AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849656273
208 pages
Asuka (09/07/2009)
4.09/5   155 notes
Résumé :
Lorsque l'on reçoit l'Ikigami, c'est qu'il ne nous reste plus que 24 heures à vivre. Le fonctionnaire Fujimoto semble avoir accepté sa situation et ses supérieurs le trouvent de plus en plus discipliné, mais en réalité, il se pose toujours plus de questions sur la légitimité de la loi. Cette fois, il doit livrer l'Ikigami au fils d'une politicienne qui base sa campagne sur le renforcement de la loi de prospérité nationale, et aide une autre jeune victime à cacher la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 155 notes
5
8 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

lyoko
  29 juin 2016
Je suis toujours sous le charme de ce manga.. aussi bien graphiquement que par les scénario.
Dans ce tome 2, deux nouvelles livraisons d'ikigami. Des histoires prenantes ou l'auteur nous pousse a réflechir.
Tout d'abord une femme froide et politicienne capable de tout pour arriver a ses fins et ou les maneouvres politiciennes prennent un tournant un peu particulier.
Dans la seconde histoire une histoire de frère et soeur terriblement touchante, ou l'on voit que la vie ne fait pas de cadeau.. ou pas beaucoup.
C'est aussi l'occasion pour notre porteur d'ikigami de se poser quelques questions, de voir et de penser par lui même, de se sortir de son conditionnement initial.
Ce manga sans être violent visuellement, l'est terriblement de façon psychologique. on ne peut rester de marbre face aux situations vécues par les personnages... Et ces situations et la façon de les poser sont faites de façon magistrale.
Commenter  J’apprécie          400
DawnG
  07 février 2013
Cette fois-ci, les exemples choisis mettent en relief toute l'horreur de la situation que vivent les « désignés » et notamment par le fait de voir comment réagissent certaines familles.
Ceci est très fort dans la première histoire « Chute libre », où une politicienne cherchant à être élue au Conseil (elle a perdu les élections 4 ans plus tôt) base sa campagne sur le renforcement de la loi de sauvegarde de la prospérité nationale. Elle a repoussé son unique fils pas très bon à l'école parce qu'il pouvait nuire à sa carrière. Il reçoit l'Ikigami et elle lui demande de la soutenir, elle ne voit qu'une opportunité de publicité positive pour sa campagne. Comment va réagir ce fils? En parallèle, la psychologue qu'à rencontrer Fujimoto dans le tome précédent vient travailler dans la mairie, une annexe du Centre y est ouverte pour faciliter certaines démarches. le supérieur de Fujimoto lui avoue certaines choses.
Dans la seconde histoire « le plus pieux des mensonges », Fujimoto sera amener à aider le frère d'une personne ayant reçu l'Ikigami, alors qu'il n'a pas le droit de prendre d'initiative et doit rester détaché des cas traités. L'histoire tourne autour d'une jeune fille aveugle qui doit recevoir un don de corné. Mais l'attente est longue. Quand son frère reçoit l'Ikigami, il décide que ce sera lui le donneur mais ne peut en parler à sa soeur, convaincu qu'elle refusera ce geste.
Au fur et à mesure des histoires, on découvre une multitude de façon différente de réagir face à la mort prochaine. La première histoire m'a mise hors de moi ! J'aurai aimé secouer cette mère qui est égoïste et ne se rend même pas compte que son fils va mourir. Dans la deuxième histoire, j'ai été très touchée par le message d'espoir donné, tellement mise en relief par l'horreur de la situation. J'ai préféré ce tome au précédent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tachan
  02 juin 2020
Même si le schéma reste encore et toujours le même, on le sent aussi petit à petit commencer à dérailler et j'en suis ravie. J'attendais de voir le héros de questionner plus sur la société dans laquelle il vit et le système pour lequel il travail, c'est le cas dans ce tome.
En effet, il est cette confronté à des histoires qui le poussent à se remettre en question et à s'interroger sur la légitimité de la loi qui pousse des jeunes à mourir pour rien. On commence ainsi, en plus des histoires de fin de vie, à voir le héros faire des recherches et sortir du cadre dans lequel il était enfermé, ce qui est assez jouissif. Enfin, le schéma se répète un peu moins et l'intrigue s'ouvre pour enfin proposer la rébellion qu'on était en droit d'attendre. C'est encore timide mais c'est là.
Du coup, les histoires ont une toute autre saveur. La première concerne le fils d'un politicienne qui est devenu un hikikomori suite à la pression subie justement par sa mère qui voudrait qu'il soit l'enfant parfait pour sa carrière. Quand il reçoit son avis de décès, il n'en peut déjà plus de la vie, il va donc envoyer bouler tous les plans macabres et dégueulasse de sa politicienne de mère. C'est fantastique ! Et il ouvre la porte à la remise en cause du système.
La seconde histoire m'a pris par surprise. En découvrant au début ce frère arnaqueur qui mentait à sa soeur aveugle en ne lui disant pas dans quelles magouilles il trainait, je ne m'attendais pas du tout à une histoire aussi émouvante. En fait, c'est un gentil garçon prêt à tout pour sa soeur. Il va donc faire en sorte que son sacrifice ne soit pas vain, montrant ainsi que le gouvernement pourrait faire autre chose que de juste faire mourir ces jeunes pour rien, ils pourraient au moins en faire des donneurs d'organes pour que ça serve à quelque chose, mais ils n'y ont même pas pensé, ça prouve bien l'absurdité de la chose. Une nouvelle fois, ça va pousser le héros à sortir de son cadre rassurant et c'est super !
Ces deux nouvelles histoires, anodines au premier abord, furent donc des détonateurs pour le héros annonçant peut-être une suite moins plan plan qu'on aurait pu le croire.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Shan_Ze
  21 avril 2014
Dans ce troisième tome, on suit encore deux nouvelles personnes. Comme dans le précédent tome, je suis partagée. La première histoire est froide et cruelle. La seconde, une histoire de frère et soeur, m'a beaucoup touchée (Oui, je m'émeus facilement). J'ai beaucoup aimé les fins de ces histoires… hormis la mort, bien sûr.
Bon, on remarque que les histoires de ces personnes sont assez particulières à chaque fois. Mais on suppose que l'auteur ne montre pas toutes les livraisons d'Ikigami. On commence à voir un changement dans les pensées de Fujimoto, il s'implique même dans une des histoires… du changement en vue ?
Commenter  J’apprécie          100
Yvan_T
  17 novembre 2020
Un nouveau tome, deux nouveaux personnages entre 18 et 24 ans, condamnés à mourir dans les 24 heures après avoir reçu l'ikigami, et, en arrière-plan, le développement psychologique de Fujimoto, le fonctionnaire chargé de délivrer l'Ikigami. La trame des tomes d'Ikigami semble toute tracée en ne réserve déjà plus de surprises. le mangaka invite donc de nouveau à suivre la détresse de deux victimes de ce compte à rebours qui frappe les jeunes dans la fleur de l'âge, alors qu'ils n'ont plus que quelques heures pour donner un sens et une conclusion à leur vie.
Le premier récit raconte l'histoire de Kazuko Takimoto, une politicienne qui va tenter d'exploiter le fait que son fils a reçu l'ikigami pour obtenir des voix supplémentaires aux élections. le développement de la (non)relation mère-fils, combiné à l'horreur de cette politicienne qui tente de profiter de la mort imminente de son fils pour faire avancer sa carrière, est mené de main de maître et fait froid dans le dos.
Le deuxième récit est un peu moins prenant, surtout qu'il ne faut pas trois planches pour deviner la chute de cette histoire qui met en scène un grand frère qui (sur)vit d'arnaques et de mensonges, tout en s'occupant de sa petite soeur non-voyante. Mais, malgré son côté prévisible, cette histoire qui exploite le sacrifice de soi-même (ça marche toujours chez nos copains nippons) est très maîtrisée et joue parfaitement la carte de l'émotion.
En arrière-plan, l'auteur invite également à suivre le développement psychologique de Fujimoto, qui recherche plaisir et satisfaction dans son boulot, alors qu'il n'est qu'un pion au sein d'une mécanique mortelle arbitraire et parfaitement huilée visant à augmenter la productivité des gens et à leur faire comprendre la valeur de la vie. Fujimoto va d'ailleurs s'investir personnellement dans cette deuxième histoire et quelque peu sortir de son rôle de livreur.
Si l'effet de surprise a disparu, le réalisme de ce seinen d'anticipation continue de mettre le lecteur mal à l'aise. le comportement humain face à la mort demeure intéressant à suivre et le graphisme retranscrit parfaitement les différentes émotions, allant du déni à la colère, en passant par la peur, et accentue le réalisme terrifiant de cette saga.
Malgré une certaine redondance au niveau de la trame, qui a tendance à augmenter la prévisibilité des histoires, Motorô Mase ("Heads") livre un thriller psychologique prenant, dont le concept de départ fait froid dans le dos. Et j'ai comme l'impression qu'il lui reste encore quelques balles dans le révolver de cette roulette russe à grande échelle ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   28 juin 2013
Les cerisiers sont les témoins silencieux des séparations, des rencontres... ils sont imprégnés de tous les plus intenses souvenirs des hommes. C'est pour ça que de tout temps, on a aimé leurs magnifiques fleurs... elles participent à notre bonheur.
Commenter  J’apprécie          80
MeroMero   28 juin 2013
Mon métier est de distribuer la détresse aux gens. Comment pourrais-je ressentir le moindre sentiment de valorisation, de contentement, de satisfaction professionnelle ? Le désespoir des condamnés dévore tout le reste.
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   23 septembre 2012
Est-ce la société qui a rendu nécessaire la loi de prospérité nationale ou cette dernière qui a fait de la société ce qu'elle est aujourd'hui ? Je n'en ai pas la moindre idée...
Commenter  J’apprécie          40
Mmang0698Mmang0698   28 juin 2021
Les cerisiers sont les témoins silencieux des séparations, des rencontres…
Ils sont imprégnés de tous les plus intenses souvenirs des hommes.
C’est pour ça que, de tout temps, on a aimé leurs magnifiques fleurs…
Elles participent à notre bonheur.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   21 juin 2019
Mourir. ..Qu'est-ce que ça veut dire ? ! Qu'il n'y a rien à venir. .. que tout touche à sa fin...
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Video de Motorô Mase (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Motorô Mase
Bande-annonce de l'adaptation d'Ikigami, le manga de Motoro Mase, réalisé en 2008 par Tomoyuki Takimoto (The Investigation Game)
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1076 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre