AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Luc Jacamon (Illustrateur)
EAN : 9782203389984
56 pages
Casterman (01/09/2002)
4.11/5   64 notes
Résumé :
Une grande ville. Le meilleur endroit possible pour passer inaperçu en attendant que les choses se tassent. Pour faire le point et voir venir, le Tueur se planque à Paris. Et puis le temps que "la fille", sa petite amie, se remette. Elle s'est fait salement amocher, au Venezuela. Attendre. Essayer de comprendre. Le cas échéant, buter les responsables. Mariano débarque (voir T3 : "La Dette"), comment a-t-il fait pour le retrouver, celui-là ? Le "parrain", l'oncle de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Torellion
  30 mars 2016
On est encore loin de la force brute du premier tome de la série, mais cet album est nettement mieux que le précédent.
Luc Jacamon et matz nous entraîne encore plus loin dans la froideur du quotidien de cet assassin. Niveau dessin, certaines vues, notamment des contres plongées sont superbes. Il y a là une grande qualité graphique. Les dialogues et le rythme sont désormais bien maîtrisés et l'action se déroule avec une grande fluidité. le scénario est plus intéressant et, en atteignant la dernière page, on en redemande.
De bonne augure pour la suite.
Commenter  J’apprécie          20
Thomas_Harnois
  26 juin 2021
« le tueur, tome 4, les liens du sang » se concentre sur la structure complexe de l'intrigue dans un esprit très polar parisien.
L'affaire se précise donc avec les liens entre riches médecins corrompus et trafiquants de drogues colombiens.
Le tueur apparait comme un pion dans ces affaires de règlements de comptes mais bénéficient de la protection puissante de ses associés colombiens.
Peu de véritable révélation donc et de réelle nouveauté, si ce n'est l'amitié un peu contre nature avec un policier fatigué et esseulé.
Malgré la toujours haute qualité du graphisme de Jacamon, « le tueur, tome 4, les liens du sang » déçoit légèrement par son univers essentiellement parisien qui délaisse du coup l'exotisme de bon aloi des premiers volumes.
L'intérêt est cependant toujours maintenu pour découvrir la suite de l'histoire.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  21 août 2022
L'histoire semble s'épaissir un peu, enfin. Mais ça reste assez flou, et je comprends mieux la longueur de la série : au rythme si lent des révélations, il va encore falloir quelques planches pour tout comprendre.
C'est des lecture divertissantes de week end sous le soleil... ou à regarder tomber la pluie
Commenter  J’apprécie          30
BlackWolf
  11 novembre 2011
En Résumé : Voilà un quatrième tome qui vient relancer l'intrigue et surtout nous faire découvrir une facette du tueur qu'on connaissait pas ou peu, son côté humain pouvant avoir des sentiments et qui à maintenant soif de vengeance. Ce tome se consacre plus aussi sur l'intrigue lancé par le premier tome et commence doucement à lever le voile sur les révélations. le tueur se révèle toujours aussi cynique et porte toujours un oeil aussi inquiétant sur notre société. Les dessins sont toujours aussi efficaces et prenants, mais je maintiens mon reproche concernant les personnages féminins trop parfaits.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  22 septembre 2010
Le tueur (il ne sera pas appelé autrement de toute la série) s'est retiré après quelques contrats pour le « Parrain » auprès duquel il avait une dette. Il se repose à Paris et surtout soigne sa fiancée salement amochée par des « méchants » dont il compte bien se venger...
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Florian07Florian07   13 octobre 2017
Au bout du compte, les liens du sang sont les plus importants. Le sang des gens qu'on tue, ou pour qui on est prêt à tuer, le sang des gens avec qui on tue, le sang des gens pour qui on est prêt à mourir ou le sien, parce qu'on n'est pas invulnérable et parce qu'il faut survivre. Il n'y a pas d'autres règles.
Commenter  J’apprécie          60
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
Et on ne m'ôtera pas de l'idée que si la vie peut s'arrêter comme ça, n'importe quand, n'importe comment, c'est qu'elle ne vaut pas grand chose... ou qu'elle est très précieuse... C'est selon... Mais dans tous les cas, il faut faire bien attention à la sienne.
Commenter  J’apprécie          50
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
La solitude offre des garanties qui disparaissent sitôt qu'on s'essaie à faire confiance à quelqu'un. En sortir, c'est prendre des risques. Surtout pour moi...
Commenter  J’apprécie          40
TorellionTorellion   30 mars 2016
Les grandes villes sont les meilleurs endroits où se planquer. Les plus sûrs. L'anonymat y est garanti. New York, Paris, Los Angeles, Londres, c'est mieux que n'importe quel coin paumé.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Matz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Matz
Ceux du Chambon
autres livres classés : psychopatheVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Prix BD 3e-2nd (3e5) : Vies volées

Qui découvre dans le livre qu'il/elle a été adopté(e) ?

Mario
Victoria
Eléna
Santiago

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Vies volées : Buenos Aires, Place de Mai de MatzCréer un quiz sur ce livre