AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365380232
354 pages
Rebelle Editions (23/05/2013)
4.11/5   48 notes
Résumé :
Vous savez quoi ? C'est la véritable zizanie en ce moment à Paname ! Des renégats sèment la pagaille, les Allemands nous préparent un coup fourré, un vampire âgé de plusieurs siècles disparaît comme par enchantement, Lawrence me fait des cachotteries et, pour couronner le tout, Sytry, le prince des chenapans, change d'avis comme de chemise ! Et qui doit jongler avec tout ça ? Moi, bien sûr ! Quelque chose me dit que je vais filer un mauvais coton… « Alea jacta est !... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 48 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Witchblade
  22 janvier 2015
Premier livre lu en cette nouvelle année !!
Suite des aventures d'Aliette, Lawrence et Sytry !!
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce tome est la digne suite du précédent et il donne vraiment envie que la suite sorte rapidement. Ce tome a perdu un peu de sa légèreté première et a gagné en complexité, ce qui n'est pas pour me déplaire !! Que je vous explique maintenant pourquoi !!
En premier lieu, les personnages. Ceux-ci ont beaucoup évolué, surtout les principaux, ils ont gagné différentes facettes de leur personnalité. Pour les personnages masculins, tout n'est pas axé sur leur sex-appeal, ils ont une tête et des sentiments et savent s'en servir. Les méchants sont machiavéliques et imprévisibles, ce qui donnent des complots bien complexes où, même moi, je me suis sentie perdue. Même Aliette a grandie dans sa caboche, on en apprend plus sur son passé, qui est loin d'être rose... Elle a toujours son franc parler mais l'histoire n'est plus axée sur sa grande gueule mais sur le fait qu'elle aussi a une tête et qu'elle sait s'en servir pour résoudre des énigmes, même si certains détails lui échappent. En plus de nos amis les vampires, l'auteur nous fait découvrir de nouvelles créatures, et pas forcément issues d'un bestiaire féerique. L'univers de cette série devient ainsi plus intéressant et ne reste pas seulement sur les éternels vampires et lycans.
En second lieu, l'histoire. Celle-ci devient plus complexe grâce à différents complots qui s'emboitent les uns dans les autres. Je félicite donc l'auteur pour ça car je n'avais pas vu venir certains rebondissements même si nous avons tous les éléments sous la main. du coup, l'histoire en devient encore plus intéressante et on veut finir le tome encore plus vite (même si dans mon cas, la reprise du boulot a brisé mon élan...). Dans ce tome, Aliette et Lawrence se sont associés et tiennent un cabinet de détectives privés. Cette histoire fourmille donc d'enquêtes policières plus différentes les unes que les autres, agrémentées par-ci par-là de scènes érotiques et d'un brin d'humour grâce à la langue bien pendue d'Aliette et de son langage de charretier (avec tous les jurons fleuris en prime). Un joli mélange qui a tout pour me plaire !! Et tout ça avec des éléments d'Histoire comme la rafle du Vel' d'Hiv' et les déportations des Juifs.
Et en dernier lieu, l'écriture de l'auteur. Celle-ci est toujours aussi agréable. Il y a un peu moins de jeux de mots mais l'histoire est tellement travaillée du point de vue univers et mythologie ainsi que la complexité des enquêtes policières qu'on lit ce tome sans s'en rendre compte. L'auteur a vraiment une imagination débordante et au vu de la fin de ce tome, une suite est prévue. J'espère qu'elle sortira rapidement car j'apprécie énormément la compagnie d'Aliette et Sytry, que j'aimerais apprendre à mieux connaître. L'auteur a ainsi mélangé passé, présent et mythologie. Nous voyons, entre autre, apparaître des kobolds et des Diables... Un univers très bien construit donc et qui, je pense, ira en se complexifiant dans les prochains tomes. Cette série est classée en 'bit-litt' à tort car il y a des vampires comme personnages. Mais pour ma part, je la classerais plutôt en 'urban fantasy' même si l'histoire ne se déroule pas de nos jours, elle réunit néanmoins tous les éléments pour en faire partie.
Petit bémol, encore une fois, pour le correcteur et ses fautes d'inattention. Celles-ci sont néanmoins vers la fin du livre et ne gênent ainsi qu'assez peu la lecture. 5 fautes pour 350 pages, le correcteur s'améliore dont 3 pour des découpes en fin de ligne (devai-ent / effroy-ablement / stoc-kait). Les autres sont : « c'est ça où la mort assurée » (pas plutôt 'ou bien' ?) et « évidant » pour évident. Des fautes vraiment stupides pour ma part... Mais bon, espérons que le tome 3 en soit dépourvu...
Comme vous l'aurez compris, ce tome est la digne suite du précédent, l'histoire a gagné en complexité et la suite risque d'être des plus intéressantes au vu de la fin de ce tome. Mon coup de coeur se confirme, malgré les imperfections du correcteur, et je vous conseille donc très fortement de découvrir cette petite série française très agréable, que vous aimiez ou non les histoires de vampires. Même si je n'en ai pas lu beaucoup, j'ai l'impression que celle-ci sort du lot. Pour ma part, je vais pister les prochaines parutions de cette maison d'éditions.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Lire-une-passion
  13 mars 2015
Je ne sais plus exactement quand j'ai lu le premier tome, mais j'ai trouvé bien de le sortir pendant mon mois « auteurs francophones ». C'est aussi une lecture commune avec mon amie Karolyn, de Plumes de Rêves. Ayant toutes les deux ce livre dans notre PAL, on a trouvé la bonne idée de relier nos deux lectures en une ! Et encore une fois, c'était un plaisir ! Et je dois dire que je ne suis pas déçue ! Si j'avais adoré le premier opus, celui-là monte encore d'un cran pour nous faire passer un moment de rire conjugué à du suspense et de l'angoisse permanents ! Aliette n'a pas changé et se fourre toujours dans des conditions surprenantes, mais garde malgré tout son optimisme et... son humour.
Depuis les derniers événements survenus dans le tome précédent, Aliette pensait avoir des moments de calme et de sérénité. Mais c'était sans compter sur de nouveaux personnages (où de l'auteure qui aime la mettre dans des situations rocambolesques!) qui vont semer la zizanie et la mener dans une nouvelle enquête où elle n'est pas sûre d'en ressortir indemne.
Des renégats sèment la pagaille, les Allemands préparent un coup qui pourrait devenir atroce s'ils y parviennent, un vieux vampire de plusieurs siècles disparaît, Lawrence semble lui cacher des choses et Sytry joue sur deux tableaux et change d'avis assez souvent. de quoi mettre du piquant dans ces aventures qui ne semblent pas trouver de fin !
Encore une fois, j'ai passé un excellent moment de détente et de rigolade. Sous le fond de la seconde guerre mondiale, l'auteure nous offre une autre vision de cette malheureuse guerre, avec des protagonistes qui changent le cours des choses. Ici, il n'y a pas seulement Hitler qui rentre en ligne de mire, mais bien des vampires. On avait déjà pu croiser avec Abaddon que certains de leur race étaient prêts à tout pour sortir vainqueur et régner en maître sur la terre, mais ici, on monte encore d'un cran. Aliette est loin d'avoir fini et d'enterrer tous ses soucis, bien au contraire. Bien qu'elle ait fait du ménage autour d'elle, les vampires dans l'ombre ont décidé de lui donner du fil à retordre.
Mais si elle y parvient assez souvent, ses actions semblent aussi lui échapper et se retourner contre elle, nous offrant des moments de rire et atypiques. Bien qu'elle soit remontée contre ces renégats, elle n'hésite pas à utiliser son humour poilant pour nous offrir des instants épiques, qui restent dans les mémoires, même après plusieurs chapitres de passés ! Outre Aliette, je dois dire que j'ai irrémédiablement craqué sur Sytry, le prince des vampires, qui n'est pas loin derrière elle en terme de sarcasmes.
En effet, ce dernier est beaucoup plus présent dans ce second tome, pour notre plus grand plaisir. J'ai apprécié en apprendre plus sur lui et sur ce qu'il cache au fond de son coeur. Se faisant passé pour un sans coeur, il est en réalité tout le contraire. Je ne dirais pas qu'il est un shamallow, mais il ressent des émotions qu'un vampire n'est pas censé connaître, ce qui fait qu'on s'attache d'autant plus à sa personne.
Le fait que Lawrence soit autant mis à l'écart, m'a fait m'éloigner de lui. Mais je n'en suis pas vraiment déçue, parce que Sytry a réussi à combler cette absence, et d'une manière vraiment appréciable.
Concernant l'intrigue, je dois dire qu'elle est vraiment prenante du début à la fin, même si les soucis n'arrivent pas directement. On est pris dans ces aventures et on ne veut vraiment pas les lâcher avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Et quel retournement de situation à la fin ! Quand on pense que tout va s'arranger (ou presque), Cécilia Corréa nous offre un autre retournement de situation qui nous laisse pantois et que l'on avait pas du tout vu venir ! Alors bravo pour ça ! Et étant aussi très intéressée par l'époque de la guerre, je dois dire que ce sujet est très bien amené et que j'ai eu des pincements au coeur quand elle parle des malheurs qu'on vécu une bonne partie des gens.
En résumé, un second tome encore meilleur que le premier, une intrigue qui tient en haleine, une Aliette toujours fidèle à elle-même, un humour décapant, un Sytry très attachant et des vampires atroces, qui leur font mener une vie de misère. Une fin inattendue qui nous pousse à vouloir la suite très rapidement ! Pour moi, un pari réussi, sans aucune fausse note ! Une saga que je conseille fortement !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
llyza
  09 novembre 2013
Tout comme le tome 2 j'ai été conquise dans son ensemble, celui-ci est bien mieux ficelé et le suspens encore mieux construit. La situation du 1 laissant un trône vacant, on suit donc l'instabilité politique de la communauté vampirique. Un nouveau roi doit être élu, Sytry doit en même temps maintenir l'ordre dans les rues de Paris.
C'est l'occasion de rencontrer de nouveaux personnages, on retrouvera également les secondaires du premier. Aliette est devenue détective entre temps en s'associant avec Lawrence, son créateur et amant, et accessoirement c'est une vampire. Elle, qui est la fille d'un chasseur réputé, c'est le drame. La voilà donc reniée par son paternel et obligée de vivre dans la maison de Montmartre, l'ancienne résidence du Prince Sytry pour qui, elle éprouve des sentiments mitigés depuis qu'il a failli y passer.
D'ailleurs, les relations sont ce qui m'a le moins emballé dans l'histoire mais le suspens est à son comble et l'humour tellement présent que je ne l'ai pas lâché jusqu'à très tard dans la nuit pour le finir. Alors, je sais bien qu'il s'agit là de satisfaire le lectorat féminin mais les triangles amoureux me lassent tellement que dans ce tome 2 c'était encore plus frustrant.
Dans la Secte D'Abaddon, Aliette tombe rapidement dans les bras de Lawrence alors qu'elle n'avait jamais vu le petit oiseau, qu'elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam... alors dans ce tome, elle reconnait la rapidité de la situation et l'explique qu'il s'agissait sûrement d'un moment de faiblesse, d'un besoin de réconfort. Soit, ça tient parfaitement la route ! C'est ainsi que commence la relation avec de la distance, en partie causé par le secret de fin de tome mais également par les sentiments qu'elle éprouve pour Sytry depuis la fin du tome. Ainsi, durant tout le long de cet épisode, on les verra jouer au jeu du chat et de la souris avec toujours autant de répliques graveleuses et piquantes. Ce que j'aime par dessus tout, je le reconnais ! Sytry-Aliette c'est explosif ! Lawrence ne fait pas le poids... alors c'est un pas en avant, deux en arrières : un coups c'est Lawrence, puis Sytry, puis Lawrence... hum, je décroche la partie romance. Trop frustrée.
Après Les Aventures d'Aliette Renoir, c'est bien plus que ça, on retrouve une ambiance d'un Paris qu'on connait malheureusement grâce à L Histoire : les SS occupent la capitale, les rafles s'intensifient, l'humanité est sombre. le seul rayon de soleil dans cette ambiance sont les tenues vestimentaires de cette époques qui restent des "années folles", où les hommes et les femmes sont d'une élégance folle.
Vraiment, un bonheur de se plonger "Dans l'Ombre du Roi", je l'ai dévoré parce que le suspens est bon, qu'il y a des révélations sur le passé d'Aliette, parce que le méchant de service qu'on avait croisé dans le 1 revient, parce qu'on est encore plus surpris et que la fin du tome nous laisse présager un 3 avec encore plus d'aventures. J'espère juste que le côté romance sera plus linéaire et que ce sera moins les montagnes russes. Une excellente saga à découvrir et à continuer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FadaOfBooks
  16 février 2014
Tout d'abord, je tiens à dire que la couverture du tome 2 des aventures d'Aliette Renoir est tout simplement magnifique, j'aime beaucoup l'harmonie des couleurs ! La lecture de ce tome 2 fut aussi agréable que le premier tome, voir mieux. L'humour est toujours bien présent et l'intrigue est remarquablement bien ficelée. On en apprend plus sur l'univers et la suite promet des choses intéressantes !
Nous retrouvons notre Aliette dans les rues de Paris en compagnie de son créateur Lawrence. Ils se retrouvent à enquêter sur une mystérieuse disparition survenue dans le palais du prince Sytry (ex résidence d'Abaddon). Mais cette disparition n'est pas le seul point noir à l'horizon ! Aliette est menacée et les allemands commencent à distinguer les juifs des autres habitants de Paris… Ajoutez à cela le Sommet des vampires pour élire leur nouveau roi et vous aurez une Aliette dans tous ses états !
J'ai beaucoup apprécié me retrouver aux côtés d'Aliette et de son franc parler. La jeune femme, égale à elle-même, est fraiche, drôle et pétillante. Elle est toujours là pour placer la petite réplique qui vous fera sourire ! Dans ce second tome, nous en apprenons plus sur son passé et nous nous apercevons que ce dernier n'était pas franchement joyeux joyeux ce qui contraste beaucoup avec sa personnalité d'aujourd'hui… Cela a augmenté mon attachement envers cette jeune femme vampire !
Les relations qu'elle entretient avec Sytry et Lawrence sont les points que j'ai le moins apprécié dans le roman. Déjà dans le premier tome, je les trouvais tout deux trop « cools » pour des vampires. Je suis sans doute trop habituée à voir des vampires arrogants, sarcastiques et distants, le changement devrait être apprécié car ce n'est pas courant de voir des personnages entretenir des relations aussi « légères » au pays des vampires mais la sauce ne prend pas avec moi. du coup, les relations ne me charment pas même si certaines scènes sont agréables et/ou touchantes à lire. Je trouvais même parfois que les personnages se comportaient comme des enfants ^^ Ce n'est donc pas le genre d'attitude dans une relation que j'apprécie le plus.
Ce ressenti ne tient vraiment qu'à moi, je ne crois pas avoir lu de précédents avis comme le miens qui ressentiraient la même chose. Ce triangle est d'ailleurs plutôt bien apprécié dans l'ensemble donc ne vous fiez pas à mon seul avis concernant les relations !
Je tiens tout de même à dire que Sytry retient un peu plus mon attention par rapport à l'étendu de ses pouvoirs, ce personnage a une grande part de complexité et de mystère ce qui titille ma curiosité ^^
L'ambiance historique de la seconde guerre mondiale est davantage mise en avant dans ce tome-ci. Il y a plus de petits détails qui nous rappellent dans quel contexte le récit évolue et c'est très appréciable.
L'intrigue est mieux ficelée et plus intéressante que celle du premier tome. le récit est rythmé et on se prend au jeu des investigations aux côtés d'Aliette. de nombreux indices et petites révélations nous sont donnés et offrent des pistes d'intrigue alléchantes pour la suite !
L'humour et la légèreté atténuent les caractères graves et dangereux de chaque situation dans lesquelles nos personnages sont embarqués mais les comiques de situation restent quand même le gros point fort de cette série. L'auteure imprègne chaque chapitre de cet humour sans égal. Vous souriez, vous explosez de rire, vous levez les yeux au ciel tellement les situations sont fortes (les étourderies et bourdes d'Aliette sont un régal aha)… & c'est là un peu le paradoxe de mon ressenti car la raison pour laquelle je n'apprécie pas plus que ça les relations est ce manque de gravité et ce côté relativement « cool » mais de l'autre côté, j'adore cet humour ! ^^
L'écriture très rythmée de l'auteure nous permet de ne pas nous ennuyer. Les pages se tournent aisément, le récit étant bien fluide. Tout est justement dosé. J'ai eu quelques petits accrocs avec certains verbes employés cependant, il s'agit de « glousser » et « pouffer ». Dans ma tête, quand je lis ces verbes, j'ai tout de suite l'image d'un ou d'une écervelé(e) qui rigole de sa bêtise ou de sa blague. Alors quand l'un des personnages pouffaient ou gloussaient, avec cette image dans la tête, la rire perdait de sa crédibilité et me paraissait niais. Je suis bizarre, je sais, mais j'ai un petit problème avec ces verbes, c'est tout ^^
Ce second tome est donc meilleur à mes yeux que son prédécesseur bien que je ne sois pas encore sous le charme des relations. L'humour reste pour moi le gros point fort de ce roman ! Je suis intriguée par ce que le tome 3 va donner, ce changement de cadre promet de belles choses !
Lien : http://fadaofbooks.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Souri7
  25 septembre 2016
J'ai lu le premier tome que j'ai commenté il y a quelques temps. Mon avis se porte sur la série en général
Cette série possède un ton complètement décalé qui est génial.
Imaginer un peu, vous êtes en train de suivre les aventures d'Aliette, vous lisez ce qu'elle pense et d'un coup, elle cesse de penser et s'adresse au lecteur... cela accroche de suite.
L'héroïne, Aliette, est au départ l'antithèse des personnages féminins que l'on rencontre dans la bit-lit. Plus peureuse, plus maladroite, y'a pas. Elle est chasseuse de vampire, mais en a peur. Vous vous dites qu'elle est devenue vampire suite à une attaque de l'un d'eux? Ah ben non !! Elle en poursuivait un et a chuté en se plantant le pieu dans le corps
Le premier tome relate la nouvelle vie d'Aliette au sein des vampires avec son créateur, Lawrence. Très vite, elle est accusée du meurtre du roi vampire, Abbadon... mais, ce n'est que le début... Les révélations au fur et à mesure et la fin valent le coup d'oeil.
Le second tome est centré sur le trio amoureux Aliette-Lawrence-Sytry. La pauvre oscille entre les deux avec un net rapprochement pour le roi intérimaire. de plus, elle est menacée de toute part et doit enquêter sur des meurtres, des disparitions qui peuvent avoir un lien avec son passé (mais chutt.. je n'en dirais pas plus)
Point négatif, à la fin du tome 2, on reste sur sa faim... où tout nous sera révélé à ce moment. le problème, c'est que le tome 3 n'est pas encore d'actualité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   08 mars 2015
Elle détestait vivre chez les hommes. Ils étaient difficiles à supporter et, surtout, elle en avait par-dessus les oreilles de cette guerre. Non contente d'être obligée de se cacher lorsqu'elle sortait après le couvre-feu du travail, elle devait désormais porter un signe distinctif sur le cœur simplement parce qu'elle était juive, tout comme sa mère ! Cette discrimination était totalement absurde. Pourquoi certaines personnes avaient-elles peur des différences au point de haïr les autres ?

(pensées d'une naine gobelin juive pendant la 2nde guerre mondiale).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
WitchbladeWitchblade   10 mars 2015
- Une flamme n'aurait pas autant d'effets sur une bougie !
- Dois-je prendre ça pour un compliment, Mademoiselle Renoir ?
- Ça dépend de quel point de vue on se place, celui de la bougie ou de la flamme.
- Pourquoi ? As-tu l'intention de m'allumer la mèche ?
Oh non... Cette conversation tournait au vinaigre ! Pourquoi lui avais-je tendu la perche, moi aussi ?
Commenter  J’apprécie          190
WitchbladeWitchblade   11 mars 2015
- C'est un peu égoïste, de ta part, tu ne trouves pas ?
Sytry me fusilla du regard.
- Qu'est-ce que tu insinues par là ?
- Tu veux devenir humain, mais tu te moques de ce que les autres ressentiraient si par malheur tu venais à décéder. Par contre, pour Murmur, tu ne veux pas qu'il reste comme ça, parce que tu as peur de souffrir s'il meurt. C'est de l'égoïsme, Sytry.
Commenter  J’apprécie          170
WitchbladeWitchblade   09 mars 2015
Bon, j'avouai qu'en repensant à cette histoire, j'avais peut-être poussé le bouchon un peu trop loin. L'alcool rend mauvais, comme on dit. Pourtant, en général, j'étais plutôt rigolote, mais là, j'avais vraiment le cafard. Et le cafard associé à la picole, ça ne donne pas forcément un bon résultat le lendemain. Bref, j'allais avoir sacrément mal aux cheveux...
Commenter  J’apprécie          170
WitchbladeWitchblade   08 mars 2015
C'était un chouette coin, tout du moins pendant la journée. D'ailleurs, la dernière fois que j'étais venue ici, il me semblait qu'il y avait plus de statues. De ce que je savais, les Allemands les chapardaient un peu partout pour récupérer le métal. Ils devaient sans doute en faire de nouvelles armes, mais le Reich prenait en vérité un malin plaisir à détruire notre patrimoine culturel, notre Histoire, tout ce qui faisait notre fierté. C'était terrible, mais les Français ne pouvaient rien faire à part résister et serrer les dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Video de Cécilia Correia (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécilia Correia
En arrivant à Paname, les Allemands s'étaient rendu compte qu'une menace plus dangereuse qu'eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j'avais dû zigouiller des rongeurs et encore... j'en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu'importe l'espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l'honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j'avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.
Un roman de Cécilia Correia, Rebelle Editions, Septembre 2012 http://rebelleeditions.com/SITE/?page_id=1451 https://www.facebook.com/pages/Les-aventures-dAliette-Renoir/112837682177317?bookmark_t=page
+ Lire la suite
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1940 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre