AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00CBALLPU
Éditeur : NeoBook (11/04/2013)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Alice et Gabrielle, qui ne se sont pas adressées la parole depuis dix-sept ans, se retrouvent pour les obsèques de leur mère dans un petit village des Baux-de-Provence. Au moment du partage des biens, le notaire de la famille leur confie un étrange coffret en bois. À l'intérieur, quatre cahiers écrits à la main révèlent le journal intime de Geneviève Lamarthe.Au fil des pages, le voile va se lever sur un secret de famille vieux de plus de soixante-dix ans. Au-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mallysbooks
  09 avril 2016
C'est une rencontre bien étonnante qui s'est opérée entre La théorie du papillon, moi-même et son auteur. Lors de ma première lecture, j'ai eu du mal a accrocher avec l'histoire qui correspond pourtant parfaitement avec ce que j'ai l'habitude de lire. A la fin du livre, j'avais l'impression d'avoir lu deux histoires différentes que je ne parvenais pas à relier entre-elles. J'avais le désagréable sentiment d'avoir raté une étape et j'étais profondément dérangée de ne pas avoir su saisir tous les détails de l'intrigue.
Alors j'ai sollicité l'auteur, qui m'avait gentiment fait parvenir son livre, afin qu'il m'explique quel avait été son cheminement de pensé. C'est fou comme l'attachement à un récit peut se jouer à peu de choses. Grâce à ses éclairages, j'ai compris que cette histoire était à envisager avec du recul, car son fil rouge traite de questions beaucoup plus philosophiques que terre à terre. Comment envisage-t-on la survie ? Comment pardonne-t-on face à une trahison ? Pour préserver son équilibre, une famille doit-elle ouvrir la boîte de Pandore et révéler tous ses secrets ou au contraire se taire pour le bien être de tous ?
L'histoire d'Alice et Gabrielle Lamarthe et à travers elles, l'histoire de leur mère Geneviève, remue en nous des démons oubliés. Elle nous rappelle à quel point prendre en compte ses propres désirs, en tant qu'individu est indispensable et a quel point l'inavouable peut être destructeur. La question de l'identité : Qui on est ? D'où on vient ? est également prépondérante et ne cesse de se rappeler à nous comme point d'urgence. Si tout ce en quoi je crois venait à s'écrouler, que deviendrais-je ? La théorie du papillon fait inconsciemment échos à des peurs profondément enfouies en chacun d'entre nous, notamment celle de perdre sa propre histoire.
En parallèle, le livre met en lumière un lieu méconnu du public et pourtant pierre angulaire du régime nazi : Terezin. Plus qu'un camp, Terezin servait d'élément de propagande au IIIème Reich pour vanter le lieu de vie idéal pour les juifs d'Europe : jardins aménagés, activités culturelles et sociales etc... En 44, le régime mis en place toute les infrastructures pour "accueillir" les peuples juifs et contribuer à leur réinstallation à l'est. Tout cela pour en réalité mieux cacher la vraie nature des déportations. Rappeler l'importance de ce lieu et tout son paradoxe me semble aujourd'hui indispensable pour prendre pleinement conscience de l'horreur que représentait la solution finale et surtout du vice avec lequel elle était mise en oeuvre. Plus qu'un devoir de mémoire, c'est pour moi un devoir de citoyen que l'auteur rempli avec brio.
Enfin, ce qui m'a le plus frappé dans la Théorie du papillon, c'est l'omniprésence des femmes. Il semble que Vincent Martorell accorde beaucoup d'importance à ce que j'appellerai "traduire le coeur des femmes". J'aime beaucoup sa façon de présenter ses personnages féminins, qui toutes ont en commun une force de caractère qui les invite à casser les prérequis sociaux pour se réapproprier pleinement leurs destinés. J'y vois là une forme de courage qui donne l'espoir d'un monde meilleur.
Encore aujourd'hui j'ai l'impression qu'il me manque quelques éléments pour comprendre pleinement cet ouvrage, ceci dit j'apprécie que le voile ne soit pas complètement levé. Cela restera mon mystère littéraire du moment et à la fois, cela donne un goût de reviens-y. Vincent Martorell est un auteur que je ne connaissais pas jusque là. Je suis contente d'avoir découvert ce premier livre qui, comme il se plait à le dire, est celui qui donnera le plus envie de lire ses autres ouvrages. le pari est réussi, car même si j'ai été troublée par cette histoire, j'ai envie d'en découvrir davantage. Je pense qu'il est bon de s'intéresser à de nouveaux auteurs, aussi, je vous conseille de vous pencher sur l'oeuvre de Vincent Martorell. Pour sûr, elle vous réserve des surprises qui ne vous laisseront pas indifférents.
Lien : http://mallysbooks.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Entournantlespages
  22 octobre 2015
Alice et Gabrielle ne se sont pas vu depuis dix-sept ans. Deux soeurs enfin réunies par la mort de leur mère Geneviève qui n'a pas toujours été tendre avec ses deux filles. L'une l'a prise pour modèle, l'autre s'est toujours sentie étrangère à cette femme froide et imposante. Mais à sa mort, Geneviève leur laisse quatre carnets qui va révéler aux deux femmes le secret d'une vie. Alice et Gabrielle vont alors découvrir une toute autre facette de leur mère qui leur est complètement inconnue.
La première partie du roman présente cette famille avec notamment Alice, l'aînée plutôt réservée, contrôlant les moindres faits de sa vie à l'instar de sa mère, et Gabrielle, la soeur extravagante, artiste et qui n'accepte pas les carcans que sa mère veut lui imposer. La comparaison entre ces deux femmes est importante et utile dans le récit, chacune réagissant de manière différente aux aléas de la vie et à la découverte de ce lourd secret.
La deuxième partie amène à l'histoire de Geneviève qui se révèle être une personne complètement différente face au début du récit. le choc se fait pour les personnages et le lecteur, amenant à davantage de compréhension auprès de ce personnage qui au départ n'est pas très accueillant. Geneviève va raconter dans ces carnets sa jeunesse qui a été imprégnée par la mort, la fuite et le mensonge. Un mensonge qu'elle va garder toute sa vie et qu'elle va dévoiler seulement après son décès. Ses filles vont voir alors leur vie changer, comme leur futur et leurs origines. Ce secret, qui peut ressembler à un fardeau pour elles, va déterminer le destin de leur famille. Vivre dans le passé ou avancer sans ébruiter la vie sulfureuse de leur mère.
On ressent parfaitement la détresse de cette jeune femme, se laissant entraîner par son histoire et ses choix. On peut se demander si nos décisions auraient correspondu aux siennes, et donc nous font réfléchir. Ce secret renferme une part lourde de l'Histoire et amène à un jugement compliqué pour ceux qui n'ont pas vécu à cette époque précise. Par contre je n'arrive pas vraiment à comprendre pourquoi Geneviève choisit ce moyen pour révéler ce secret et n'essaye pas de son vivant de se rapprocher une dernière fois de ses filles.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Camilleseslivres
  12 septembre 2017
Un roman magnifique, poétique, une plume experte nous plonge au coeur d'une famille réunit par le deuil.

Une première partie nous parle du présent, des parents d'Alice et de Gabrielle, morts. Puis on fait plusieurs sauts dans le passé, de la rencontre des parents aux naissances des 2 filles.
Chaque membre de la famille prend sa place, on en apprend beaucoup sur leur personnalité et leur vie par le biais d'anecdotes notamment. La mère paraît très austère, le père passe complètement au second plan face à une épouse dominante. Deux filles totalement opposées,l'une dévouée et réservée, l'autre quasi égoïste et extravertie.
Les 4 membres de cette famille sont très différents et l'auteur nous les présente avec beaucoup de soin, afin de comprendre les rapports entre eux.
Les funérailles de Geneviève, la mère, se passent dans la tension, on sent que nous sommes au bord de l'explosion. Cela s'explique sans doute par la force des personnages. En effet, chacun d'eux est entier à sa façon, d'une force de caractère particulier, créant des affinités ou de la distance.
L'ambiance de cette première partie est électrique, on sent qu'à tout moment la situation peut dégénérer, j'étais moi-même au bord de l'implosion. Je voulais que cela éclate et qu'enfin les choses soient dites afin que cette amertume fasse place à la sincérité et aux révélations.

Une seconde partie très audacieuse, dont je vous laisserais découvrir la teneur.
Un récit dans le passé pour découvrir la vie de Geneviève, sous forme de journal intime laissée en guise d'héritage. Son moment de vie dans L Histoire nous plonge au coeur d'évènements historiques dramatiques. On sent que l'auteur s'est beaucoup documenté et son récit est tellement réel... On s'interroge, on se met à la place de Geneviève... Qu'aurais-je fais si c'était moi ? J'aurais su résister ? Je me serais battue ? J'aurais abandonné ? Mes choix auraient-ils été déterminants ? Quel héritage aurais-je léguer à mes enfants ?

Une plume aiguisée, qui retranscrit parfaitement les émotions et les ressentis. L'auteur nous plonge avec force et détermination dans ce passé tragique au travers d'un récit troublant et poignant. Une page dans une vie qui fera de vous une autre personne, qui changera à jamais votre destin, ce que vous êtes au plus profond.

S'agit-il d'une histoire d'amour ? D'un drame ? D'une quête de vérité ? Quand les fondations d'une famille s'écroulent sous le poids des mensonges et de la honte, comment se reconstruire après une telle révélation? Savons-nous vraiment qui nous sommes ?

Un grand merci à Vincent pour avoir partager ces instants de vie, à la fois tragiques et mélancoliques. Un magnifique roman à découvrir pour une leçon de vie incroyable.
Lien : https://camilleetseslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SweetyHoneyAddictions
  22 mai 2016
J'ai commencé à lire ce livre tout doucement (par manque de temps essentiellement) puis, un samedi après-midi, je me pose tranquillement pour me plonger dedans. Et là, je dois avouer que je l'ai avalé.
On lit les premiers chapitres qui nous présentent les Baux-de-Provence mais surtout une famille dans le deuil : la famille Lamarthe. En effet, tout part du décès de Geneviève la mère d'Alice et Gabrielle. Pour moi, ce livre se divise en deux parties : un avant et un après la révélation du secret de famille. En fait, c'est deux livres en un.
Dans une première partie, l'auteur, Vincent Martorell prend le temps de nous décrire chaque protagonistes de l'histoire même si au moment de l'histoire certains sont décédés. En découvrant leurs histoires, nous pouvons comprendre au mieux certaines réactions, certaines phrase et certaines animosités. Il nous fait également découvrir certaines horreur de la guerre par le passé des parents et en particulier lorsqu'il raconte l'histoire de Geneviève.
Ce qui m'a beaucoup marqué dans cette première partie du live, c'est la différence entre les deux soeurs qui sont diamétralement opposées et les relations avec leurs parents. On découvre une famille aisée vivant à Paris. On découvre les rêves de la mère Geneviève et ceux de ses filles. Les premiers amours, les déceptions.. En fait, cette partie est représente ce que chacun peut vivre. Plus l'auteur nous parle de Geneviève, plus je déteste sa façon d'agir, sa façon de faire. de plus, par rapport à la description du début par le prête, je me dis que ce n'est pas le même personnage. D'un côté vous avez quelqu'un proche des autres, aimant et de l'autre une personne manipulatrice, calculatrice et odieuse. C'est un peu Docteur Jekyll et Mister Hyde. Je m'attache beaucoup à Gabrielle car je me retrouve un peu en elle sur plusieurs facette de sa personnalité. Quant à Alice, je la trouve trop accroché à sa mère qui l'étouffe et elle se perd, elle perd un peu de sa personnalité.
Puis vient LE moment de vérité.... le secret de Geneviève est dévoilé et là tout un monde s'est écroulé et beaucoup de questions arrivent. Je n'en dirais pas plus car j'ai vraiment envie que vous découvriez ce livre, cette histoire et ce secret. Celui-ci m'a beaucoup touché voire même perturbé pour diverses raisons dont la principale : comment Geneviève a réussi à garder tout ça pour elle aussi longtemps? C'est impressionnant et ça explique beaucoup de choses.
Lien : http://sweetyhoneyaddictions..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
beauquelc
  15 février 2014
C'est une très belle histoire dans laquelle nous entraine Vincent Martorell.
Dès le début du livre, l'auteur nous donne envie d'en savoir plus sur ces 2 soeurs si différentes et qui vont être confrontées au passé de leur mère. Un passé qu'elles ignoraient, et qui va complètement bouleverser leur vie.
Mais comment juger certains actes quand la survie est en jeu ? Comment se comporter quand toute une part d'un être que l'on aime et que l'on pensait connaitre se révèle au grand jour ? Est-il possible de pardonner ?
Lors des obsèques de leur mère, Géneviéve Lamarthe, Alice pleure, Gabrielle est renfrognée. D'ailleurs elle souhaite le plus rapidement possible regagner Londres où elle a choisi de vivre. Alice est ravagée par le chagrin. Divorcée, elle est restée auprès de cette mère qu'elle chérit depuis toujours et s'est occupée d'elle depuis qu'elle-même est séparée de son mari.
Les 2 soeurs ne se sont pas vues depuis dix sept ans, ne se comprennent guère et ont entretenus durant toute leur vie des liens très différents avec cette mère aujourd'hui défunte.
Les voici désormais face à face, porteuses d'un héritage qu'il va falloir gérer.
Ce qu'elles ignorent, c'est que Geneviève Lamarthe, leur mère, leur lègue une histoire qu'elle a réussit à cacher durant toute sa vie.
Corinne Lebrave
Lien : http://blog.france3.fr/le-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
EntournantlespagesEntournantlespages   22 octobre 2015
Alice pense à ses enfants, Gabrielle à l’homme de sa vie, que dire ?
Avouer quoi ?
Avouer à qui ?
Ici elles le peuvent, mais de retour en France, qui comprendrait ?
Commenter  J’apprécie          20
martvinmartvin   15 mai 2013
Le mal que font les hommes vit après eux,
le bien est souvent enseveli avec leurs cendres.
William Shakespeare
1564-1616
Commenter  J’apprécie          20
EntournantlespagesEntournantlespages   22 octobre 2015
Combien de temps le jeu va-t-il durer ?
Combien de temps avant qu’une balle traverse ma nuque ou déchiquette ma poitrine ? Qui donnera l’ordre de nous tuer ?
Commenter  J’apprécie          10
EntournantlespagesEntournantlespages   22 octobre 2015
Le cadavre de cette malheureuse est collé à moi, comme aux autres. La mort est sur nous, partout, guettant nos moindres faiblesses.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : mensongesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Où que tu ailles..." de Vincent Martorell.

Au début de la nouvelle "Corpus", de combien de morceaux est constitué le cadavre ?

2
4
6
8

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Où que tu ailles... de Vincent MartorellCréer un quiz sur ce livre