AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226314636
Éditeur : Albin Michel (28/01/2015)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.35/5 (sur 184 notes)
Résumé :
Henry Hayden sort de nulle part, il n’a pas de travail fixe, pas d’amis ni de famille, et un passé à cacher, qu’on devine lourd. Un matin, après une nuit alcoolisée, il se réveille à côté d’une femme inconnue et, contre toute attente, devient en quelques mois le mari idéal et un auteur de bestsellers adulé. Tout irait pour le mieux, si ce n’est qu’Henry n’écrit pas ses romans – c’est sa femme qui en est l’auteur– et quand sa maîtresse – son éditrice – vient lui anno... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  21 septembre 2015
Betty est heureuse dès lors qu'elle aperçoit ce petit embryon à l'échographie. Un événement plutôt fâcheux et ennuyeux pour Henry Hayden car Betty n'est pas sa femme mais son éditrice et surtout sa maîtresse depuis des années. Même pas sûr qu'il l'aime. Ce petit têtard va évidemment bouleverser sa vie si bien rangée aux côtés de Martha, son épouse. Auteur de romans à succès, il vit aisément et connaît la gloire. Mais, voilà, un terrible secret le lie à Martha: elle est la seule à savoir qu'il n'avait pas écrit une seule ligne de ses romans puisque c'est elle qui en est l'auteur. Il en a été décidé ainsi lorsqu'Henry, au début de leur relation, est tombé par hasard sur son premier manuscrit. Il l'a envoyé à une maison d'éditions, qui a été conquise aussitôt et l'a publié. Martha, ne voulant pas être sous le feu de la rampe, a laissé à Henry les flashes et les paillettes. Comment va-t-il faire maintenant que sa maîtresse est enceinte de lui? Puisqu'il ne veut pas perdre la poule aux oeufs d'or, une seule solution s'offre à lui. Malheureusement, tout ne se passe pas comme il l'avait prévu...
Henry est un imposteur. Il endosse avec plaisir le rôle d'écrivain renommé. Malsain, un brin psychopathe, il n'a aucun remords à planifier le meurtre de sa maîtresse. de fil en aiguille, l'on en apprend un peu plus sur cet homme, sur son enfance notamment. Il n'en devient que plus troublant, cynique et malin. Pour autant, l'on n'arrive pas vraiment à le détester. L'auteur dresse une galerie de personnages secondaires jubilatoire, d'Obradin, le poissonnier serbe qui est devenu au fil des années presque un ami à son "copain" d'enfance, et sa Miss Wong, qui le recherche. L'intrigue est rondement menée et les rebondissements s'enchaînent. Malgré quelques invraisemblances, l'on se laisse bercer par les doux mais machiavéliques mensonges d'Henry. Efficace..

Quid de la vérité et autres mensonges?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Ziliz
  30 décembre 2016
Quadra séduisant, marié à une femme plus que parfaite, Henry Hayden doit sa fortune et sa célébrité aux thrillers qu'il signe. Quand sa maîtresse lui annonce qu'elle est enceinte, l'univers de Henry se fissure. Il est peut-être temps de dire adieu à cette vie dorée construite sur le mensonge. Cascade de dominos, château de cartes soufflé par le vent...
Drôle de roman noir, où l'on trouve des réflexions pertinentes et parfois amusantes sur le meurtre, le mensonge, la mauvaise conscience, la culpabilité et la justice, en référence à 'Crime et châtiment' (Dostoïevski).
Mais les traits de génie sont dilués dans une intrigue alourdie par pléthore de rebondissements, d'incohérences et d'invraisemblances.
On se demande parfois si Henry rêve, élucubre, si on a mal compris, si on s'est perdu dans la chronologie. On est d'autant plus déstabilisé par cette histoire que le personnage central est particulièrement déroutant - insaisissable, tantôt apathique et complètement crétin, tantôt redoutablement malin, fourbe et manipulateur, capable du pire comme du meilleur.
Je me suis globalement ennuyée, malgré une ambiance et des ingrédients à la Boileau-Narcejac (triangle amoureux).
Grâce à la pensionnaire indésirable des combles de Henry, j'avais en tête une jolie phrase chantée, ça occupe : « Un pinceau de poils de martre / Pour mettre des rideaux bleus / Aux fenêtres de ses yeux... » *
* 'Dites-moi', Michel Jonasz (1974)
♪♫ en vintage ! https://www.youtube.com/watch?v=Jq1WCpEV6Mo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          386
iris29
  22 janvier 2016
C'est une étrange expérience que la lecture de ce livre car je l'ai lu en deux temps , et j'ai ressenti des choses totalement différentes pour chacun . C'est la première fois que cela m'arrive!
Ma bibliothèque ne le proposant qu'en version "gros caractères" , j'ai eu peur d'être gênée , mais au bout d'une page et demie, j'étais happée, en apnée et totalement sous le charme de ce magnifique "salopard" qu'est Henry Hayden , auteur reconnu et auteur de best-sellers.
Lorsque son éditrice Betty , (et accessoirement sa maîtresse ..) tombe enceinte , Henry a un "big" problème : en parler à sa femme , la quitter pour Betty ?
Henry est le roi d'un château de cartes ,édifié sur des mensonges , dont sa femme détient la clef . S'il la quitte, tout s'écroule. D'ailleurs a-t-il seulement envie de la quitter ?
Et si Betty disparaît , adieu les problèmes, la vie peut continuer comme avant . D'autant qu'il n'est pas à un cadavre près...
Complètement envoûtée (vous dis-je) , par l'histoire , son suspens , son coté noir et implacable , j'ai dû arrêter ma lecture .
Et une fois reprise , j'ai été à nouveau séduite , mais cette fois-ci par le ton de Sascha Arango , son humour .
La situation s'envenime, les problèmes s'accumulent , les cadavres ne sont pas les bons!
Henry est poursuivi à la fois par la police (de façon très polie, par égard pour sa notoriété!) ,et par un camarade d'enfance qui fait une "fixette" sur lui .
Amis lecteurs, un conseil : faites attention à la fin du roman aux sens des mots "toujours" et "jamais" ...
Il y a du talent chez Sascha Arango , et je vais suivre sa carrière de près.
Si je me fie à son humour, il a dû être anglais dans une autre vie...
Un roman malicieux qui vous fait sourire tout au long de votre lecture. Un personnage odieux et affreux mais terriblement charmant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
kuroineko
  27 novembre 2017
Choisi un peu au hasard parmi les livres audio de la médiathèque, La Vérité et autres mensonges s'est révélée être une agréable surprise. le titre, en soi, est déjà intriguant.
Le roman nous fait faire connaissance avec Henry, écrivain à succès, heureux en ménage entre sa femme Martha, son chien Poncho et sa maîtresse Bettina. Oups... déjà un petit défaut dans cette belle façade propre et lisse.
Sascha Arango réserve d'autres mystères et cachotteries dans un récit dynamique et non dénué d'humour - noir bien sûr - et d'ironie. J'en ressors avec une question somme toute banale : connait-on réellement les gens, même proches? Peut-on véritablement tout savoir d'eux? Et ici, en corollaire, peut-on se fier à eux? Vaste débat auquel participe à sa manière l'auteur.
La voix d'Olivier Cuveillier porte à merveille le texte. Sa voix grave et ses intonations sont très agréables à l'oreille. Un détail qui a son importance dans un livre audio. Il m'est arrivé de ne pouvoir supporter un récit non par désintérêt mais à cause de la voix du lecteur ou de la lectrice. Ici, rien à redire. A part l'envie de découvrir d'autres ouvrages de Sascha Arango.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
sabine59
  04 janvier 2018
Ouh! Jubilatoire, ce thriller! Je comprends qu'il ait eu le prix le Point du polar européen en 2015, car il est original, dérangeant, percutant. Et non dénué d'humour. Noir, bien sûr!
Le titre antinomique reflète bien le meli-melo de mensonges et de vérité que contient cette histoire. Tout d'abord, bravo à l'auteur pour la création de son personnage principal, Henry Hayden. Il réunit en lui des traits de caractère complètement opposés, et c'est ce qui attire: psychopathe sans affect...mais capable d'élans généreux envers son prochain, calculateur...et cependant impulsif et désarmant à ses heures, sans pitié ni sentiments...mais charmeur et délicat. Bref, une énigme réjouissante pour le lecteur.
Autour de lui gravitent des personnages secondaires tout aussi loufoques ou mystérieux, comme le poissonnier Obradin, ou Fash et sa dulcinée asiatique, Miss Wong.
Quid de l'aspect policier? Je n'en dévoilerai rien, ou si peu. Un écrivain qui n'en est pas un, une maîtresse compromettante, un ancien élève du même orphelinat qui poursuit de sa haine le dénommé Henry, un vélo, une voiture, la mer....une martre. Vous n'y comprenez rien?? Tant mieux! Lisez plutôt ce livre atypique, qui comporte certes des invraisemblances, mais qui est un régal d'ironie mordante et de jeu...avec la vérité. Laquelle?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

critiques presse (1)
Lexpress   13 avril 2015
Un héros parfaitement amoral: l'Allemand Sascha Arango aborde avec panache le thriller psychologique.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   21 septembre 2015
Aucun silence ne ressemble à celui qui naît de l'absence de l'autre. Il n'y a a plus rien en lui de familier. C'est un silence hostile et accusateur. Sans bruit, les souvenirs remontent à la surface et commencent leur danse fantomatique. Mirages et images de la réalité se mêlent, des voix nous appellent et le passé revient nous hanter.
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   12 décembre 2016
(...) , il ne faut pas trop tenter le diable , même quand il est de bonne humeur .
Commenter  J’apprécie          661
marina53marina53   21 septembre 2015
L'avenir est incertain, celui qui prétend le contraire est un menteur. Le passé n'est que mémoire, et donc pure affabulation - le présent est la seule certitude, il offre un espace pour s'y déployer puis disparaître aussi sec.
Commenter  J’apprécie          220
ZilizZiliz   30 décembre 2016
Il n'est pas rare qu'un criminel sur le banc des accusés se sente pour la première fois conforté dans ce qu'il est, grâce à l'intérêt authentique porté à sa personne et à sa vie gâchée. Certains en sont à ce point ravis qu'ils avouent plus que nécessaire, juste pour le plaisir qu'on les écoute. Peut-être que ce genre de criminel ne le serait jamais devenu si on lui avait fait goûter un peu plus tôt au précieux élixir de la reconnaissance.
(p. 166)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sabine59sabine59   04 janvier 2018
Le sentiment d'irréalité se renforçait, le réel se diluait comme une aquarelle sous la pluie - d'abord les contours puis tout le reste. Martha l'avait mis en garde: le succès n'est qu'une ombre qui se déplace avec le soleil. A un moment ou à un autre, le soleil se couchera, songeait Henry avec anxiété, et on se rendra compte que je n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          122
Videos de Sascha Arango (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sascha Arango
Sascha Arango zu Gast bei Autoren in Meran
autres livres classés : imposturesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre
.. ..