces deux races d'être ensemble ? Et surtout, ce dernier voudra-t-il encore d'elle (en dépit du fait qu'elle soit son âme soeur) tout en voyant qu'elle est devenue ce qu'il est censé détester le plus au monde ?
Mais si il existait une chance, si infime soit-elle, pour que tout redevienne comme avant ? Peut-on d'ailleurs réellement revenir en arrière après de tels événements ?
Bon, je m'arrête là sinon je sens que je vais être trop bavarde alors je ne rajouterais qu'une chose : malgré ce que je viens de vous dire, ce n'est absolument pas du tout ce que vous croyez...et tant mieux car j'ai moi-même été extrêmement par tout ce qui se passait au cours de ce roman. J'avoue que j'avais un peu peur d'être déçue en commençant ce troisième volet de cette série "Les étoiles de Noss Head" car je ne savais absolument pas comment l'auteure allait faire évoluer l'intrigue mais je ne peux vous dire qu'une chose, c'est qu'après avoir tremblé en même temps que je tournais les pages, j'ai vraiment été très enthousiaste de cette lecture ! Une merveille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Colombedelesperance
  10 octobre 2014
Booon, alors, par où commencer ? Cela fait deux ou trois jours que j'ai terminé ce fabuleux troisième tome, et entre temps, je me suis procuré le 4, je n'ai pas su résister !
Dans ce troisième tome, nous retrouvons une Hannah totalement désemparée face à ce qu'elle est devenue. Leith n'est pas là, seul Darius lui apporte un réel soutien, et heureusement d'ailleurs, puisque tout a changé, irrémédiablement. Irrémédiablement ? Non. Parce que même si tout semble perdu, l'amour est plus fort, et ce n'est pas ça qui va changer quelque chose entre les deux âmes soeurs. Surtout qu'il se pourrait bien qu'il existe un moyen pour qu'Hannah redevienne comme avant. Mais est-ce seulement possible ? Y parviendra-t-elle réellement ?
Résumé sibyllin, here I am ! Là, j'avoue que j'ai quand même réussi à faire un résumé qui en dit beaucoup (pour ceux qui ont lu et comprennent, hin-hin), et presque pas pour les autres ! Tataaam, je m'améliore, on dirait !
Bref. Vous le savez (ou vous le découvrez), que j'ai toujours une appréhension certaine en ouvrant la suite d'un bouquin que j'ai vraiment aimé. C'était encore une fois le cas ici, surtout après la fin du tome 2 qui m'avait quand même laissée sur les fesses de manière assez magistrale. J'ai donc commencé le tome 3 avec suspicion, me demandant bien comment Sophie Jomain allait s'en sortir et dans quel cheni Hannah allait encore bien pouvoir se trouver.
Et j'ai tellement aimé ! J'avais à la fois envie de ne plus m'arrêter quand je mettais le nez dedans, et quand je le refermais, je me disais que je ne le reprendrais pas de suite pour pouvoir en profiter. Oui, parce que Les Etoiles de Noss Head, qu'il s'agisse de n'importe quel tome, est addictif, je vous l'ai déjà dit, et le tome 3 ne fait pas le moins du monde exception à la règle ! Pourquoi ? Parce que la romance est tellement belle, sexy aussi, elle vous prend le coeur et vous donne des papillons dans le ventre, mais aussi parce les éléments fantastiques sont particulièrement bien amenés, que l'intrigue vous tient en haleine jusqu'au bout, et que l'ensemble est proprement fascinant, voilà tout !
J'ai retrouvé encore une fois Hannah et son caractère si particulier. Elle ne renonce pas, et malgré les blessures qu'elle a eues, elle continue d'avancer sans jamais cesser d'espérer. Et puis encore une fois, elle fait ses propres choix, sans jamais laisser les autres décider à sa place, même s'ils pensent que c'est pour son propre bien ! Elle mène sa vie, point. L'amour qu'elle porte aux autres est beau, vraiment, et sa volonté d'être quelqu'un de bien malgré sa nature nous permet juste de l'apprécier plus encore !
Leith, lui, est loin d'être parfait, et il le démontre. Mais il aime Hannah de tout son être et de toute sa force et il ne peut pas l'abandonner, et même s'il est assez impulsif, comme garçon (normal, pour sa nature, hihi), il est bourré de tendresse pour celle qu'il aime, et il serait prêt à renoncer à sa propre vie pour elle. Sophie Jomain sait parfaitement nous montrer et nous faire ressentir l'amour qui se trouve entre lui et Hannah, et même si aucun des deux n'est parfait, leur couple l'est.
Darius, lui, est un personnage dont je me méfiais dans le deuxième tome et que j'apprécie énormément à la fin du trois, pour de multiples raisons. J'aime bien la relation qu'il a avec Hannah, son sérieux et son grain de folie !
Au niveau des personnages secondaires, il y a d'autres membres du Cercle que j'aime bien, et surprise de taille : j'aime bien Georgia ! (il aura fallu le temps, mais bon !) Ah, et Gwen aussi, est toujours aussi sympathique à mes yeux ! Sans compter que je suis moi aussi tombée sous le charme de Pierrick et Hermance !
Je vais parler un petit peu de la romance du bouquin, qui m'a totalement emportée, comme à chaque bouquin. Je dois avouer qu'il est rare qu'un couple me plaise autant, mais Hannah et Leith sont tellement mignons, et puis je trouve que Sophie Jomain sait faire monter la température sans qu'on en ait trop à mon goût, puisqu'elle réussit à faire passer l'intensité de la relation autrement que par des scènes osées. C'est tellement agréable !
Les descriptions que Sophie Jomain, qu'il s'agisse du niveau visuel, olfactif, auditif ou tactile, m'ont totalement plongée dans les endroits où les personnages se trouvaient. C'est un grand pouce en l'air que j'adresse à notre chère auteure française ! C'était véritablement réussi ! Je m'y croyais à fond !
Autre compliment à faire ? le fait que les émotions de chacun des personnages, la tension qui émane du récit, la douceur et l'amour qui peuvent en émaner nous soient tellement perceptibles ! J'avais tellement l'impression là aussi de m'y trouver et de tout vivre avec Hannah, avec Leith et Darius ! C'était magique. Mirifique ! Même quand on se met à trembler et à stresser comme des malades parce que, justement, on s'y croit à 200% !
Puis tous les aspects fantastiques fascinants que j'ai déjà évoqués et qui ne cessent de m'émerveiller. Quel bonheur de découvrir d'autres aspects de ces créatures qu'on pouvait ne pas connaître à la base et les voir si détaillés ! Tout est si bien entremêlé… je suis fan, fan et re-fan !
En conclusion, un troisième tome qui passe juste en dessous du coup de coeur, puisque c'est un petit coup de coeur, avec une fin qui en ravira plus d'un, mais qui vous fera passer par des états de tension insoutenable jusqu'à la fin, parce qu'Hannah fait des erreurs, et c'est aussi ce qu'on aime chez elle. Plongez dans Accomplissement, qui vous permettra de tout ressentir au plus proche des héros, tout en découvrant toujours d'autres aspects fascinants fantastiques, au côté de personnages qui sont attachants et grandioses pour certains.
Si vous saviez, j'aimerais faire une chronique de trois pages, mais je risquerais de spoiler, je vais simplement m'arrêter ici en espérant pouvoir donner envie à certains de se laisser tenter par l'histoire, parce qu'elle vaut largement le coup !
Ce sera un 19.5/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Melisende
  12 septembre 2015
/!\ Attention, SPOILERS sur les tomes précédents ! /!\
Je garde un excellent souvenir de ma lecture du premier tome que j'avais particulièrement aimé. Tout avait été parfait, ou presque, je m'étais sentie beaucoup d'affinités avec l'héroïne, avais vraiment apprécié le voyage en Ecosse et la présence du surnaturel dans l'intrigue.
Les choses avaient commencé à se dégrader dans le tome suivant qui m'avait beaucoup moins enthousiasmée et avec ce tome 3, c'est la dégringolade. Je ne l'ai pas détesté mais je l'ai trouvé globalement long (je me suis parfois ennuyée), j'y ai trouvé beaucoup de facilités et j'accroche vraiment moins aux états d'âme de Hannah.
Bizarrement, je trouve le premier opus beaucoup plus « mature » que les suivants, comme s'il y avait eu une cassure à la fin du tome 1. Alors est-ce que j'ai mûri entre temps ? Est-ce que ce genre de littérature ne me convient plus ? Peut-être un peu de tout ça. En tout cas, ce troisième tome est une déception et j'en suis la première chagrinée.
Constatation qui fait suite à ce que j'avais déjà pu remarquer dans le tome 2 : le contexte écossais est encore bien faible. J'avais vraiment réussi à me projeter sur les cotes écossaises en découvrant cette histoire et j'avais adoré imaginer ces paysages sauvages verdoyants et escarpés, le parfum iodé, le vent dans les cheveux… mais là, comme pour le deuxième tome, plus rien ou presque. L'auteure a-t-elle réduit le nombre de descriptions au fil des volumes ? Etais-je moi-même dans une optique très particulière lorsque j'ai lu le premier et ai donc réussi à m'imaginer des choses qui n'étaient pas forcément inscrites sur le papier ? Je ne sais pas. En tout cas la magie n'opère plus.
J'ai presque l'impression que Sophie Jomain a appauvri son style, peut-être pour se caler sur la tendance Young Adult qui privilégie l'action et le scénario aux descriptions et développement d'un contexte fort ? Franchement je n'en sais rien. Mais je me rends compte que j'ai dorénavant besoin de textes plus travaillés, plus subtiles parce que sinon, je ne suis pas transportée dans l'histoire et je ne ressens absolument rien – à part peut-être de l'agacement envers les personnages que je ne comprends pas.
A part une réaction incompréhensible dans le premier opus, j'avais eu beaucoup d'empathie pour Hannah et m'étais reconnue en elle-même sur certains points ; j'avais donc vécu son aventure assez intensément. Elle est petit à petit devenue une héroïne parmi tant d'autres, que j'aime suivre à petites doses mais sans plus jamais m'identifier à elle. J'ai grandi, c'est évident, mais la jeune femme suit surtout une évolution qui me parle moins. Ses doutes et son chagrin en réponse à sa transformation sont assez crédibles et c'est assez bien mené.
Malgré tout, je la trouve assez pleurnicharde et le fait qu'elle s'accroche coûte que coûte à Leith, qui ne veut plus d'elle, me fait un peu grincer des dents. Elle se laisse un peu aller à ses états d'âme, s'apitoie sur son sort et compte un peu trop sur les deux « hommes » qui partagent sa vie pour s'en sortir. J'avais le souvenir d'une Hannah un peu plus indépendante et « forte », la voir s'accrocher autant aux héros masculins me chagrine un peu. En même temps, elle est toute jeune (19 ans) et à son âge, on fait toutes les mêmes erreurs. Avec bientôt 10 ans de plus, j'ai besoin d'héroïnes adultes et affirmées dans leur vie de femmes.
J'étais tombée sous le charme de Leith en même temps que l'héroïne lors de leur rencontre. C'était vraiment un personnage masculin que j'appréciais… Or, plus les pages défilent et moins je le trouve aimable. Ses instincts de loup le poussent à être un poil trop possessif/territorialiste/protecteur, et la pauvre Hannah ne semble plus pouvoir faire un pas sans demander l'autorisation. Les hommes impliqués c'est bien, ceux qui écrasent constamment par leur présence, c'est… lourd. Leith ne me fait donc ni chaud ni froid alors autant dire que la relation entre les deux me passe un peu au dessus.
Darius possède lui aussi un côté protecteur un peu trop développé parfois mais son humour et son côté « décontracté » me le rendent déjà beaucoup plus sympathique. J'imagine Leith constamment en train de serrer les dents, sur le qui-vive, le regard noir, alors que Darius aurait un petit sourire en coin et les mains dans les poches. Alors ce deuxième personnage masculin ce n'est pas non plus l'amour fou, mais je le trouve plus complexe que l'autre et donc beaucoup plus intéressant et appréciable.
Finalement, ce sont peut-être les personnages secondaires qui auront davantage retenu mon attention. Les deux petits frères de Darius apportent un peu de fraîcheur et en même temps de la gravité (la réflexion sur le passage à l'immortalité à un très jeune âge) et l'originale Gwen sait remettre les pendules à l'heure et faire preuve de beaucoup d'autorité malgré son petit gabarit. Les membres des familles respectives d'Hannah et Leith sont ici si peu traités – on les voit en coups de vent – qu'il est difficile de s'attacher à eux.
Côté intrigue, on ne peut pas dire que j'ai été passionnée. Pendant une bonne partie du livre, Hannah apprend à accepter sa nouvelle condition et à maîtriser ses nouveaux pouvoirs. Elle doit aussi faire face au rejet violent de Leith qui devient son ennemi naturel. Finalement, même si cette partie peut paraître un peu longuette parfois, je l'ai trouvée bien menée. Les réactions de l'héroïne sont plutôt crédibles et son évolution également. C'est juste qu'on tourne les pages et on se demande bien où l'auteure veut aller.
Finalement, on comprend que le fil rouge de ce troisième tome est la mise en place d'un plan pour tuer le créateur d'Hannah, ce qui permettra à la jeune femme – si elle est assez résistante – de retrouver sa nature complètement humaine. Soit, l'idée n'est pas mauvaise et au bout d'un moment, on sent assez bien la présence de cet ennemi et donc le danger encouru. Il y a plusieurs tentatives, souvent avortées, quelques passages de tension… c'est pas mal. Mais, parce qu'il y a un mais, j'ai trouvé l'attaque finale complètement loupée. C'était évident qu'il s'agissait d'un piège (alors qu'Hannah est en danger constant, Leith et Darius la laisse seule avec Gwen – une humaine – pour se rendre chez les parents de l'héroïne qui semblent sur le point d'être attaqués… il y avait un énorme panneau ATTENTION au dessus de leur tête, mais les deux abrutis foncent tête baissée à des kilomètres…).
Alors je sais que cette saga se classe parmi la très appréciée littérature Young Adult… mais j'ai tellement l'impression qu'on prend les lecteurs pour des abrutis ! Quant à la chute, qu'on sent venir à des kilomètres… je préfère ne pas en parler, parce que ça m'agace. Encore une fois c'est trop facile et too much, et ça fait beaucoup de facilités et de too much dans un seul tome. Un peu plus de subtilité et de complexité, ça ne ferait pas de mal !
Mon avis peut sembler assez négatif mais je suis malgré tout arrivée au bout de ce troisième tome sans trop de soucis. Je trouve juste très dommage qu'une saga aussi prometteuse et dont le premier tome avait été un coup de coeur, se dirige vers la simplicité et les clichés. Des héros un peu plus complexes et un décor plus présent auraient vraiment pu faire la différence… je sentais un énorme potentiel dans cette histoire et dans ces personnages, j'avais envie de vibrer avec eux mais là, je me retrouve avec une énième intrigue pour adolescents, pas très originale et trop fade. Vraiment, encore une fois : quel dommage !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Archessia
  27 mars 2013
Ha ben il était temps que je m'y remette, hein ! Alors que le tome 4 est sorti, je me suis enfin décidée à déterrer ce troisième volume qui attendait depuis un sacré moment dans ma PAL, honte sur moi ...
Bref !

Nous retrouvons Hannah qui doit faire face à sa nouvelle condition, celle d'ange noir.
On va la suivre pendant ses premières semaines, où elle apprendra à vivre au quotidien en étant vampire, avec tous les avantages mais aussi les inconvénients que cela comporte.
Quand elle arrive enfin à trouver un rythme, à se faire peu à peu à cette vie, une information cruciale va tout perturber et, alors qu'elle ne le croyait pas possible, compliquer encore plus de choses ...

J'avais oublié à quelle point l'écriture de Sophie Jomain est agréable, fluide et m'emporte avec une facilité déconcertante.
C'est dingue, parce que j'ai trouvé quelques défauts à ce tome, comme par exemple le fait qu'Hannah soit une grosse Mary Sue (dédicace à PF pour les explications) et pouvait par moments me faire lever les yeux au ciel, ou que certains retournements de situations pouvaient être assez prévisibles.
Et bien malgré tout, j'ai pris un pied de malade à le lire, et toutes les qualités font reléguer les défauts en coulisse !
C'est sans aucun doute mon tome favoris depuis le début de la saga, pour plein de raisons que je vais essayer de vous expliquer ici.

Dans les personnages, Hannah et Leith, on les connaît, c'est bon. Malgré ça, j'ai vraiment eu l'impression de redécouvrir la jeune fille, comme elle-même s'est redécouverte dans ce volume. Différents aspects d'elle font surface, d'autres se développent, évoluent. Elle gagne en maturité, en capacité de réflexion, en ouverture d'esprit. Au final, on pourrait presque faire un parallèle entre sa transformation et la transition de l'enfance à l'âge adulte. C'est quelque chose de vraiment très intéressant et fascinant à lire, tellement l'auteur a mis un point d'honneur de visiter et examiner les moindres détails d'une façon ludique, rigolote ou émouvante.
J'ai beaucoup aimé qu'il y ai une explication pour tout, même les questions qu'on s'est toujours posées en lisant des livres de vampires !
Mais, mon coup de coeur perso de ce titre, c'est Darius. L'ange noir qui prend Hannah sous son aile et va lui apprendre tout ce qu'il sait.
Il n'y a pas un seul truc que je n'ai pas aimé chez lui, que ce soit dans son caractère, sa façon de se comporter avec Hannah et les autres personnes autour de lui, son histoire personnelle, son humour, sa gentillesse, ...
Je l'adore vraiment, il dégage un charisme phénoménal, et je suis super fan de la relation qui naît entre la jeune vampire et lui, c'est une très belle amitié qui m'a fait sourire comme une niaise plus d'une fois.
En général, d'ailleurs, j'ai développé une grande tendresse pour les vampires que l'on croise dans ce livre, j'aime vraiment beaucoup comment Sophie les a dépeints, ça a été LE gros point positif de ce volume, pour moi.

Ensuite, malgré ce que je vous ai dit plus haut concernant quelques éléments prévisibles, j'ai été soufflée de découvrir, peu à peu, le chemin que prenait le bouquin !
C'est original, inattendu et réellement très surprenant, pour une romance fantastique comme Noss Head. Je ne m'y attendait pas et ça a été extrêmement agréable de voir les évènements prendre cette route peu commune.
J'ai aimé que les personnages réfléchissent autrement, qu'ils prennent des décisions logiques et réalistes, que leurs plans soient crédibles, etc ...
Ok, c'est un récit fantastique, mais les réflexions de chacun sont quasi toutes humaines, je trouve ça énormément plus facile, du coup, pour le lecteur, de s'identifier et de trouver sa place dans l'histoire.

Accomplissement est divisé en plusieurs parties bien distinctes, et chacune d'entre elles a ses propres intrigues, ses moments forts, sa dose de stress et de découvertes.
C'est un tome vraiment très, très riche, que ce soit dans la diversité des personnages et des émotions, que dans l'action et les évolutions de chacun.
C'est juste énorme, et je ne peux qu'applaudir le talent de Sophie pour nous entraîner dans son univers avec une facilité déconcertante et nous surprendre encore et toujours de mille et une façons.
Et franchement, vu comment ce tome se termine, je peux vous assurer que je n'attendrais pas trois plombes pour me jeter sur la suite ...
Car, maintenant on le sait, un autre talent de Sophie est de jouer avec nos émotions et nos nerfs. Et vous savez quoi ? Je crois qu'elle adore ça.
Ça tombe bien. Moi aussi.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Wazlib
  18 mai 2017
Force est de constater que pour cette critique, me voilà dubitatif.
Ce troisième tome de la saga "Les Etoiles de Noss Head" ne m'inspirait guère confiance. Au même titre que les ouvrages précédents, par ailleurs. Si vous avez suivi un peu mes critiques, vous connaissez mon aversion pour tout ce qui se rapproche de la bit-litt. Ce n'est pourtant pas une haine profonde, et désolé si je me répète: cela fait toujours plaisir de voir le fantastique réveiller les ardeurs des lecteurs actuels. le gros problème, c'est le suivant: à quoi bon mettre le fantastique en avant si c'est pour le plomber de navets sans nom, et seulement de navets sans nom?
Parce qu'il faut être bien clair, à l'époque de "Twilight", je n'avais strictement aucun grief contre la bit-litt. Twilight n'était certes pas bon, mais je ne voyais pas en quoi quatre romans à grand succès allait détruire le fantastique, au contraire. Mais j'avoue avoir été surpris, même si c'était prévisible, par l'avalanche de nanars puants qui ont déboulé à la suite. Et ce fut douloureux. Cela s'estompe petit à petit (j'ai l'impression, en tous cas), mais fut un temps où tout ce que l'on aurait pu trouver au rayon fantastique d'une librairie lambda se résumait à la biblio de Stephen King (excellente, certes, mais ne compilant heureusement pas un genre), Dracula et de la bit-litt. J'en avais des sueurs froides.
Comment me suis-je donc retrouvé à lire "Les Etoiles de Noss Head", me questionnerez-vous? C'est une affaire d'alcool et de Dijon (les deux s'entremêlant bien souvent dans mon cas). Je ne vous referai pas tout le récit, mais je me suis retrouvé en lendemain de soirée, dans la fraîcheur du petit matin, à aller à la Librairie Grangier (lieu d'apaisement miraculeux) et, sûrement en cours dégondé par la bière, j'ai cru le joyeux post-it sur le premier tome de la saga, qui vantait "un roman fantastique qui révolutionne le genre". Bon, je n'avais pas vraiment pigé ce sur quoi je venais de mettre la main, mais je l'ai lu sans trop d'a priori. C'était un pur plagiat de Twilight, un peu branlé pour que ça semble différent, mais qui n'irait jamais jusqu'au désagréable. L'auteure n'est effectivement pas une grande écrivaine, mais difficile de trouver sa plume désagréable au prime abords.
Le tome 2 n'était pas si mal non plus: on continuait sur du Twilight pur jus, mais cette fois-ci, on était presque prévenus. Et je me rappelle de la fin du livre qui se démarquait, enfin, par une originalité fort bienvenue.
Alors excusez-moi pour toutes ces digressions, mais cela me semblait nécessaire pour vous exposer la suite. Pour la troisième fois, j'ai effectué le cycle soirée-lendemain difficile-achat de ce bouquin. Et cette troisième fut toute particulière, parce qu'alors ça n'a vraiment pas eu le même goût que pour les deux premiers tomes. Ce troisième tome est-il particulièrement nauséabond ou est-ce moi qui ai tant changé?
Je n'avais pourtant pas de rancoeur envers Sophie Jomain. Cette "saga" n'a jamais rien eu du chef-d'oeuvre, mais on ne peut franchement pas la condamner pour ce qu'elle n'a jamais prétendu être. J'ai bien l'impression que dans ce volume, j'ai atteint un écoeurement si profond et révulsant qu'il me fut réellement difficile de finir ces quelques centaines de pages.
Jamais le personnage de Hannah ne m'a semblé aussi puéril et étonnant. Etonnant par sa débilité et son constant effet qu'elle me faisait: l'encéphale qui éclate à chacune de ses phrases. A mi-chemin entre le mollusque philosophe et la bobo écologiste militante, Hannah se fera un plaisir de vous faire découvrir ses névroses et sa psyché toujours à fleur de peau. Dans ce tome, elle parviendra à s'étonner d'un peu près tout ce qu'il entoure et à ponctuer chaque action d'une phrase, pensée ou aphorisme vomitif de circonstance. On ne lui reprochera pas ses dialogues avec Leith, qui est carrément devenu un héros de l'absurde à lui tout seul.
En fait, je préfère vous l'avouer dès maintenant: tous les personnages sont subitement devenus à chier. On passera rapidement sur le loup-garou qui, littéralement, ne sert à rien mis à part être une érection ambulante. Darius est à hurler de rire: le bonhomme est censé avoir plusieurs années derrière lui, et se révèle juste être un puceau centenaire (ce que je pensais être une figure de légende urbaine). Gwen, sa gonze, complètement dévergondée à la limite de la décence, passe elle aussi son temps à philosopher sur la manière d'attirer un vampire dans son lit. Probablement le pire personnage du roman, qui se démarque des autres par ses réactions caricaturales ulcérantes. En bref, tout est loupé.
L'histoire quant à elle est une resucée de Twilight, et file l'impression d'une gueule de bois instantanée. En gros, Hannah ne sait pas quoi faire ni au début du livre, si au milieu, ni à la fin. On se contentera de la voir errer au hasard sur les jolies terres d'Ecosse, en se questionnant sur le sens de la vie et son amour éternel pour l'érection ambulante que l'on appellera Leith.
Le tout est servi par un écriture laborieuse, qui dans les autres tomes semblait presque agréable. Je ne pense pas vraiment que Sophie Jomain ait changé de style entre les deux tomes, mais si la recette ne marche pas ici, c'est probablement dû au néant qu'elle dessert. On ne peut s'empêcher de penser que c'était le tome de trop, qui étire une histoire qui aurait pu se contenter de deux cents pages. Mais bon.
Concluons en déconseillant poliment la lecture de ce troisième tome. Seuls les plus acharnés y trouveront leur bonheur, et encore faudra-t-il survivre à ces trois cents pages de bouillie fade et révulsante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   05 mars 2014
_"Mais je veillerai à ce qu'il ne t'atteigne pas; m'assura-t-il.
Je secouai la tête en souriant ironiquement.
_Comme si tu allais passer ta vie à ne faire que ça ! Il y a toute l'éternité pour se venger."
Commenter  J’apprécie          260
MelodyfsbMelodyfsb   22 mai 2016
Hannah... Penser à elle me rendait malade. Je ne la retrouverais jamais, je l'avais définitivement perdue. Hannah était un foutu ange noir!
Pourtant, je ne me résignais pas à la laisser. Je savais qu'elle était là, dans cette grande maison victorienne à moins d'un kilomètre de moi. Je pouvais presque la sentir, humer son parfum doux et fleuri. Mais je rêvais, un ange noir sent la mort, une odeur infâme et écœurante.

"Tu n'as pas le droit! Tu m'avais promis! Nonnnnnnnnnn!"

Son hurlement ne me quittait plus. Je m'endormais avec et je me réveillais avec...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MelodyfsbMelodyfsb   22 mai 2016
Il se leva et frotta son cou, là où je l'avais mordu.
-Ça te fait mal? m'enquis-je.
Il me tendit la main et m'aida à me relever. Un sourire en coin s'afficha sur son beau visage.
-Non. Mais c'est la première fois que je me fais niaquer! Enfin, depuis que je suis un ange noir.
-Sérieusement?
-Ben, qu'est-ce que tu crois? Que je suis un garde-manger ambulant!
Commenter  J’apprécie          80
MelodyfsbMelodyfsb   22 mai 2016
Il s'approcha d'elle et lui frôla le bras.
Hannah n'était plus mienne, mais j'avais envie d'étriper Darius. Pourquoi se croyait-il obligé de la toucher? Je ravalai ma haine et continuai à observer silencieusement.
-Vas-y. Doucement, prends ton temps. Il y a de la vie et du sang chaud ici, peu, mais il y en a ! Concentre-toi encore une fois. Nos projets vont tomber à l'eau si tu n'y arrives pas. Pense à ce pour quoi tu es là, ce soir.
Quels projets? De quoi parlait-il? Ils avaient des projets ensemble? Ça allait me rendre fou!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cicou45cicou45   04 mars 2014
"Il y a des blessures qui ont beaucoup de mal à se refermer, et celle relative à l'abandon de Leith était encore béante."
Commenter  J’apprécie          240
Videos de Sophie Jomain (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Jomain
Dans notre #BoxDansMaBulle d'Avril sont à l'honneur une sélection de romans parfaitement addictifs qui mettent en avant le paradoxe célébré par Gainsbourg : Je t?aime, moi non plus.
? Fais-moi taire si tu peux, de Sophie Jomain vous offre un héros délicieusement antipathique : Loïc, gueule d?ange mandatée pour faire échouer les cérémonies de mariage que fleurit Louise, aussi irritée que fascinée par ce mystérieux trouble-fête?
? Qu?est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? de Lucie Castel . Plongez au c?ur de l?Écosse, cadre enchanteur où Sofia va rencontrer l?être le plus odieux des Highlands : le glacial Lachlan, un Écossais trop sexy pour être aimable...
Pour accompagner ces jolies lectures? : ? Une carte ensemencée « On sème » qui contient un mélange de fleurs des champs, pâquerettes, rudbeckies, alysses, phlox et clarkia. ? Un badge « Fais-moi taire si tu peux ! » ? Un sachet de crocos Haribo ? Un sachet de shortbreads : la gourmandise, il n?y a que ça de vrai !
Vous n'êtes pas encore abonné(e)s et vous succombez à ce reveal ? Rendez-vous sur www.bullebox.com !
#BoxAddict #BoxLecture #Romance #CestLePrintemps
+ Lire la suite
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les étoiles de Noss Head (quizz sur le nom des personnages)

Quel est le nom de l'héroïne ?

Sisi
Wick
Hannah
Davis

8 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie JomainCréer un quiz sur ce livre
. .