AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365480209
Éditeur : French Eyes (24/01/2013)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Mississippi, 1857. Quel capitaine de vapeur sensé refuserait le marché de Joshua York ? Cet armateur aux allures de dandy romantique offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus grand, le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange, ses exigences paraissent bien raisonnables : garder la maîtrise des horaires et des destinations, et, surtout, ne jamais - à aucun prix - être dérangé dans sa cabine hermétiquement clo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
PegLutine
  15 juillet 2014
Levée à 7 heures, les yeux encore un peu brouillés!, me voici prête pour les choix de la Masse critique... Ce "River Dream" a l'air alléchant, le XIXè, le Mississippi, je lis le début du résumé, je m'interroge sur le personnage de la couverture, et je clique sans hésiter...
Quelques jours plus tard, grâce à Babelio et aux éditions French Eyes que je remercie, le tome 1 de River Dream arrive dans ma boîte aux lettres. Et là je vais de surprise en surprise: le format n'est pas celui d'une BD "normale", la couverture est souple, il y a des rabats qui font la promotion de titres comme Hellraiser ou True Blood, mais surtout un gros autocollant rouge sur la couverture me prévient: "par l'auteur de "Game of Thrones". Pas de problème a priori: c'est vrai que je n'avais pas remarqué ça quand j'avais sélectionné le livre, mais j'adore la série donc ça devrait bien me plaire. Ce qui me chagrine, c'est que je ne peux pas enlever l'autocollant sans trasher toute la couv, mais bon, passons...
Avant de commencer ma lecture, un détail me perturbe: où est passée la couverture qui m'avait attirée, la femme plantureuse vêtue d'une robe en velours noir entourée de tissu qui ressemble à des ailes de chauve-souris et qui tend les mains vers nous? Décidément, 7 heures du mat' c'est pas mon heure pour une masse critique... est-ce que je l'ai imaginée? est-ce que j'ai confondu?...
Bref, j'entre enfin dans l'histoire: un fleuve, des courses de bateau, des créatures inquiétantes et sanguinaires, la nuit omniprésente, les secrets du capitaine... Je tombe sur la couverture de mon souvenir au bout de quelques pages: elle n'est pas reliée à l'histoire, elle n'a pas le même style, qui est ce personnage? On ne sait pas...
Vous trouvez tout cela décousu? Et bien moi aussi, à vrai dire! le personnage du capitaine Marsh me plaît assez: plutôt naïf, mais prêt à tout pour naviguer et retrouver la gloire grâce au fabuleux bateau le Rêve de Fevre, quitte pour cela à fermer les yeux sur le comportement inhabituel de Joshua York, celui qui a financé le projet.
Mais je suis déçue par plusieurs choses: l'ambiance me rappelle trop les romans d'Anne Rice, les décors et les vampires décrits, à la fois féroces et diablement séduisants, ça vous rappelle quelque chose? Il y a comme une impression de déjà-lu. Ensuite il y a vraiment trop de coquilles, y compris dans le résumé sur la quatrième de couverture. Avis à l'éditeur: à la prochaine réimpression, faites quelque chose pour corriger ça ("sinonyme", "tein", entre autres). Et je terminerai par un regret "féministe": pourquoi déshabiller toujours les femmes? le public visé serait donc purement masculin? Les lectrices qui aiment les histoires de vampire n'ont-elles pas le droit de découvrir le corps de leurs héros? Non, il est des choses qui ne changent pas: du romantisme pour les femmes, des poitrines volumineuses pour les hommes!...
Allez, je m'arrête là, je suis un peu sévère, c'est vrai, d'autant que j'ai lu ce tome 1 d'un trait et que je ne me suis pas ennuyée. A vous de juger!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ari
  07 juillet 2015
1857, Mississipi. Abner Marsh, autrefois à la tête d'une compagnie navale prospère, ne possède plus que sa réputation d'excellent capitaine. Un soir, à Saint Louis, il reçoit une étrange proposition : Joshua York, un inconnu au teint pâle, lui offre la somme suffisante pour construire le bateau de ses rêves, à la condition de le prendre comme associé et d'accepter tout ce qu'il demande, sans discuter.
Abner accepte et construit le bateau inespéré : le Rêve de Fevre. D'étranges rumeurs se répandent parmi l'équipage. Joshua fuit la lumière du jour, des meurtres sont commis, ...
Vampires ?
Et bien oui, vampires !
J'ai reçu ce comics grâce à Babelio Masse critique que je remercie ainsi que French Eyes. J'ai beaucoup aimé. Bien surprise de découvrir que ce comics est tiré d'un roman de R.R. Martin.
L'histoire est assez intense, l'ambiance est sombre, vampirique, troublante.
Seul bémol : les dessins ne sont pas très fins, plutôt grossiers. C'est sans doute pour agrémenter cette ambiance un peu glauque. J'aurai préféré mieux distinguer les personnages.
Je me réjouis de lire la suite. Je pense peut-être lire le roman mais hésite toutefois car je n'aurai plus l'effet de surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sio
  20 juillet 2014
Etats-Unis, XIXe siècle. le Mississippi, ses missions au long cours, ses bateaux à aubes... et ses vampires.
Abner Marsh est loin de s'imaginer ce qu'il va lui arriver lorsqu'il signe un contrat avec Joshua mais une chose est sûre, les révélations ne vont pas lui plaire. Rafael Lopez propose ici une adaptation en comic du Riverdream de G.R.R. Martin.
Le choix graphique est intéressant, mais pas toujours aussi net et précis que l'aurait mérité le sujet. Certaines cases sont un peu trop grossières mais, dans l'ensemble, le trait est plutôt soigné. L'adaptation, de son côté, a su conserver les péripéties les plus importantes, et ne trahit pas l'histoire. On ne retrouve cependant pas totalement l'ambiance délétère du roman, dont les longues descriptions permettaient d'installer le climat angoissant. Ceci étant dit, l'adaptation est plutôt réussi et atteint l'objectif fixé : faire frissonner le lecteur avec des vampires traqué par un des leurs.
C'est une adaptation intéressante donc, tant du point de vue du scénario que du graphisme. Dommage, cependant, que le texte soit truffé de fautes d'orthographes, cela n'encourage pas à la lecture.
A réserver au fan du roman, ou à ceux qui voudraient découvrir G.R.R. Martin autrement, en gardant cependant à l'esprit qu'on est assez loin de l'oeuvre originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninaalu
  30 juin 2015
Plongez dans l'ambiance envoûtante de la Louisiane du XIXe siècle et de ses vampires si chics. Les deux personnages principaux, le vampire York et le capitaine Marsh, forment un duo antagoniste très plaisant, mais on peut regretter de ne pas en savoir assez sur leur passé. L'histoire est parfois un peu confuse mais aussi classique, cependant cela m'a donné envie de lire le tome 2 afin d'en savoir plus.
Le fait que ce soit écrit par George R Martin ne doit pas être un appart car on ne retrouve pas spécialement sa patte. Enfin, le dessin très moderne peut surprendre mais chacun ses gouts !
Commenter  J’apprécie          30
Cristy
  15 juillet 2015
Je remercie Babelio et les éditions French Eyes pour l'envoie de cette BD qui nous emmène sur le fleuve du Missisippi. Malheureusement je ne garde pas forcément un bon souvenir de ce voyage…
Ce livre avait tout pour me plaire : une période que j'avais envie de découvrir (1857), un lieu qui avait l'air intéressant (un bateau sur le Missisipi), et des meurtres sanglants. Pourtant rien n'a collé, rien de m'a intéressé, rien ne m'a transporté.
Ma première déception est ne pas trouver tant de cadavres et de rage sanguinaire. Je m'attendais à un huit clos sur un bateau avec un vampire faisant des ravages à bord. Je m'attendais à du mystère, avec une quête effrénée pour trouver l'auteur de tous ses crimes. Et j'ai été bien loin de ça ! Pas de sillage sanglant derrière le bateau, juste le sillage sanglant de l'histoire d'un des personnages. Pas de mystère non plus, puisque je n'ai eu aucun doute sur la nature de ce même personnage.
Je note tout de même que le fond est assez intéressant, bien que l'histoire du vampire reste classique : l'être capable d'envoûter ses victimes et esclave de sa soif de sang. Puis bien que le fond soit intéressant je trouve que cela manque de profondeur, peut-être parce qu'il s'agit d'un premier tome.
Je n'ai pas non plus été séduite par les dessins qui sont assez sombre et parfois trop lisse. Les couleurs sombres collent parfaitement à l'ambiance puisque l'essentiel de l'histoire se passe lorsque le soleil se couche. Mais finalement ce sombre cache les détails, ou plutôt camoufle le manque de détail des dessins… Parfois les rides d'expressions des personnages apparaissent donnant le ton et le ressentit adoptés par ceux-ci. Mais d'autres fois tout est lisse, ce qui est dommage car ainsi certains personnages se ressemblent, il devient donc difficile de faire la distinction et le dessin manque de vie.
Ce qui est sûr c'est que ce premier tome ne m'a pas assez intriguée pour vouloir lire la suite. J'ai quand même envie de donner ma chance au roman du même de nom, en espérant trouver plus approfondie que cette reprise en BD.

Lien : http://leslecturesdecristy.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   15 juillet 2014
- On va en parler au capitaine York. Si on vous donne tous les deux notre parole qu'il n'y a rien de dangereux...
- Sauf vot' respect, cap'tain York est une part du problème. Il ne sort jamais le jour, comme ceux qui vivent à Cypress Landing et ses amis ne sont pas normaux non plus. Des histoires circulent sur la façon dont ils nous observent.
- Et qu'est-ce qu'il y a de plus effrayant là-bas, plutôt qu'ici, qu'à Natchez, ou n'importe où ailleurs sur le fleuve?
- Etre bouffé. Voilà ce dont ils ont peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PegLutinePegLutine   15 juillet 2014
- Nous nous appelons les Gens de la Nuit, les Gens du Sang. Ou plus souvent et simplement les Gens.
- Si vous êtes les Gens, que sommes-nous?
- Vous êtes les Gens du Jour....
- Non, Valérie, il ne faut plus mentir. Le Bétail. On vous appelle le Bétail.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Rafa Lopez (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rafa Lopez
Rafael Lopez se présente (en espagnol)
autres livres classés : mississippiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre