AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782268090931
360 pages
Éditeur : Les Editions du Rocher (05/04/2017)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Que peuvent avoir en commun un gang international de voleurs de bijoux, un vieux guerrier viking, des Triades originaires de Chine du sud, l'île de Nantes et l'héritage sombre des guerres yougoslaves ?
Apparemment rien sinon les JAXON - Judith, Amara, Xavier, Oscar et Nicolaï - qui auront fort à faire pour se sortir indemne de ces multiples confrontations.
L'imagination, l'esprit de déduction, la solidarité et le courage ne seront pas de trop pour co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  24 avril 2017
Livre lu dans le cadre de la Masse Critique de Mars 2017 et du challenge ABC 2016-2017.
Je remercie Babelio et les éditions du Rocher car j'ai passé un agréable moment de lecture avec les JAXON. Une fois passé la surprise du 2.0 et du caractère des différents personnages, la lecture s'est déroulée toute seule pour mon plus grand plaisir. Ce premier roman me fait penser à un mélange explosif entre « Le Club des Cinq »/« Les Six Compagnons », « Fantômette » et une pointe de « James Bond » pour les gadgets et les ennemis à affronter.
Chouette histoire où un groupe de collégiens se retrouvent à jouer les archéologues pour déjouer un gang de voleurs international. Ce qui va bien entendu leur attirer des ennuis côté parents et bien plus encore car certains avaient des secrets bien gardés. Les évènements et les rebondissements s'enchaînent vite et bien, on a peu de temps pour souffler, autant que nos 5 compères, dont je vous laisse découvrir les différents talents. Concernant leur passé, il est chargé à fond et l'auteur joue sur les maux de notre siècle (maltraitance à l'école, …). Je ne me souviens pas que, dans les séries déjà nommées, le passé des enfants était si détaillé. Un bon point pour cet auteur même si je n'ai pas l'impression qu'il ait l'intention de s'arrêter à cet unique volume pour les aventures des JAXON. À voir donc !!
Comme vous l'aurez compris, ce roman a été une agréable découverte dont il ne me déplairait pas de continuer à suivre leurs aventures. Au vu de la dernière phrase, je pressens une suite. Que vous ayez l'âge adéquat ou que vous soyez un ancien lecteur des mythiques « bibliothèques roses » et « vertes », je vous conseille de découvrir ce premier roman et son auteur qui s'essaye avec succès à la littérature jeunesse. Pour ma part, je vais pister ses prochaines publications.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
sosotess
  13 février 2018
Probablement annonciateur d'une série de romans à venir, ce premier tome des JAXON nous présente une bande de collégiens fraîchement formée qui, à la manière d'un Club des Cinq contemporain, se met en tête de protéger un trésor et d'arrêter des malfaiteurs venus d'ailleurs. S'il se revendique de la littérature jeunesse du fait du jeune âge de ses protagonistes, le texte n'a rien à envier à ceux destinés aux adultes. Il se situe même parfois aux confins de la complexité et sans le moindre doute, il plaira autant à des adultes nostalgiques qu'à des adolescents épris d'aventure.
Nos jeunes héros ont tous un secret ou un talent caché qui leur servent dans leur dangereuse entreprise contre les bandits ! Pratique, mais ingénieux, surtout ! Toutes les compétences sont exploitées à bon escient, c'est un vrai travail d'équipe. Et voilà qui devrait plaire aux lecteurs du même âge qui se rêveront justiciers, comme avant eux leurs parents lisaient Fantômette ou les Trois Jeunes Détectives.
C'est dans un Nantes hors des sentiers battus que Guillaume le Cornec nous emmène en filature ou en chasse au trésor. Aussi réaliste que soit ce décor de fond, l'intrigue l'est un peu moins, et tant mieux ! Qui voudrait lire un livre où les héros ne se mettent pas en péril ? Oui, nos JAXON prennent des risques parfois inconsidérés, et pour des jeunes gens de quatorze ans, ils ne manquent pas non plus de verve ! C'est tout ce qui fait la richesse de ce livre : un style sûr, un vocabulaire soigné, une action prenante et crédible (compte tenu des circonstances)... de quoi séduire les nouvelles générations !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Aryia
  24 juin 2019
Je l'admets sans détour : je suis une lectrice très paradoxale. Tantôt je recherche la « crédibilité » de l'intrigue à tout prix, hurlant au scandale dès qu'une invraisemblance ou une facilité scénaristique se glisse dans le dénouement, tantôt j'apprécie les histoires abracadabrantes mais palpitantes. Tout simplement parce que, selon mon humeur, je ne cherche pas toujours la même chose dans mes lectures ! Ces derniers temps, je suis très angoissée (concerts, représentations théâtrales et partiels universitaires forment un trio fort propice au stress maladif), aussi avais-je grand besoin d'une lecture « sans prise de tête », voire totalement déjantée par moment, pour me redonner le sourire ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que même si j'ai lamentablement trainé ce petit roman jeunesse pendant plus d'une semaine à cause d'un emploi du temps surchargé, les JAXON ont parfaitement su jouer leur rôle : quel plaisir j'ai passé à découvrir leurs aventures !
Judith, Amara, Xavier, Oscar et Nico forment depuis quelques mois un groupe d'amis aussi hétéroclite que soudé … Mais il semblerait qu'ils ne se connaissent finalement pas si bien que cela, du moins jusqu'à ce que la menace des Pinks Panthers, le plus grand réseau de voleurs de bijoux de la planète, ne les oblige à se dévoiler mutuellement leurs petits secrets afin de mener à bien leur mission : empêcher ces malfrats de mettre la main sur un trésor enfoui sous Nantes ! Il faut dire qu'ils ont de la ressource : Nico « emprunte » régulièrement les gadgets de son père, agent d'Interpol, Xavier est un petit génie du hackage informatique, et Oscar est hypermnésique … quant aux deux filles, elles semblent garder un atout dans leur manche !
Quand je vous parlais d'invraisemblances grosses comme une montagne, je parlais bien évidemment du fait qu'un groupe de cinq collégiens se dresse face à un réseau international de banditisme … et, l'on s'en doute aisément, parvienne à mettre ce groupuscule en échec ! On ne va pas se mentir, la probabilité pour que cinq gamins aussi incroyables que les JAXON se retrouvent dans la même classe est tellement infirme que ça pourrait en devenir ridicule … Et le lecteur un peu trop « rigide » s'énerverait sans aucun doute face à la déferlante de pathos lorsque leurs passés (et présents, du coup) respectifs sont dévoilés. Mais la magie des JAXON, c'est que ça marche : c'est totalement extravagant, pour ne pas dire totalement incohérent, mais on s'en contrefiche complétement. Pourquoi ? Mais parce que n'importe quel gosse rêverait de vivre des aventures aussi palpitantes que celles des JAXON, parce que n'importe quel gosse rêverait de réussir là où les forces spéciales et secrètes ont échoué … là où des adultes ont échoués !
Et quand on lit de la littérature jeunesse, on redevient gosse l'espace de quelques centaines de pages, et la magie opère donc comme si on avait à nouveau 10 ans et qu'on passait notre vie à espionner sa grand-mère avec des talkies-walkies de mauvaise qualité (dédicace spéciale à mes cousins, qui je l'espère se souviennent des journées entières que nous avons passés à jouer aux espions lorsque nous étions enfants) ! Et cela d'autant plus que ce roman nous happe totalement, au point que nous avons l'impression d'être aux côtés des JAXON, de faire partie de leur petit groupe. On tremble de peur et d'excitation avec eux, on soupire de découragement ou de soulagement avec eux, on réfléchit avec eux, on fait le mur avec eux pour aller espionner de dangereux malfaiteurs … et on en redemande toujours plus ! Et cela grâce à plusieurs éléments : la personnalité des JAXON, à la fois exubérante, mystérieuse et attachante ; les nombreux rebondissements et coups de théâtre qui nous font songer à chaque fin de chapitre « oh bon sang, tout est fichu, la situation ne pourrait pas être pire que cela » (spoiler alerte : à chaque fois que vous penserez ça, vous vous tromperez) ….
Sans oublier la narration. Il est rarissime que j'évoque cette dernière de façon approfondie, parce que généralement les auteurs se « contentent » d'une narration « efficace » qui raconte sans prendre le dessus sur l'histoire … Mais Guillaume le Cornec a usé d'une autre stratégie : comme dans tout le reste, il a fait le pari de l'exagération. Et comme avec tout le reste, ça fonctionne à merveille ! Notre cher narrateur ne se contente pas de nous décrire les actions et paroles des JAXON, ne se contente pas non plus de nous donner les informations nécessaires à la bonne compréhension de l'histoire. Non, ce narrateur pas comme les autres se permet de donner son avis, à grand renforts d'ironie et de sarcasme, de petites remarques narquoises, de réflexions railleuses … Un vrai régal que ce narrateur qui s'incruste pour se faire remarquer, là où les auteurs cherchent généralement à effacer la présence de cette petite voix qui raconte l'histoire !
En bref, vous l'aurez bien compris, j'ai vraiment beaucoup apprécié ce premier tome, qui m'a fait passer de très bons moments de lecture ! C'est rafraichissant, c'est divertissant … que demander de plus quand on a envie et besoin d'un bon bol d'air frais et d'une réserve de bonne humeur pour faire face aux périodes anxiogènes ?! Je conseille donc ce livre à tous ceux et celles qui cherchent des histoires « sans prise de tête » qui ne soient pas des romances contemporaines à l'eau de rose : l'auteur nous offre ici un récit d'aventure captivant, une course contre la montre, un polar de clan franchement réussi qui ravira les adeptes d'action et de rebondissements ! Et, bien sûr, voire surtout, je conseille ce livre à tous les lecteurs et à toutes les lectrices en herbe : je pense vraiment que les péripéties des JAXON sauront conquérir le jeune public d'aujourd'hui ! Alors foncez en librairie, achetez ce premier tome, et prenez le second en prévision, car vous verrez, vous allez en redemander !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeandubus
  27 avril 2017
L'île aux panthères
J'étais jeune ado lorsque en 1962 , Enid Blyton a sorti son « île aux mouettes », une histoire de gangsters faux monnayeurs débusqués par un groupe de jeunes aguerris à la traque des malfaiteurs –club des cinq ou clan des sept…et pour cette île bretonne Jacques, Henri, Lucette et Denise…» .
Quelques 55 ans plus tard voici donc ce club des cinq, les JAXON (initiales de leurs prénoms) qui reprennent du service sur l'île aux panthères, à Nantes cette fois, pour se mettre à la poursuite de trafiquants serbes et autres malfaisants internationaux.
Les temps ont changé. L'innocence a d'autres bases aujourd'hui et les gamins sont un peu plus dégourdis que Claude et Lucette et profitent surtout d'un système de communication et d'information qui n'a évidemment plus rien à voir avec le timbre-poste ou le téléphone fixe en bakélite. Ils ont même des sentiments les uns pour les autres qui dépassent le cadre de la simple amitié, rien de fiévreux bien sûr mais nous n'en sommes qu'au premier épisode d'une saga dont Guillaume le Cornec et son éditeur bien nommé éditions du rocher ne devraient pas se priver.
La part d'invraisemblance dans ce récit passionnant a exactement l'effet voulu, à savoir maintenir l'intérêt coûte que coûte pendant 350 pages. Ces jeunes-là sont invincibles et maîtrisent toutes les techniques. On chate, on fait des visioconférences, on repère les méchants avec son smartphone. Oscar est hypermnésique, Xavier est fondu d'informatique et quant aux trois autres je laisse le soin aux lecteurs de découvrir leurs talents particuliers.
De leur vieille descendance « blytonnienne » ils ont gardé la fraicheur, la sportivité mais ont surtout trouvé une chair qui manquait parfois aux jeune héros du vingtième siècle coupés du monde et politiquement vierges. Ils ont forcement un Bel avenir d'autant que cette aventure-là ne dure pas plus de quatre jours et qu'on sait déjà où elle se poursuivra.

Pour bien cibler son public « dés douze ans » le Cornec propose un récit linéaire sans complexité inutile, avec un vocabulaire large sans être abscons et un découpage clair qui sert un récit cohérent. Plus tard nos jeunes lecteurs pourront affronter tous les artifices du thriller d'aujourd'hui dont on se félicite ici qu'ils n'aient pas été utilisés à des fins de mises en images. "Les Jaxon" doit rester une série littéraire et me semble être conçue comme ça.
Lu avec mes yeux de douze ans et mon esprit fourbu d'expérience littéraire, j'ai aimé cette île aux panthères en espérant que nos ados délaisseront quelques heures leur smarthones et leurs consoles pour tourner les pages et sentir la bonne odeur du papier. C'est tout le mal que je souhaite à l'auteur…
Merci à masse critique et à l'Editeur pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MarquePage
  07 avril 2017
Merci à Babelio et aux éditions du Rocher pour cette découverte.
Une lecture plaisante qui se fait très rapidement. Un rythme soutenu avec des phrases courtes et de l'action à chaque page. Il y a tellement de choses en peu de pages (355 quand même) que les résolutions sont un peu rapides.
Parce qu'il n'y a pas que l'action incessante pour compléter le tableau. Les personnages sont bien campés et détaillés, plutôt agréables et attachants. J'ai eu un peu de mal avec Judith surtout suite à ses révélations. Et plus des histoires personnelles importantes de chaque personnages, l'enquête croise des voleurs de bijoux et des vikings. Sans oublier que l'auteur, Nantais et on le sent bien, met la ville au coeur de l'enquête et donne donc un contexte construit et intéressant. J'ai vérifié, la plupart des informations sur Nantes sont vraies.
Ce qui m'a manqué, ou ce qui m'a moins plu, c'est qu'on voit que c'est un livre jeunesse. Et moi ce n'est pas trop mon truc. L'écriture déjà avec des termes vraiment peu classiques. Ca a un petit côté rafraichissant mais je trouve que ça met l'accent sur l'action et moins sur l'émotion. Cette action parfois un peu facile, surtout pour des ados de 14 ans. Et eux-mêmes sont presque des supers héros. Un hypermnésique, une ninja, une milliardaire sauvant le monde, un hacker hors nome et un serbe mieux entrainé qu'un escadron du GIGN. Un peu trop pour moi. Leurs amourettes sont un peu simplistes mais si peu importantes que ça n'en est pas très gênant.
Une bonne lecture distrayante qui ne prend pas la tête et qui nous fait passer un bon moment avec de solides fondations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   07 juin 2017
(…) chez certains, la différence est une faute qu'ils te font payer cash. Vous avez vu les affiches sur le harcèlement scolaire au CDI ? Eh bien vous prenez ça et vous le multipliez par quinze. Injures quotidiennes, crachats, oiseux crevés dans mon cartable et insultes sur mes profils en ligne...
Commenter  J’apprécie          210
MarquePageMarquePage   07 avril 2017
- C'était tout le monde en fait. Au début, tu as quelques énervés qui te mettent la pression et puis au fur et à mesure, sans que tu comprennes pourquoi, la méchanceté s'agrège. Ceux qui, au départ, pouvaient être bienveillants, changent... L'effet de masse, la bêtise du nombre. La méchanceté est un truc assez contagieux...
- La connerie aussi, visiblement.
Commenter  J’apprécie          50
WitchbladeWitchblade   05 juin 2017
Je crois que l'amitié consiste également à respecter les choix de ses amis.
Commenter  J’apprécie          240
WitchbladeWitchblade   07 juin 2017
Se mettre dans la lumière pour éviter qu'on vous cherche dans l'ombre...
Commenter  J’apprécie          240

Video de Guillaume Le Cornec (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Le Cornec
Guillaume le Cornec - Les Jaxon, L'île aux panthères
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1974 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre