AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Luc Jacamon (Illustrateur)
EAN : 9782203389663
56 pages
Éditeur : Casterman (30/11/-1)
4.02/5   57 notes
Résumé :
Présentation de l'éditeur
Impossible pour Le Tueur de couler des jours tranquilles. Et pourtant, après sa dernière étape à Paris, il aspirait à un peu de calme (cf. "Le Tueur" Tome 2). Malgré toutes les précautions qu’il n’a cessé de prendre le voilà pieds et poings liés, au moins pour un moment ; obligé d’acquitter une drôle de dette contractée - Ah!, s’il avait su... - envers un gros ponte de la Mafia colombienne. Le Parrain sait à qui il a affaire. Le Tueu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ninosairosse
  03 juillet 2017
Même si le tueur n'est ni bonne d'enfant, ni assistante sociale, il doit emmener le filleul du Parrain de la pègre sud-américaine, contrat à Buenos Aires et un autre à New York....Tout cela pour éponger une dette, alors que dans son deuxième album, il était sensé de prendre sa "retraite" Ici, son challenge c'est de s'arranger des conditions, s'adapter, c'est comme ça qu'on survit, c'est comme ça qu'on traverse le temps et les pièges. On dévore sa proie et on disparaît...mais il va être temps de prendre sa retraite , pour le tueur ça sent la mouise , et le cynisme du scénario s'épuise.....
Commenter  J’apprécie          390
Thomas_Harnois
  26 juin 2021
« le tueur, tome 3, la dette » est dans la continuité des aventures précédentes tout en déplaçant le cadre parisien du tueur pour le situer dans un univers plus foisonnant et exotique des grandes métropoles américaines, que ce soit à Buenos Aires ou New-York.
Malgré son indépendance d‘esprit, l'homme s'aperçoit finalement que son métier exerce sur lui des contraintes implacable auxquelles il ne peut pas se soustraire.
Le prédateur solitaire, indépendant et discret devient donc finalement la marionnette de prédateurs plus puissants que lui qui tirent les ficelles à haut niveau sur l'échiquier du crime.
Dans pareilles conditions, seule sa haute compétence dans l'art du meurtre, lui permet d'avoir la vie sauve, mais pour combien de temps ?
Brillant sur le plan des dessins, « le tueur, tome 3, la dette » montre finalement la fragilité du métier de tueur, avec l'illusion d'une indépendance de pacotille et la dépendance vis-à-vis d'employeurs abattant leurs cartes au gré des circonstances.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Torellion
  30 mars 2016
Ce troisième tome, intitulé La Dette, se veut la suite chronologique du précédent album.
Dans ce livre, le personnage gagne en complexité, puisqu'il devra composer avec un associé, et nous verrons un personnage féminin faire son entrée.
Le rythme est plus poussif que dans les précédents tomes.
Assiste t-on déjà à l'essouflement de la série ?
Les remarques cyniques qui faisaient le charme des deux premiers volumes sont moins affirmées et plus diffuses, mais les monologues intérieures du tueur sont toujours là. A trop vouloir creuser la psychologie du personnage principal, les auteurs en oublieraient presque de peaufiner le scénario.
Commenter  J’apprécie          20
BlackWolf
  02 octobre 2011
En Résumé : Voilà un tome trois toujours aussi nerveux et efficace qui va confronter notre tueur à un nouveau commanditaire. le scénario est toujours aussi efficace et prenant et on continue à en apprendre un peu plus sur la trame principale mise en place dès le premier tome. le personnage du tueur s'étoffe dans ce tome principalement par son obligation de se socialiser en ayant un "associé". Les dessins sont toujours aussi efficaces et suggestifs et posent parfaitement l'univers mis en place. Petit reproche le côté trop parfait des filles qui donnent toutes l'impression d'être mannequins, mais rien de véritablement dérangeant.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  22 septembre 2010
Le tueur est rattrapé dans sa retraite du Vénézuela par des trafiquants de drogue qui estiment avoir soufferts d'un de ses « contrats » et lui proposent d'effectuer deux ou trois missions (rémunérées) pour effacer cette dette.
J'ai moins aimé ce volume que le précédent. L'intrigue m'intéressait moins, juste une suite de personnes à tuer, pas de réelle intrigue.

Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
Pour s'en sortir, pour sauver sa peau, il faut être prêt à tout, à faire n'importe quoi... Si on respecte les lois, les règles, on n'arrive pas à grand-chose... Peut-être qu'on ne descend pas trop bas... mais on ne monte jamais très haut non plus... et ça, je ne peux pas m'en contenter...
Commenter  J’apprécie          10
BibliotekanaBibliotekana   24 août 2015
S'adapter, c'est comme ça qu'on survit, c'est comme ça qu'on traverse le temps et les pièges...
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Matz (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Matz
Matz présente Le Tatoueur (Grand Angle) mais également la prochaine adaptation de Le Tueur par David Fincher.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Prix BD 3e-2nd (3e5) : Vies volées

Qui découvre dans le livre qu'il/elle a été adopté(e) ?

Mario
Victoria
Eléna
Santiago

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Vies volées : Buenos Aires, Place de Mai de MatzCréer un quiz sur ce livre