AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782895028680
139 pages
Éditeur : Les éditions de L'instant même (24/10/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ces jeunes adultes qui vivent en marge, reclus dans l'univers des jeux vidéo et d'Internet, sont les héros de multiples fins du monde. L'écran est l'unique fenêtre sur la vie. Mais dans la réalité, tous ne survivent pas. Marie s'envole pour Tokyo avec l'espoir de se rapprocher du lieu d'origine de ce mal-être social qu'est l'hikikomori et dont souffrait son frère jumeau Marc. Elle cherche les gamers qui l'ont côtoyé le jour de sa mort, lit le Dit des Heiké et noue d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
julielitaulit
  22 juillet 2018
Sous ce titre japonais se cache un texte en français. Un texte sur une réalité nippone qui gagne le monde occidental : les hikikomori.
À lire pour découvrir une plume et une réalité dont on parle trop peu.
Lien : https://julielitaulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
kraymondkraymond   22 août 2015
Ce qu’il y a de bien avec le secondaire, c’est qu’il a une fin. On ne peut pas mieux dire. Un matin, on se lève et c’est fini. Viennent ensuite les choix de vie et la possibilité de respirer, enfin. Mais on reste meurtrie, renfermée, dans sa tête, repliée sur soi comme un origami informe, et on essaie tant bien que mal de faire confiance aux autres, on va vers autrui, on brise des murs, on pleure un peu, on passe à l’action, on boite, on ne marche pas droit, mais on marche, et on vit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
julielitaulitjulielitaulit   22 juillet 2018
Encore peu d’Occidentaux connaissent le phénomène des hikikomori au Japon, une réalité qui touche les adolescents et les jeunes adultes, plus souvent qu’autrement les garçons et les hommes dans la vingtaine. Pendant des mois, souvent des années, les hikikomori s’enferment dans une pièce. Ils refusent toute communication, s’isolent de la société qui les a vus naître et qui les a moulés. Un geste de refus. Du monde. Du moule. De la performance. Coupés de tous, ils n’ont qu’un contact minimal avec la réalité extérieur; console de jeux, télévision, radio, Internet. Ils se font livrer le nécessaire, sans jamais sortir, ou très peu, tard le soir pour les emplettes, dans des konbini, des dépanneurs peu achalandés à ce moment, et ils occupent leurs journées avec les jeux vidéo, les mangas, les animes. Je ne sais trop comment ce phénomène a réussi à ignorer les frontières géographiques pour venir toucher ma famille, au Québec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
julielitaulitjulielitaulit   22 juillet 2018
Quand nos parents se sont éteints, Marc a emménagé à quelques rues de chez moi. Une fois l’héritage familial partagé et les assurances encaissées, nous n’avions pas vraiment besoin de travailler tout de suite. Ils nous ont laissé à chacun un gros montant, assez pour que je ne m’inquiète pas pour mon avenir et que je puisse m’offrir ce périple. Après l’accident, j’ai pris deux mois de congé. Marc, quant à lui, avait besoin de plus de temps. Il disait qu’il n’était pas prêt à retourner au boulot. Je ne voulais pas le contrarier. La perte de nos parents nous avait bouleversés, et éloignés. On discutait moins qu’avant. Finalement, Marc n’a jamais repris le travail. Et j’ai ensuite hérité de la part de Marc… Résultats : j’ai beaucoup d’argent, mais je n’ai plus personne. Mieux vaut ne pas trop y penser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
julielitaulitjulielitaulit   22 juillet 2018
Finalement, assise dans l’avion de la Japan Airlines (près d’un hublot, quelle chance), je repense à Marc et à ses jeux vidéo. Mon frère, vers la fin, avait une véritable passion, intense, pour les jeux en ligne et les jeux vidéo. Il passait d’une console à l’autre, la PS3, la Xbox 360 et encore d’autres, selon son humeur. Il connaissait le sujet à fond et commentait les nouveautés sur les multiples sites amateurs. J’aimais profondément Marc. Le souvenir d’un jeu de simulation de tir au PlayStation Move me revient à l’esprit quand l’engin prend son envol en vrombissant. Je regrette qu’il n’ait jamais eu la chance de prendre l’avion, réellement je veux dire, partager ce moment avec moi, avant cette forme de décollage pour un monde dont lui seul connaît le mystère désormais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
julielitaulitjulielitaulit   22 juillet 2018
Ne pas savoir est tellement angoissant… Est-ce qu’il voulait véritablement en finir avec sa vie? Est-ce qu’il a fait exprès ou pas? Est-ce qu’on peut cesser de manger, boire et dormir par accident? Mourir par jeux vidéo, ces mots font mal par où ça passe, du corps à la tête, je suis une boule de nerfs, ma gorge se noue, mon crâne bourdonne. Non, c’est beaucoup trop affreux pour ceux qui restent. Avec toutes ces questions… Et cette liste de contacts dans ma poche qui pèse de plus en plus lourd. C’est décidé. Demain. Je vais rencontrer le premier gamer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
446 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre