AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Doris Lessing (Autre)Sébastien Guillot (Traducteur)
EAN : 9782370490933
224 pages
Éditeur : La Volte (11/06/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Lorsque Klorathy se rend dans l'empire volyen pour s'enquérir d'Incent, un émissaire de Canopus victime d'une attaque de Rhétorique, il y constate les ravages causés par la langue. En effet, dans ce coin d'univers où gronde la rébellion, les paroles attisent les foules et bouleversent les destins. Incent en subit les affres depuis qu'il s'est lancé sur les traces d'un Agent d'une civilisation malveillante, et lutte depuis contre ces accès de sentiments qu'il avait p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pleasantf
  11 juillet 2020
La lecture de ce roman n'est pas des plus faciles et ce livre s'avère assez déconcertant.
Doris Lessing utilise la forme du roman d'anticipation pour nous livrer une fable politique sur le destin des empires (de leur essor à leur disparition inéluctable), sur les rivalités guerrières entre communautés humaines, sur la manipulation des foules par les élites dominantes au moyen du langage et des émotions. Ecrit en 1983, le récit s'inscrit dans la situation géopolitique de l'époque marquée par le face à face entre les empires américain et soviétique. Mais on y retrouve aussi des allusions à d'autres périodes comme celle de Napoléon par exemple. 1983, c'est aussi la période où Reagan et les néo-conservateurs, qui allient retour aux valeurs morales traditionnelles et libéralisme économique sont au pouvoir aux Etats-Unis. On retrouve dans le roman des questions qui font écho à ce contexte politique, par exemple dans l'utilisation de la Vertu comme qualité mise en avant par l'empire de Sirius.
En fait, ce livre est presque un traité de sciences politiques et de ce fait, le récit n'est pas des plus simples à suivre et pas toujours des plus palpitants. L'histoire fait qu'un certain nombre de personnages ont un psychisme assez instable, et j'avoue que cela crée une certaine opacité dans la compréhension. de façon assez surprenante, la scène du procès située à la fin du roman prend une tournure quasi comique, fort différente de la tonalité générale du reste du livre.
Le roman est sauvé par l'écriture de Doris Lessing très riche et très belle, et par la pertinence et la finesse de sa vision des sociétés humaines. 37 ans après sa publication, le roman reste d'actualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2
  09 août 2020
Un cycle fictionnel majeur, utilisant avec un brio exceptionnel le détour science-fictif pour décortiquer l'essence de la politique et de la manipulation sous toutes ses coutures, en mêlant étroitement lucidité froide et tendresse inévitable.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2020/08/09/note-de-lecture-canopus-dans-argo-archives-doris-lessing/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   09 août 2020
Klorathy, depuis la planète indépendante Volyen, à Johor, sur Canopus
J’ai demandé à quitter Shikasta – pour me retrouver sur un monde dont la caractéristique dominante est la même que sur Shikasta. Fort bien ! Je vais supporter ce mandat jusqu’au bout. Mais je vous avise par la présente, formellement, de mon aspiration à être envoyé, lorsque j’en aurai fini ici, sur une planète aussi arriérée, éprouvante que vous le souhaiterez, mais dont les populations ne semblent pas souffrir en permanence de démence autodestructrice.
Venons-en maintenant à mon rapport initial. Cela fait cinq V-années que je me trouve ici, et je peux confirmer certains rapports récents selon lesquels notre agent Incent aurait été victime d’une attaque de Rhétorique – ce qui n’a rien d’inhabituel, après tout, ni de forcément malvenu si l’on considère cela comme une vaccination contre pire encore -, mais malheureusement il ne s’en est pas remis, et souffre toujours d’un état résistant de Rhétorique Ondulante.
Il a succombé aux ruses de Shammat voilà dix V-années, rapportant ses réactions dans une lettre que je joins à la présente. Veillez s’il vous plaît à ce qu’elle parvienne aux Archives.
(Lettre d’Incent à Klorathy)
Je ne lui ai rien répondu, mais s’il avait démissionné je lui aurais bien entendu demandé de reconsidérer sa position. Il n’en a rien fait, cependant. J’ai entendu dire qu’il s’était rapproché des forces rebelles de Volyendesta, suffisamment pour être blessé au bras et hospitalisé dans la foulée. Puisqu’il était prévu que je passe par le système volyen, j’ai décidé d’en profiter pour lui rendre visite.
Volyen elle-même bouillonne d’émotions de toutes sortes, de même que ses quatre colonies – à te point que je n’avais nulle part où placer Incent afin qu’il se dérobe au stimulus des mots assez longtemps pour retrouver son équilibre. Non, il me fallait soit le renvoyer chez lui, sur Canopus, en préconisant de le déclarer inapte au Service Colonial, ce que j’étais réticent à faire – vous le savez, je répugne toujours à gaspiller l’expérience de jeunes fonctionnaires susceptibles de s’endurcir sur le long terme -, soit considérer cela comme un cas dans lequel il faut se montrer patient.
Nous pouvons bien sûr choisir de le soumettre à la Cure d’Immersion Totale, mais cela ressemble quand même à une mesure de dernier recours. En attendant, il reste à l’hôpital.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   09 août 2020
Je me suis rendu directement à l’Hôpital des Maladies Rhétoriques. Sur les conseils d’Ormarin, que l’agent 23 s’est montré prompt à écouter, on l’appelle ici l’Institut d’Études Historiques. J’arborais l’apparence d’un conférencier venu visiter les lieux pour juger de l’opportunité d’y prendre un rendez-vous.
Le site a été choisi, après consultation de leurs géographes, pour offrir le maximum d’occasions de stimulation naturelle. Il s’agit d’une courte péninsule vallonnée située sur une côte orageuse, où l’océan ne cesse de rugir avec tumulte, et où l’effet de la lune joue pleinement. Juste derrière elle, le continent offre, à des distances raisonnables, des terrains des plus contrastés. D’un côté s’élèvent des montagnes aussi grandioses que sinistres, remplies de tombes d’alpinistes par trop ambitieux. De l’autre s’étendent de vastes et anciennes forêts, qui garantissent l’émergence de pensées profondes sur le vieillissement, le passage du temps, l’inévitable déclin. Et, se déployant presque jusqu’à l’hôpital lui-même, une crête de sable stérile, rocheuse, qui, si on la suit, conduit aux prémices d’un désert tantôt brûlant tantôt glacé, lugubre, torride et hostile, rempli d’escarpements soulignant des cieux parfois écarlates, parfois lilas, souvent d’un jaune sulfureux, mais toujours changeants ; il y a là tellement de sables, de schistes, de graviers et de poussières déplacés en permanence d’un endroit à l’autre par des vents capricieux que cela génère automatiquement des réflexions sur la futilité et la vanité du moindre effort – ce qui conduira, si le malade persiste à marcher tant bien que mal sur des os séchés, des morceaux de bois qui appartenaient jadis à des forêts, des restes de navires (car ce désert était autrefois, fortuitement, le lit d’un océan), ainsi que des rochers dans lesquels on peut trouver ensevelies les empreintes d’espèces depuis longtemps éteintes, à une réaction fort satisfaisante, et des plus salubres. C’est ce que notre Agent 23 a appelé la Loi de l’Inversion Instantanée – elle décrit ce qui se passe quand, pour reprendre les propres mots des indigènes, « il y a trop d’une bonne chose ». Cela provoque un raidissement intérieur, empreint d’obstination, qu’ils expriment ainsi : Et alors ? Il faut bien manger !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pleasantfpleasantf   23 juin 2020
D'un côté s'élèvent des montagnes aussi grandioses que sinistres, remplies de tombes d'alpinistes par trop ambitieux. De l'autre s'étendent de vastes et d'anciennes forêts, qui garantissent l'émergence de pensées profondes sur le vieillissement, le passage du temps, l'inévitable déclin. Et, se déployant presque jusqu'à l'hôpital lui-même, une crête de sable stérile, rocheuse, qui, si on la suit, conduit aux prémices d'un désert tantôt brûlant tantôt glacé, lugubre, torride et hostile, rempli d'escarpements soulignant des cieux parfois écarlates, parfois lilas, souvent d'un jaune sulfureux, mais toujours changeants; il y a là tellement de sables, de schistes, de graviers et de poussières déplacées en permanence d'un endroit à l'autre par des vents capricieux que cela génère automatiquement des réflexions sur la futilité et la vanité du moindre effort - ce qui conduira, si le malade persiste à marcher tant bien que mal sur des os séchés, des morceaux de bois qui appartenaient jadis à des forêts, des restes de navires (car ce désert était autrefois, fortuitement, le lit d'un océan), ainsi que des rochers dans lesquels on peut trouver ensevelies les empreintes d'espèces depuis longtemps éteintes, à une réaction fort satisfaisante et des plus salubres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Doris Lessing (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Doris Lessing
Doris Lessing, the Nobel prize-winning author of more than 50 books including "The Golden Notebook" and "The Grass is Singing", dies at the age of 94.
autres livres classés : roman d'anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Doris Lessing

Où est-elle née ?

en Angleterre
en Rhodésie du Sud
en Perse ( Iran actuel)
au Portugal

9 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Doris LessingCréer un quiz sur ce livre