AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782021034714
288 pages
Éditeur : Seuil (11/04/2013)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Une vingtaine de naufragés japonais se sont réfugiés sur une île au large des Philippines.
Kiyoko — la seule femme présente — y est arrivée la première, avec son mari (mais il a disparu, tombé du haut du cap Sainara, avant même le début du livre).
Bientôt une dizaine de Chinois les rejoignent, qui se révèlent aussitôt industrieux et inventifs, créant une économie de survie à partir de presque rien, là où les Japonais gaspillent leur énergie en artisa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  19 avril 2020
L'île de Tôkyô est une expérience de lecture à laquelle je n'étais pas préparée. Après avoir lu, jadis, et beaucoup apprécié Out, Monstrueux, Le vrai monde, j'ai souhaité renouer avec Natsuo Kirino après un long moment de silence. Comment dire ? Je suis secouée, perplexe ! Faute d'avoir appréhendé toute la portée des messages contenus dans cette histoire, je me contente d'en livrer quelques éléments (déchaînés).

Takashi et Kiyoko font naufrage sur une île désolée du Pacifique sud lors d'un tour du monde en voilier. D'abord fous de joie en accostant sur ce caillou salvateur avant de comprendre leur impossibilité d'en repartir, ils passent leurs journées à contempler l'horizon. Bientôt ils sont rejoints par d'autres naufragés, d'abord 23 jeunes et vigoureux japonais, puis ensuite, une cargaison de chinois en détresse qui voguait par là. Bref, cet îlot est l'endroit inévitable où échouent tous les marins du globe en perdition ! Une micro-société s'organise, les chinois débrouillards, pragmatiques, inventifs versus les japonais feignants, confits dans leur individualisme et sous l'emprise tyrannique d'une société de consommation qui leur a fait oublier les gestes primitifs de la survie en milieu hostile.

Que dire du rôle primordial de Kiyoko, seule femme, la reine des abeilles, convoitée par tous les hommes ? Après la mort de son premier mari, elle a d'autres époux, tirés au sort, qui connaissent tous un destin funeste. Kiyoko « avait l'impression d'être soumise au bon vouloir des insulaires. Ils l'utilisaient à leur convenance, évitaient les conflits en entravant sa liberté : la solution la moins agressive ». Certes, mais si elle se résigne en apparence à servir d'exutoire sexuel, c'est aussi parce qu'elle est consciente de son pouvoir et des bénéfices secondaires qu'elle peut obtenir de son « monopole ».

J'ai compris, en gros, que dans cet opus comme dans les précédents, Natsuo Kirino critique vigoureusement la place accordée aux femmes dans la société japonaise  ; j'ai bien noté ses attaques contre une civilisation au bout du rouleau, qui donne à des individus sur le point de périr, envie de manger des McDo plutôt que du ramen ou du tofu ; j'ai saisi qu'à la faveur d'un événement extrême, la violence, la sauvagerie peuvent rapidement se substituer au dialogue ou la solidarité ; j'ai même entendu la mise en garde écologique lorsque les naufragés découvrent sur une plage d'étranges bidons à couvercles jaunes qui laissent penser que leur caillou n'est pas L'île au trésor mais plutôt une poubelle à déchets nucléaires.

Sinon, j'ai eu beaucoup de mal à terminer ce roman sophistiqué et complexe, parfois confus, dont de nombreux passages m'ont mise mal à l'aise et pas seulement ceux où certains mangent du serpent cru avec venin et virus avant de violer Kiyoko. Excellente découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          519
chadik
  28 décembre 2018
Prenez sa majesté des mouches, adaptez le en japonais pour un publique adulte, vous aurez L'île de Tokyo.
Dans ce roman, nous suivons le quotidien de naufragés sur une île déserte, dont l'héroïne Kiyoko, unique femme de l'île.
Cette histoire constitue une réflexion très intéressante sur l'évolution sociologique et morale d'un petit groupe coupé du monde. A quel moment les normes sociales et morales, vont laisser leur place à la survie et au despotisme... L'Homme peut il revenir à un "état de nature" pour le meilleur ou pour le pire ? comment les rapports humains peuvent évoluer, quel est le nouveau rôle social d'une unique femme...
Ce récit est d'autant plus terrible qu'il est assez crédible d'un point de vue psycho-sociologique.
Rien n'est épargné à Kiyoko, qui finira cependant par tirer son épingle du jeu et s'adapter aux règles de cette nouvelle société, certains pourraient y voir une critique de la société japonaise sexiste et encore très traditionaliste, quant au rôle des femmes.
La fin m'a surprise et constitue une piste supplémentaire de réflexion.
Un roman étonnant et dur qui ne plaira pas à tout le monde mais en fera réfléchir plus d'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lcath
  04 avril 2015
Une histoire de naufrage sur une île déserte , cela renvoie à d'autres livres , Robinson Crusoé bien sûr , mais aussi Vendredi ou la vie sauvage et celui qui pour moi est le plus marquant des livres "naufragés" : Sa majesté des mouches !
Sur une île ,quelque part ,vers les Philippines , un couple Japonais a échoué , un homme Takashi , une femme Kiyoko . Par la suite ,un groupe de jeunes Japonais fuyant un lieu de travail difficile finit sa course au même endroit , des hommes , une femme ...
Un troisième groupe débarque , des hommes mais Chinois cette fois-ci , deux groupes aux identités différentes , des hommes , nombreux , une femme ...
Le décor est planté , se joue alors tous les rapports sociaux imaginables entre ces humains hors société .... Bien évidement la place de la femme est un enjeu important , celui qui l'épouse a un lien direct avec le pouvoir , et elle même peut faire monter les enchères en tant que "produit" rare ...
Ce n'est pas le seul enjeu qui va se dérouler sur cette île , il y a les exclus , les chefs , et la rivalité entre Japonais et Chinois . Pour survivre il faut être du côté du plus fort , Kiyoko va osciller d'un côté de l'autre , mais il est bien difficile de savoir qui choisir !
Le pouvoir est aussi d'une grande importance , la religion tout autant ... Une île déserte , de laquelle il est improbable de partir , laisse la porte ouverte à tous les mystères de l'âme humaine , la folie , la sexualité contrainte , l'amour , les règles de vie ... Si ici , les adultes ne déchoient pas autant que les enfants de" Sa majesté des mouches ", ils restent néanmoins sur un fil et certain tombent du côté de la" force obscure " !
Je suis fascinée par ces romans qui mettent en jeu notre rapport à la civilisation , combien de temps tiennent nos valeurs sociales et morales quand on est livré à la survie ....
Lien : http://theetlivres.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Butterflies
  16 février 2014
Des naufragés sur une île déserte et une seule femme dans le groupe. Il se tisse des alliances, des intrigues.La femme, arrivée la première avec son mari qui décède peu après(avant même le début du livre), se remarie. Puis mystérieusement le second époux meurt à son tour. le troisième époux est choisi par tirage au sort et il en sera ainsi pour les suivants.
Un roman qui a reçu le coup de coeur dans la bibliothèque de mon quartier. Je vous en dirai davantage une fois le livre terminé.
Commenter  J’apprécie          22
Blandine80
  03 juillet 2013
Des naufragés sur une île déserte et une seule femme dans le groupe. Il se tisse des alliances, des intrigues.
Si l'idée est intéressante, on se trouve vite dépassé par les aller-retours entre les personnages, les histoires. Bref j'ai trouvé ce livre un peu confus et répétitif. Je n'y ai pas trouvé la "thématique principale" de l'oeuvre de l'auteur à savoir : la place des femmes japonaises dans la vie contemporaine (voir quatrième de couverture)
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
namelessnameless   19 avril 2020
Aujourd’hui, ce dont j’ai le plus envie, c’est d’une tranche de pain de mie avec une bonne couche de confiture de fraises. Le goût sucré, les petits morceaux de fraises sous la dent, le moelleux du pain de mie, j’en ai des frissons rien que d’y penser. Pour la confiture, un produit bas de gamme, au rouge artificiel, qu’on achète au supermarché me suffirait. Quelle merveille, la confiture ! À la fois une conserve et un luxe ! Peu importe la qualité, une confiture fabriquée avec une certaine quantité de sucre blanc, c’est déjà la civilisation !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
loup0loup0   16 juin 2019
Elle se souvenait de la folie des hommes qui s’étaient battus autour d’elle après leur arrivée sur l’île pendant deux ans. Peut-être que l’attirance qu’ils avaient alors ressentie n’était pas seulement d’ordre sexuel. Rongés de tristesse et de solitude, ils se la disputaient. Et maintenant qu’ils trouvaient d’autres raisons d’exister, qu’allait-elle devenir s’ils finissaient par s’accommoder de leur mélancolie ? Et comment régler le problème de sa propre affliction ? Elle ne représentait rien d’autre que le gros lot. Elle se trouvait au bord de l’effondrement. Peut-être devrait-elle essayer de trouver d’autres raisons d’exister sur cette île que le sexe ? La base de son existence était ébranlée et cela l’effrayait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
namelessnameless   19 avril 2020
Un mois s’est écoulé depuis leur naufrage, et une fois terminée la période pendant laquelle on est reconnaissant d’être en vie et où l’on voit tout avec bonheur, on est désespéré de se trouver sur une île déserte, on risque de perdre son équilibre psychologique.
Commenter  J’apprécie          10
LeijiLeiji   11 juin 2013
C'était donc que le nattô remplissait le rôle de faire resurgir les souvenirs occultés. Ces souvenirs qui habituellement n'étaient jamais exprimés, qui constituaient les côtés sombres de Tôkyô qu'il était necessaire d'oublier pour survivre, ces choses enveloppées de mauvaises intentions et d'agressivité.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Natsuo Kirino (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natsuo Kirino
Payot - Marque Page - Natsuo Kirino - L'île de Tôkyô.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
450 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre