AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290138335
Éditeur : J'ai Lu (22/02/2017)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 90 notes)
Résumé :
La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j'avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C'est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m'en sortirai in... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  10 septembre 2016
Aie caramba ! Oh bon sang ! Ouf que c'est chaud ! Oh chaleur ! Oh purée de m**** de bordel de crotte de … J'ai un très bons langage fleuri, mais je ne sais plus trop quoi dire. Ce tome est tout simplement une bombe. de l'émotion à chaque page, mais en plus de l'amour qui dégouline à chaque mots. Eh ! J'ai craqué. J'en ai le droit non. Il est vrai que j'aime les livres en papier, mais vous allez me faire croire qu'une fan des aventures de Felicity Atcock va attendre Février 2017 pour avoir en sa possession le tome cinq ? Çà va pas non ! Je ne suis pas sadomasochiste. Alors pour une fois, le besoin est trop important, et c'est sous la menace du temps trop long que je me suis offerte cet opus, via ma tablette. Nom mais. Et comme je l'ai dit plus haut, c'est une bombe. Je ne sais même pas si je dois rire, ou pleurer, tant je suis encore sous le chocs des rebondissements lors du final. Ah oui ! Pour étre un choc, c'est un choc. Que dis-je, c'est un cataclysme, une violente tempête, un cyclone qui vous transporte si haut et si loin que plus rien ne vous fera retomber sur vos pieds, en dehors du choc que vous allez avoir lors du chapitre final. Bien, si je continue comme cela, je n'en finirai jamais de parler, et de baragouiner. Alors allons au coeur du sujet.
Tout d'abord, commençons avec le synopsis de cette histoire vraiment troublante, et intéressante. Comme tout le monde le sait, Felicity a un père, Mehiel, l'ami et âme soeur de Stan. Mais le bon papa, est depuis toujours enfermé dans les limbes, et quand Stan avait permis à Felicity de récupérer son fils chez les fées, Stan lui avait soutirer une promesse. Et pas des moindre, aller faire un tour en enfer et récupérer son père, par tous les moyens possible. Alors quand le beau ténébreux débarque chez elle pour qu'elle tienne sa promesse, même si Felicity est encore encolére après lui, elle le suivra dans cette quête complètement irréelle et folle. Car sa tante, son père et son fils sont la seule famille qui lui reste. Surtout quand on sait que l'angelot à des pouvoirs immense, que sa tante est une vampire, et que le pauvre papou est retenu dans les limbes. Et comme tous ne cesse de lui dire qu'elle est aussi casse coup que son père, c'est avec courage qu'elle va aller aux enfers afin de libérer son géniteur, et faire ainsi un beau pieds de nez à Satan. Mais en espérant que tout se passe bien et qu'elle puisse s'en sortir idem. du moins c'est ce qu'elle espère.
Et là je ne sais pourquoi, mais vous avez l'air un peu perdu. Peut être qu'en découvrant ou en redécouvrant les personnages, vous allez comprendre un peu mieux.
Felicity, cette petite calamity n'est plus à présentée. Cependant, ce que vous devez savoir, c'est que depuis la fin du tome quatre, elle déteste Stan. Ou du moins, c'est ce qu'elle essaye de faire croire. Alors quand elle est en présence de ce coq emplumé, elle n'arrête pas de l'houspiller autant qu'elle le peut. Elle le dit elle même, elle ne le déteste pas, bien au contraire elle lui à même pardonné, et quand arrive à la fin on voit bien que si le beau macho était venu lui demander pardon, tout aurait changer entre eux. Mais bon. Mais à coté de cela, dans ce tome, on découvre Felicity, plus dure et plus courageuse que jamais. Elle va devoir se battre pour faire en sorte que son père puisse s'en sortir, et va même avoir un allié inattendu pour l'extraction du papou. Mais c'est surtout face à l'être le plus diabolique qui soit qu'elle va devoir combattre. J'ai aimé la retrouver plus mure et donc par de la même plus mature. Cela change beaucoup de ce à quoi on a l'habitude.
Stan, notre beau entre-deux, notre champion de la rigolade, notre grand acteur. Que dire de lui. Lui aussi, et cela malgré les actions, comme porter secours à la donzelle, à bien changé dans le fond. Il est toujours aussi affriolant, toujours aussi macho, mais ses actions prouvent que non seulement il regrette son comportement envers Felicity, mais aussi qu'il tient énormément à elle. Il est toujours présent, prêt à la protéger envers et contre tous. Je ne sais pas comment le dire, mais pour moi, il est ce qui est une gros dur à cuir avec un coeur gros comme çà.
Satan est ce qu'il est, mesquin, cruel, immature, insensible. Bref, un démon de la pire engeance, et il ne me plaît absolument pas. Mais avec son caractère rancunier, on est sure de passer un salle quart d'heure. Et puis en plus, il est tout ce dont nos méres nous mettait en garde. Vivant dan un lieu de luxure, de débauche, de souffrance et bien entendu de bestialité.
Mehiel, le père de Feli, est pour le peu que l'on a vu, surtout à la fin, un être droit, doux et sensible. Un vrai soutient pour sa fille chérie. Aprés en tant que démon, va savoir ce qu'il peut étre.
Terrence que l'on n'a pas vu depuis le début du livre, va se pointer tranquillement, lors de la bataille afin de sauver les miches de Feli. Et de là, il va l'aider en s'occupant du petit chenapan.
Adam, ce petit angelot, est un amour. Dés qu'il sent que sa mère est en danger, vlan, un bon coup de pouvoir par ci. Quelqu'un ne lui plaît pas, vlan un peu de pouvoir par là. C'est un petit bonhomme très attachant, mais très puissant. Alors attention à ne pas l'énerver.
Margaret la vampire et tante de Feli, qui nous fait peur. Alors pour elle, c'est la plus grosse claque que j'ai eu parmi les personnages. Qui aurait dit qu'elle et le petit à qui elle va apprendre à contrôler son coté démoniaque allaient si bien s'entendre, sans compter que c'est comme si une énorme bombe vous tombait dessus, surtout qu'elle s'intéresse enfin a Feli, j'en suis encore sous le choc.
Phil, le gentil lycan est encore présent, mais ce qui m'a plut, c'est qu'il va être un excellent ami pour Felicity. Il veillera sur les échanges entre la tantine et Adam lors de l'absence de Feli. Et puis, il aime bien faire enrager le pauvre entre deux jaloux comme un poux.
Stéphanie, l'ange et binôme de Terrence. Alors c'est sûr que l'on a encore bien des choses à découvrir. Qui l'aurait crut d'ailleurs qu'elle était strip-teaseuse. Pas moi en tous cas. Elle m'a bien fait rire avec son costume de licorne. Mais pas que çà. Elle permet aussi à Felicity de réfléchir quand il le faut et la remettre dans le droit chemin.
Enfin Daphnée. C'est vraiment une bonne copine. Toujours présente pour Feli, toujours là pour l'écouter, toujours présente pour la consoler. Je l'adore.
En claire tous ce petit monde pour nous permettre de passer un excellent moment.
Décortiquons un peu plus profondément ce livre avec la plume de l'auteur, la romance entre les protagonistes, et l'intrigue du tome.
Tout d'abord la plume de Sophie Jomain est vraiment magique. C'est vrai quoi ! Légère, humoristique, intense, claire, rythmée, je n'arrête pas de me répéter sur ce coup là. Alors oui, j'aime sa plume. Et je me suis laissée transportée loin de mon univers réel, et j'ai eu à de nombreuses reprises, l'impression que je faisais partie du décors. de plus Sophie Jomain à su crée des personnages forts attachants, avec des caractères très intenses, au point que cela fera mal quand il faudra leur dire au revoir. Par ailleurs, l'auteur ne cesse de m'étonner avec son univers qui ne cesse de s'enrichir et qui vous tient en haleine. Entre les diverses actions et rebondissements disséminés à travers cet opus, l'auteur ne nous laisse aucun moment de répits. Les pages défilent à une allure folle, et quand vient les derniers mots du tome, on se dit Whaou !!!!! A quand la suite.
Ensuite la romance. On revient sur des bases bien plis formelles avec un couple fort simple. Bon je ne dis pas que Phil aimerait bien plus que de l'amitié avec Felicity, et que Terrence est dans le même cas, mais bon. le plus important des liens est sans conteste celui qu'il y a entre Stan et Felicity. D'ailleurs cette dernière peut bien dire tout ce qu'elle veut, que le drôle d'oiseau est un crétin fini, un manipulateur, un idiot, qu'il la trahit, que ceci que cela, que … çà en devient lassant. Un coup elle le déteste, puis d'un seul coup non. de même qu'un coup elle ne veut plus le voir et puis l'instant d'après elle espère ne serai-ce qu'il vienne l'aider. Elle ne sait vraiment pas ce qu'elle veut. C'est même à cause de son indécision qu'elle ne verra pas la vérité que tous semble voir, mais qu'elle non. Car dans ce tome, Stan va se montrer sous un autre jour. Par des mots, des actions, par sa façon d'être, surtout à la fin où cela a été un pure condenser d'émotion. J'en suis rester sans voie. Car malgré ses nombreux défaut, Stan est un être fait de chaire, et contrairement aux autres, il dit ce qu'il pense et fait ce qu'il faut faire. Je me suis sentie vivre, et j'ai adoré la scène à la fièvre du samedi soir lors de l'anniversaire de Daphnée. Sa réaction, sa façon d'être, tout cela n'était pas notre Stan, mais pourtant si. Tout ce condensé d'émotion c'est lui. Et quand enfin le chocolat fond, le gâteau n'en devient que plus délicieux. D'ailleurs il le lui a dit plusieurs fois, « tu es à moi ». Mais Felicity ne l'écoute jamais. Et là vous allez dire mais pourquoi elle ne dit pas pourquoi Feli ne lui encore pas après ? Oh Felicity va le faire, elle va même laisser sa joie et son amour déborder, mais …
Enfin dernier point l'intrigue. Elle est très bien menée. Ici ce n'est pas compliquer à comprendre, Felicity veut retrouver son père et le délivrer. Pour cela, elle va aller en enfers, littéralement. Là bas elle se fera capturer par Satan en personne. Amener dans son antre, lavée, présentée à l'assemblée comme étant la fille de … Sauver par Stan, aider par Mario pour retrouver Mahiel, et faire ne sorte qu'un combat entre ange et démon se fasse. Oh si !!!!! Miss aimant à problèmes est de retour. Mais après dites vous ? Ramener sur terre par Terrence, aller en boite avec Phil, Papou de nouveau ange, et Stan qui pète un câble avec sa possessivité et sa jalousie. Et puis bingo !!!! La déclaration. Miam, j'en ai encore des frissons. Et là !!!!!! C'est le choc le plus total, l'incompréhension. J'en ai encore envie de pleurer. Alors Felicity est en colère, très en colère. Et nous savons tous de quoi elle est capable quand elle est dans cet état. du coup ce soir là elle jure, injure, insulte, etc, le big boss, c'est à dire Dieu. Et là vlan. Deuxième claque. Encore un choc, mais la manière dont cela s'est fait fut risible. Bref, c'est vraiment un pure moment d'émotion de toutes sorte. Je suis encore toute chamboulée par tout le livre d'ailleurs. Mené tambour battant, c'est une intrigue qui ne vous laissera pas un seul moment de répits. Croyez moi.
En conclusion. C'est un livre très haut en couleurs, avec de nombreux rebondissements à la clef, et surtout des sentiments d'amour qui débordent et dégoulinent à chaque mots prononcés par les deux têtes à claques. Feli était heureuse, petit Adam présent, papou sauvé, et enfin la grande déclaration de Stan. Alors pourquoi ce soufflet, ce cliffhanger de folie en final qui ma laissé sur le cul ? Pas juste. Néanmoins, Ce tome est génial comme tout, et addictif pour le plus grand plaisir des lecteurs. Un rythme d'enfer du début à la fin. Pour dire, je n'ai pris que trois heures pour le lire. de nouvelles créatures y font leurs entrées, gobelins, gargouilles, boucs. Alors que tout était rentrer dans l'ordre, pourquoi ? Pourquoi une telle fin ? J'espère sincèrement que tout reprendra leur place. Parce que là ce ne sont plus les anges qui voient rouge, Mais moi ! Comme quoi cette fin m'a vraiment chamboulée. du coup entre rire et pleure, il est normal que je ne sache plus quoi faire. Encore une fois, Felicity offre un excellent moment de lecture. du bonheur à l'état brut. J'ai vraiment hâte que sorte le sixième et dernier tome, afin de savoir quelle sera la conclusion de toutes ces aventures. Et j'ai bien l'impression que la barre va être très haute. Alors à la prochaine pour les prochaines péripéties de Felicity Atcock Les anges voient rouge, qui si tout se passe bien sera de sortie le 8 octobre 2016. Et si j'ai bien lu, ce sera le tout dernier tome. Snif, snif.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissCroqBook
  05 avril 2017
Un cinquième tome riche en émotions avec une fin spectaculaire, inattendue, cruelle… Je savais que l'auteure aimait bien les coups tordus mais là je dois dire qu'elle s'est surpassée.
Depuis la naissance d'Adam, Felicity a pris conscience de l'importance d'avoir une famille. Bien que très entourée par sa famille de substitution que sont ses amis, elle ressent un manque. Et maintenant qu'elle a fait la connaissance de son père, elle ne cesse de penser à lui et est bien décidée à tout faire pour ne pas le laisser croupir en enfer plus longtemps. Toujours en colère contre Stan, c'est pourtant vers qu'elle se tourne pour lui venir en aide. Elle n'a d'autres choix que de lui faire à nouveau confiance si elle veut retrouver ce père qui lui a tant manqué étant petite. Même si elle est morte de trouille, elle est prête à combattre Satan par tous les moyens quitte à mettre sa propre vie en danger.
Réussira-t-elle ce nouveau challenge sans trop de dommages collatéraux ? Retrouvera-t-elle enfin son père ? Pardonnera-t-elle à Stan sa trahison passée ?
Nouvelle fan de la série Felicity Atcock, je me suis plongée dans ce cinquième tome avec délice. J'avais hâte de savoir comment Felicity allait s'en sortir. Je me demandais aussi comment la relation plutôt tendue Stan/Felicity allait évoluer. Bref, j'avais plein de questions auxquelles il me tardait d'obtenir une réponse. Et je n'ai pas été déçue. Sophie Jomain a su combler mes attentes jusqu'à cette fin cruelle qu'elle a imaginé. Comment a-t-elle pu ? Elle m'a laissé pantelante, incrédule, énervée…
Avec cette lecture, je suis donc passée par tous les stades émotionnels : j'ai ri, j'ai gloussé, j'ai pleuré, j'ai crié… Bref, ce tome ne m'a pas laissée indifférente. Loin de là. J'ai retrouvé avec plaisir l'humour cinglant de Stan, le franc parler et la répartie hors du commun de Felicity.
Felicity est fidèle à elle-même. Malgré une trouille d'enfer, elle fait preuve de courage mais aussi d'un peu de témérité. Depuis les premiers tomes, elle a beaucoup mûri. Malgré sa propension à se mettre dans les ennuis jusqu'au cou, elle est désormais plus débrouillarde, plus affirmée. Elle n'hésite plus non plus à contredire ses acolytes et à affirmer ses idées.
Ce tome signe le grand retour de Margaret, la tante vampire de notre héroïne préférée. Elle qui était si désinvolte et exécrable dans les premiers tomes va s'adoucir. le contact avec le petit Adam va lui faire le plus grand bien. Elle en deviendrait presque touchante.
Depuis le début, je suis une pro-Stan. Son arrogance, sa nonchalance, son côté manipulateur… le rendent pour moi bien plus intéressant et intrigant que Terrence que je trouve un peu trop lisse. Toutefois, après sa trahison, je le trouvais moins charmant et plus égoïste. Ici, il prend une nouvelle dimension. Il redevient joueur et taquin mais aussi plus « humain ». Il s'ouvre davantage et prend enfin conscience de l'importance de Felicity dans sa vie.
Très peu présent dans ce tome, Terrence saura faire son retour au moment opportun. Parti s'isoler suite à la trahison des siens, il ne réapparaitra que lorsque le besoin s'en fera ressentir. Ce retour en sera d'autant plus touchant et émouvant.
Nouveau tome, nouvelles créatures. Ici on fait la connaissance des démons de chair et des gobelins. Qu'ils soient de petits êtres moches avec des pieds de géant, un peu fourbe ou des monstres graisseux et poisseux, ils s'avèreront très utiles à notre héroïne.
Comme pour le tome précédent, j'ai trouvé que le coeur de l'intrigue était long à se mettre en place. Si l'histoire se lit toute seule, il faut attendre plus de la moitié du livre pour que l'action prenne de l'intensité. Toutefois, la plume de Sophie Jomain est toujours aussi captivante. Malgré un scénario un peu plat sur le début, on ne s'ennuie pas. Je dois dire que c'est une force chez l'auteure. En règle générale, manque d'action = ennui. Mais avec elle ce n'est jamais le cas.
La fin surprise que nous offre l'auteure nous pousse à nous jeter de suite sur le sixième et dernier tome. J'avoue que j'ai hâte de lire le final même si dire au revoir à Felicity et toute sa clique sera sans conteste difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aelynah
  05 septembre 2017
Sophie Jomain a l'art de finaux qui dépotent.
Apres l'enlèvement d'Adam au tome 3, celui de son père au tome 4, le passage au pays d'Orcus au tome 3.5, nous voici repartis dans une aventure qui va encore me causer de belles nuits blanches.
Rectificatif! Une seule en fait je n'ai pas eu la patience de m'endormir et d'attendre le matin pour lire la suite. Je l'ai dévoré.
Et cette fois encore elle nous a lâché une bombe dramatique sur les dernières lignes qui m'a crucifiée sur place. Nonnnnnn!!!!!
Car on a beau dire cette série c'est de la balle.
Entre des personnages parfois caricaturaux mais tellement attachants, d'autres tellement détestables et nos héros favoris si ... Ouahhhh. On ne s'ennuie jamais.
Bon, je dois dire que Felicity a tout de même un karma pourri. Autant d'emmerdes dans une seule vie ça a de quoi vous glacer les sangs.
Et cette fois encore, partir aux Enfers à la recherche de son père ne va pas être une sinécure.
Outre le fait que Stan l'a envoyé bouler à sa proposition. Felicity, après réflexion s'est dit que l'idée n'était peut-être pas si bonne. Non pas qu'elle n'aime pas papa et ne veut pas le voir revenir mais bon ... L'Enfer ce n'est pas non plus la panacée comme destination. Ok il y fait chaud mais les voisins de serviette ne sont pas vraiment accommodants et aimeraient plutôt vous becqueter que vous passez de la crème.
Pourtant la crème, on va la croiser. A nous Satan et tout le Pandémonium. Pas moins que cela. Bon et avec ça on vous sert quoi?? Ben une ou deux séances de torture pour faire bonne mesure. Quelques frayeurs of course. Et pourquoi pas une ou deux trahisons aux petits oignons.
Un voyage tout ce qu'il n'y a pas d'agrément en somme.
Enfin tout ça pour dire que je me suis encore poilée à cette lecture. Que j'ai adoré l'autodérision de Feli, son humour caustique et ses joutes épiques avec Stan.
Que Terrence a continué à m'horripiler avec ses décisions et surtout ici sa façon d'abandonner Feli sans un mot.
Que Stan est resté égal à lui-même et que bon sang : que c'est bon!!
Que chaque page tournée est un pur bonheur et que pourtant j'y croyais moi à cette Happy End.
Mais j'avais oublié qu'il y avait un tome 6 et donc que ça ne pouvait pas finir autrement que dans une fanfare de désespoir et de consternation.
Ça n'a pas manqué. J'ai bien failli jeter mon livre de dépit.
Alors pour ne pas l'abîmer je me suis jetée sur le tome suivant.
Alors au final je me dis que j'ai eu de la chance. Chance d'avoir tous les tomes sous la main pour les lire à la suite. Parce qu'à une sortie par an... Rester un an sur ce final du tome 5 j'aurais dépéri.
Certaines l'ont fait. Je leur tire mon chapeau.
Merci Sophie Jomain pour cette série magnifique.
Maintenant je file finir le dernier tome...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lildrille
  24 octobre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=26260
J'ai mis la note de : 18/20
Mon avis : La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j'avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C'est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m'en sortirai indemne. Enfin… presque.
Avis :
Sophie Jomain, auteure française, adore les romans fantastiques et en a déjà écrit beaucoup. Sa série Les étoiles de Noss Head, comptant 5 tomes, et écrite pour de jeunes adultes, a été un véritable succès. On y retrouve des créatures magiques, de belles histoires d'amour, des liens fraternels et familiaux puissants, dans un monde où tout semble possible. Pour sa série intitulée Felicity Atcock, l'auteure enchaîne sur une série pour adultes, alignant les expressions crues, les mots salaces, des scènes de sexe torrides et excitantes, des créatures bien plus sombres que les vampires ou loups-garous, des histoires d'amour fantasques et des personnages charismatiques, vicieux, infâmes et monstrueux à souhait. Les anges battent la campagne est le cinquième tome de cette série qui se terminera en beauté le tome prochain. La sortie du tome 6, les anges voient rouge, est prévue le 24 mars prochain. On a hâte !
Ce roman écrit à la première personne, nous permet de plonger plus profondément dans les pensées de Felicity et ce, avec grand plaisir. Sa vie est mouvementée, entre les anges, les démons, les vampires, les entre-deux et tous ceux qui lui cherchent des noises, et la jeune femme, mère depuis peu, n'a pas une minute à perdre. Effectivement, son fils développe de grands pouvoirs qu'il ne maîtrise pas et qui semblent foncièrement mauvais si on n'y prend pas garde. Sa tante Margaret, une magnifique vampire, lui propose son aide afin d'aider le petit rejeton à mieux se dominer, histoire qu'il ne tue personne. La tension entre ces deux personnages est toujours aussi présente au fil des tomes et devient carrément explosive, donnant des dialogues et des situations alléchantes, allant des rires aux larmes. le fils de Felicity, Adam, semble rapprocher les deux femmes d'une manière inattendue.
On retrouve également d'autres personnages emblématiques de la série : Stan, l'entre-deux, toujours aussi politiquement incorrect, craquant, irascible et machiavélique, Terrence, l'ange un peu perdu, outrageusement bon et affectueux, Daphné, la meilleure amie humaine de Felicity qui s'inquiète constamment pour elle et qui sort avec un vampire un peu dingue et accro au sexe, Phil, le loup-garou généreux, adorable mais qui est quand même capable de vous exterminer en moins de deux sous sa forme bestiale, et Stéphanie, la supérieure de Terrence, complètement imprévisible, vulgaire et terre à terre. Dans ce tome, chaque personnage évolue au point de dévoiler des faits cachés et méconnus jusque-là.
L'intrigue de ce tome est simple mais efficace : Felicity veut retrouver son père, bloqué aux Enfers entre les mains de Satan. On assiste ainsi à la descente de la jeune femme dans un univers pas très joli à voir ni à sentir. On y découvre de drôles de créatures, des conditions de vie particulièrement horribles et des comportements abusifs au possible. Felicity parviendra-t-elle à sauver son père ? le mystère est finalement vite résolu, tant la lecture est fluide et rapide et tant on veut absolument savoir ce qui va se passer.
La fin du livre est rocambolesque. Outre la fin de l'intrigue principale, plusieurs autres éléments stupéfiants font leur apparition. le lecteur s'en voit totalement chamboulé. Batailles, meurtres, surprises et révélations nous cueillent à un niveau d'excitation telle que l'on ne veut pas lâcher le morceau aussi vite.
Les livres de Sophie Jomain sont finalement courts mais remplis d'actions, d'humour et d'amour. On est servis en retournements et révélations mais la fin arrive toujours trop vite et on en veut toujours plus ! Ce tome 5 ne déroge pas à la règle et nous fait rêver davantage pour la suite. L'humour salace fait du bien même s'il n'est pas à donner à tout le monde. Les plus jeunes devront peut-être s'abstenir, étant donné toutes les références et le langage employé. Pour les autres, les réparties des personnages sont vraiment drôles et le côté politiquement incorrect rend les héros aussi réels que possible.
Pour les nouveaux lecteurs, les précédentes aventures de Felicity sont rapidement mentionnées en début de roman, ce qui permet de se remettre en mémoire pas mal de choses, notamment l‘enlèvement d'Adam orchestré par des fées pas si féériques que ça, dans le tome 4, les anges sont sans merci. Il n'y a donc plus aucune excuse possible pour se lancer dans cette lecture rafraîchissante !
Voici un petit extrait qui devrait vous montrer la couleur du ton de la saga :
« – Qu'est-ce que je vous sers ? ai-je demandé d'une voix neutre.
C'est Stan qui s'est manifesté le premier.
– La queue, mais pas trop fort.
Je me suis étranglée, je n'ai pas pu faire autrement. Stephenie, elle, a éclaté de rire.
– Toujours aussi fin, à ce que je vois, ai-je marmonné. »
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lipette
  18 juillet 2017
Ah là là... Sacrée Felicity ! A peine a-t-elle retrouvé son fils qu'elle veut maintenant se jeter dans la gueule du loup... ou plutôt des démons ! Et oui, au lieu de rester tranquillement chez elle à profiter de son fils après avoir subi tant de torture qu'elle veut aller sauver son père retenu prisonnier en Enfer par Satan himself ! Comme quoi, tout ce qu'elle a vécu comme douleur, peine, désespoir et j'en passe, jusqu'à aujourd'hui n'aura pas suffi ! Mais que voulez-vous, que serait Felicity sans sa désinvolture, sa poisse et surtout son entourage surnaturel ? Une femme normale ; ce qui ne nous amuserait pas autant pour suivre ses aventures je pense !
Enfin bref, après un refus de Stan d'aller chercher son père, Felicity cherche un autre moyen pour le sauver. de plus, Terrence est toujours aux "anges" absents ; Phil est défiguré à vie à cause d'elle (ce dont elle ne se pardonne pas) ; Toni a une soudaine crise d'hystérie ; et voilà que son fils montre des pouvoirs exceptionnels mais inquiétants... la voilà donc obligée de confier son éducation magique à sa tante vampire Margaret, ce qui ne l'enchante guère ! Mais voici que Stan apparaît d'un coup et accepte d'aller au secours de son âme soeur avec Felicity ! Parviendront-ils à s'entendre pour affronter ce qui les attend : l'Enfer et ses démons ? Felicity pourra-t-elle lui pardonner sa trahison ? Sauveront-ils le père de Felicity ?
Toujours aussi ravie d'ouvrir les aventures de Mlle Atcock, ma lecture est vraiment un plaisir à chaque nouveau livre ! Felicity garde sa répartie dans n'importe quelle situation, et au vue de ce qui se passe dans les dernières pages de ce livre, elle va en avoir besoin, en plus du courage et de force ! Espérons que l'avenir d'un des personnages principaux (mon préféré après Felicity) soit plus encourageant et "clair" que ce que nous laisse présager son statut dans le dernier chapitre ! Sophie Jomain sait jouer avec nos petits coeurs fragiles... Ça ne peut pas se finir ainsi n'est-ce pas ? Ce serait trop dommage ! Tout ira mieux dans le tome suivant pas vrai ? D'autant plus qu'il se pourrait également que nous connaissions la véritable identité de Dieu depuis le premier tome ! Curieux ? Venez comme moi lire le tome suivant avec beaucoup d'impatience ! A suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   10 septembre 2016

Tous les regards étaient tournés vers Stan, et plus les secondes passaient, plus le son diminuait.

- Que faut-il que je fasse pour que tu me croies, Felicity ? Tu veux que je t'implore ? Que je me mette à genoux ? Que je te baise les pieds ?

J'ai ouvert la bouche, sidérée. L'homme que j'avais devant moi n'était pas Stan. Il était méconnaissable. Stan ne montrait pas sa faiblesse, jamais. A personne.

- Tu exiges des preuves ? Tu veux prendre tous ces gens à témoins ?

J'ai amorcé un pas en avant, aussitôt retenue par Phil.

- Stan ... Arrête, tu as trop bu. Tu n'as pas besoin de te ridiculiser …

Un rire cynique m'a interrompu.

- Me ridiculiser ? Mais c'est toi qui es ridicule, gamine. Toi et sa sacro-sainte fienté. Te rends-tu seulement compte de ce que tu ressens ou piétines-tu volontairement ton cœur pour le faire taire, comme tu piétines le mien ?

J'étais sidérée par ce qu'il était en train de dire. Je ne le reconnaissais pas.

- Stan …

- Oh, oh ! Deux fois que tu m'appelles Stan, fais attention, on pourrait s'imaginer que tu m'aimes bien, a-t-il persiflé en ramenant ses long cheveux sur le coté pour les entortiller sur eux mêmes.

Puis, comme dans un rêve duquel on voudrait se réveiller de peur qu'il ne soit vrai, j'ai vu apparaître un poignard dans sa main droite.

- A pèsent, que dis-tu de çà, mon cœur ?

J'ai failli m'évanouir lorsque la lourde masse noir de jais est tombée sur le sol. J'ai levé les yeux vers Stan, hébétée. Son regard aurait pu irradier l'univers s'il l'avait voulu. J'étais terrassée.

- Petite conne ! A-t-il sifflé avant de se diriger à grand pas vers la sortie.

Immobile, je suis restée de longues secondes à me demander si mon esprit n'avait pas quitter mon corps. Je n'entendais plus rien. Ne voyais plus rien. C'était comme si que je n'existais plus. Tout ce que je ne m'étais jamais permis d'imaginer était arriver ce soir. Mon cœur battait-il seulement encore ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nono19Nono19   29 janvier 2017
- Vas-y, a-t-il exigé entre ses dents. Fais-le vraiment.
Ce coup-ci, j’ai aspiré doucement. Le sang de Stan était salé, âpre, ferreux. Différent de celui de Terrence que – j’ai presque honte de le dire -, j’avais trouvé délicieux. Mais Stan … c’était tout autre chose ; la transgression, l’interdit, la dévastation. Je me fichais bien d’aimer ou pas sa saveur, je le voulais. Et je n’ai pas résisté. Je l’ai happé telle une affamée, j’ai sucé et bu son sang comme si ma vie en dépendait. Chaque déglutition était presque douloureuse, brûlante, enivrante. Et la pression que Stan exerçait derrière ma tête me rendait folle. C’était bon. Si bon.
- Suffit… Assez…, a-t-il grogné.
Mais au lieu d’arrêter, j’ai ouvert la bouche en grand et je l’ai mordu. Les plaies se sont davantage écartées et le liquide divin a coulé plus abondamment dans ma gorge. Et j’ai bu. Encore, et encore…
- Assez !
Stan a empoigné mes cheveux d’un geste sec pour me faire me redresser. Mes lèvres, mon menton et mon cou devaient être barbouillés de rouge. Je sentais le sang sillonner ma peau frissonnante.
- Felicity…
J’ai levé les cils vers lui. Il me dévorait des yeux et je l’ai trouvé magnifique.
- Plus jamais…, a-t-il murmuré, la respiration heurtée.
J’ai avalé ma salive, repris mes esprits, et je lui ai demandé de me lâcher.
- Je… je suis désolée.
Le Stan que je connaissais aurait éclaté de rire, montrant un contrôle à toute épreuve, une maîtrise incontestable, mais celui dont je venais de boire la vie n’était qu’un volcan sur le point d’entrer en éruption.
- Plus jamais ! a-t-il répété.
Et il s’est volatilisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nono19Nono19   29 janvier 2017
- Je devrais te tuer, a-t-il susurré à mon oreille. Te tuer maintenant et t’interdire d’être à lui. Te tuer pour respirer plus librement.
J’ai gémi, la peau frémissante, à mi-chemin entre la peur et l’excitation. Personne ne m’avait jamais dit une chose pareille. Subitement, il a empoigné mes cheveux pour me tirer la tête en arrière. Les lèvres tremblantes, j’ai fermé les paupières.
- Regarde-moi ! a-t-il exigé.
Je l’ai fait. Ses yeux semblaient plus vivants que mon propre corps, plus chauds que le sang qui courait dans mes veines.
- Tu es à moi.
Cette virilité sauvage et primaire me secouait. Je n’aurais pas dû aimer entendre ça. Mais au contraire, j’adorais.
- Tu es à moi, a-t-il répété plus doucement.
- A toi…, ai-je murmuré à mon tour.
Il a souri.
- Comme c’est charmant ! a sifflé une voix masculine derrière nous.
J’ai essayé de voir de qui il s’agissait, mais Stan m’a maintenue solidement contre lui.
- Regarde-moi. Quoi qu’il arrive, regarde-moi.
J’ai obéi sans comprendre, mais en moi se développait un sentiment si profondément sombre que j’ai senti mon cœur se comprimer.
- Briser un amour si grand, a repris la voix, quelle tristesse !
- Avancer, a murmuré Stan en se penchant une nouvelle fois sur moi. Toujours.
J’avais les yeux grands ouverts quand il a posé ses lèvres sur les miennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
limaginariumlimaginarium   18 avril 2016
- Que penses-tu de cette situation inattendue, belle Humaine ?
- Eh bien, personne ne pourra vous reprocher de ne pas avoir le sens du coup de théâtre, ai-je répondu. Avez-vous déjà songé à embrasser une carrière de scénariste ? Vous feriez un tabac.
- Aussi impertinente que son père ! S'est joyeusement exclamé Satan. Je devrais peut-être penser à vous garder ici ad vitam aeternam. Votre insolence est rafraîchissante.
- Et fatigante à la longue, faites moi confiance sur ce point.
J'avais l'air d'être décontractée comme ça, mais n'en croyez rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
limaginariumlimaginarium   18 avril 2016
- Elle est stripteaseuse.
Mon amie a ouvert des yeux comme des soucoupes. Prévisible.
- Quoi ?
- Oui à ses heures perdues. [...]
- Ben mince alors ! Terrence est au courant ?
- Comment veux-tu que je le sache ?
Elle a pincées lèvres.
- Les anges ne sont plus ce qu'ils étaient, si tu veux mon avis.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Sophie Jomain (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Jomain
?? Et si nous vous disions que nous avons la sélection IDEALE pour cet été ? A découvrir dès maintenant ?
Au programme : - La librairie des rêves suspendus, de Emily Blaine - Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard, de Sarah Morgan - Tu ne m'oublieras pas deux fois, de Mhairi McFarlane - C'était pas censé se passer comme ça, de Eve Borelli, - Fais-moi taire si tu peux, de Sophie Jomain - Ce crétin de prince charmant, de Agathe Colombier-Hochberg - La guerre des papilles, de Lucie Castel - Mes amies, mes amours, mais encore ? de Agathe Colombier-Hochberg - Avant, j'étais un salaud, de Louisa Méonis - Mais sinon, tout va bien, de Max Deloy
A retrouver sur https://www.harlequin.fr/collection/eth
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les étoiles de Noss Head (quizz sur le nom des personnages)

Quel est le nom de l'héroïne ?

Sisi
Wick
Hannah
Davis

8 questions
111 lecteurs ont répondu
Thème : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie JomainCréer un quiz sur ce livre