AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266262781
224 pages
Éditeur : Pocket (04/02/2016)
3.44/5   144 notes
Résumé :
Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue.

Alice Franklin est une traînée.
Tout le monde le sait.
C’est forcément vrai puisque c’est écrit partout sur les murs des toilettes.
On dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilée et qu’elle a provoqué la mort de l’un d’entre eux.

Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, l’entourage de la victime, son admirateur secret…
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 144 notes

iris29
  22 avril 2016
Oubliez "Alice au pays des merveilles", ce roman pourrait s'appeler : Alice au pays des rumeurs .
- "Oyez, oyez bonnes gens ,toutes les vérités sur Alice , lycéenne de Healy, minuscule ville du Texas, au pays des Etats-Unis d'Amérique.
Ou plus exactement ,la vérité sur Alice vue par quatre de ses amis ou "collègues" de lycée , qui alternent leurs points de vue , chacun à tour de rôle .
Alors ,"deux ou trois choses que je sais d'elle"...
- Il paraîtrait qu'Alice aurait couché avec deux garçons dans la même soirée.
- Il paraîtrait qu'un de ces garçons serait Brandon . Mais oui, la star du lycée , le quaterback du lycée, l'espoir de la ville...
- Il paraîtrait que lorsqu'il a eu son accident de voiture, elle était en train de lui envoyer des sextos. Oui, même qu'elle le harcelait, elle lui en aurait envoyé 30...
- Il paraîtrait que c'est à cause de ces sextos qu'il est mort...
Et oui, il paraîtrait ...
Vous saisissez la nuance?
Et chacun d'extrapoler, d'y aller de sa petite vengeance, de sa petite mesquinerie, de sa jalousie , de son petit commentaire ; lequel se transforme en vérité , au point qu'on ne sait plus qui a dit quoi, et qu'on ne peut plus faire machine arrière .
Et une simple "saloperie" écrite sur le mur des toilettes , (au marqueur noir et indélébile par son ex-meilleure amie), va devenir par ricochet, "le mur de la honte", car chacune y écrira sa petite vacherie sur Alice, sa petite vérité.
( Et oui, même si elles ne la connaissent que de vue ! Peut-être que c'est ça, le problème : Alice est canon...)
La rumeur enfle et Alice va vivre un enfer , choisissant de toujours se taire , sauf à la fin où l'auteur lui donne la parole.
Selon qui raconte , Jennifer Mathieu est caustique, tendre, amusante, ou émouvante . Elle balance pas mal sur les petites villes ,les "Gossip girl", les ados délaissés, Weight Watchers, l'avortement...
Voilà, c'était juste ma vérité sur Alice ...
- Il paraîtrait que je l'aime bien , moi, Alice, beaucoup même ,
( heureusement pour elle , je ne suis pas la seule ...)
- CHHHHuuuttt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
MrsNobody
  31 octobre 2014
J'avais découvert ce livre en me baladant sur Amazon.com, un jour où je cherchais des nouveaux livres VO à lire. A l'époque, il était sur le point de paraître. Puis, quand je suis allée à Londres en août dernier, je l'ai trouvé à Waterstones, et je n'ai pas pu m'empêcher de l'acheter. Et, comme il me tentait vraiment beaucoup, et que j'étais très curieuse de découvrir cette histoire très prometteuse, j'ai décidé de profiter des vacances pour le lire. :)
Au final, j'ai été un peu déçue par ce roman, mais je pense que c'est parce que j'en attendais certainement trop.
Tout d'abord, parlons de la forme. Ce roman est un roman choral, qui est narré par quatre personnages principaux, qui racontent à tour de rôle ce qu'ils savent à propos d'Alice Franklin et de la fameuse soirée durant laquelle elle aurait couché avec deux garçons. le dernier chapitre est quant à lui raconté par Alice elle-même, comme annoncé dans le résumé.
Pour ce qui est de l'histoire, celle-ci est assez classique. Elle parle d'adolescents, de rumeurs, de trahisons, de lycée, d'histoire d'amour... Mais elle est intéressante et plaisante à lire. de plus, la forme du livre la rend un peu plus originale. Néanmoins, le schéma est assez classique, et on devine assez facilement ce qui va se passer, ou qui ment ou ne ment pas. Mais pour un premier roman, c'est vraiment bien, l'histoire se tient et c'est plutôt bien écrit. Et pour parler un peu plus de l'histoire, on découvre ici la vie d'Alice Franklin, qui est devenue un cauchemar depuis qu'on l'a accusée d'avoir couché avec deux garçons durant la même soirée, et pire encore, d'être responsable de la mort d'un d'entre eux. Elle qui est très jolie et était très coquette, ne s'habille plus qu'avec un grand sweatshirt duquel elle porte souvent la capuche pour se cacher. Elle qui faisait parti des filles populaires du lycée perd rapidement tous ses amis et devient une paria, plus personne ne veut l'approcher et tout le monde la déteste d'avoir tuer la star du lycée, voire de la ville. Car Healy, la ville dans laquelle se passe l'histoire, est une toute petite ville du Texas où tout se sait et ou tous le monde se connait, ce qui n'arrange pas la situation d'Alice. D'autant que la seule personne qui aurait pu la disculper est décédée, et ce, prétendument par sa faute. L'intrigue principale est donc de déterminer si oui ou non Alice Franklin est une " salope ", si oui ou non elle est responsable de la mort de Brandon Fitzsimmons, et ce à partir du récit que font les différents personnages.Et la question qu'on se pose c'est, disent-ils la vérité ? Mentent-ils ? On doute dès le début de l'histoire, et on ne sait pas qui ou que croire, ni à qui on peut faire confiance.
Personnellement, avant même de commencer à lire ce livre, j'étais partie en me disant que je ne prenais pas pour argent comptant ce qu'on raconterait sur Alice, et que j'attendrais de connaître toute l'histoire et les éléments avant de la " juger " ou de considérer que les rumeurs sur elles étaient vraies. Et durant toute ma lecture, bien que certains éléments pas très reluisants s'avéraient être vrais, j'ai continué à ne pas juger Alice et à attendre de connaitre toute la vérité avant de me faire un avis sur elle.
Au niveau de l'histoire, je n'ai pas grand chose à dire donc, l'intrigue est un peu simple certes, mais pas non plus au point de tout deviner de bout en bout trois chapitres avant ni au point de s'ennuyer.
Par contre, ce qui m'a réellement posé problème, ce sont les personnages. Tout d'abord, en commençant le livre, je me suis dis qu'ils étaient un peu caricaturaux. On retrouve la fille populaire, le sportif canon, l'intello geek sans amis... mais ce n'est pas ça qui m'a réellement dérangé, après tout, c'est une histoire qui se passe dans un lycée, et ce sont des personnages qu'on retrouve souvent dans les récits qui se déroulent au lycée, que ce soit dans les romans ou dans les films ou séries.
Non, ce qui m'a VRAIMENT posé problème, c'est qu'ils sont absolument antipathiques. Mais vraiment. Ils sont pédants, fiers d'eux-même, tous autant qu'ils sont, et j'ai trouvé ça vraiment insupportable. Qu'ils soient populaire, séduisant, ou très intelligent, ils passent tous leur temps à se vanter, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. On a tout d'abord Elaine, la fille chez qui la fameuse soirée a eu lieu. C'est la fille la plus populaire du lycée, tout le monde la copie blablabla, elle est sortie avec Brandon Fitzsimmons plusieurs fois, et elle est vraiment odieuse avec Alice ( même s'il y a une raison qui explique un peu qu'elle aime être particulièrement désobligeante quand elle parle d'Alice ). Ensuite, il y a Josh, le meilleur ami de Brandon, très populaire lui aussi même si moins que Brandon, et qui a survécu à l'accident de voiture qui a été mortel à son ami. Lui est un peu moins imbu de lui même qu'Elaine, mais il laisse surtout indifférent. Après, il y a Kurt, le voisin de Brandon et l'asocial du lycée car considéré comme bizarre et trop geek. Il est également doté d'une très grande intelligence, et c'est celui que j'ai trouvé le plus sympathique parmi les quatre narrateurs principaux. C'est le seul qui soit gentil dans ses propos sur Alice. Et enfin, on a Kelsie, l'ancienne meilleure amie d'Alice, et aussi la pire parmi les quatre narrateurs. C'est vraiment la plus odieuse, ce qu'elle fait est impardonnable, et j'ai trouvé que la raison pour laquelle elle fait ce qu'elle fait est franchement légère. Je n'en dis pas plus sur ces quatre personnages, mais sachez qu'ils ont tous plus ou moins un secret, et que tous ont un rapport, une responsabilité dans ce qui arrive à Alice. Au final, le seul personnage sympathique, c'est Alice. C'est la seule qui a l'air vraiment droite et gentille, et j'ai aimé qu'elle garde la tête haute malgré le bannissement auquel elle fait fasse. Néanmoins, je dois quand même dire que les quatre narrateurs deviennent légèrement plus sympathiques au fil du livre, même s'il reste très difficile de s'attacher à eux. Et, pour finir sur les personnages, Brandon, bien qu'il ne soit pas narrateur puisqu'il est mort, est quand même très présent dans l'histoire, et on découvre que bien qu'il fut la star de la ville et du lycée, il n'était pas si irréprochable et à lui aussi, et peut-être même plus que les autres, une responsabilité dans le bannissement d'Alice.
En résumé, pour un premier livre, il est plutôt pas mal, il est intéressant et on ne s'ennuie pas, mais les personnages ne sont pas attachants et l'intrigue n'est pas très originale. On passe tout de même un bon moment en lisant ce livre, et je pense qu'il a pour but de montrer que tout le monde peut devenir odieux et faire des choses horribles, comme l'illustre la citation d'Alice sur la quatrième de couverture :
" There is one thing I've learned about people : they don't get that mean and nasty overnight. It's not human nature. But if you give people enough time, eventually, they'll do the most HEARTBREAKING stuff in the world. " ( traduction personnelle : Il y a une chose que j'ai apprise à propos des gens : ils ne deviennent pas aussi méchants et mesquins en une nuit. Ce n'est pas dans la nature humaine. Mais, si vous laissez aux gens suffisamment de temps, finalement, ils feront la chose la plus déchirante du monde. )
Elle rappelle que n'importe qui peut nous trahir, même nos plus proches amis, si c'est dans leur intérêt. Ce livre montre également qu'il ne faut pas croire tout ce qu'on dit, et que les rumeurs ne sont pas forcément fondées et qu'il ne faut pas les croire sans se poser de questions. Et enfin, il montre le mal que peuvent causer de fausses rumeurs lancées contre quelqu'un, et qu'il faut toujours réfléchir à ce qu'on dit. Mais ça ce n'est que ma compréhension personnelle du livre et je ne sais pas si c'est vraiment le message que cherchait à faire passer Jennifer Mathieu. ^^ Pour finir, je suis néanmoins contente de l'avoir lu, car cette histoire m'intriguait vraiment et je suis heureuse d'enfin connaître la vérité à propos d'Alice. ^^
Lien : http://anaislovestoreadbooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colorandbook
  09 mars 2016
J'ai beaucoup aimé se roman. Il met en avant les rumeurs qu'on peux tous subir a l'école, ou dans la vie. J'ai apprécie le fais de voir les points de vue de 4 personnes mais pas celui d'Alice, qu'on découvre uniquement a la fin. Une très bonne lecture qui peux faire réfléchir.

les personnages: En général les personnages sont assez cliché et détestables.

Elaine: C'est l'adolescente populaire typique. Elle crois immédiatement au rumeur, surtout que cela c'est passé chez elle. Elle n'ai pas forcément très gentille avec Alice et nourrit une rancoeur envers elle depuis des années.

Kelsie: C'est la meilleure amie d'Alice. La fille pas populaire étant jeune. Arrive dans cette ville deviens semi populaire. Elle profite de la rumeur pour se venger d'Alice, et pour augmente sa popularité. Elle est vraiment égoïste.

Josh: le meilleur amie de Brandon, le garçon qui est décédé. Il accuse Alice d'avoir envoyé des sexto a Brandon alors qu'il conduisait saoule, se qui lui a fais perdre le contrôle de la voiture et a cause l'accident. Il est très touché par la mort de son ami.

. Kurt c'est un jeune garçon que tout le monde trouve bizarre. Il n'as pas vraiment d'amis, il aime la lecture et être seul. Il est très intelligent. Il est secrètement amoureux d'Alice depuis longtemps. Il vas l'aide pour ces mathématique alors que personne ne l'approche. C'est le plus adorable des personnages. Même si il cache un secret.

Alice: On connais Alice essentiellement à travers les rumeurs. C'est une trainé, une tueuse selon les gens. Les gens la juge énormément pour une chose qu'elle ne peux contrôlé.

. l'histoire: On suit Alice a travers les 4 autres personnages. Alors qu'elle étais a une fête chez Elaine elle aurai couché avec deux garçon. Brandon, qui est un de ses garçon, meurt dans un accident de voiture quelque temps après, la population juge Alice coupable de sa mort.

On vois l'ampleur que ces rumeurs on prise, dans cette petite ville ou tout le monde se connais. Se qui est original c'est qu'on ne vois se qu'en pense chaque personnages, sauf Alice la principal concerné. On découvre aussi a quel points les gens peuvent être dur et méchant. Et les conséquences d'une simple rumeurs.

On vois aussi comme les autres en profite pour encore plus enfoncé Alice pour des raison propre a eux. En bref une très belle histoire réaliste, qui amène a rafraîchir.

l'auteur/traduction: J'ai beaucoup aimé l'écriture de se roman. Les chapitres se lisent très vite, et facilement. J'ai beaucoup apprécié les réflexions de chaque personnages. L'écriture est fluide et on a vraiment l'impression de lire les pensée des adolescents leur manière de parler est très bien retranscrite.


conclusion: Je vous la conseille vivement, surtout si vous êtes de jeune personnes. Il amène a réfléchir, l'histoire est bien mené et bien écrite. Un bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
BOOKSANDRAP
  28 février 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/02/28/la-verite-sur-alice-jennifer-mathieu/
Avis : Bien avant sa parution, j'avais été fouiner (oui parce que moi je fouine messieurs dames :p) sur le site de Pocket Jeunesse pour repérer les prochaines parutions et voir pour lesquelles je craquerais forcément. Il y a en a eu plusieurs je vous avouerais… Mon amour pour les livres me perdra c'est certain !
Alors après avoir hésiter entre Alice, NIL et le tome 2 des Perfectionnistes j'ai finalement jeté mon dévolu sur celui-ci, mais ne vous inquiétez pas les deux autres y passeront également, faut pas déconner héhé.
« La vérité sur Alice » m'intriguait tout particulièrement, une histoire de lycéen, des ragots, UNE fameuse vérité.. J'avais très envie de découvrir ce que pouvait bien nous réserver ce petit livre de young-adult et c'est donc avec plaisir que je me le suis procuré. Faut dire aussi que la couverture est à tombé alors c'était deux fois plus facile de craquer.
Dans cette histoire, on va faire la connaissance d'une jeune adolescente, Alice, qui au cours d'une fête à été « accusé » de coucher avec deux garçons, peu de temps après un des deux jeunes hommes meurt. le lendemain tout le monde est au courant et Alice est traitée de traînée par toute l'école. Petite à petit elle est mise à l'écart par ses soi-disant amis et se retrouve totalement isolée. Chacun à sa propre version des faits mais qui détient vraiment LA vérité ? Vous le découvrirez au fur et à mesure.
En ouvrant ce bouquin je ne m'attendais absolument pas à ce genre de narration. J'ai été agréablement surprise par le style de l'auteur Jennifer Mathieu et sa manière de nous conter l'histoire d'Alice. Laissez moi vous expliquer plus en détails.
Je m'attendais à suivre Alice de la nuit ou tout à basculé au final ou nous aurions enfin su ce qui s'était réellement passé, mais en fait pas du tout. Chaque chapitre change de narrateur. Nous allons suivre plusieurs personnages du lycée de Healy, comme le meilleur ami du garçon décédé, la fille la plus populaire de Healy, la meilleure amie d'Alice etc et chaque chapitre on va alterner entre eux et découvrir le point de vue qu'ils ont eu sur cette histoire, comment ils ont traités Alice après tout cela etc.. .
On suit à travers ces différents personnages, la vie d'Alice, sa réputation qui se dégrade, ses éventuelles actions à cette fameuse fête sans jamais avoir son point de vue à elle. On ne la connait qu'à travers les gens qui l'ont côtoyer. C'est une narration assez spéciale, on essai de se forger soi-même son propre avis, connaitre la vérité sans trop prendre en compte les rumeurs et les vacheries que peuvent dire certains personnages sur Alice. On essai tout simplement de comprendre si tout ce qui se raconte peut-être vrai ou si c'est un simple tissu de mensonges. C'est intéressant car chacun ont leur propre vérité sur ce scandale, plus ou moins influencé par les rumeurs qui traînent au lycée et chacun n'ont aucun scrupules.
Je vous le dit tout de suite, ce ne fut pas un coup de coeur, je n'en attendais pas énormément de cette histoire et je n'ai pas été déçue. J'ai passé un agréable moment, c'est typiquement le genre de livre qui se dévore en un clin d'oeil, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire la connaissance de certains personnages comme Kurt par exemple. Si vous avez lu le livre vous comprendrez pourquoi c'est le seul qui ne m'a pas dégoûté. Je ne vous dirais rien cette fois-ci sur les autres personnages et encore moins sur Alice car c'est à vous de vous forger votre propre vérité et à vous fier ou non au point de vue de certains élèves de Healy.
Pour conclure cette petite chronique, je voudrais vous conseiller ce livre car il montre à la perfection la manière cruelle qu'ont les adolescents, et en particulier les lycéens de s'acharner sur certaines personnes. Ils se permettent des choses horribles sans avoir parfois de preuve formelles. Ils se liguent, ne cherchent même pas à démêler le vrai du faux et inflige parfois des blessures irréparables. Ce livre m'a beaucoup plu et m'a fait passé un très bon moment, ça se lit très vite, l'écriture est fluide, les chapitres sont courts c'est un pur plaisir. Je recommande !
Pour la note : 16/20.
Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
nightsreadings
  15 janvier 2017
Je ne sais pas si vous avez vu la vidéo qui est sortie à peu près à la même époque que la parution de ce livre. Elle provient du Danemark (ou un autre pays tout aussi génial) et montre les violences quotidiennes faites aux femmes. Pas de bleus ou de séquelles physiques. Juste des mots que l'on entend tous les jours : salope, connasse, pute. La voix off de la vidéo est celle d'une femme en devenir, qui demande à son père de ne pas participer à ce sexisme quotidien, inconscient et latent. La Vérité sur Alice reprend cette thématique et nous montre le Alice-bashing qui s'opère dans son lycée car celle-ci aurait couché avec deux garçons à une soirée.
Plusieurs points de vue reviennent sur la soirée qui a tant fait parlé le lycée ce lundi matin. Alice se serait fait Brandon et son meilleur ami. Puis, Brandon est mort dans un accident soit disant causé par Alice. Salope pensent les filles. Ses copines se détournent d'elle, il ne fait pas bon rester près de pareille dévergondée. Pute pensent les garçons mais merde, une pute bandante. Et puis paria pense Kurt qui se fiche de l'opinion de tous ces bien-pensants. Et si ces derniers étaient ceux qui avaient le plus de choses à cacher ?
Tous donnent leur avis sur Alice : sa meilleure amie, ses copines populaires, ses soit-disant copains, son admirateur secret. Tous émettent leurs grains de sel sur Alice et seul le dernier chapitre lui donnera la parole. Je m'attendais à ce que les différents points de vue nous retracent cette fameuse soirée où tout a basculé. Mais, en réalité, ces points de vue s'intéressent aux secrets que cachent chaque protagoniste, à l'avant et l'après de la chute d'Alice. Aussi, on a droit à une contextualisation post et pré-soirée qui se croise. le roman devient alors assez léger et teenage tout en restant profond. L'auteure sait dénoncer le sexisme du Sud des Etats-Unis mais aussi mondial et les problèmes auxquels doivent se confronter les jeunes-filles. Elle parle ainsi de la misogynie ambiante qui commence très tôt : une fille qui couche est une salope et ne doit pas être fréquentée. On apprécie les thèmes difficiles qui sont abordés ainsi que la dénonciation de cet esprit patriarcal tout en restant léger et réaliste. On apprécie également le cynisme de Kurt qui dénonce toutes ces injustices et ces problèmes d'harcèlement. Aussi, même si ce livre n'est pas mon genre favori, je me suis prise à vouloir connaitre la vérité sur Alice. Si vous n'avez rien dans votre PAL, ces 200 pages vous embarqueront ;)
EXTRAIT : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2017/01/la-verite-sur-alice.html
Lien : http://lecturesdunenuit.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   22 avril 2016
Si j'ai une fille , je m'occuperai bien d'elle . Je le promet .
Je n'entrerai pas dans sa chambre sans frapper.
Je ne lirai jamais son courrier sans lui demander la permission .[...]
Et si elle se sent mal , si elle souffre de solitude , si elle a peur ou si elle traverse une épreuve difficile, je ne la laisserai jamais s'enfermer dans sa chambre toute seule . Non, je me glisserai dans son lit et je la serrerai contre moi. Je la laisserai pleurer , et pleurer, tant qu'elle le voudra et j'enfouirai son visage dans mon cou où elle pourra sangloter contre moi . Je ne lui promettrai pas que ça s'arrangera et je ne lui demanderai pas d'arrêter de pleurer. Je la laisserai pleurer jusqu'à ce qu'elle se calme. Jusqu'à ce qu'elle se calme... Jusqu'à ce qu'elle se calme ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   21 avril 2016
- Qu'est ce que tu veux à la fin ? a-t-elle répété .
Elle s' est levée et a fourré les mains dans les poches de son sweat . Puis , elle est descendue des gradins d'un pas rageur.
- Je ne suis pas une de vos petites attractions .
Et elle ne l'était pas . Pas pour moi.
Non, à mes yeux , elle était l'attraction principale .
Mais j'étais bien incapable de le lui dire.
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   22 avril 2016
- Il est tellement intelligent que ça en est ridicule. Vraiment ridicule .Je ne comprends pas le quart des mots qu'il utilise . Je le lui ai dit une fois et il m'a souri en me disant que c'était parce qu'il lisait trop . " Est-ce qu'on peut trop lire ?", lui ai-je demandé . Non , je suppose que non,"
Commenter  J’apprécie          180
NoElonaNoElona   22 juin 2016
Il fallait que ce soit progressif. Pour que les gens s'y habituent. Pour que ça devienne facile pour eux de me traiter comme de la merde. Pour que ma meilleure amie ne se sente pas coupable de m'avoir laissé tomber et de raconter à tout le monde que je m'étais fait avorter. Pour qu'ils puissent créer les Toilettes de la Honte et s'en amuser.
Pour que, au fil du temps, je perde mon humanité à leurs yeux.
Je suis incapable de parler de tout ça trop longtemps. Ça me fait encore trop mal. Dans tous les cas, s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est celle-ci : les gens ne deviennent pas méchants et vicieux du jour au lendemain. Ce n'est pas dans la nature humaine.
Mais laissez-leur un temps d'adaptation et ils sont capables du pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   22 avril 2016
- Je suis tellement contente que tu veuilles être mon ami, dit-elle en riant . Alors que je me suis fait avorter sept fois, que j'ai couché avec le proviseur et que j'ai conspiré avec des tueurs à gages de la mafia pour assassiner Brandon Fitzsimmons avant de l'achever avec des sextos...
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jennifer Mathieu (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer Mathieu
Moxie | Bande-annonce officielle VF | Netflix France
autres livres classés : rumeursVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

.. ..