AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Laetitia Devaux (Traducteur)
EAN : 9782264077226
716 pages
10-18 (05/05/2022)
4.01/5   263 notes
Résumé :
Ce roman marque l’arrivée d’une plume talentueuse dans le paysage littéraire américain. Claire Lombardo, 30 ans à peine, s’inscrit dans la lignée des conteuses que nous aimons tant : Jane Smiley, Anne Tyler ou encore Ann Patchett... Elle signe un portrait de famille aussi drôle que percutant, qui possède un redoutable pouvoir d’addiction. Lombardo réinvente la tradition de la saga dans une version qui flirte avec le soap opera ou la série This is us, sans jamais ren... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 263 notes
5
29 avis
4
18 avis
3
9 avis
2
1 avis
1
0 avis

dannso
  22 mai 2022
Vivent les hommes !
Et là vous vous dites, qu'est ce qu'elle raconte Anne-Sophie, elle a eu un week-end fatigant, ou elle vient juste de lire la critique de Paulo ;-)
Eh non, mais dans ce livre évoquant l'histoire d'une famille sur une trentaine d'années, ce sont eux qui m'ont permis de franchir le cap où j'ai failli abandonner : une ambiance trop américaine, des femmes trop incompréhensibles, parfois à la limite de la méchanceté, parfois à la limite de l'hystérie (si j'en entends un qui dit des femmes quoi ! je retire la première phrase de cette critique).
Donc beaucoup de femmes dans cette saga, Marilyn la mère et les quatre filles aux caractères bien différents, aux réactions devant la vie parfois surprenantes, et en contrepoint le père David, médecin, qui navigue comme il peut, s'en remet beaucoup à sa femme dont il reste amoureux fou après plus de trente ans de mariage et le petit-fils ainé, Jonah, invité surprise dans cette famille une peu intimidante.
J'aime les sagas familiales, et j'attendais le coup de coeur au vu des critiques. Ce n'a pas été le cas, mais le nombre d'étoiles a remonté au fur et à mesure de la lecture, car c'est là la magie des sagas, sauf les vraiment mauvaises, c'est qu'on finit par s'attacher à tout ce petit monde, c'est comme dans la vie, les membres de la familles peuvent nous exaspérer, nous indigner par moments, on ne peut s'empêcher de les aimer et de vouloir continuer à partager un moment leur vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6051
alexb27
  17 mai 2021
Je ne devais lire que quelques pages. Finalement , j'ai fini le dernier chapitre de la famille Sorenson à 4h du matin (700 pages d'avalées 😅). Impossible de lâcher ce livre avant d'avoir tourné la dernière page. le récit est aussi addictif que la série This is us dont il semble être le pendant littéraire. Un roman fleuve, raconté entre passé et présent ; 40 ans d'une vie et d'une famille avec ses disputes, ses joies, ses deuils, ses frustrations et trahisons. L'histoire d'une fratrie, de parents tellement amoureux qu'il leurs est parfois difficile de voir les problèmes de leurs filles et de 4 soeurs attachantes, aussi différentes que possible : Wendy l'intrépide, Violet la femme parfaite, Liza la conciliante et Grace l'épilogue, la petite dernière, en quête d'elle même . Un récit passionnant mené d'une main de maître et d'une plume limpide, avec de multiples rebondissements et des personnages terriblement humains et vivants. Un beau coup de coeur ♥️
Commenter  J’apprécie          597
LePamplemousse
  05 août 2022
Devient-on un adulte plus épanoui si on a eu une enfance heureuse ?
Les quatre soeurs Sorenson n'en sont pas persuadées.
Cette saga familiale nous permet de faire la connaissance de David et Marilyn, les parents, qui après 40 ans de mariage, sont toujours aussi amoureux, et de leurs quatre filles : Wendy, Violet, Liza et Grace, qui ont toutes traversé des moments difficiles et vont mal.
Nous ferons également la connaissance des petits copains, maris, amants et enfants de ces quatre jeunes femmes.
Comme dans toutes les sagas familiales, il y aura des rencontres, des mariages, des bébés, mais aussi des trahisons, des séparations, des secrets et des deuils.
J'ai été très touchée par ces quatre soeurs issues d'une famille considérée comme équilibrée, aisée et heureuse, mais qui sont toutes bien mal en point.
J'ai aimé l'originalité de l'intrigue, à savoir un secret mis au jour dès le tout début du livre et qui va impacter la famille entière.
J'ai aimé suivre l'évolution de cette famille de la classe moyenne de Chicago durant plus de 40 ans.
L'écriture est fluide, le rythme ne faiblit jamais et les quatre filles Sorenson m'ont émue, chacune à leur façon.
C'est un très joli roman, qui fait sourire et fait du bien, sans être mièvre du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494
iris29
  27 septembre 2022
"Il était une fois en Amérique... la famille idéale. "
C'est ainsi que démarre le résumé de ce livre sur la quatrième de couverture...
A partir d'incessants allers-retours entre aujourd'hui et les années 70, Claire Lombardo brosse le portrait d'une famille vivant dans une banlieue de Chicago, de sa création jusqu'aux enfants arrivés à l'âge adulte avec leurs enfants ( ou leur absence d'enfants ).
Le père et la mère se sont rencontrés en faculté. Lui est devenu médecin généraliste, elle a abandonné ses études littéraires dés le premier enfant.
S'en est suivi quatre filles , avec un grand écart d'age entre la troisième et la petite dernière .
Malgré la stabilité du foyer, malgré l'amour entre les deux parents, on découvre les quatre filles en pleines crises existencielles pour des raisons diverses. Comment être à la hauteur du "rêve conjugual vendu" par leurs parents ?
Qu'est ce qu'une éducation réussie ? Et qu'est ce qu'une famille ?
Amour, couples, enfants, sororité, complicités, jalousies, mauvais coups, réussite sociale, trahisons, tentations, entraide, mains tendues, drames, vacheries, bouderies, mensonges, immaturité, secrets : vous saurez tout sur la famille Sorensen !
Une fresque à la fois intimiste et pudique découpées en quatre saisons , comme au scalpel, sans que jamais le lecteur ne se perde. J'ai regardé vivre cette famille comme si j'étais une petite souris, en totale immersion, et je me suis régalée. Comme beaucoup de lecteurs...
Addictif...
A noter que ce livre va être adapté sur HBO avec Laura Dern et Amy Adams.
Déjà hâte de voir ce que ça donnera...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
ceciloule
  20 mai 2021
Ce roman familial est semblable à une confiserie exquise, concentré de suavité et d'amertume, de tout l'amour d'un foyer et de tous ses non-dits dont l'importance se noie presque dans les souvenirs heureux et la solidité des liens du sang. Ce bonbon fait fondre sur notre langue tout le bonheur du monde, réconfortant et suave, à peine âpre derrière sa douceur de façade (plus de détails : https://pamolico.wordpress.com/2021/05/20/tout-le-bonheur-du-monde-claire-lombardo/).
Lien : https://pamolico.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          400


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   21 juin 2021
Tout le bonheur du monde est sans nul doute l’une des meilleures sagas familiales de ces dernières années.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   27 septembre 2022
Il se glissa près d'elle, son genou s'avançant entre ses cuisses, sa main s'enfonçant dans sa chevelure. Et ils imbriquérent leurs corps comme deux cuillers. Des fourchettes, préférait dire David, parce qu'il était grand et elle toute légère, et que parfois, leurs membres s'emmêlaient comme des dents de fourchettes.
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   28 septembre 2022
Des cernes entouraient les taches de rousseur sur son nez comme deux serre-livres.
Commenter  J’apprécie          190
iris29iris29   28 septembre 2022
- J'ai l'impression d'avoir engendré des poupées russes, dit Marilyn. Dés qu'on croit en avoir fini avec l'une, une autre surgit avec un paquet de Camel à la main.
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   27 septembre 2022
Et c'était surprenant de voir combien elle se sentait moins seule, parce que bien sûr, avoir une famille, c'était magnifique, mais connaître des gens au-delà, ça agrandissait la notion du chez-soi, ça repoussait les limites.
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   26 septembre 2022
Je ne suis pas prête ... Je ne suis absolument pas prête à être responsable d'un gamin." David considérait que si, pour avoir des enfants, on avait dû attendre de se sentir prêt, l'espèce humaine aurait disparu depuis bien longtemps.
Commenter  J’apprécie          120

autres livres classés : saga familialeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1303 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre