AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782743628222
150 pages
Éditeur : Payot et Rivages (21/05/2014)
4/5   1 notes
Résumé :
Les mille et une horreurs de la vie quotidienne, sous forme de brèves et ludiques chroniques.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
trust_me
  13 juillet 2014
Il vous est déjà arrivé, à l'apéro, de vous retrouver avec un noyau d'olive en bouche et aucune solution « élégante » pour vous en débarrasser ? Et bien pour Julien Jouanneau, « proposer des olives non dénoyautées témoigne d'un manque d'attention délibéré, voire haineux de la part des hôtes ». Il tient d'ailleurs le même discours à propos des tomates cerises (impossible à embrocher avec une fourchette et giclant partout dès que l'on croque dedans).
Mais son courroux ne se limite pas aux aliments. Dans cet ouvrage, il liste les (petits) tracas et autres poisons qui gangrènent son quotidien. Et tout y passe : la pendaison de crémaillère (« un gang bang d'emmerdements »), la bronzette à la plage, les notices de médicament, le convive assis en face de vous au restaurant qui postillonne dans votre assiette, les voyages en train, la piscine, les toilettes publiques, les jours de pluie où il faut éviter les baleines de parapluies pour ne pas finir éborgné, les cheveux gras, les gargouillis gastriques, le morceau de nourriture qui vous reste entre les dents après un repas et vous accompagne jusqu'au soir dans tous vos rendez-vous importants, les supermarchés, les livres de bibliothèque cradingues et bourrés de bactéries, les mouches, les chocolats visuellement engageant qui cachent en leur sein un alcool au goût immonde, la mauvaise haleine, etc.
Vous l'aurez compris, Julien Jouanneau est un râleur. Un vrai de vrai. Et en bon râleur, il force le trait à la moindre occasion, considérant que la source de ses emmerdements vient forcément d'autrui. Si on se dit que certains des « enfers ordinaires » présentés sont observés avec justesse, on ne peut s'empêcher de déceler (souvent) beaucoup de mauvaise foi dans les arguments avancés. Personnellement, étant un adepte convaincu de la mauvaise foi, je trouve l'exercice brillamment mené. Mais je comprendrais parfaitement que ce recueil de ronchonnements permanents et finalement assez anecdotiques agace au plus haut point. Une chose sûre, ce n'est pas un livre à lire d'une traite, mieux vaut y picorer avec parcimonie pour éviter l'indigestion.
Une jolie plume, un grincheux misanthrope dans lequel je me suis parfois retrouvé, bref, voila un recueil que j'ai dégusté avec un évident plaisir.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Lesptitschats
  21 janvier 2015
Vite lu, démarré en cette fin de matinée et déjà terminé!
Une belle satyre sur les petites choses de la vie qui nous agacent! Parfois on s'y retrouve, d'autres fois pas du tout.
Un humour très caustique, avec de nombreux jeux de mots bien sympa! Et comme le dit le sage, l'oeil critique est plus savoureux que celui qui s'absorbe de tout sans réserve!
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Lexpress   22 mai 2014
Le livre de Julien Jouanneau part avec humour, philosophie et exigence littéraire, à la rencontre des tracas de la vie quotidienne, qui nous énervent tous.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Mimosa022Mimosa022   25 mai 2015
Submergés dans la mer de passagers comprimés, mes cheveux proprets
caressèrent sans mon consentement l'aisselle d'un énergumène à l'odeur
de poireau périmé.
Commenter  J’apprécie          70
Mimosa022Mimosa022   24 mai 2015
Aussi loin que ma mémoire peut rembobiner,
j'ai toujours râlé envers le moindre détail provocateur.
Commenter  J’apprécie          110
Mimosa022Mimosa022   29 mai 2015
J'écoute mon convive avec grand intérêt,
une serveuse au sourire trente-deux dents escorte mon plat.
Commenter  J’apprécie          100
Mimosa022Mimosa022   25 mai 2015
La vie pourrait être belle, si les raisons légitimes de grogner
ne se bousculaient pas autant que le nombre de Wolfgang Schmitt en Allemagne.
Commenter  J’apprécie          60
Mimosa022Mimosa022   26 mai 2015
Or la perfection attise l'emmerdement,
comme courir couvert d'aluminium sous une pluie d'orage.
Commenter  J’apprécie          61

Video de Julien Jouanneau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Jouanneau
L'émission : https://www.web-tv-culture.com/emission/julien-jouanneau-le-voyage-de-ludwig-51450.html
Né en 1980, journaliste, Julien Jouanneau a exercé en presse magazine dans différents titres dont « le progrès », « Paris-Match » ou « Studio Magazine ». Il fait aujourd?hui partie de la rédaction de l?hebdomadaire « L?Express ». Sans rien renier de son goût pour le journalisme et donc de son attachement à la réalité et à la véracité des faits, Julien Jouanneau reconnait volontiers que son ambition a toujours été la plume romanesque. Après plusieurs essais, il publie son premier roman en 2016, « La dictature du bien », l?histoire de deux hommes que rien ne prédisposait à se rencontrer et qui se croise tous deux à l?hôpital. le premier est condamné, le second pense l?être, chacun va alors tenter d?être la béquille de l?autre. Par le style et le sujet, ce premier roman laissait apparaitre un talent prometteur chez ce jeune auteur pudique, réservé, portant un regard désabusé sur le monde qui l?entoure. Julien Jouanneau confirme avec ce nouveau titre, « Ludwig » publié chez Flammarion pour lequel j?ai eu un véritable coup de c?ur.
Nous sommes à Paris, dans les années 1940. La France est occupée et les nazis ont entrepris leur sale besogne d?extermination des juifs. Hannah est terrée dans son appartement. Ses parents ont déjà été raflés. Cette jeune femme juive sait que son tour viendra. Seul son chien lui apporte encore un peu de réconfort. Elle partage avec lui son goût pour la littérature. Elle est aussi grande amatrice de musique, et notamment de Beethoven, c?est pour cela qu?elle a appelé son chien Ludwig. C?est lui qui va nous raconter son histoire. Sa relation affectueuse avec sa jeune maitresse, son angoisse et son incompréhension lorsque la police française vient la chercher et sa course désespérée pour la retrouver et la suivre vers l?enfer.
Boule de poils et de tendresse, élevé loin du chaos du monde, Ludwig va devoir puiser au plus profond de lui-même pour témoigner jusqu?au bout son attachement à Hannah. de Paris aux confins de la Pologne, d?un appartement qui fut celui du bonheur jusqu?au au camp de la mort, Ludwig va vivre moultes péripéties, mettre sa vie en danger, croiser des humains et d?autres animaux, s?attacher, être trahi ou secouru, sans quitter des yeux ses deux rails parallèles qui le conduiront vers sa maitresse.
Construit comme une fable, avec de courts chapitres par lesquels l?auteur nous rappelle son attachement au monde animal, ce roman est une petite pépite. Ecrit avec beaucoup de subtilité et de sensibilité sans jamais être larmoyant, l?histoire de Ludwig peut nous sembler incroyable et pourtant, à la fin du livre, Julien Jouanneau nous précise que tout est plausible, références de travail à l?appui. Mais finalement, le propos n?est pas tant de rappeler l?intelligence de la race canine que de nous raconter une histoire d?amour et d?amitié, un lien plus fort que la haine et la mort. A ce titre, ce livre est bouleversant et mérite vraiment votre lecture.
« Ludwig » de Julien Jouanneau est publié chez Flammarion.
+ Lire la suite
autres livres classés : satireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
198 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre