AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791031202853
Éditeur : Editions Ateliers Henry Dougier (26/08/2021)
3.64/5   7 notes
Résumé :
Une vision du désert ou une vision dans le désert, avec, comme en lévitation, une rose et un crâne de bélier... Intrigante, mystérieuse, cette toile de O'Keeffe de 1935 rassemble ses thèmes récurrents : les ossements, les fleurs, l'immensité du désert, du ciel... fantastiques et infinis espaces qui l'auront toujours fascinée.
Cette peinture nous attire vers l'histoire singulière de cette légende, cette icône qui s'est imposée très tôt aux Etats-Unis mais qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
fabriceverdure
  15 septembre 2021
Étonnante Georgia !
Une bio décalée, écrite comme une suspension d'évènements… on est happé par sa vie étonnante, ses choix et un parcours d'artiste toujours aussi méconnue en France. C'est une grande personnalité dans l'art au États Unis. O'keeffe nous offre des tableaux d'une grande intensité zoom de fleurs (rappelant sans cesse les parties génitales féminins) paysage panoramique, désertique et ossements pelviens font de son univers une étonnante personnalité. Vie sans enfant et un amour inconditionnel d'un « galériste » photographe qui en fera sa muse …
cette auteur nous décrit parfaitement bien le ressenti de cette artiste, de son époque et de sa longue vie entourées de personnalités décalées …
un bémol beaucoup de phrase américaine perturbe la lecture ou nous devons sans cesse traduire.
Allez ! un saut à Beaubourg pour découvrir les oeuvres de Georgia.
Commenter  J’apprécie          110
Matatoune
  22 septembre 2021
Les murs de Paris se couvrent d'affiches représentant le gros plan d'un canna rouge, fleur avec son pistil, un tableau du peintre Georgia O'Keeffe. Sa première rétrospective vient d'ouvrir au Centre Pompidou et les éditions Ateliers Henri Dougier propose dans leur collection le roman d'un chef d'oeuvre une biographie romancée autour de cette artiste presque inconnue en France.
Icône aux États-Unis, Georgia O'Keeffe s'est imposée tout au long du XXè siècle dans le mouvement modernisme et à contribuer à affirmer un art spécifiquement américain. Son visage, son corps et même ses mains sont bien connus. Son mentor, amant et aussi manager, Alfred Stieglitz les a photographiés et aussi exposés dans sa galerie de New-York. Il lui a permis de connaître le succès et même la consécration en exposant aussi ses premiers fusains puis après ses peintures si sensuelles de fleurs peintes comme une photographie en macro.
Catherine Guennec présente en une centaine de pages les moments les plus importants de la longue vie (1887-1986) de cette femme atypique. Elle choisit aussi de présenter une de ses oeuvres emblématique Ram's head, white hollyhock- hills (Tête de bélier, roses trémières blanches) . Cette toile, comme beaucoup d'autres, témoigne de son amour du désert au Nouveau Mexique et de son art si particulier.
En choisissant de faire raconter Georgia et deux de ses amies, Catherine Guennec produit une biographie accessible et vivante. J'avoue avoir été gênée par cette narration à la première personne. Mais, la contrepartie est de la rendre plus vivante. J'ai apprécié en fin de volume la mini biographie avec les dates les plus importantes ainsi que la liste complète des oeuvres citées. A noter, un format qui se place facilement dans une poche et se lit n »importe où !
sous le ciel immense selon Georgia O'Keeffe a le mérite d'apporter une première approche simple mais néanmoins complète de l'artiste et de la femme que fût cette artiste hors pair. Une approche aisée pour rendre accessible l'art et notamment pour appréhender la rétrospective de Georgia O'Keeffe.
Chronique avec photos
https://vagabondageautourdesoi.com/2021/09/22/georgia-okeeffe/
Lien : https://vagabondageautourdes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LaGavina
  31 août 2021
Biographie de la peintre américaine Georgia O'Keeffe (1887-1986) pour laquelle le musée Pompidou propose une rétrospective du 8 septembre au 6 décembre 2021.
Catherine Guennec nous fait découvrir la vie romanesque et romancée de la peintre moderniste. Injustement méconnue chez nous, Georgia O'Keeffe (indissociable de son mari le photographe et galeriste Alfred Stieglitz) a eu une influence majeure sur l'art aux Etats-Unis.
Catherine Guennec a choisi de raconter cette histoire à la 1ere personne mais elle intercale parfois la voix d'autres narrateurs (une amie d'enfance, une maîtresse de son mari…) ce qui permet de dire les choses que Georgia tait par modestie ou pour ne pas écorner la légende qu'elle a créée (malgré elle parfois).
L'auteure ancre bien son histoire dans les différentes époques de la vie de Georgia qui a vécu quasiment cent ans ! Une biographie sommaire à la fin du livre aide à se repérer dans la chronologie de sa longue vie. le roman nous laisse voir une femme complexe et décomplexée qui ne veut pas être réduite aux innombrables portraits que Stieglitz a fait d'elle ni à la vision sexuelle à laquelle la psychanalyse a essayé de résumer ses tableaux. Car la vie d'une peintre est indissociable de ses oeuvres. le tableau en couverture, montrant un crâne d'animal à cornes et une fleur sur fond de désert, est un prétexte à embrasser tous les courants de l'oeuvre de l'artiste. Il faut vraiment lire le livre avec une connexion internet afin de voir les tableaux cités au fil de l'histoire et se rendre compte de l'évolution de l'oeuvre passant de l'aquarelle aux dessins abstraits, puis aux huiles représentant New York pour enfin arriver à ce qui a fait sa renommée : les fleurs géantes et les os cueillis dans le désert du nouveau Mexique. Un belle oeuvre et une femme libre à découvrir au travers de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GoodBooksGoodFriends
  23 septembre 2021
Après "La femme moderne selon Manet" avant l'été, j'ai pu cette fois me plonger dans l'univers de la peintre Georgia O'Keeffe grâce à ce nouveau roman issu de la collection le roman d'un chef d'oeuvre.
Dans Sous le ciel immense, c'est le tableau Ram's Head, White Hollyhock-Hills qui est mis en avant.
C'est l'occasion pour Catherine Guennec de livrer une biographie très personnelle de la célèbre peintre, pionnière du modernisme américain.
Ce texte à la première personne, faisant parfois également intervenir des amies de Georgia, nous plonge dans l'histoire d'amour de l'artiste avec Alfred Stieglitz, un photographe renommé de vingt-trois ans son aîné.
Ici, le point central du roman est plutôt l'artiste que l'oeuvre d'art mais j'ai pris un grand plaisir à cette promenade dans la vie de Georgia O'Keeffe, à me balader parmi ses oeuvres (le portable à portée de main a été très utile pour visualiser les peintures au fur et à mesure qu'elles sont citées dans le roman), à imaginer les paysages du Nouveau-Mexique tout comme les rues de New-York.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DONZEL
  03 octobre 2021
Décoiffant et pittoresque dune puissance inégalée et d'un souffle sans pareil. On y dépasse nos normes imposées
Gagnés par les appels des horizons magnifiques livrés dans une description magique à notre curiosité assoiffée
Des horizons immenses dont les vastitudes sont autant de tableaux superposés offerts à notre imagination émerveillée
Un beau grand livre
A décrypter ligne par ligne en en détachant le regard de temps à autre pour se laisser s'envoler avec l'auteur
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MatatouneMatatoune   20 septembre 2021
Je ne sais plus quand elle a décidé d'apposer sa petite étoile à cinq branches au dos de ses toiles les fois où elle les jugeait réussies...Au cœur de l'étoile, elle installait ses initiales. OK ! Les mal-aimés étaient griffées de ses seule initiales - un "OK " moins enthousiaste- ou recevait une simple signature.
Commenter  J’apprécie          30
MatatouneMatatoune   21 septembre 2021
J'ai juste retenu et compris que pour susciter l'intérêt, il faut broder, bonimenter. Tricoter une histoire,créer un personnage...
Commenter  J’apprécie          40
fabriceverdurefabriceverdure   15 septembre 2021
“J’étais – aussi – son bon petit soldat. Sa poulette aux œufs d’or. Il était mon mentor, mon agent, mon marchand, mon frère, mon ami, mon amant, mon mari… Mon prince et mon péché.”
Commenter  J’apprécie          20
MatatouneMatatoune   20 septembre 2021
On ne retient souvent de moi que mes fleurs singulières, géantes, mes coquelicots, mes arums, mes iris noirs...De grands formats comme observés au travers d'un verre grossissant qui donnent l'illusion à qui les regarde d'avoir rapetissé ou de s'être en petit papillon.
Commenter  J’apprécie          00
MatatouneMatatoune   20 septembre 2021
" L'abstraction est souvent la façon la plus précise d'exprimer l'indicible qui est en moi et que je ne peux éclaircir qu'en le peignant" .
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Catherine Guennec (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Guennec
Podcast RCJ du 04/10/2021 - 2 minutes 40 Émission: Les livres - Josyane Savigneau "Sous le ciel immense selon O'Keeffe" de Catherine Guennec
Pour plus d'informations sur le livre, c'est ici : http://ateliershenrydougier.com/sous_ciel_immense.html
Lien RCJ : https://radiorcj.info/diffusions/catherine-guennec-sous-le-ciel-immense-selon-okeeffe-paru-aux-editions-ateliers-henry-dougier/
autres livres classés : desertsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Les injures d'antan

Accapareur de merde d’abeilles !

Curieux
Voleur
Avare
Egoïste

25 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Espèce de savon à culotte !...et autres injures d'antan de Catherine GuennecCréer un quiz sur ce livre