AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207069688X
Éditeur : Gallimard (01/09/2011)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 187 notes)
Résumé :
A tout juste dix ans, Mathieu Hidalf est une légende. Sa spécialité? Gâcher l'anniversaire du roi par une bêtise effroyable. Même s'il doit pour cela compromettre son rêve le plus cher : entrer à la célèbre école de l'Elite. Mais cette année, la fête risque de tourner au drame. Les redoutables frères Estaffes ont rompu un serment magique et menacent de tuer le roi. C'en est trop pour Mathieu Hidalf : il ne laissera personne saboter à sa place le royal anniversaire!<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
c.brijs
  21 janvier 2012

L'histoire:
Mathieu Hidalf est un anti-Peter Pan! Imaginer être envoyé dans un univers magique où il serait condamné à rester éternellement un gamin de 10 ans serait la pire torture pour lui.
Son rêve est de devenir adulte ou tout au moins atteindre l'âge de 11 ans le plus vite possible et pouvoir enfin prétendre à entrer dans l'école de ses rêves et devenir prétendant élitien...

En attendant, depuis le jour de sa naissance qui est venue gâcher le cinquantième anniversaire du roi, chaque année depuis ses trois ans, il imagine les pires bêtises afin de commémorer cet "auguste moment" et faire enrager son père, Monsieur Rigor Hidalf, sous-consul de Darnar.
Il peut compter sur la complicité de ses trois soeurs, Juliette d'Or, Juliette d'Argent et Juliette d'Airain! A eux quatre, ils ont même rédigé un traité de la bêtise!
A l'aube de son dixième aniversaire, tout le royaume suspend son souffle et les paris vont bon train: Mathieu réussira-t-il son coup d'éclat annuel?

Mon avis:
D'emblée, je me suis attachée au personnage de Mathieu, un enfant "extrêmement revendicatif et intelligent. Un enfant qui, cependant, est loin d'être mûr affectivement, bien qu'il soit persuadé du contraire!" comme le décrit lui-même l'auteur.

Il est entouré de personnages attachants: une mère affectueuse qui modère les emportements de son mari; un père qui, à renfort de contrats que Mathieu s'empresse de contourner, tente de canaliser l'imagination débordante de son satané de fils et de trois soeurs qui lui disputent beauté, sagesse et intelligence... Mathieu est d'ailleurs persuadé que ses parents ont uniquement conçu Juliette d'Airain pour lui jouer un mauvais tour!

J'ai également adhéré au monde inventé par Christohe Mauri, un monde où se mêle fantasy et merveilleux. La magie est distillée par légères touches, ce qui rend le récit particulièrement crédible. Les clins d'oeil au Petit Poucet et à La belle au bois dormant m'ont fait sourire. Bien évidemment, dans le monde de Mathieu, ces contes de fées maléfiques proviennent des Contes de ma grand-mère édentée dont l'enfant est fan.
Dans ce récit, j'ai aussi retrouvé des allusions subtiles et amusantes à l'univers d'Harry Potter. Pour exemple, je citerais le personnage de la directrice adjointe de l'école de l'Elite, la comtesse Armance Dacourt, qui m'a furieusement fait penser à Minerva McGonagall; le système des bassins communicants comme moyen de voyager rapidement à travers le royaume, qui n'est pas sans rappeler le réseau des cheminées dans HP ou Bougetou, le chien à quatre têtes de Mathieu...

Derniers points qui ne gâchent rien, le style est simple et agréable à lire, le suspense est maintenu jusqu'au bout et nous décelons déjà, glissés ça et là, les éléments qui vont tisser la trame du futur tome.
En conclusion: Ce premier défi est relevé haut la main! C'est donc avec beaucoup de plaisir que je lirai le tome 2: Mathieu Hidalf et la foudre fantôme.

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
nekomusume
  20 juillet 2014
Mathieu Hidalf, fils du sous-consul de Darnar, achève sa réclusion de deux ans pour la dernière bêtise réalisée lors de l'anniversaire du roi qu'il gâche tous les ans depuis qu'il y a 10 ans il l'a gâché pour la première fois par sa naissance. Pour son 10ème anniversaire, il a décidé de se surpasser mais il va lui falloir compter avec son père qui est bien décidé à lui mettre des bâtons dans les roues (mais il n'a pas assez d'imagination pour çà) et avec les événements politiques qui risquent de gâcher sa bêtise...
Mathieu est un petit garçon intelligent, dynamique, toujours prêt à tout mettre en oeuvre pour réaliser une bonne bêtise. Il possède des dossiers sur tout le monde, des réseaux de nobles corrompus, des placements qui lui rapporte beaucoup, et un sens très particulier des priorités. Véritable génie du mal en herbe, c'est surtout un enfant attachant qui a su mener de main de maître des complots élaborés.
Il évolue dans un monde médiéval fantastique sans pour autant avoir de pouvoir particulier hormis sa fantastique prédisposition aux coups tordus et ses trois soeurs pour alliées. Magie, monstres et créatures fantastiques, château labyrinthique mais aussi amitié, malice, curiosité et bravoure sont au menu de cette aventure passionnante.
Il y a longtemps que je ne m'étais pas enthousiasmé pour un livre de littérature de jeunesse mais celui-ci est excellent, drôle avec des références à la littérature classique et qui nous fait découvrir un bon petit diable à suivre de livres en livres. Je suis impatiente de savoir si il réussira sa prochaine bêtise: tricher pour réussir à être accepté dans l'école de l'Elite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
temps-de-livres
  06 septembre 2012
Mathieu Hidalf n'est pas heureux. Non seulement c'est le jour de ses dix ans (un âge inutile selon lui), mais c'est aussi le jour de l'anniversaire du roi. Comme chaque année depuis sa naissance (où ses vagissements ont gâché la fête), Mathieu organise une bêtise. Mais il semblerait que des événements extérieurs reportent le sabotage du royal anniversaire. Foi de Mathieu, ça ne va pas se passer ainsi !
Lorsque en aout 2011 Gallimard Jeunesse a proposé le Premier Défi de Mathieu Hidalf, j'ai hésité à le chroniquer. J'ai eu tort ! J'aurais dû le dénoncer à la Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence. Dès la première page, mes zygomatiques se sont mis à travailler. J'ai eu des courbatures au niveau des abdominaux. Je ne renie pas le bienfait du rire, mais durant 246 pages, je dis non ! C'est donc paralysé des zygomatiques, avec des abdominaux hypertrophiés, que je chronique le premier tome de Mathieu Hidalf.
Christophe Mauri n'en est pas à son coup d'essai. Dès seize ans, il publie un premier texte aux éditions Belem, mais il avait commencé à envoyer des textes aux éditeurs à l'âge de treize ans. Précoce et amoureux des lettres, il peaufinera son univers jusqu'à écrire le premier tome de Mathieu Hidalf. Si nous sommes dans un monde de fantasy, avec ses codes et sa faune pittoresque, l'auteur n'oublie jamais de captiver son lectorat avec une histoire solide. A priori, elle était destinée aux plus jeunes. Grossière erreur ! le monde de Mathieu Hidalf est géré par l'administration royale. Qui dit administration, dit paperasse, discussions, négociations, etc... Malgré ses dix ans, notre héros comprend tout le système et le corrompt à sa manière. Croyez-vous que la hiérarchie s'en offusque ? Au contraire, elle participe joyeusement à toutes ses bassesses d'une façon ou d'une autre. Mathieu réussit si bien sa bêtise d'anniversaire que les nobles parient dessus.
Les personnages sont particulièrement bien campés. Mathieu est un adorable diablotin, imbu de sa personne et futur génie. Sa stratégie a toujours deux ou trois coups d'avance et, en cas de problème, il peut toujours compter sur les loyaux serviteurs de sa famille. Une famille qui pourrait détester ce fils indigne si les complots, les serments de la fratrie Hidalf ne la soudaient pas. Les soeurs ont bien compris que les bêtises du frère servent leurs intérêts. Seul Hidalf père (Rigor de son prénom) reste sourd aux aspirations de son fils. Il voudrait faire de lui un futur sous-consul, mais sa progéniture n'en fait qu'à sa tête. Quant aux règles et aux lois édictées par son père, Mathieu les détourne. Elles sont écrites de telle façon qu'une faille est toujours ouverte.
Une porte d'école qui n'ouvre qu'aux inscrits, un chien à quatre têtes (dont une qui ronfle), des adultes préoccupés par leur classement dans la noblesse... le premier défi de Mathieu Hidalf est une farce réussie. le héros assume ses bêtises, l'histoire est solide, bien écrite. Détournement des lois, paris illégaux, dessous-de-table, tout est bon pour que Mathieu arrive à ses fins tout en montrant les failles du royaume. A chaque page, une phrase, une situation vous fera rire. Monsieur Mauri, votre livre est une véritable torture. Impossible de lire en public, on dérange. Les têtes se tournent dans les transports en commun. Quant au lecteur, il finira comme moi, avec un sourire fixé sur les lèvres (le médecin dit que ça disparaîtra sous trois semaines). J'hésiterais à le recommander (mais je prendrai une dose supplémentaire avec le deuxième tome).
Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
frenchbooklover
  21 mai 2013
J'ai eu la grande chance de rencontrer l'auteur Christophe Mauri lors d'une journée organisée par Gallimard Jeunesse. Il est revenu sur son parcours exceptionnel de jeune écrivain. En effet, il a adressé son premier manuscrit au prestigieux éditeur quand il avait 13 ans. Il n'avait pas été accepté mais avait reçu, néanmoins, les encouragements du comité de lecture. Il s'est obstiné et finalement, il a appris le jour de ses 22 ans que le premier défi de Mathieu Hidalf serait publié.
Je trouve qu'il a su créér un personnage principal très attachant. Mathieu Hidalf se révèle tour à tour malin, vif, plein d'humour, très intelligent, d'une grande maturité tout en gardant un côté terriblement enfantin. On a sans cesse envie de le voir déjouer tous les pièges qui lui sont tendus pour le contrecarrer dans ses plans.
Et ces embûches se révèlent nombreuses. du contrat autour de Bougetou, son chien aux quatre têtes en passant par les jumelles, les plus terribles baby-sitters...Les obstacles se multiplient pour la plus grande satisfaction du lecteur.
Autour de ce héros, gravite une multitude de protagonistes tous aussi savoureux les uns que les autres. Au premier rang, bien entendu, on retrouve la famille Hidalf. Je demande tout d'abord le père, un vice-consul qui rêve d'être un des personnages les plus importants de l'Etat et qui se creuse les méninges pendant onze mois de l'année pour trouver le cadeau d'anniversaire idéal pour le roi. Puis, la mère, une femme qui essaie d'aplanir les tensions et qui se révèle souvent beaucoup plus maligne que son époux. Et, enfin, j'invoque les trois soeurs: Juliette d'Or, la plus belle; Juliette d'Argent, la plus sage et Juliette d'Airain, la plus intelligente. Les tactiques élaborées par les enfants Hidalf sont toutes très drôles.
Cependant, l'aspect fortement humoristique de ce roman (j'ai souvent ri toute seule) ne doit pas faire oublier le bel univers fantastique imaginé par Christophe Mauri. On croise, en effet, des sorcières, des nymphettes et des Elitiens. Mathieu Hidalf rêve, depuis tout petit, de réussir le concours d'entrée de cette prestigieuse école de l'Elite et de devenir Prétendant, comme son ami Pierre Chapelier. Il voue notamment un culte à Louis Serra, le capitaine des Elitiens qui est parvenu dix ans auparavant à trouver un accord avec les terribles six frères Estaffe.
Malheureusement, le royaume semble voir grandir une menace. Dès son arrivée à la Cour, Mathieu sent une certaine tension parmi les Elitiens. Sa visite dans leur école ne va faire que confirmer cette impression de danger imminent.
Ces éléments fantastiques m'ont fait penser à des romans que j'affectionne tels que le Livre des étoiles (la très bonne trilogie d'Erik Lhomme) et bien entendu, Harry Potter. Je fais notamment référence à l'école de l'Elite, aux sorciers ou au transport par l'eau (qui m'a rappelé la poudre de cheminette)
Bref, vous l'aurez compris: un premier tome introductif très réussi et très drôle. J'ai hâte de retrouver Mathieu Hidalf dans ses prochaines aventures, de découvrir l'identité de l'amoureux de Juliette d'Or et surtout de savoir ce qu'il advient du royaume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
phenixidalf
  18 février 2019
Il arrive que j'oublie pourquoi j'aime Mathieu Hidalf. Pourquoi je l'ai mis dans mes livres pour une île déserte. Je pense que c'est un livre pour enfant, que j'ai passé l'âge, qu'il faut que je l'enlève. Et puis je le relis. Et je me remet à adorer ce petit héros, cette grande école, ce royaume magistrale, cette histoire extraordinaire. Ce livre est bien plus qu'un livre pour enfant, c'est un livre universel. Chacun peut s'y reconnaître, chacun peut y rêver, y rire.
Christophe Mauri a réussi un coup de maître; Mathieu Hidalf représente plus que cet enfant insupportablement génial qui ne cherche qu'à gâcher l'anniversaire du roi et la vie de son père. C'est aussi un jeune homme passionné par une école pour laquelle il ferait tout, un jeune noble en révolte contre un père en manque d'imagination, un jeune garçon bourré d'amour pour sa mère, ses soeurs et son chien à quatre têtes.
C'est aussi un livre avec une ambiance inédite. Je ne saurais pas comment la définir mais on est plongée dans un monde à la fois inquiétant comme il faut mais aussi féerique, enchanteur et complexe. Mauri sait mieux que personne revisiter les classiques. Au cour de ses cinq livres, il réécrira Roméo et Juliette, La Belle au Bois Dormant ou encore le Chat Beauté sans aucune hésitation ni problème pour le lecteur. Il fera aussi allusion aux fablesDe La Fontaine, au Petit Chaperon Rouge, à Cendrillon ou à la Belle et la Bête sans forcément qu'on le remarque. Vraiment, ce livre est extraordinaire et permet de nous faire passer dans un autre monde dont on s'attribue immédiatement les codes et où il fait bon de rêver... Un monde où les enfants passent des contrats avec leur père, où les lits font voyager, où les écoles font rêver et où les lecteurs aiment se promener.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (3)
Actualitte   27 décembre 2011
Ce roman est assez renversant, rempli de bonne humeur, de drôlerie et d'invention. Agréable à lire, rythmé et énergique, il comblera le jeune lecteur avide d'aventures et d'amusement. Construit comme un conte merveilleux au doux parfum légèrement suranné (qui ravira les parents nostalgiques), il possède l'humour et la légèreté en plus.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Telerama   30 novembre 2011
Du divertissement, et du bon ! Car Christophe Mauri a autant d'espièglerie que son héros, Mathieu, 10 ans, dont les bêtises annuelles - son anniversaire tombe le même jour que celui du roi - sont autant redoutées qu'attendues.
Lire la critique sur le site : Telerama
HistoiresSansFin   28 novembre 2011
Cette aventure loufoque de Christophe Mauri est d’un genre plutôt rare dans les sorties souvent « graves » du moment. Du début à la fin, l’ambiance est doucement hystérique, les personnages s’arrachant les cheveux devant ce jeune personnage, drôle et attachant, qui ne laisse pas de répit à son entourage et a toujours plus d’un tour dans son sac.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
MyrtleMyrtle   23 septembre 2011
Le vieux consul de Darnar, Armémon du Lac, qui détestait l'orage, les enfants, les chiens et les chouettes, se tournait les pouces malgré son arthrite, assis dans un fauteuil à bascule, entre quatre nourrices soufflant sur sa tisane. Le vieil homme considéra une par une les quatre têtes de Bougetou, en écarquillant davantage ses yeux noirs à chaque regard. Son front se plissa comme un journal froissé; il annonça gravement :
- Rigor, j'ai une mauvaise nouvelle.
Le consul était un homme assez peu démonstratif. La dernière fois qu'il avait annoncé une "mauvaise nouvelle", la moitié de Darnar venait de disparaître dans un incendie, si bien que M. et Mme Hidalf se dévisagèrent avec une vive inquiétude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
c.brijsc.brijs   21 janvier 2012
- Je suis furieux. Si seulement j'avais onze ans! Ou si seulement, en consolation, j'étais assez intelligent pour tout savoir sans rien apprendre, comme Juliette d'Airain! Mais moi, je ne peux jamais apprendre ce que je ne sais pas! Juliette d'Or est la plus belle, Juliette d'Airain la plus intelligente, et j'ai l'âge le plus inutile du monde! Cet anniversaire est un des pires jours de ma sinistre existence... Même mes cadeaux ressemblent à des châtiments!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
RadicaleRadicale   25 septembre 2011
Puis il chuchota en fixant Mathieu au fond des yeux :
- Une bêtise, l'ombre d'une bêtise, le simulacre d'une bêtise, la rumeur d'une bêtise, l'idée même d'une bêtise, et tout le monde se rappellera le jour de l'anniversaire de Mathieu Hidalf comme celui de la plus grosse punition jamais infligée à un enfant ! C'est bien compris ?
Commenter  J’apprécie          160
chardonettechardonette   20 février 2013
Il déchira le paquet d'un geste théâtral, et demeura un instant perplexe en découvrant quelque chose qui ressemblait vaguement au pire cadeau qu'on puisse offrir à un enfant normal, c'est-à-dire... un livre! C'était presque déraisonnable, car il y en avait trois piles, trois piles de livres épais comme des dictionnaires, garnis d'une reliure de cuir.
Commenter  J’apprécie          140
JumaxJumax   01 janvier 2012
"Moi j'ai un âge nul et inutile ! C'est un scandale que je sois si jeune par rapport à mon intelligence ! Vous avez fait exprès de m'avoir en troisième !"
Commenter  J’apprécie          280
Videos de Christophe Mauri (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Mauri
Soren à la Comédie- Française, en juin 2015, a lu un extrait de "Le premier défi de Mathieu Hidalf" lors de l'évènement "Les petits champions de la lecture".
autres livres classés : bêtiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr