AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782350870601
138 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (30/08/2007)
2.33/5   3 notes
Résumé :

Il est des auteurs qui bouleversent la littérature, comme Bernard Melvile. Aussi lorsque l’écrivain célèbre s’éclipse de la scène littéraire, son éditeur se lance à sa recherche.

Pourquoi a-t-il disparu sans laisser d’adresse ? Cherche-t-il à s’effacer derrière son œuvre ? En dernier hommage ou dernière offense, l’éditeur remonte le fil d’une disparition.

À travers les pages que celui-ci consacre à Melvile, se profile une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  01 mai 2012
Bernard Melvile est un nouvel auteur qui, à peine lancé par son éditeur, révolutionne la littérature dès son premier roman et bat tous les records de tirage. Mais après trois best-sellers, il quitte la littérature sur la pointe des pieds, n'écrit plus une ligne, s'installe dans la ville de Lyon, dort dans les parcs et vit comme un SDF. Son éditeur se lance à sa recherche et finit par le retrouver en train de philosopher au comptoir d'un bistrot. Parviendra-t-il à le décider à écrire à nouveau ?
Un roman dont le véritable héros est l'éditeur, toujours présent pour détecter le nouveau talent, pour l'épauler et pour l'amener à s'épanouir en dépit du caractère difficile, des frasques et des caprices de son paradoxal auteur. Ce personnage improbable existe-t-il vraiment quelque part ? le lecteur un peu averti des réalités de l'édition ne peut qu'en douter. Et s'il n'y avait que cela. A-t-on jamais vu ailleurs que dans les contes ou les romans un écrivain inconnu devenir N°1 des ventes du jour au lendemain pour une centaine de pages de socio-philosophie paradoxale ? A-t-on jamais vu un écrivain reconnu et adulé par les médias tout échanger pour vivre la vie misérable et précaire du clochard même « céleste » ? Si Langenieux semble fasciné par ce thème romantique et rebattu (la vie de Rimbaud l'ayant inspiré sans doute), il ne parvient absolument pas à donner le moindre souffle de vie à ses deux ectoplasmes de personnages, la moindre crédibilité à cette histoire improbable ni le moindre souffle à son style poussif et filandreux. Pour un premier roman, celui-ci est très très loin du coup de maître. le lecteur se demande même pourquoi ce texte a eu l'honneur d'une publication et craint de deviner que la flatterie de l'ego surdimensionné de ce pygmalion nommé éditeur n'en soit la raison secrète. A noter également : quelques considérations verbeuses et d'un angélisme naïf sur l'acte d'écriture et sur la condition d'écrivain.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
letteratura
  13 juin 2011
Un livre très agréable à lire, qui mélange l'essai et le roman, parfois, on croirait une biographie, mais non. Ce livre qui n'est pas vraiment connu de tout le monde a été une belle découverte, je vous conseille de lire des livres que personne connait, il faut parfois sortir des sentiers battus.
L'histoire parle d'un auteur très célèbre : Bernard Melvile, un personnage très différent, qui ne prend rien à la légère quand il le veut. Il ne planifie rien, donc, un jour il s'en va sans rien dire. A partir de cette amorce, le narrateur (l'éditeur) nous raconte l'histoire de cet auteur, tout son succès et sa perte.
Je disais que c'était un essai, oui, car il nous explique à partir d'une histoire, la vie d'éditeur, d'écrivain, il nous donne son idée sur ces métiers très différents. En même temps, il a pu nous dresser le tableau d'un écrivain parfait.
C'est aussi un roman, qui raconte une histoire très particulière, il n'y a pas de véritable intrigue, mais on nous raconte des petites histoires intrigantes.
Je pense que le style de l'auteur n'est pas vraiment parfait, car je pense qu'il était bien écrit, mais qu'il y avait quelques mauvaises touches, comme la lourdeur du texte, qui se ressentait parfois beaucoup. Sinon, l'écriture est agréable à lire, il n'y a pas de fautes qui puisse nous déranger.
Pour finir, j'aimerais dire à tout le monde qu'il ne faut pas se faire des faux préjugés comme quoi les petits auteurs sont mauvais, voici le contre-exemple, donc je conseille à tout le monde de lire des petits auteurs où vous pouvez découvrir des pépites d'or.
Lien : http://litteraire-en-herbe.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
letteraturaletteratura   11 juin 2011
Le doute nous guide bien plus surement que nos certitudes. Le doute construit les hypothèses, les réseaux, les montages, les ambiguïtés et même les compromissions
Commenter  J’apprécie          20

Video de Philippe Langenieux-Villard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Langenieux-Villard
Emission Historiquement Show — Les Frères Rattaires avec Philippe LANGENIEUX-VILLARD
autres livres classés : livreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1136 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre