AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359310437
Éditeur : Zanzibar éditions (16/09/2010)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
"Je crois que je vais démembrer le monde de mes mains."
Les sept Moissonneurs du réseau mental de James Bauer - la plus secrète des sociétés secrètes - ont décidé de passer à l'action. De leur villa, ils mettent le monde à feu et à sang, s'emparant des esprits, multipliant les réalités aberrantes, modifiant la forme (déjà absurde) des oreilles humaines et déclenchant de terribles cataclysmes psychiques. Sous la protection de Thérèse d'Avila et des bienveillan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ys
  04 juin 2014
Satire politique, science-fiction allégorique, délire mystique, manifeste philosophique déguisé en comédie fantastique... il y a un peu de tout ça, et sans doute bien plus encore, dans ce roman inclassable dont la richesse n'a d'égale que la loufoquerie. Richesse de style et d'imagination, richesse intellectuelle, le tout nourri d'une culture foisonnante, aux orientations très métaphysiques et mystiques (le titre est directement inspiré par Thérèse d'Avila, ça donne le ton).
Malheureusement, ces orientations m'échappent un peu trop pour que je réussisse à totalement accrocher, malgré une indéniable admiration pour cet univers semblable à nul autre, ce bouillonnement génial qui s'épanouit dans une langue à sa mesure, imagée, acérée, poétique, extravagante et drôle.
Bien sûr, on peut très bien ne lire ce roman que sous l'angle de l'humour, se laisser porter par sa folie délicieuse - et ce sera très vraisemblablement une excellente lecture. Je regrette un peu de ne pas en avoir été (toujours) capable, de m'être trop souvent laissée freiner par l'impression de ne pas avoir les clefs nécessaires pour comprendre les implications du texte. Ou tout simplement par le besoin de comprendre.
Sans doute suis-je un peu trop terre à terre pour ce genre de livre, dont je reconnais toutefois la qualité et dans lequel il n'est pas exclu que je me replonge à l'occasion. Ne serait-ce que pour le style !
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
pikkupaapikkupaa   05 août 2015
Si l'on peut faire disparaître les serpents hallucinatoires grâce à un effort gigantesque, alors, on devrait pouvoir remettre au gout du jour les oreilles archaïques. Foley fournit l'effort gigantesque et les gens dans la rue n'eurent plus d'oreilles insolites. Ou, plutôt, ils n'avaient plus les oreilles archaïques des Renaissants. Ils avaient toujours des oreilles insolites. Freddy n'avait jamais fait très attention aux oreilles, mais il s'apercevait d'une chose dont beaucoup de gens ne s'aperçoivent jamais, c'est que les oreilles en elles-même sont irrémédiablement insolites.
Ayant vu clair au moins sur ce point, le brusque accès de clairvoyance de Freddy lui fit faire un deuxième pas en avant, il vit que les gens eux-mêmes sont insolites par nature, qu'il n'existe pas de norme. Ce qui ne lui fut pas d'un grand secours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
YsYs   27 mai 2014
Tonnerre musical de la fontaine. Eaux montantes et jaculatoires, eaux d'or, eaux blanches ou vertes, ou bleues, ou couleur de tonnerre. Cascadant les unes sur les autres, toujours plus haut, fontaines jaillissant d'autres fontaines, châteaux de pluie entassés. Peuples entiers d'esprits vivant dans les colonnes d'écume. L'odeur piquante, aérienne, brutale de l'eau de source, sel, sulfure, acier. Et ce lac immense et sans fond dont l'impossible fontaine est le centre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pikkupaapikkupaa   27 juillet 2015
"Tu connais mon nom ? Je t'ai sous-estimé. Il faudra que je sache comment tu peux connaitre mon nom alors que personne ne te l'a dit, prononça le trou noir derrière la cigarette.
_Tu n'as pas changé, Léo Jo, à part la voix. Je t'ai connu quand nous étions petits. Mais je n'arrive pas à te voir dans cette entrée toute noire."
Léo Jo n'avait pas changé, sauf la voix. Mais sa voix était la seule chose que l'on distinguât de lui. Si la voix de l'enfant ne se reconnaissait pas chez l'homme et que l'homme lui-même restait invisible dans l'obscurité alors à quoi pouvait-on le reconnaître ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
YsYs   27 mai 2014
Nous nous surnommons les Moissonneurs et nous parlons de récolter un monde meilleur. Ce que je veux, c'est une vie plus vivante et plus profonde, une vie qui vaille de vivre et une mort qui vaille de mourir. J'enverrais balader sans regret l'écume blanche du confort et du bien-être si nous devions y gagner un tant soit peu en profondeur.
Commenter  J’apprécie          10
YsYs   30 mai 2014
Il y a des questions que nous, qui sommes de l'élite, ne pouvons pas laisser poser, et on ne les posera pas. Les jeunes n'ont pas encore les mots qu'il faut pour ces questions. Ils n'ont que les mots de ce code entendu que nous leur apprenons. Et lorsqu'ils auront atteint l'âge de formuler correctement, ils auront oublié les questions.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2916 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre