AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les éternels (Kaufman / Spooner) tome 1 sur 2
EAN : 9782290156810
416 pages
J'ai lu (06/11/2019)
3.84/5   41 notes
Résumé :
« Sachez que ce voyage est sans fin. Déverrouiller cette porte peut mener au salut ou à la perte. Alors choisissez – et continuez votre périple, si vous l’osez. »
La découverte de la planète Gaïa, peuplée autrefois d’une espèce extraterrestre éteinte depuis longtemps, est une chance pour les Hommes. En effet, la technologie très avancée des Éternels leur permettra peut-être de réparer les dégâts environnementaux qu’a subis la Terre ! Envoyés sur Gaïa pour de... >Voir plus
Que lire après Les éternels, tome 1 : GaïaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 41 notes
5
9 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
Lorsque j'ai constaté qu'il ne me restait qu'une soixantaine de pages avant de terminer ce roman, j'ai senti mon ventre se contracter. Quitter Amélia et Jules n'est vraiment pas une partie de plaisir. Achever sa lecture sur un suspense intenable, non plus. Et pourtant, c'est bien le signe que je suis conquise. Irrémédiablement et durablement conquise.

Cette science-fiction drapée de romance m'a beaucoup fait penser à Hunger Games et au Cinquième élément. Inutile de préciser que je suis une fan absolue de l'oeuvre de Collins et du film de Besson.

Deux jeunes de 16 et 17 ans se retrouvent, chacun pour des raisons particulières, sur Gaïa, une planète sur laquelle un peuple éteint depuis plus de 50 000 ans a, à une époque, prospéré. Jules et Amélia se rencontrent, fortuitement, sur cette planète et décident très vite de rester ensemble pour augmenter leurs chances de survie et de parvenir à leurs buts respectifs.
Et là, je ne vous en dis pas plus. Je risquerais de trop vous en dévoiler et vous risqueriez de vous sentir floués.
Ce que je peux vous dire, en revanche, c'est que l'intrigue est passionnante et les personnages, fouillés. On est loin de la romance gnan-gnan ou outrancière et on est à des kilomètres de l'intrigue prétexte pour laisser place à l'effervescence des hormones.

Je ne connaissais pas les autrices et j'ai bien envie de découvrir leurs oeuvres.
Je remarque aussi que la traduction est remarquable, et c'est agréable !

Un premier tome éblouissant et prometteur qui me rend difficile l'attente de la parution du deuxième tome. Oui, J'ai lu, c'est une demande, voire une supplique, à peine voilée.
Commenter  J’apprécie          170
J'ai bien aimé cette lecture, mais elle ne me restera pas en mémoire. Je lui ai trouvé quelques défauts assez pénibles, qui selon moi sont plus liés au genre Young Adult qu'au livre en lui-même.

Que je m'explique.
Le synopsis n'est pas dénué d'intérêt. Les personnages ont un certain background qui les rend intéressants, l'enchaînement des événements est bien maîtrisé (avec des moments de tension, des moments de calme qui ne durent jamais très longtemps et qui servent à approfondir ce qu'on sait des personnages ou de l'univers) et l'univers de Gaïa, bien que désertique, est intriguant.
Ce qui m'a faite râler, c'est la mièvrerie qui sabote la plupart des histoires Young Adult que j'ai pu lire. Les deux protagonistes sont un garçon et une fille envoyés en solo sur une exoplanète pour des motifs secrets. Ils doivent se méfier de tout le monde, ils risquent leur vie à chaque instant… Et pourtant, les auteures n'ont donc rien trouvé de mieux à faire que de les faire tomber amoureux au premier regard. Je vous jure que c'est fatiguant.
Ou encore, on entend beaucoup parler des horreurs du passé d'Amelia, qui est issue d'un milieu très pauvre. Dans ce futur, les disparités sociales ont encore augmenté – les ressources terrestres s'épuisant à vitesse grand V – et les plus démunis payent pour les extravagances des plus nantis. Certains font du waterpolo quand d'autres boivent de l'eau croupie. Bref, on entend parler de toutes ces choses horribles, Amelia et Jules frôlent la catastrophe à plusieurs reprises, mais il ne leur arrive jamais rien de grave, alors qu'on évolue dans un univers violent. J'insiste : les adultes y sont décrits comme étant profondément opportunistes et dépourvus d'empathie – car, comme je le disais, c'est la loi du seul contre tous.
Et puis, je n'ai pas cru un seul instant aux prétextes scénaristiques qui tentaient de justifier pourquoi le sort du monde repose sur ces deux adolescents-là. Oui, Jules est un petit génie. Oui, Amélia est dégourdie. Mais au nom de tous les dieux du Panthéon, comment se fait-il qu'ils réussissent à déjouer des pièges extraterrestres que des adultes experts n'ont pas pu surmonter ? Plus l'histoire avançait, moins elle était crédible avec deux enfants en personnages principaux. En fait, elle aurait carrément gagné en maturité et en profondeur avec des adultes 25-30 ans (pas besoin d'inventer des excuses foireuses pour justifier leur présence sur Gaïa et pas besoin de camoufler la violence de cet univers).
En fin de compte, ce roman a des ambitions qui dépassent le genre Young Adult, et il aurait gagné à ne pas chercher absolument à appartenir à cette catégorie.

Mais après tout, c'est peut-être moi qui ai trop vieilli pour ce genre.
Parce qu'à part ça, le roman est bien écrit et aborde des sujets intéressants : il mêle des notions de justice et d'écologie (ce sont les pauvres qui ressentent les premiers les conséquences climatiques), introduit une société sombre sur laquelle Amelia est parfaitement lucide sans tomber dans le pathos (comme dit précédemment, ça fait juste d'elle un personnage dégourdi), développe des énigmes bien pensées, et des retournements de situations très appréciables, et approfondit la relation de ses protagonistes à coup d'omissions qui finissent en mensonges qui finissent en trahisons.
Honnêtement, je pense que ça plairait aux fans d'Hunger Games (c'est un chouïa moins accessible à la lecture parce que les auteures décrivent des bâtiments et des objets qui n'ont jamais existé, mais on a une société futuriste oppressante, des messages intéressants, des personnages secondaires dont on ne peut que se méfier, et beaucoup de mystère).
Et au moment de découvrir le plot twist final, j'ai ressenti cette petite sensation entre le désespoir et le manque qui me rappelle que je n'ai pas la suite et je ne la lirai sans doute jamais^^' Les auteures ont fait fort, pour le coup ; elles maîtrisent les rebondissements...

En conclusion, c'est une lecture en demi-teinte pour moi. Je n'irai pas acheter le second tome, mais si jamais je tombe dessus par hasard, pourquoi pas.
Commenter  J’apprécie          30
La Terre se meurt, les humains aussi... Les derniers survivants cherchent une solution et c'est un signal radio transmis à travers l'univers qui leur a donné la solution. Eux se nomment les Eternels, ils ne sont finalement plus mais leur technologie si et elle permettra aux habitants de la Terre de continuer à vivre.

Mia, adolescent, est voleuse. A Chicago, elle ne vit pas, elle survit et le seul moyen de rembourser la dette de sa soeur est de partir en mission secrète et interdite sur Gaïa, berceau des Eternels.
Jules, fils d'un scientifiques reconnu pour avoir décrypter le code des Eternels part aussi pour une mission sur Gaïa. Il cherche à découvrir qui sont vraiment les Eternels et surtout ce qu'ils ne leur ont pas dit.

Sur fond de réchauffement climatique, dégradation des conditions humaines, les autrices nous proposent une histoire faisant penser plus à Stargate qu'à Indiana Jones voire Contact. le côté aventure, découverte d'une nouvelle planète, secrets, trésor, pièges et révélations sont les points forts de ce roman.

Mais je ne sais si c'est le fait de l'avoir écrit à 4 mains, mais ce roman possèdent également de nombreux points faibles qui m'ont dérangé tout au long de ma lecture ou presque.

Alternativement, nous suivons les pensées de Mia et de Jules, et aussi étonnant que ça puisse paraitre, j'aurai imaginé que chaque autrice s'approprie un personnage avec le développement de son propre caractère, sa façon de penser de parler. Mais je pense que ça n'a pas été le cas, car il n'y a au final pas de distinction. Sans l'indice en tête de chapitre il serait possible d'interchanger cette fille et ce garçon sans en faire de différence ou presque.

Il y a aussi énormément de redites ce qui a exacerbé mon envie folle de leur coller des baffes à tous les deux sans distinction de genre puisqu'il n'y en a pas. Lorsque Mia ou Jules nous expriment leur passé, leur sentiments ou encore leurs objectifs, ils sont de nouveaux traités et retraités et reretraités des pages et des pages plus loin, ce fut pénible pour moi et pour mon rythme de lecture.

Et pour finir il y a aussi les descriptions des actions sur cette planète Gaïa. Les scènes sont floues, je n'arrivai pas à comprendre le placement des protagonistes, leurs gestes, leurs interactions. J'ai trouvé la description pauvre ne permettant pas de situer correctement l'action.

Attention ce roman n'est pas mauvais et saura séduire son public, je suis tout simplement devenue trop exigeante en vieillissant ou il faut tout simplement que j'accepte un jour que la Space SF n'est pas mon genre de prédilection.

Vous l'aurez sans doute compris, je ne me suis nullement attaché aux personnages, il y a cependant un basculement de l'histoire dans le dernier tiers du roman qui fait enfin tout l'intérêt de poursuivre sa lecture. Cette fois-ci tout est bien placé, orchestré, chorégraphié avec des réflexions intelligentes et des décisions décisives : presque un nouveau roman dans le roman. Et c'est pour cette raison que j'ai envie de découvrir rapidement la suite et de lui donner une seconde chance.
Lien : https://exulire.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          30
J'ai découvert cette duologie écrite à quatre mains durant mes vacances de début d'année.

Les personnages sont attachants par certains aspects et presque exaspérant par d'autres. Les descriptions répétitives de l'amourette naissante entre les deux personnages principaux sont un peu lourdes par moments... L'histoire est bien trouvée mais manque de profondeur à mon goût. j'aurais aimé avoir un peu plus de contexte de la situation sur terre, de la technologie... S'agissant d'une duologie j'aurai peu être plus d'informations dans le second volume. le rythme lui va crescendo, plus on progresse dans l'histoire plus l'intrigue s'épaissit et devient intéressante. je dirai même que c'est le dernier quart du livre qui m'a véritablement donné envie de lire la suite...

je lirai donc le second tome avec plaisir !
Commenter  J’apprécie          50
Ce n'est pas la première fois que je lis un livre écrit à quatre mains de Amy Kaufman, je l'avais découverte avec sa trilogie Illuminae que j'avais beaucoup aimé. C'est avec plaisir que je la redécouvre ici avec un autre binôme dans une autre science-fiction et j'ai encore une fois été séduite par ce qui j'y ai vécu.

Dans ce premier tome, nous serons confrontés à des personnages aux caractères et aux vies très opposés, la pauvreté face à une classe beaucoup plus aisée. Mia est une jeune femme solitaire, qui très tôt a du se former au « métier » de voleuse plus communément appelé ici charognard afin de subvenir à ses besoins. En face d'elle, nous retrouverons Jules, jeune homme qui a une vie plutôt douce et qui a pu avoir la chance de suivre des études. Se retrouver sur Gaia, ou tout leur est inconnu, ce qui pourrait bien leur couter la vie est une aubaine pour eux, tous sont à la recherche du trésor et des technologies que referme cette planète et qui pourraient bien sauver la Terre.

Tous deux ne sont pas arrivés là par hasard, chacun étant venu dans un but précis et pas si éloigné l'un de l'autre, ils espèrent grâce à leurs découvertes pouvoir sauver la vie, le destin d'une personne qui leur est chère. Sur Gaia, ils ne seront pas les seuls à la recherche du « Graal », d'autres le convoitent et sont prêt à tout pour être les premiers à récupérer ce qui pourrait leur assurer un avenir meilleur quitte à y laisser leur vie. C'est d'ailleurs en essayant de se sortir d'une situation dangereuse que nos deux héros vont se rencontrer et ne plus se séparer, elle comme lui trouvant un intérêt dans la compagnie de l'autre. Devenant indispensable à leurs survies.

Malheureusement, les mensonges et les non-dits pour se protéger eux-même mais surtout pour ne pas dévoiler la vraie raison de leur présence sur cette planète, vont les faire souvent douter de la sincérité de l'autre. Les dangers et les ennemis qu'ils vont devoir affronter les rapprocheront autant qui les éloigneront, ils ne seront plus à qui se dévouer et c'est souvent dans le flou qu'ils avanceront. C'est en binôme qu'ils vont déjouer les pièges et les ennemis qui en voudront à leur vie.

J'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, il y a un côté Indiana Jones version Young Adult très plaisant à découvrir. Les auteurs nous plongent dans une série qui change, pleine de rebondissements. Les personnages sont attachants et touchants, on apprend à les connaitre et l'on découvre leur personnalité au fil des pages avec beaucoup d'émotions. Ils m'ont conquise, ils ont chacun un parcours difficile, certes vécu de manière différente mais pas pour autant moins dur à vivre, après toutes les douleurs ne peuvent être quantifiables, le vécu de chacun étant diffèrent.

Un premier tome palpitant, l'histoire ne s'essouffle pas et nous plonge dans un univers où la science-fiction se mêle à la dystopie tout en passant par des brides du passé, nous emportant dans une atmosphère bien ficelée et pleine de péripéties. Les Eternels est une série que je suis certaine de continuer à lire et j'attends vraiment la suite avec impatience, ce tome se terminant de telle manière qu'il est impossible de vouloir s'arrêter là. En bref, une histoire captivante, touchante, pleine d'actions, de mystérieux et de découvertes plus surprenantes les unes que les autres.
Lien : https://www.livresavie.com/l..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Je n'ai jamais été très doué pour comprendre mes camarades de mon âge. Même quand j'étais tout petit, les autres savaient que je n'étais pas tout à fait comme eux ; j'avais beau faire tous les efforts du monde, je n'arrivais jamais à trouver ma place dans leurs jeux. Sans doute parce que je posais trop de questions.
Commenter  J’apprécie          70
Malgré les armes, malgré les cris furieux et les menaces en deux langues qui ont fusé derrière nous, malgré les soleils étrangers qui nous accablent de leur chaleur, malgré la rareté de l'oxygène, je ne suis vraiment pas certaine que ce type comprenne dans quel genre de mouise on se trouve.
Commenter  J’apprécie          30
- J'étais obligé de te suivre. Je ne savais pas si on avait fini de s'embrasser, et je ne voulais pas en perdre une miette.
Commenter  J’apprécie          70
- Eh bien, je suis anglais, lui rappelé-je. J'ai l'habitude de prendre du plaisir même dans les circonstances les plus atroces.
Commenter  J’apprécie          20
Tu as déjà entendu parler de Walt Whitman ? C’était l’un de vos célèbres poètes, aux Etats-Unis. Il a dit : « Je suis immense, je contiens des multitudes. » (Je hausse les épaules).
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Amie Kaufman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amie Kaufman
Découvrez Illuminae tome 1 - Dossier Alexander par Amie Kaufman et Jay Kristoff. Emails, documents confidentiels hackés, dossiers militaires, fausses pages wikipedia... Plongez dans une expérience de lecture unique !
En librairie le 14 septembre 2016.
Survivre d'abord. Raconter ensuite.
2575, la planète d'Ezra et Kady est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi. Obligés de fuir, ils embarquent chacun sur un vaisseau différent. Très vite Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra, avec qui elle communique secrètement, elle va va pirater le réseau informatique de leur flotte pour essayer d'en savoir plus. Qui ment ? Qui dit la vérité ? Quels dangers mortels les attendent dans l'immensité glacial de l'espace ?
+ Lire la suite
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (137) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4960 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..