AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Hitomoji tome 1 sur 4

Léopold Dahan (Traducteur)
EAN : 9782820346025
240 pages
Kazé-Crunchyroll (08/03/2023)
3.8/5   22 notes
Résumé :
Le Japon ploie sous une épidémie sans précédent. Une mutation du myxomycète, organisme de la famille des amibes, contamine les humains et, sous l'effet du stress, les transforme en "hitomoji". Mais la brigade médicale menée par la téméraire Misaki Tamaru se bat pour aider les victimes à surmonter leurs angoisses... Car chaque minute compte avant que la mutation ne grignote leur humanité et ne fasse de nouvelles victimes !
Que lire après Hitomoji, tome 1Voir plus
Badducks, tome 1 par Takeda

Badducks

Toryumon Takeda

4.04★ (118)

4 tomes

Under Ninja, tome 1 par Hanazawa

Under Ninja

Kengo Hanazawa

3.64★ (50)

8 tomes

Ender Geister, tome 1 par Yomoyama

Ender Geister

Takashi Yomoyama

3.82★ (129)

8 tomes

Golden Gold, tome 1 par Horio

Golden Gold

Seita Horio

3.94★ (114)

6 tomes

Gigantis, tome 1 par Komori

Gigantis

Yôichi Komori

3.72★ (54)

5 tomes

Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Club N°52 : Manga non sélectionné
------------------------------------

Manga intéressant sur une équipe médicale et surtout des victimes qui se transforment peu à peu en myxomycètes (ou blob) du fait d'un stress intense.

Chaque histoire suis une victime, des raisons qui amène se stress jusqu'à la transformation et la résolution (survie ou non) avec l'accompagnement de l'équipe de secours.

Mörx
------------------------------------

Moins bien ficelé que Ikigami, mais se laisse lire.

Mel
------------------------------------

Chaque histoire (2 par tome) raconte une tranche de vie qui amène un personnage en stress extrême, le transformant en blob à tête humaine.

L'équipe de secours spécialisée se démène alors dans une course contre la montre pour faire redescendre le stress du patient avant que sa transformation ne soit irréversible.

Un peu trop déprimant pour moi.

Gilles
------------------------------------
Commenter  J’apprécie          320
Nouveau manga de Motorô Mase, un dessinateur récompensé à plusieurs reprises pour son thriller d'anticipation Ikigari, revient chez Kaze (désormais crunchyroll) pour sa nouvelle série en quatre tomes : Hitomoji , une série catastrophe à la fois intéressante et dérangeante.

Pour sa nouvelle série, Motorô Mase nous parle d'une épidémie qui transforme ceux contaminés en myxomycète. Ce terme barbare, vous le connaissez surtout sous le nom du blob dont Audrey Dussutour a fait l'éloge dans son essai Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Blob...à la différence près que le blob chez Mase-san n'est que la malheureuse et dangereuse conséquence d'un trop-plein de stress et d'anxiété qu'il faut à tout prix évacuer au risque d'y passer et de contaminer son prochain.

Thriller médical, scénario catastrophe, absurdité monstrueuse , le mangaka combine tous ces éléments mais se concentre avant tout sur une dimension plus psychologique où la raison de ces mutations en blob est avant tout dû à l'anxiété sociale, les problèmes personnels, l'accumulation de stress du au travail ou à la vie privée.

De ce fait, Hitomoji aborde la catastrophe sous un angle plus humain. Dans ce premier tome, le virus n'est pas étudié en laboratoire , l'épidémie n'est pas contrôlée par le biais du confinement mais elle est combattue de manière plus psychologique et empathique grâce à une équipe médicale menée par la vaillante Misaki Tamaru, une psychologue clinicienne doublée d'une assistante sociale qui , avec son équipe, remonte d'abord à la source des angoisses du contaminé. En effet, la transformation en blob n'entraine pas directement la mort du contaminé mais elle peut évoluer sinistrement suivant l'état de stress de ce dernier pour aboutir à une issue fatale d'où l'urgence de le guérir de son état d'anxiété qui peut rendre au patient sa forme humaine...

C'est un postulat étrange que de choisir le blob comme mutation des contaminés. Cela donne une dimension horrifique et peu ragoutante au manga. Une sensation d'étrangeté presque absurde où le mangaka s'amuse à faire fondre littéralement ses personnages mais au fond quoi de mieux qu'un blob, que cette espèce de moisissure jaunâtre pour symboliser l'effondrement d'un être humain ? Les planches sont ainsi très frappantes avec une petite touche de grotesque entremêlé aux expressions tragiques des pauvres contaminés qui ne parviennent pas forcément à contrôler leurs états avancés de blob. le dessin réaliste du mangaka contribue à accentuer le tragique de cette mutation.

Dans ce premier tome, le mangaka met en valeur deux cas de contaminés différents : un père de famille esseulé et une alcoolique love-addict et c'est avec beaucoup d'humanité et de psychologie que notre héroïne Misaki Tamaru va tenter de sauver ces deux victimes. L'issue peut être tragique ou heureuse, elle est toujours amené avec beaucoup de soin quand à l'écriture des personnages et un bon sens de la tension dramatique, nous rappelant qu'un compte à rebours mortel est ici en jeu.

D'une certaine manière et, à l'exception de la transformation monstrueuse en blob qui possède malgré tout une aura assez symbolique, Motorô Mase traite l'épidémie sous un angle assez réaliste à travers le prisme du stress et de la panique. Rappelons le stress individuel et collectif engendré par la covid. C'est un même aspect de cette épidémie qui est ici traité en même temps qu'un aspect plus social due au surmenage. L'exemple du père de famille qui doit affronter des problèmes conjugaux en plus d'être surmené au sein d'une entreprise au bord de la faillite est très parlant. Les victimes sont d'abord des êtres paralysés par le stress , un état qui s'accentue suite à la transformation d'où l'importance de ramener ces gens touchés dans un état de calme.

De ce fait, ce premier tome impose une vision de l'épidémie remarquable et traité de manière plus humaine à travers des thématiques fortes comme le harcèlement, les relations conjugales... Des thématiques qui sont traitées avec finesse et réalisme par Motorô Mase.

Pour ce premier tome, la série présente avant tout des cas épidémiques mais on peut espérer par la suite que l'intrigue mettra d'autant plus en valeur les membres de la brigade médicale qui demeurent des personnages plus secondaires que les contaminés de ce premier tome, le mangaka préférant se concentrer sur le cheminement qui a aboutit à l'éclosion du virus chez les contaminés.

En conclusion, la nouvelle série de Motorô Mase impose une série catastrophe aussi étrange qu'originale avec la mise en valeur d'un traitement contre une épidémie plus humain, plus sociale et rendu très symbolique par la transformation en blob. C'est monstrueux, tragique et pesant mais aussi porté par un suspense certain.
Commenter  J’apprécie          30
C'est en voyant le nom du mangaka, Motoro Mase que j'ai craqué pour celui-ci. J'avais beaucoup aimé Ikigami et Hitomoji ressemble un peu dans la construction. L'auteur décrit un monde où la mutation d'un myxomycète chez l'être humain, peut conduire celui-ci à se transformer en un espèce de blob toujours avec une tête humaine sous le coup d'une angoisse très forte. On suit une personne de l'organisation qui oeuvre à essayer de sauver les gens atteints (contrairement à Ikigami, où la personne devait distribuer des arrêts de morts. Ca reste un manga très touchant, on s'attache aux personnages, ou on les trouve détestables, on craint pour eux, on essaye de les comprendre. Parfois l'intervention a du succès, parfois non...
Une série en seulement 4 tomes, comme un autre de ses séries, Heads, que j'avais beaucoup aimé également.
Commenter  J’apprécie          150
C'est une histoire originale et prenante. Nous y verrons un nouveau type de virus, et des cas aux multiples facettes. Il est question d'un stress pouvant être mortel. Nous savons tous qu'un mauvais stress peut provoquer bien des choses malsaines, mais ici nous sommes au stade supérieur. Une personne trop stressée, c'est trop intense, elle ne se contrôle plus, ne voit plus de retour en arrière possible, peut se transformer en Hitomoji. Pour l'essentiel, c'est en une sorte de blob flasque, où on voit encore que la tête. Si rien n'est fait pour réduire le stress, celui-ci va dégénérer, la personne mourir et libérer des spores dangereux. Un concept très intéressant.
Pour gérer ce genre de cas, il est fait appel au SMCC. C'est d'ailleurs une des personnes de l'équipe de trois personnes que nous voyons dans le haut de la couverture à droite.
Nous avons le droit à quelques pages couleurs pour commencer. Si nous verrons des cas de loin, auront des explications, dans ce tome nous traiterons de deux cas très captivant, avec un côté complexe et très humain. Nous pourrons également mieux comprendre la globalité en ayant les différentes témoignages et points de vue.
Le premier cas s'appelle Amour véritable, celui d'un père pour sa petite fille malgré tout. Et le deuxième Dépendance, celui d'une jeune femme qui tombe dans des dépendances, autant celle de l'alcool qu'une autre.
La façon de raconter les histoires gère terriblement bien la tension pour réserver quelques surprises à son lecteur et jusqu'au bout le rendre incapable de savoir si la personne pourra ou non être sauvé. Sans voir la globalité de l'histoire, il peut aussi se faire des idées, du genre quand on est quelques temps qu'avec le personnage principal qui sera infecté de chaque histoire.
Et quelque part, ironiquement, il montre bien également l'importance de la communication et de pouvoir décharger tout ce qu'on a sur le coeur.
Petit à petit, nous apprenons également à connaître l'équipe du SMCC, leurs compétences. Ils font au mieux mais cela n'empêche pas les soucis. Nous pourrons également noter leur façon de questionner, d'interroger la personne alors qu'elle est un hitomoji et cela en gardant le sourire. le but étant bien de faire diminuer au plus vite le stress de la personne ainsi que de détecter ce qui déclenche le stress mortel.
La signification de SMCC est "Slime Mold Care Coordinators". Leur mission est de réduire le taux de stress des Hitomoji pour les sauver de l'anthropamibe. Ne vous inquiétez pas, ils vous expliqueront.
Le graphisme m'a fait un peu bizarre au départ, ainsi que la façon de raconter sur le coup, mais pour le premier je me suis habitué, il capture bien les expressions, et pour le deuxième c'était bien vu.
Tout se découvre petit à petit jusqu'à ce que ça explose.
La série sera finie en 4 tomes, elle est édité par Crunchyroll (anciennemenent Kazé) et du mangaka MASE Motoro qui est notamment à l'origine de "Ikigami, préavis de mort", où la puissance de réflexion et les idées étaient tout aussi forte.
Alors prêt à découvrir ce nouveau virus et voir le SMCC à l'oeuvre pour tenter de sauver les gens transformés en hitomoji ?
Ce premier tome fait 233 pages. C'est une belle surprise.
Commenter  J’apprécie          20
Le Japon a connu bien des catastrophes au cours de son Histoire. Mais ici, le manga est un rappel de celle de Fukushima (2011) ainsi que de la crise sanitaire mondiale de la Covid (2019). Une “nouvelle” maladie, due à des mutations radioactives, touche les êtres humains. Il s'agit d'une espèce de champignon qui contamine les voies respiratoires et transforme le corps (à l'exception de la tête) en blob. Voilà pour la partie Fukushima.

Concernant les références à la covid, il y a cette contamination par voies respiratoires et que les personnes contaminées peuvent être asymptomatiques. le seul moyen de “vaincre” la contamination et de retrouver un aspect “humanoïde” est de diminuer la source de stress. Cette source de stress, on l'a tous et toutes vécu lors du confinement. Ne pas sortir, ne voir personne, etc. Et ce pendant plusieurs mois. Mais même une fois sortis du confinement, de nombreuses études ont montré que nos comportements ont changé. Dans Hitomoji, qui est aussi le nom donné aux patients contaminés et dont le corps est un blob, deux histoires, deux cas de stress sont mis en scène.

[...] Lire la suite
Lien : https://www.lifebygirls.com/..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
- C'est le temps passé ensemble qui fait d'elle ma fille, pas les liens du sang.
Commenter  J’apprécie          50
Je serai tout le temps là pour te protéger.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Motorô Mase (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Motorô Mase
Pour ce dernier coup de cœur vidéo, la librairie Point Virgule vous propose de vous projeter dans le futur avec trois BD de SF qui explorent des thématiques très différentes.
- Mécanique céleste, Merwan, éditions Dargaud, 25,50€ - Frontier, Guillaume Singelin, éditions Rue de Sèvre, Label 619, 21,90€ - Hitomoji - Stress mortel, Motorô Mase, éditions Crunchyroll, série en cours, deux tomes de parus sur quatre, 8,29€
autres livres classés : transformationsVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4998 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}