AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377310425
112 pages
Sarbacane (07/02/2018)
3.65/5   49 notes
Résumé :
Gaspar et sa fille Tessie s'installent
à Akkinen, dans une ville endormie du Grand Nord. Tout le monde ici travaille plus ou moins pour Géotrupe, une entreprise d'exploitation des sables bitumineux dirigée par le frère de Gaspar. Mais Tessie, désoeuvrée, rencontre bientôt Pekko, un écologiste contestataire qui accuse Géotrupe d'empoisonner l'eau.
Lorsque Pekko disparaît, les vieilles rancunes resurgissent, et Gaspar et Tessie se retrouvent pris au coeu... >Voir plus
Que lire après Akkinen : Zone toxiqueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 49 notes
5
4 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Encore l'éternel combat entre les écologistes qui veulent défendre la nature et les industriels qui eux veulent s'enrichir au risque de détruire des sites naturels ?
Oui, il y a de ça, mais pas seulement, car dans cette bande dessinée, d'autres aspects sont aussi évoqués, comme les liens familiaux, le pouvoir de l'argent, la corruption, la bêtise, mais aussi la loyauté et l'amitié.
L'histoire se déroule dans le Grand Nord, à Akkinen, Gaspar et sa fille Tessie viennent de s'y installer, il va travailler pour l'entreprise que dirige son frère : Géotrupe.
Tessie, de son côté fait connaissance avec les habitants et tout particulièrement avec Pekko, un vieil homme qui accuse Géotrupe d'empoisonner l'eau et les sols de la région.
J'ai beaucoup aimé l'utilisation de couleurs toutes déclinées dans les rouges à l'image des maisons, des énormes camions de Géotrupe et des vêtements vifs que tout le monde porte là-bas.
Le thème de la pollution et de la contamination est amené très rapidement et n'est pas abordé si souvent dans une bande dessinée.
La fin n'est pas vraiment optimiste mais comment le pourrait-elle dans une intrigue qui ressemble tellement à la réalité ?
Une oeuvre à la beauté une peu brute comme les étranges statues d'Aslak, froide comme la neige et bouleversante comme ces touches de rouges qui parsèment l'album à la manière d'une traînée de sang qui jamais ne s'estompe.

Commenter  J’apprécie          280
Un père au chômage et sa fille adolescente partent s'installer dans le nord américain. Son frère, vilain petit canard de la famille, y a monté une entreprise d'exploitation de sable et a prospéré, et il lui propose tout naturellement du travail et un hébergement.
Tandis que Gaspar, le père, se met au travail comme simple ouvrier dans l'exploitation et ce que son frère est devenu après tant d'années, sa fille, désoeuvrée, erre dans la ville endormie et fait la connaissance d'un homme un peu simple et marginal. Avec lui, elle va découvrir peu à peu le désastre écologique dont son oncle est responsable.
La bd est intéressante bien que très manichéenne, et un peu simple dans le dénouement.Ceci dit, ça reste un thème d'actualité que de plus en plus d'organisations écologiques attaquent, et ce récit met bien la problématique en perspective.
Commenter  J’apprécie          180
J'ai beaucoup aimé cet ouvrage d'Iwan Lépingle emprunté à la bibliothèque de la cité des sciences, à Paris.
Le traitement en teinte de rouge orangé m' a rappelé les ouvrages de Inker comme "Fourmies la rouge".

Dans cet ouvrage, nous nous retrouvons plongés dans le grand Nord, dans une carrière de sables bitumineux. La quasi totalité de la ville et la région vit de l'exploitation de cette ressource. Mais l'extraction et le traitement de celle-ci peut s'avérer dangereux et nocif pour l'environnement. En effet pour traiter ces sables et en extraire le pétrole, il faut utiliser des substances comme le mercure ou l'arsenic. Si le retraitement des eaux sales n'est pas correctement effectué, les dégâts sur l'environnement peuvent être terribles. L'exploitation des ressources naturelles et notamment des énergies fossiles n'est jamais neutre et c'est autant cette exploitation que les usages que nous en faisons qui est à questionner et que cet ouvrage nous permet de questionner.

Gaspar et sa fille Tessie rejoignent le frère de ce premier Élias qui dirige la société qui exploite ces ressources, Géotrupe.
Peu à peu, Tessie va se lier d'amitié avec certains voisins et explorer les environs à vélo pendant que son père travaille. Elle va notamment rencontrer Aslak et Pekko qui vivent à l'écart et dénoncent les méfaits et les mensonges de Géotrupe. C'est presque un huis-clos qui s'installe dans cette région reculée...

J'ai autant aimé le dessin et la couleur que le scénario et son traitement. L'histoire est bien tenue et dans ce beau paysage nordique, la vérité fait petit à petit son chemin.
Commenter  J’apprécie          130
Akkinen.. Ou la bd sélection prix des lycéen ( encore) et que ma gamine a ramené...

Alors je trouve ça étonnant que ça soit lycéen, j'aurais plutôt vu ça en jeunesse.
Alors je ne comprends définitivement pas le pourquoi du comment de cette sélection mais bon..

Alors je vais mettre mes retours, mais surtout ceux de ma môme, vu que quand même il paraîtrait que c'est elle le public.. Donc

Donc pour elle c'est celui-là qui va avoir le prix, y a pas photo.. "Rien qu'à cause de l'histoire.. et même si la fin est pas terrible..."

L'histoire, le pitch c'est..
Gaspard est papa d'une grande ado Tessie, son frère lui a trouvé du boulot dans sa boite Géoturpe, une boite d'extraction de sable bitumeux ( vous voyez venir le truc?) pour conduire de gros engins, de gros camions, bon c'est galère niveau papiers vu que c'est dans un autre pays.. Mais a un moment y a pas trop le choix...

Une histoire écolo ( là on explique bien pourquoi c'est mal, didactisme quand tu nous tiens.. et "tu dois apprendre des trucs sinon c'est mal" je l'ai ressenti comme ça), matinée d'un peu de social famille mono parentale (le papa) et devant émigrer pour bosser, avec en plus les problèmes au sein d'une fratrie ( genre est ce que tu pardonnes à ton frère d'être un gros con?), avec l'enquête mais où est machin? est-il mort? Et si oui mais c'est qui?...

D'ailleurs pour l'enquête ma gamine à trouvé ça bien trop rapide, le côté "oh merde y me reste cinq pages j'ai rien expliqué de l'enquête vite vite.." avec en plus (pour elle) une fin décevante...
Pour moi au niveau de l'enquête assez raté, parce que quand tu te lances à mon sens dans une enquête (et quelle qu'elle soit), faut donner un minimum d'indices pour permettre au lecteur de participer et qu'il ai parfois la jubilation de se dire en arrivant à la fin "ah ah je le savais!" .. que le lecteur joue lui aussi au détective.. ou encore "ah ah j'avais tout faux, j'avais pas vu ze indice.." et surprise et tout et tout, tout en sachant que c'est nous en tant que lecteur qui avons raté un truc et pas l'auteur qui a fait de la rétention d'information pour avoir un twist, une surprise de fin qui surprenne.." là j'ai plutôt eu la sensation du deux pour tout dire et elle aussi... Bon..

Niveau couleur on est comme d'habitude en aquarelle teinte orange/rouge et tous ses dérivés.. et oui y a un beau travail, " son aquarelle est très belle" dixit la gamine.. Elle a pas tort, c'est bien fait.. Nan à ce niveau là dessins, colorisations c'est bien fait, Lepingle maîtrise son sujet, son dessin et aime ce qu'il fait, ça se ressent... Par contre elle n'a pas apprécié du tout la manière de dessiner les personnages qu'elle a trouvé assez moches, voir même la caricature de ce que représente le perso dans l'histoire ( gentil, méchant, fourbe...)
"Pourquoi il s'auto crame maman? après son suspense il tient pas.."
"aucune idée..."

Une bd en deux teintes, d'un côté un dessin et une colorisation agréable, oui il y a de belles planches, une belle lumière, mais où scénaristiquement et narrativement ça tient pas trop, à trop vouloir en mettre, tout reste en surface, très manichéen et surtout très très didactique..
Commenter  J’apprécie          60
Gaspar et sa fille Tessa se rendent dans une ville minière du Grand Nord, le pays n'est pas cité, Alaska, Canada, Finlande, Scandinavie, on ne sait pas vraiment. le frère de Gaspar dirige une mine et il l'a engagé comme chauffeur de poids lourds. Tessa, avant sa rentrée au lycée local, découvre le pays et ses habitants. L'ambiance est lourde entre les deux frères, il y a deux histoires dans l'histoire, qui se recouperont, l'histoire de famille et une histoire de pollution industrielle. Les illustrations sont en bichromie noir et rouge, travaillées en lavis, avec des traits nets, la dominante est blanche, c'est un pays de neige. L'ambiance est soignée, troublante comme il faut, avec chaque personnages bien campés. Tessa va se rapprocher des dissidents du village, ceux qui luttent contre la mine, Gaspar est coincé entre son frère qui lui a fourni un travail et les amis de sa fille. C'est un énième récit de combat écologique, et pourtant, par son ambiance nordique, ses personnages intéressants, il a son originalité et sa force. L'attrait de l'enquête en soi est éclipsé par l'histoire de famille, mais elle permet d'insuffler du rythme au récit. Personnellement, j'ai bien accroché.
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
Sceneario
23 février 2018
Une oeuvre que je vous invite à lire sans hésiter un instant. Une belle aventure humaine qui nous amène à réflechir sur certains comportements humains et à nos relations avec la nature. Une oeuvre passionnante à ne pas rater.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
La terre est en train de mourir. .. Elle se noie, elle est écrasée sous un déluge de pesticides et de pollutions toxiques. La science ne la sauvera pas. La technologie ne la sauvera pas. Elles sont ses ennemis, la véritable source de l’horreur et de la contagion. Nous devons nous opposer à elles. Tout de suite.
Commenter  J’apprécie          40
- Tu changes pas, toi... toujours le nez dans tes bouquins...
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : écologieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (83) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}