AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811403469
Éditeur : Elzevir (01/07/2010)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 737 notes)
Résumé :
Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont finalement se transformer en véritable conte de fée... puis en cauchemar. Sa petite vie tranquille, ses idées bien arrêtées, ses projets... tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, faire face à ce qu'elle n'aurait jamais pensé croire un jour, car les légendes n'en sont pas toujours... Leith ne s'atten... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (300) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  27 janvier 2014
Là encore, j'ai fait durer le plaisir car je viens de commander le deuxième tome et ne sait pas encore exactement quand je vais le recevoir, donc j'ai savouré chaque page, retardant le plus longtemps possible le moment où j'arriverai à la dernière page, ce qui est chose faite. Pourtant, au début, j'avais un peu peur que ce livre me déçoive et qu'il soit trop calqué sur la série de Stephenie Meyer dont vous avez probablement tous entendu au moins parler (même si vous ne l'avez pas lue), "Twilight", mais il n'en est rien ! Certes, il est aussi ici question de créatures fabuleuses tels que les vampires et les loups-garous sauf qu'ici, nulle apparition de ces suceurs de sang que l'on appelle vampires. En revanche, les loups-garous, eux, sont bel et bien présents. Hannah, l'héroïne de cette ouvrage et la narratrice, d'origine parisienne et qui est très cartésienne va devoir accepter l'inacceptable : les loups-garous existent bel et bien et, qui plus est, elle est follement éprise de l'un d'entre eux, Leith Sutherland.
Vous devez vous demander où l'auteure a pu trouver un nom pareil mais cela est tout à fait normal car, même si notre histoire débute à Paris, elle se poursuit ensuite en Ecosse où Hannah et ses parents se sont rendus, comme chaque été, dans le manoir de la grand-mère paternelle d'Hannah, Elaine.
Cette dernière, bien qu'elle soit aveugle, à appris de manière incroyable à développer ses autres sens, comme celui de l'instinct par exemple. C'est elle qui comprendra la première ce qui se trame entre sa petite fille et ce mystérieux Leith aux yeux verts envoûteurs (même si elle ne peut effectivement pas les voir, elle les devine car elle a bien connu son grand-père...mais cela est une autre histoire).
Une merveilleuse histoire d'amour, don, vous l'aurez compris mais aussi une histoire de traque qu'Hannah a provoqué involontairement en devenant la proie d'un galbro cruel et sanguinaire. Vous vous demandez probablement ce que je vous raconte ici en employant in mot dont vous n'avez certainement jamais entendu parler (ce fut mon cas) mais sachez que le galbro est une des cinq races de loups-garous et que l'auteur nous fait une description de chacune d'entre elle, en entrant même dans les moindres détails. En ai-je trop dit ? Pas assez ? J'espère avoir juste avoir trouvé la bonne mesure qui éveillera votre curiosité et vous donnera envie de voir et d'apprécier (on non) par vous-même de quoi il est question exactement.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré cet ouvrage et attend avec impatience le suite ! Une lecture que je vous recommande, du moins à tous ceux qui acceptent de jouer le jeu et d'ouvrir leur esprit au fantastique et qui n'en n'ont pas encore marre de toute cette littérature pour jeunes adultes qui pullulent de créatures extraordinaires !). A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Livresque78
  20 février 2015
Je voyais beaucoup d'avis sur ce livre, sur Babelio et sur les blogs, je ne pouvais donc pas le laisser de côté plus longtemps. Il faut faire remarquer que Sophie Jomain est Française, ce qui est assez rare dans la lecture Young Adult.
Ce premier tome est frais, l'histoire est crédible, lucide. L'auteur traite des légendes, tout en gardant la tête sur les épaules, elle fait voyager Hanna de Paris à Wick en Ecosse, ce qui donne immédiatement à l'histoire un côté enchanteur et mystérieux. Je me suis de suite projeté dans les paysages verdoyants et bien que le temps ne soit pas le point positif de ce lieu, le charme opère.
Sans trop vous en dire sur le centre de cette histoire, j'ai apprécié le fait que cela ne prenne pas une ampleur étouffante, de même pour l'histoire d'amour entre Hanna et Leith, qui reste soft et délicate. D'ailleurs on reconnaît bien là, la "French touch", de part la richesse du vocabulaire, l'absence de vulgarité et de répétition dans les expressions, comme ce que l'on trouve souvent dans ce genre littéraire et qui en ternie beaucoup l'image...
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Luna05
  08 septembre 2012
Sophie Jomain, Sophie Jomain, une auteur dont le nom n'est à présent plus inconnu depuis la sortie de son oeuvre phare "Les étoiles de Noss Head". En parcourant le net, j'ai pu noter un grand nombre d'avis et chroniques exaltés encensant "Vertige". Après mure réflexion, je me décidais à me le procurer, mais comme d'habitude, ce dernier a dû patienter un bon moment dans ma bibliothèque avant que je ne me décide à me plonger dans cette lecture.
La question était à présent de savoir si j'allais être également sous le charme comme les lectrices m'ayant précédé dans cette aventure ?
Hannah Jorion, jeune fille de bientôt 18ans se retrouve embarquée contre sa volonté par ses parents pendant les 2 mois de vacances d'été à "Wick" en Écosse. Envolés, ses projets de sorties avec sa meilleure amie et son souhait de fêter son anniversaire en France. 2 mois ennuyeux en prévision pour la jeune fille, cependant une rencontre changera la donne en la personne de Leith Sutherland. Ce jeune homme énigmatique se retrouvera souvent sur le chemin d'Hannah de manière délibérée ou non. Des vacances qui s'annonceront en fin de compte pas si contraignantes et désastreuses que prévues, entre une nouvelle amitié naissante, des sorties à la découverte des landes et plages Écossaise et une attirance pour Leith ne cessant de croitre Hannah ne saura plus ou donner de la tête. Il y aura néanmoins une ombre au tableau, pourquoi le si charmant et séduisant Leith inspire-t-il la peur à certaines connaissances d'Hannah et pourquoi ce dernier malgré la complicité le liant à la jeune fille garde t-il certaines distances ?
Alors tout d'abord premier détail m'ayant un peu dérangé concerne la 4ème de couverture, je maudis ces résumés en dévoilant beaucoup trop et en gâchant par la même occasion le suspense. En l'ayant lu j'ai immédiatement deviné ce qu'était Leith et c'est fort dommage, j'aurai préféré pouvoir le deviner au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire, mais là impossible.
Maintenant abordons le récit, je dois dire que je comprends un peu mieux l'enthousiasme de la toile concernant cette oeuvre et je souligne par la même occasion que le titre "Vertige" va à merveille à cet ouvrage. L'écriture fluide et résolument familière est en accord avec la jeunesse actuelle et nous interpelle dès le prologue. Un récit totalement addictif nous faisant dévorer ce livre assez rapidement nous dévoilant ses secrets qu'au compte-gouttes, une ambiance envoutante, un environnement et des paysages enchanteurs finement bien retransmis de l'Écosse.
L'auteur est parvenue à dépoussiérer un mythe déjà durement usé dans tout genre confondu en insufflant sa propre mythologie rendant sa redécouverte absolument passionnante bien que complexe à souhait.
Malgré tous ces points positifs, je suis dans le regret de m'atteler aux points m'ayant dérangé ayant rendu malencontreusement ma lecture en demi-teinte.
Tout d'abord, les personnages.
En débutant ce récit, j'ai beaucoup apprécié le personnage d'Hannah, cette jeune fille assez banale se voulait extrêmement attachante de par son innocence en amour et sa maladresse quasi-innée cependant, au fur à mesure que la romance prenait de l'ampleur, elle est devenue un personnage totalement tête à claques. Hannah fait partie de ces héroïnes exaspérantes et totalement agaçantes alliant des réactions souvent immatures au possible et exagérés. Un exemple concret celui du passage au pub. Se sachant en danger de mort Hannah ne trouvera rien de mieux que de sortir dans un pub au lieu de rester sagement en sécurité chez elle. Que faire là-bas et bien cesser d'être une jeune fille sage en buvant de l'alcool pour se changer les idées, s'essayer à la cigarette et suivre un parfait inconnu dans une ruelle pour se venger de Leith, quelle preuve de maturité... Une héroïne trop crédule, égoïste, insouciante, peu perspicace et pleurnicharde par-dessus le marché. Un constat certes dur la concernant, mais à la hauteur de ma déception, car je l'avais apprécié la moitié du roman.
Parlons à présent de Leith. J'ai cru comprendre que le jeune homme avait beaucoup de fans sur la toile et je dois dire qu'il faut être difficile, j'ai cependant été un peu déçu par ce personnage, car sur lui planait un air de déjà vu. Homme assez charismatique, mystérieux, séduisant, protecteur et pourvu de beaucoup d'humour ce qui ne gâche rien. Approchant Hannah, tout en gardant une certaine distance avec elle pour la protéger, arrivé à ce stade de mon billet, on peut dire que Leith m'a fait fortement penser à un autre héros d'une saga bien connue. J'ai eu souvent l'impression d'avoir affaire à un copier-coller ce qui m'a profondément gêné sans compter que j'ai souligné une invraisemblance concernant les facultés surhumaines de Leith. le détail m'ayant fait tiquer concerne la recherche de "l'ennemi", comment Leith a pu ne pas deviner qui c'était au vu de ses aptitudes liées à sa nature ? Un personnage captivant, mais qui comme Hannah m'a déçu à la moitié de l'ouvrage, car se révélant, en fin de compte, trop lisse et parfait. Autre point m'ayant également dérangé, la romance. Pour ma part, je l'ai trouvé bien trop guimauve, résolument "young adult" et qui je pense aurait gagné à être traitée de manière plus mature.
Concernant les personnages secondaires tous auront un rôle important autour du couple, que cela soit pour aider, attiser la jalousie ou mettre des bâtons dans les roues, dommage qu'ils n'aient pas été tous plus développés.
Un roman plaisant, mais comportant hélas trop de similitudes avec une autre saga dont je tairai le nom pour ne pas vous influencer, une mauvaise impression qui a du coup amenuisé tout mon ressenti de lecture.
Une lecture dans l'ensemble s'étant révélée plaisante mais malheureusement pas aussi passionnante que je l'aurai souhaité. Un ouvrage ayant su me plonger au coeur d'une mythologie captivante et des paysages laissant rêveur dommage que l'ombre d'une autre saga ait plané du début à la fin. Je suis à présent curieuse de savoir comment va s'orienter la suite même si ce tome peut se suffire à lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
florencem
  17 avril 2016
Cela faisait un petit moment que j'avais envie de commencer cette saga. J'en avais entendu du bien et les cinq tomes étaient déjà tous publiés, ce qui est un plus surtout lorsqu'on accroche. Mais j'ai laissé cette lecture de côté. Et puis une amie s'est décidée à la lire, j'ai donc suivi le mouvement.
Je dirais que j'ai passé un bon moment. Il y a des défauts, mais dans l'ensemble, ce premier tome se lit très bien, il y a de bonnes idées et la suite nous promet d'être de plus en plus complexe. Impossible de ne pas trouver de ressemble avec Twilight mais Sophie Jomain parvient tout de même à imposer son histoire, sa mythologie et ses personnages. Il n'y a pas de réelles surprises, certains événements sont évidents, cependant je trouve que ce premier tome pose très bien les bases de l'univers de l'auteur, ainsi que les différents personnages principaux. En clair, il donne envie de poursuivre.
Les personnages d'ailleurs. Il y en a pas mal. Nous avons bien entendu nos deux héros : Hannah et Leith. Hannah est attachante, elle n'agit pas vraiment comme une jeune femme de dix-huit ans, je l'ai trouvé beaucoup plus jeune psychologiquement parlant à de très nombreuses reprises, mais elle a ce côté attendrissant et naïf qui donne beaucoup de fraîcheur au récit. Je ne le cache pas, j'ai souvent levé les yeux aux ciels en lisant ses états d'âme… C'est vraiment ce que je reproche au personnage. Un peu trop émotif et gnangnan. Mais, je pense qu'elle pourra évoluer dans le bon sens dans les prochains tomes. On sent déjà, même si c'est minime, qu'elle change au fil de ce premier tome. Leith est pour moi un personnage masculin très réussi. Il est aussi adorable avec un côté sauvage qui ne gâche rien. J'aime beaucoup sa façon de voir et appréhender les choses. Et puis, il a de l'humour. Un point important car dans ce genre littéraire, young adult fantastique, le manque d'humour est assez flagrant et on se retrouve avec des personnages taciturnes à souhait. Je ne pense pas, par contre, que Leith évoluera beaucoup plus. C'est un personnage abouti qui au contraire d'Hannah n'a plus grand-chose à prouver.
De nombreux personnages secondaires sont aussi très sympathiques. Gwen, par exemple. On ne la voit pas beaucoup, mais sa présence est amusante face à une Hannah très terre à terre. Les deux jeunes femmes deviennent très rapidement amies alors que tout les sépare, mais c'est ce qui fait le charme de leur amitié. J'espère d'ailleurs qu'on la verra se développer un peu plus. Il y a aussi la grand-mère de notre héroïne, Elaine. Là encore, elle n'est pas trop souvent présente, mais lorsqu'elle interagit avec sa petite fille, on ne peut qu'être captiver. al et Bonnie m'ont aussi tout de suite plu. Et c'est ce que j'apprécie dans ce roman. Les deux héros n'écrasent pas les autres personnages et on a le temps d'apprendre à les connaître et aussi de les apprécier.
L'histoire en elle-même ne nous laisse pas trop de surprise, et contrairement à Hannah qui a des oeillères assez gigantesques, il est assez facile de deviner ce qu'il va se passer et aussi quels sont les secrets de certaines personnages. J'ai eu tout de même de petites surprises mais la trame principale est commune aux romances surnaturelles. Après, j'avoue que justement pour des romances surnaturelles, je ne cherche pas forcément de l'étonnement à gogo. le développement de la romance est le plus important, ainsi que dans ce cas la mythologie et le monde inventés par l'auteur. Et là, il y a du travail. Je sens même qu'on a à peine effleuré tout cela. Et si j'ai raison, j'ai hâte de voir ce que cela va donner. Côté méchant de l'histoire, parce que oui, il y a un méchant, j'ai tout de suite su qui c'était, et franchement les moments de fanatisme et de délire du personnage… J'ai lu en diagonale ces passages. Je n'aime pas ce genre de discours, ce n'est pas un fait de l'auteur, c'est juste que ça m'insupporte. Cependant, il a son utilité. C'est de lui que vient toute la découverte de l'univers fantastique, et rien que pour ça, on lui dit merci.
Un premier tome qui pose donc bien les bases de cette saga. Des petits défauts, un style parfois trop « jeunesse » en ce qui concerne les pensées de notre héroïne, mais des personnages sympathiques, une trame qui semble nous promettre une complexification de l'univers de l'auteur et une romance à la hauteur. Un bon moment de lecture, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Melisende
  19 novembre 2012
Voilà plus de dix jours que j'ai terminé cette lecture. le temps m'a manqué pour vous en parler avant, mais les mots me faisaient également défaut (et me manquent toujours ce soir). J'ai peur de ne pas réussir à faire passer mes impressions correctement alors que ce premier tome m'a tellement enthousiasmée que j'ai envie de rédiger une chronique digne de ce nom. Je pense que le meilleur témoignage de mon engouement est le suivant : dix jours après avoir tourné la dernière page, le souvenir des personnages et surtout de l'atmosphère de ces Etoiles de Noss Head sont toujours très présents dans ma tête. Autant dire que ce livre m'a marquée.
J'ai adhéré. D'un bout à l'autre. Tout a commencé dans les premières lignes, lorsque j'ai rencontré l'héroïne : Hannah. Bientôt 18 ans, d'origine écossaise, rousse aux cheveux bouclés… ça partait drôlement bien ! Et quand en plus elle nous annonce qu'elle part, bien malgré elle, passer de nouvelles vacances d'été à Wick, petit village écossais un peu paumé, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à une autre héroïne que j'avais adorée plus jeune et qui a marqué toute ma vie de lectrice : la jeune Patricia contrainte de s'exiler en Irlande pour les vacances dans Un Pingouin sous les étoiles de Jackie Landreaux-Valabrègue (un de mes « livres-doudous »). Hannah est une héroïne comme je les aime, elle bien incarne une meilleure amie virtuelle et possède même une grande part de moi. J'ai adoré suivre ses aventures dans ce premier tome et à part une ou deux réactions un peu « extrêmes » que je n'ai pas comprises, elle m'a semblé proche de la perfection.
Quant à Leith, le héros… que dire à part : j'en veux plus souvent des comme ça !!! Il m'a plu de A à Z. Aucune fausse note, c'est le héros rêvé. Il n'est ni trop lisse, ni trop parfait… juste ce qu'il faut de force, de beauté, de charisme et de mystères ! On se doute très très vite (bien plus vite que l'héroïne en tout cas) de sa véritable nature, que j'ai particulièrement appréciée. Je ne sais pas si je peux la révéler (même si l'information est vite révélée aux lecteurs moins cartésiens que Hannah) mais ça va être difficile de parler de la « mythologie » mise en place par Sophie Jomain si je ne le fais pas donc… Si vous ne voulez rien savoir, allez directement à la conclusion de cette chronique !
Leith est donc un… loup-garou ! Il y a quelques années encore, s'il y avait bien une espèce que je n'aimais pas tellement dans les livres fantastiques, c'étaient les loups-garous (trop poilus !) et je leur préférais largement leurs célèbres ennemis au sang froid… mais voilà, grâce à Patricia Briggs et maintenant grâce à Sophie Jomain, je pense que je suis définitivement passée du côté poilu de la force. Et Leith est un très charmant représentant de cette espèce au sang chaud ! Vraiment, je suis complètement sous le charme… et je serais bien entrée dans le livre pour jouer à Colin Maillard avec lui !
Beaucoup d'autres personnages secondaires entrent en jeu et ont tous une place bien définie, un rôle à part entière. Bien que secondaires, ils sont assez développés et participent à la mise en place d'un environnement riche et bien pensé. Les parents d'Hannah sont peut-être ceux qui m'ont le moins convaincus car assez distants, finalement (sauf lorsqu'il s'agit de préparer une fête surprise à leur fille unique). Elaine, la grand-mère, bien qu'assez peu présente, a une aura assez persistante et est toujours restée dans un coin de mon esprit pendant ma lecture. Son passé se révèle important pour le présent et le futur de sa petite-fille, et ça ne m'étonne pas le moins du monde ! Davis, le camarade d'Hannah, n'est pas très surprenant, mais il a bien sa place dans l'histoire et son comportement permet à notre héroïne de vivre ce qu'elle vit. Les membres de la famille de Leith sont, sans aucun doute, les personnages secondaires les plus intéressants, à mon goût. al et Bonnie, bienveillants et protecteurs et même le paternel ronchon et antipathique de Leith, m'ont beaucoup plu. On en apprend plus sur leur passé au fil des pages et je me suis beaucoup attachée à eux. J'espère les retrouver dans les tomes suivants.
Vous vous doutez très certainement de la tournure des évènements entre la jolie Hannah et le ténébreux Leith… et vous n'avez pas tort. Mais c'est là que je trouve que Sophie Jomain est douée : elle m'a fait rêver. Alors certes, c'est encore une romance tournant autour du surnaturel, mais je ne l'ai ni trouvée niaise, ni simpliste. Je l'ai trouvée vraisemblablement amenée (autant que peut-être l'être une histoire d'amour avec un être surnaturel) et particulièrement touchante. En tout cas moi, j'ai succombé à cette relation que j'ai trouvée très belle. Très sincèrement, ça faisait très longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à suivre les aventures d'un jeune couple et l'histoire de celui-ci va me marquer un bon moment, je pense !
En revanche, il est vrai que l'intrigue en elle-même, avec le grand méchant, n'est pas des plus surprenantes (je pense qu'on devine assez vite quelle est l'identité de celui qui poursuit Hannah). le schéma est assez classique, mais n'en reste pas moins très agréable à parcourir et on arrive au bout du livre en un temps record !
Quant à l'aspect fantastique mis en place par l'auteure… j'ai adoré. C'est original, bien pensé et les informations sont données au compte-gouttes, au fil des pages. On découvre les particularités de Leith et de sa famille en même temps que l'héroïne, et l'histoire générale des garous, et j'ai trouvé ça passionnant ! Ces guerres ancestrales, ces lois, ces règles immuables et cruelles… passionnant je vous dis ! Les dernières pages nous apprennent, sans grande surprise, que Hannah risque de faire d'autres rencontres intéressantes à l'avenir… et j'ai hâte de voir ça et de découvrir ce que Sophie Jomain a pu inventer pour les prochains personnages que l'on croisera !
Si j'ai autant apprécié ce livre, les héros qui y évoluent, l'histoire d'amour et la mythologie fantastique de Sophie Jomain, c'est, je pense, grâce à l'environnement : l'Ecosse. Un territoire un peu sauvage, des étendues vertes, les embruns de la Mer du Nord… je m'y serais crue. Et l'Ecosse chez moi, c'est un peu comme l'Irlande : des pays qui possèdent un charme fou et un potentiel « mystique » extraordinaire. Ecrivez un livre qui se déroule dans les terres sauvages d'Irlande ou d'Ecosse, vous pouvez être presque sûrs que je vais adhérer !
Enfin, et parce que je ne termine jamais une chronique sans parler du « style », de la « plume », quelques mots sur mes impressions. A nouveau une saga rédigée à la première personne du singulier mais si parfois le choix du point de vue interne ne me convainc pas, ce n'est absolument pas le cas ici. Et je pense que si j'ai autant apprécié Hannah et si j'ai autant adhéré à ses aventures, c'est en partie parce que j'ai pu les vivre en même temps qu'elle. L'auteure a su calquer ses descriptions et ses dialogues à l'âge de l'héroïne, qui vient de fêter ses 18 ans. Pour autant, ce n'est pas du tout oralisant ou « simpliste ». C'est fluide et particulièrement agréable. J'ai, en plus, bien aimé les quelques mails qu'échange Hannah et sa meilleure amie restée à Paris, ça donne un côté « actuel » et crédible à l'ensemble et accentue l'aspect un peu « sauvage et reculé » de la petite ville de Wick et donc, l'impression que tout est possible et un peu « magique » dans ce coin d'Ecosse.

Pour conclure, je serai brève : c'est un énorme coup de coeur et je pense encore à ma lecture des jours après, alors que j'ai lu d'autres ouvrages depuis… Je n'ai qu'une hâte, en terminer avec toutes mes lectures « urgentes » pour avoir enfin le temps de découvrir le deuxième tome qui m'attend d'ores-et-déjà dans ma bibliothèque !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   08 novembre 2016
– Tout va bien ? demanda une voix masculine.

– Euh… je… oui, bafouillai-je, un peu désorientée.

Il relâcha doucement son étreinte et m’aida à me redresser. Ce n’est que lorsque je fus libérée que je me rendis compte à quel point le bras qui me maintenait était chaud, fiévreux, même à travers le tissu de mon tee-shirt. J’en fus tellement surprise que je fis un brusque écart en arrière, manquant une nouvelle fois de me casser la figure. Je me repris toute seule cette fois et levai enfin le nez sur celui qui m’était venu en aide : un jeune homme de mon âge ou presque. Il était bien plus grand que moi, me dépassant d’au moins une tête et demie. Mais ce n’est pas sa taille qui me choqua le plus, ni même sa chaleur corporelle. Non. Ce sont ses yeux, rieurs, mais semblables à deux émeraudes étincelantes, les plus beaux que j’aie jamais vus.

– Il faut faire attention où tu marches, avertit-il en souriant. Sinon tu vas te casser une jambe.

Il se baissa pour ramasser mon magazine et me le tendit.

– Merci, bredouillai-je en les prenant.

– Et ça aussi, dit-il en montrant le sac contenant le flacon de parfum. C’était moins une !

– Merci, répétai-je en glissant mes doigts dans l’encoche.

Impossible de détacher mes yeux des siens. Était-ce un extraterrestre pour avoir des mirettes pareilles ? Et ces dents blanches, d’où sortaient-elles ? D’une pub pour dentifrice ? Et ces cheveux, cette bouche… Difficile de ne pas avoir l’air tarte devant un spectacle pareil. Ce type était tout simplement à tomber à la renverse !

– Eh bien, bon séjour à Inverness, conclut-il avec un sourire éclatant. (Et quelle voix… Argh.)

– Euh… je… merci. (Pour la troisième fois…)

Il s’éloignait déjà, dans une démarche souple et pleine d’assurance, tout en grâce, comme ça… Je le suivis du regard jusqu’à ce qu’il rejoigne un homme plus âgé que lui, et tout aussi grand – son portrait craché en fait – et qu’il disparaisse derrière une porte automatique.

Je ne réprimai même pas un rire. Nerveux.

« Waouh… pourquoi ce genre de type ne vit pas à Wick ? Hein, pourquoi ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
StellabloggeuseStellabloggeuse   05 janvier 2013
Tomber amoureux me semblait si irrationnel et si dénué de sens, dans bien des cas. Au lycée, j’avais vu des couples se faire et se défaire, des amours éphémères qui mettaient les filles dans tous leurs états. Des pleurs, des portes qui claquent, des « Je ne pourrais jamais m’en remettre ! ». Ces situations me paraissaient tellement tortueuses. Au début on jure de s’aimer toujours, ça se termine, on pleure un bon coup et la semaine suivante on oublie « l’amour de sa vie » en craquant pour les yeux d’un ou d’une autre. Pff… Pathétique. Heureusement, je n’étais encore jamais tombée dans ce piège.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
StellabloggeuseStellabloggeuse   05 janvier 2013
-Vraiment ? Tu ne serais pas embêtée que je voie tes secrets de fille ?
-Euh…je n’ai rien à cacher…, bredouillai-je, incertaine.
-Bien. Parfait ! Dans ce cas, on se retrouve pour prendre notre douche ensemble, demain matin, à huit heures.
Au début, je restai coite, mais son clin d’œil me rassura.
-Leith ! le sermonnai-je en lui tapant gentiment l’épaule.
Il mima une déception profonde.
-Bon, tant pis. J’aurais essayé, s’esclaffa-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ptitelily01ptitelily01   08 mai 2014
Sans m’en rendre compte, je venais de prendre une décision importante.
Je ne voulais pas souffrir.
Je trouvais Leith si beau… captivant… drôle… malin… énigmatique et tellement … tout. (Soupir.)
Me détacher de lui serait suffisamment difficile comme ça pour qu’une histoire d’amour vienne amplifier mes tourments.
Autant faire une croix sur lui …
Mais, soyons honnêtes, je savais que je n’aurais jamais la force de m’en éloigner. Il avait déjà pris trop de place dans mon cœur. Et puis… je luis plaisais sûrement, aussi.
J’avais là, un vrai problème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
InvidiaInvidia   25 décembre 2014
Nous restâmes ainsi d'interminables minutes à regarder le bois crépiter dans la cheminée. Il n'y avait plus rien à dire. J'étais ébranlée, touchée, meurtrie au plus profond de moi. Pourquoi aurais-je du nier l'évidence plus longtemps ? Je n'avais plus envie de me mentir, ni même de me retenir. Wick ou Paris, ça m'était égal. Tous les raisonnement du monde n'y auraient rien changé. J'étais totalement et passionnément amoureuse de Leith Sutherland.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Sophie Jomain (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Jomain
Dans notre #BoxDansMaBulle d'Avril sont à l'honneur une sélection de romans parfaitement addictifs qui mettent en avant le paradoxe célébré par Gainsbourg : Je t?aime, moi non plus.
? Fais-moi taire si tu peux, de Sophie Jomain vous offre un héros délicieusement antipathique : Loïc, gueule d?ange mandatée pour faire échouer les cérémonies de mariage que fleurit Louise, aussi irritée que fascinée par ce mystérieux trouble-fête?
? Qu?est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? de Lucie Castel . Plongez au c?ur de l?Écosse, cadre enchanteur où Sofia va rencontrer l?être le plus odieux des Highlands : le glacial Lachlan, un Écossais trop sexy pour être aimable...
Pour accompagner ces jolies lectures? : ? Une carte ensemencée « On sème » qui contient un mélange de fleurs des champs, pâquerettes, rudbeckies, alysses, phlox et clarkia. ? Un badge « Fais-moi taire si tu peux ! » ? Un sachet de crocos Haribo ? Un sachet de shortbreads : la gourmandise, il n?y a que ça de vrai !
Vous n'êtes pas encore abonné(e)s et vous succombez à ce reveal ? Rendez-vous sur www.bullebox.com !
#BoxAddict #BoxLecture #Romance #CestLePrintemps
+ Lire la suite
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les étoiles de Noss Head (quizz sur le nom des personnages)

Quel est le nom de l'héroïne ?

Sisi
Wick
Hannah
Davis

8 questions
100 lecteurs ont répondu
Thème : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie JomainCréer un quiz sur ce livre
.. ..