AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Hupp (Traducteur)
ISBN : 2264021748
Éditeur : 10-18 (30/11/-1)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 164 notes)
Résumé :
Nina et George partagent un appartement à Brooklyn et forment un couple hors du commun. Nina attend un bébé d'Howard qu'elle refuse d'épouser et souhaite élever son enfant avec George. Homosexuel affranchi, George a fait la rencontre de Paul qui lui demande à son tour de venir habiter avec lui dans le Vermont. Le chassé-croisé des sentiments se complique. "McCauley sait placer les répliques qui font mouche, utiliser un humour glacial.
Ce roman s'avale d'un tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  29 juin 2014
George vivait avec son petit ami depuis plusieurs mois quand, lors d'une soirée, une fille, Nina, vient lui apprendre que le petit ami en question fait savoir partout que George cherche activement une collocation, manière plutôt originale d'annoncer une rupture, on en conviendra. Un peu pris de court, le principal intéressée accepte sa proposition de partager l'appartement de la jeune fille.
La cohabitation se passe finalement plutôt bien : lui est un ancien étudiant en histoire qui s'est reconverti en instituteur de maternel, elle une militante féministe plongée dans des études de psychologie, tous les deux un peu en marge de la société et rassurés par l' « instabilité » de l'autre. Leur complicité est telle que quand Nina tombe accidentellement enceinte, elle préfère rompre avec le père et demande à George de l'aider à élever son enfant.
Tout le roman tourne autour de cette question : faut-il se lancer dans cette expérience un peu folle ? Les deux amis savent très bien qu'ils ont tout d'un couple classique, sexualité mis à part. Leur entourage comprend nettement moins bien cette décision. Les tentatives de les ramener dans le droit chemin seront nombreuses : une demande en mariage en bonne et due forme pour Nina de la part du père de l'enfant, la réapparition du premier amour de George dans sa vie, de nouvelles rencontres et des promesses de vie stable, ...
Ce livre nous fait plonger avec plaisir dans le quotidien et les questions existentielles de ce drôle de couple, et le thème reste étonnamment moderne malgré ses vingt-cinq années d'existence. L'auteur se plait à nous faire traverser toute une palette de sentiment : le rire, l'émotion, l'agacement parfois devant l'indécision de ses héros ... L'écriture reste légère alors que les thèmes abordés génèrent bien des polémiques. Si pour les vacances, vous cherchez un livre délassant, mais qui a quand même quelque chose à dire, celui-ci est sans doute un bon choix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
madameduberry
  01 juillet 2015
Un très bon cru de la littérature Nord-américaine, et qui vieillit très bien, jusqu'à devenir un cru de garde. Humour, légère mélancolie, auto dérision, pudeur, parfois exhibition, tout est réussi, car tout est travaillé. Les personnages de McCauley ont une vraie épaisseur et l'écriture de cet auteur possède une vraie identité littéraire. J'ai beaucoup aimé cette chronique des nouvelles souffrances amoureuses contemporaines.
Commenter  J’apprécie          110
Lili017
  23 septembre 2018
Un doux et joli roman, l'histoire d'une magnifique amitié mais d'un amour impossible entre Nina et George dans leur appartement de Brooklyn. Un livre idéal à lire un jour de pluie devant la fenêtre avec une tasse de thé brûlant.
Commenter  J’apprécie          40
qccg3330
  21 avril 2013
Le roman drôle et léger d'un cohabitation entre un homosexuel et une femme enceinte abandonnée. Un de ces textes qui l'air de rien dit beaucoup.
Commenter  J’apprécie          50
robinemi
  12 décembre 2017
L'Objet de mon affection est le premier roman que je lis de McCauley. le résumé m'avait mis l'eau à la bouche. Voilà une histoire originale. Malheureusement, je n'ai pas réellement réussi à m'attacher au narrateur, Georges. Même si l'humour du personnage m'a touchée, je ne suis pas parvenue à vraiment l'apprécier. Parfois il m'agaçait. Ce qui m'avait donné envie de lire ce roman, c'était avant tout l'histoire de Nina. J'aurais peut-être plus apprécié le livre, si l'histoire avait été racontée de son point de vue.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   29 mai 2010
Tes amis sont peut-être des intellectuels de gauche larges d'esprit qui trouvent que ta façon de vivre est tout à fait banale, mais, crois-moi, je me vois mal, dans le style soirée romantique, déboucher une bouteille de vin et dire à Cici que mon frère est homosexuel. Elle est toute jeune, toute fraîche. C'est le genre de fille qui est parfaitement capable de ne pas comprendre ce que le mot veut dire.
- J'espère qu'à la réception j'aurai le temps de le lui expliquer.
- Tu pourrais au moins prendre la bonne décision, comme tu le disais toi-même si justement, et épouser cette pauvre fille.
- Franck tu délires. Pourquoi voudrais-tu que je l'épouse ?
- Pour sauvegarder les apparences, Georges. Les apparences, tu vois ce que c'est ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LuniverLuniver   27 juin 2014
C'est toujours la même chose quand on présente des amis : comme ils n'ont pas de sujet de discussions communs à part vous, ils s'amusent à échanger des commentaires piquants sur vos défauts et finissent par faire équipe.
Commenter  J’apprécie          160
AdrienneAdrienne   03 février 2013
Cela faisait plus d'un an que Nina et moi habitions ensemble à Brooklyn lorsqu'un après-midi elle rentra en annonçant qu'elle était enceinte, jeta son sac par terre et s'affala sur le canapé de skaï vert.
"Comme si je n'avais pas déjà assez de soucis avec mon poids", glapit-elle en étendant ses jambes sur l'accoudoir élimé.
Assis à ce qui tenait lieu de table, à l'autre bout du séjour, j'étais en train de lire les carnets de la Grande Guerre de Siegfried Sassoon tout en grignotant un sandwich maison: un oeuf au plat entre deux tranches de pain. Il y avait un disque de Glenn Miller sur la platine et, brusquement, la musique enjouée qui emplissait la pièce me parut incongrue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
brigetounbrigetoun   29 mai 2010
Paul avait les cheveux un peu sales, gras, les yeux ourlés par la fatigue. Je cessai de l'écouter pour me concentrer sur le charme qu'il dégageait en cet instant précis - il n'était pas beau, ses traits n'étaient pas parfaits, mais il avait beaucoup de charme ; il avait quelque chose d'excitant, il paraissait vaguement bouffi après une semaine d'excès de nourriture et de sommeil, et il se contrefichait de son aspect.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   29 mai 2010
Elle me parut gênée, comme si elle se sentait responsable de ce qui s'était passé entre Joley et moi.
"Je sui vraiment désolée, me dit-elle.
- Cela vaut sans doute mieux, lui répondis-je.
- Oui, je sais, mais je suis vraiment désolée.
- ça n'est pas de votre faute.
- Non, bien sûr, mais... Il faut reconnaître qu'il a de beaux yeux.
- S'il vous plaît. Ne retournez pas le couteau dans la plaie.
- Excusez-moi Georges. Il faut m'excuser. Je ferais mieux de réfléchir à ce que je dis."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Stephen McCauley (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen McCauley
Rain Mitchell, alias Stephen McCauley, présente sa série initiée avec Les chroniques de Lady Yoga, parue en 10/18.
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14768 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre