AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782280419307
360 pages
Harlequin (03/04/2019)
3.8/5   81 notes
Résumé :
En théorie, on n’oublie jamais son premier amour… En théorie.

« J’aime ton rire. » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au l... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 81 notes
5
6 avis
4
17 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

iris29
  08 août 2019
Une fois encore, Mhairi McFarlane nous propose une comédie romantique , (juste ) parfaite...
Je suis obligée de parler du titre anglais qui sonne tellement mieux que ce titre français gnan- gnan... " Don' t you forget about me" : une chanson qui date de 1985, du groupe Simple Minds...
Et il résume à lui seul, l'ambiance de ce roman, très nostalgique du passé, puisque l' héroïne, Georgina y est carrément engluée. On comprend qu'il y a des zones d'ombre, des aspects qu'elle a enfouis en elle, un peu comme on pousse la poussière sous le tapis pour faire croire que la maison est propre...
Car elle est vaillante, Georgina, elle encaisse bien les coups ; dont ceux , pernicieux, de sa famille qui n'apprécie pas la façon dont elle mène sa barque. Il lui reproche son métier (serveuse), son célibat, son statut (à 35 ans) de co- locataire etc... Il faut dire qu'elle vient de se faire virer.
Mais elle trouvera un nouveau job...ce" qui serait super si un de ses patrons, n'était pas son amour de lycée.
Et cerise sur le gâteau, "le Lucas", l'a complètement oubliée. D'où le titre (vous suivez ? ).
Un Pub . de l'alcool qui coule à flot . Un chien. Deux irlandais. Un comique : pas de doute, on est bien en Angleterre !
ça , c'est pour l ambiance.
J'ajoute que l'auteur travaille vraiment bien ses personnages, leur passé, leur famille., qu''elle crée du suspens alors qu'on sait très bien comment cela se finira , vu qu'on est dans une comédie romantique .
Juste parfaite ...
♫ Don't you forget about me... Don't you ...♫
[Allez, ça y est , je l'ai dans la tête , bon, y a pire, non ? ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
alexb27
  30 mars 2019
Les romans de Mhairi McFarlane ont toujours cette fraicheur et cet humour typiquement anglais que j'adore. Elle ne se contente pas d'écrire une romance en reprenant les codes de cette dernière, elle prend le temps d'installer ses personnages dans leur environnement familial et amical, de les faire vivre. Dans ce dernier opus, son héroïne, Georgina retrouve son grand amour de jeunesse qui ne la reconnait pas (elle qui pensait avoir compté pour lui, quelle déception !). Va s'ensuivre quelques péripéties qui vont la faire revenir sur son passé et la faire se questionner et avancer. Un texte drôle, une héroïne attachante pour au final, une agréable lecture détente. Merci à Netgalley et à l'éditeur pour cet envoi avant parution.
Commenter  J’apprécie          250
gaelledujardin
  25 juillet 2021
aujourd'hui je vous parle d'un roman qui a compté dans ma vie de lectrice, il s'agit de "Tu ne m'oublieras pas deux fois" de Mhairi McFarlane. Quand je lis ce livre, je passe dans ce que j'appelle "ma vie parallèle de lectrice", je ne suis plus la femme mariée et folle amoureuse de son mari, maman de trois petits monstres, mais je suis à nouveau célibataire et je fais la rencontre de Lucas McCarthy. Car oui, dans mes amoureux livresques, et peu peuvent se vanter d'en faire partie, il y a ce merveilleux personnage de Mhairi McFarlane. Parce que je pense que je suis vraiment tombée amoureuse, au point de vouloir qu'il sorte du livre et apparaisse d'un claquement de doigts dans mon salon !
En théorie, on n'oublie jamais son premier amour... Oui, en théorie. Lucas McCarthy a, au temps du lycée, griffonné à Georgina sur un minuscule morceau de papier "j'aime ton rire".  La jeune femme, même 12 ans après, n'a jamais pu l'oublier. Mais ce qu'elle souhaite là maintenant tout de suite oublier c'est le fait d'avoir perdu son job de serveuse dans un restaurant minable et dans un même temps de découvrir son petit ami au lit avec une autre. Aussi, quand la roue tourne, qu'elle retrouve un job de serveuse dans un pub irlandais et qu'elle découvre que son nouveau boss n'est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle se dit que la chance a peut être enfin décidé de lui sourire. Oui, mais voilà, Lucas ne se souvient pas du tout de Georgina.
Une fois de plus, et même encore plus avec ce roman, Mhairi McFarlane nous propose LA comédie romantique parfaite.
Cette comédie romantique à l'anglaise est très nostalgique, avec son héroïne Georgina qui ne vit que dans son passé, qui, on le devine dès les premiers chapitres, a vécu des traumatismes qui empiètent sur le présent. Et pourtant, même si sa vie est loin d'être rose, elle encaisse tous ces coups bas de la vie, de son travail, de son pseudo petit ami, de sa famille qui n'admet pas qu'elle puisse avoir un job minable de serveuse, soit toujours en collocation et n'ait toujours fondé de famille à 35 ans. Mais avec ce nouveau job, elle entrevoit une porte de sortie, et ce serait tellement parfait si Lucas, ce fantôme du passé, n'était pas son nouveau patron, complètement amnésique de cette époque qui a tant comptée pour la jeune femme.
Les lieux, le pub en premier, l'ambiance, l'humour, tout dans ce roman est si délicieusement anglais.
Et les personnages sont terriblement attachants, à commencer par Georgina, cette jeune femme qui n'a cessé de se renier, de se cacher derrière celle qu'elle pensait devoir être. le seul qui l'a vraiment vue, qui l'a vraiment aimé pour elle, c'est Lucas. Cette époque, ces quelques mois avec lui, ont été ses plus beaux souvenirs. Alors forcément, elle souffre qu'il ait pu ainsi l'oublier au fil des années. Et face à elle, nous avons Lucas, cet homme qui semble avoir eu son lot de problèmes, qui trimballe quelques casseroles, des fantômes dans le placard, qui joue les mystérieux, les indifférents face à cette jeune femme qui (re)fait irruption dans sa vie et qui essaye avec difficultés de mettre des barrières entre elle et lui. Leur relation m'a tellement plu, que ce soit celle que l'on suit dans les souvenirs de Georgina, mais aussi celle qui se déroule dans le présent.
C'est un roman au ton léger et frais, mais comme toujours avec l'auteure, qui va également nous toucher avec des thèmes plus forts, plus durs comme les violences sexuelles, le passage difficile à l'âge adulte, la difficulté à trouver sa voie, sa place. Et puis, qui nous parle aussi de seconde chance et de ces hasards qui parfois sont des rendez-vous.
En bref, un roman dans lequel je me sens tellement bien, qui me révèle, à chaque lecture, une nouvelle facette et que je voudrais ne jamais quitter.
Mhairi McFarlane, c'est toujours de magnifiques histoires d'amour so British avec ce petit charme, cette étincelle qui allume un feu d'artifice dans notre coeur et qui nous donne envie de rêver encore et toujours.
Un énorme coup de coeur que je vous recommande si comme moi vous aimez souvent laisser parler votre côté romantique et fleur bleue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tremb77
  03 juin 2021
Une plume fluide, efficace avec des personnages bien travaillés. On n'est pas dans une romance toute gentille ils se rencontrent, se tournent autour avec quelques imprévus puis boum ensemble.
Second roman que je lis de Mhairi McFarlane et encore une fois ça dépasse les romances harlequin un peu niaises de ma jeunesse. Sous sa plume à l'humour typiquement anglais, on retrouve de la dérision d'une Bridget Jones . L'héroïne n'est pas le cliché de la blonde à forte poitrine au manteau en fausse fourrure rose chewing-gum, celle avec un qi de poulpe qui attire les mecs nazes. Quoique... sur ce dernier point son dernier mec en date niveau nullitude il est pas mal!
Georgina, 30 ans, est serveuse dans un restaurant minable italien. Elève relative brillante, elle aurait pu faire des études mais certains évènements dont la mort de son père ont changé tous ses plans. Elle végète dans des plans foireux sans aucune confiance en soi. Sa famille lui serine sans cesse combien c'est une looseuse (d'enchainer les petits boulots, sans maison à soi, sans enfant, d'être célibataire ou avec des copains sans situation).
L'histoire commence par une journée concentrant tous ses fiascos. Elle se fait virer de son poste de serveuse à cause d'un critique mécontent, le chef soit disant italien n'allait quand même pas assumer de ne pas savoir cuisiner. Encore un job de perdu, sur une impulsion elle préfère finir sa journée sur une note optimiste en allant chez son petit ami. Enfin ils n'ont pas tout à fait la même notion pour le terme relation car elle le trouve en pleine action avec une autre. Un vrai comique de métier celui là car il arrive à retourner la situation. C'est vrai où a-t-elle été chercher qu'ils avaient une relation monogame??? Quand Monsieur fait son show de petit artiste comique, un peu anarchiste (mais acceptant bien l'argent de papa maman à 40 ans)... là on a du lourd en terme de petit ami à jarter au plus vite . Mais il est tenace et va continuer à la harceler ensuite bien comme il faut.
Voici le contexte dans lequel Georgina patauge depuis 12 ans tout en gardant le sourire, elle a toujours le bon mot pour rire de ses pires ennuis. Derrière tout celà se cachent des félures, des sujets tabous enfouis. La petite blonde un peu bimbo par ses fringues a toute une personnalité à nous faire découvrir, des zones d'ombre à colmater. Une reconstruction auprès de Lucas son premier amour, patron dans son nouveau travail. Elle ne l'a pas oublié, lui oui.
De l'humour typiquement anglais, des bons personnages, de bonnes répliques et une fin... la force quand on peut mettre des mots, de verbaliser .
Une comédie romantique mais pas que.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Duzbo
  28 juillet 2021
Une comédie romantique qui se prête tout à fait à cette période estivale, qui m'a fait franchement rire presque à chaque page, mais qui n'en aborde pas moins des sujets importants, avec des passages très touchants.
Georgina a 30 ans, elle enchaîne les petits boulots et les relations décevantes, au grand dam de sa mère et de son beau-père, pour qui le prénom rime avec déception et exubérance. Après s'être fait virer de son dernier boulot et avoir découvert dans la même soirée l'infidélité de son petit ami, Georgina trouve un nouveau job de serveuse dans un bar qui vient juste d'ouvrir. Et quelle surprise de découvrir que l'un des patrons n'est autre que son premier amour. le coeur battant de pouvoir travailler à ses côtés, c'est pourtant la douche froide pour Georgina quand elle s'aperçoit qu'il ne se souvient plus du tout d'elle.
Des situations cocasses, des échanges de bons mots, des réparties cinglantes, Mhairi McFarlane a le don de réunir tous ces ingrédients pour faire passer à ses lecteurs un véritable moment de détente, sans oublier toutefois, sous couvert d'humour, de faire passer des messages importants. Un roman que j'ai beaucoup apprécié donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 août 2019
Il y a une règle que tous les bars et restaurants connaissent bien : les clients qui dépensent le plus sont aussi les plus problématiques. Je suppose qu'il y a une espèce de justice là- dedans, les efforts contre la récompense, disons. Sauf que, si vous n'êtes pas le propriétaire, vous ne voyez pas la couleur de la récompense.
Permettez- moi de partager avec vous une autre vérité immuable : plus la tablée est nombreuse, plus le pourboire est petit. ça aurait quelque chose avec la diffusion de la responsabilité, d'après Rav.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
iris29iris29   08 août 2019
A une époque, quand on rompait avec quelqu'un, si la personne n'avait pas le même code postal, on ne la revoyait jamais. Parfois, on n'en entendait même plus jamais parler. Je ne suis pas fan de cette alternative moderne qui offre la possibilité de devenir spectateur de tout ce que fait notre ex jusqu' à la fin de ses jours, simplement en tapant son nom dans la barre de recherche de Facebook.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   22 août 2019
Parfois, parce qu'on voudrait que certaines personnes s' occupent de nous et qu'elle ne l'ont pas fait, on ne prend pas soin de nous mêmes. Délibérement. On se venge d'elles en se négligeant.
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   09 août 2019
Comme je dis toujours à mes clients, la satisfaction est une chose merveilleuse, mais l'insatisfaction rapporte davantage d'argent à l'industrie des produits et services.
Commenter  J’apprécie          190
iris29iris29   07 août 2019
Mon problème, c'est peut - être que je continue à ignorer la différence entre faire une blague et en être une.
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Mhairi McFarlane (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mhairi McFarlane
Découvrez le nouveau roman de Mhairi McFarlane, "Et ne t'avise pas de m'embrasser !"
https://www.harlequin.fr/livre/12862/eth/et-ne-t-avise-pas-de-m-embrasser
autres livres classés : chick litVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18452 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre