AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2408005876
Éditeur : Milan (16/10/2019)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Et si la peine de mort devenait un jeu de télé-réalité ? Grâce à une application, les honnêtes citoyens peuvent désormais visionner, commenter et partager les exécutions des criminels envoyés sur l'île d'Alcatraz 2. 0. Tout y est orchestré pour que leur mise à mort soit du grand spectacle. Dee, lycéenne, se réveille dans cet enfer, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis. Des millions de personnes vont-elles assister à son #massacre ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
MadameRatou
  20 octobre 2019
Dans cette histoire pour le moins originale nous faisons la connaissance de Dee Guerrera, une lycéenne des plus banales âgée de dix-sept ans tout juste dont la vie va basculer quand elle sera reconnue coupable du meurtre de sa demi-soeur, Monica Patterson. Après l'annonce de la sentence au tribunal où elle a été jugée et malgré le fait qu'elle clame haut et fort son innocence, elle sera endormie et transportée sur l'île d'Alcatraz, une prison nouvelle génération réservée aux meurtriers les plus connus. le principe ? Des condamnés vivent leur vie — ils ont un logement, des activités, un travail — avec une épée de damoclès au-dessus de la tête et des tueurs en série approuvés par le gouvernement vont les pourchasser jour et nuit afin de les massacrer de la manière la plus horrible possible en direct, puisque tout est filmé et retransmis à travers le pays pour distraire la population. Tous ignorent qui est à l'origine de cette idée macabre, quelle est son identité, à quoi il ou elle ressemble. Nous savons simplement que le / la responsable se fait appeler « le Postman ». Concrètement, la jeune fille a atterri dans une émission de télé-réalité où des assassins comme elle sont des vedettes destinées à se faire exécuter face caméra, rien que pour l'audience. Bien vite elle fera de troublantes découvertes et réalisera que le créateur de ce show grotesque en sait beaucoup sur elle et son douloureux passé. Dee saura-t-elle rester en vie suffisamment longtemps pour lever le voile sur ce mystère, ou se fera-t-elle tuer devant le monde entier ?
Maintenant que je vous ai rapidement parlé de l'histoire, nous allons voir ce qu'il en est des protagonistes. Et on va commencer par l'héroïne, qui m'a un petit peu posé problème. D'un côté, je pense l'avoir trouvée intéressante et forte, courageuse et téméraire. Elle veut découvrir la vérité sur la mort de sa demi-soeur et est prête à se mettre sur le devant de la scène parvenir à ses fins. Seulement, si on regarde bien, quelque chose cloche. Elle semble complètement détachée et s'adapte bien trop facilement à la nouvelle situation qui lui a été imposée. Oui, parfois, il lui arrive d'avoir peur, ce qui peut se comprendre. En revanche, si j'étais à sa place, je ne pense pas que je serais aussi sereine (c'est même sûr et certain). C'était comme si elle se disait « je sais que je suis foutue mais qu'importe, au point où j'en suis, je n'ai qu'à foncer dans le tas ». Elle ne connaît rien à l'endroit où elle a été envoyée, elle sait qu'elle ne peut accorder sa confiance à personne, elle est entourée par des psychopathes, et pourtant, elle ne va pas se méfier outre mesure. Nyles, en ce qui le concerne, m'a plu dès le début. Je l'ai trouvé attachant, mystérieux, et plus les pages ont défilé, plus il me paraissait fade, niais. Griselda, elle, reste la même du début à la fin : malpolie et méchante. Mais le lecteur va finir par l'apprécier et se rendre compte qu'elle est très gentille. Ethan, quant à lui, est le comique de la bande. Il sort des répliques de films cultes à tout bout de champ et détend l'atmosphère à l'instant où il apparaît dans une pièce. Son rôle n'est pas très important, c'est dommage. Mara, pour finir, est la voisine de Dee. Elle est vue comme une fille bizarre qui reste cloitrée chez elle et ne parle à personne. Eh bien, je l'ai adorée.
L'île sur laquelle (sur)vivent désormais nos condamnés est très étonnante. Je m'attendais à tomber sur une prison lambda mais il n'en est rien. Pire, on est loin du compte ! Ici, il y a une maison pour chaque personne, un glacier où on peut lire « ice crime » sur la pancarte (notez le jeu de mots), une bibliothèque, une salle de sport, une épicerie, etc. Une vraie petite ville. Tous doivent d'ailleurs travailler afin de gagner de l'argent, ce qui leur permettra de s'acheter à manger et à boire. Bien pensé. Les bourreaux, eux aussi, sont particuliers. Ils ne sont pas beaucoup mais ont chacun une façon de faire, un lieu caché où commettre des crimes, une communauté de fans qui les suivent sur la toile, et un thème. On a par exemple une sorte de Robin des bois qui utilise des flèches pour tuer, ou encore une nana qui envoie ses animaux manger ses victimes.
Je vous passe les détails mais la fin m'a un poil semblé tirée par les cheveux. Une unique chose m'a convaincue. Pour le reste du roman, j'ai trouvé que l'héroïne n'était pas vraiment terrorisée par ceux qui se sont mis à la pourchasser ; que les autres protagonistes manquaient de profondeur et n'étaient pas assez développés ; que le manque d'informations sur les méchants était regrettable (qui sont-ils, d'où ils viennent, pourquoi ont-ils été choisis ?) ; que la partie romance était inutile ; et que le Postman restait bien trop énigmatique (comment a-t-il pu obtenir autant de pouvoir ?). Parmi les points que j'ai aimés, il y a l'univers dystopique. C'était astucieux ! Les mises à mort peuvent parfois virer au gore — ce qui est parfait pour la saison — et même si ça ne fait pas peur, une ambiance sombre se ressent. Ce n'est pas un chef d'oeuvre de la littérature mais j'ai adoré lire #Murder. On a de l'action à chaque instant, de la violence, des passages ensanglantés, et une intrigue passionnante. Ce livre raconte l'histoire de tueurs poursuivis par d'autres tueurs, et c'était grandiose. Merci aux éditions Page Turners pour l'envoi de ce livre, et pour la confiance qui m'a été accordée. J'ai pu découvrir un bouquin génial. ♥
Lien : http://madameratou.com/murder/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mydearema
  12 janvier 2020
Bon, c'est une des rares fois où écouter aveuglément bookstagram ne m'aura pas été fatal. Parce que ce livre, waw, c'était fichtrement bien. C'est même glauque de l'admettre surtout quand tu lis le résumé.
Dee est accusée du meurtre de sa demi-soeur : Monica. Meurtre qu'elle n'a pas commis. Ce qu'il faut savoir à son sujet également c'est qu'elle a été kidnappée lorsqu'elle était plus jeune. Une vie normale pour une enfant normale, en gros. Ce qui est super bien, dans ce monde là, c'est qu'un génie s'est dit que diffuser les peines capitales à la T.V bah go quoi c'est l'affaire du siècle. du coup, pour le plaisir des spectateurs ç'a carrément évolué en une télé-réalité malsaine où tout devient scénarisé pour toujours plus d'effet ! Intéressant…
Ça rappelle clairement un univers à la Hunger Games. On ne va pas se mentir, ce dernier est beaucoup plus abouti et complexe. #murder, bien que très bon, reste une de ses versions fast-food : on adore le découvrir, on prend beaucoup de plaisir mais c'est rapide et ça ne laissera pas un souvenir impérissable non plus. J'ai l'impression que l'autrice aurait pu complexifier son bazar pour vraiment interpeller ses lecteurs. C'est vraiment une bonne idée de départ de baser son récit sur des problématiques fort actuelles. Ce n'est un secret pour personne, les réseaux sociaux empiètent énormément sur notre quotidien. Qu'on le veuille ou non, on est au moins un peu impacté. J'en ai fort conscience et pourtant je suis la première à adorer mon blog et Instagram pour ces notions de partage que j'y retrouve et que je suis parfois incapable à retrouver/mettre en place dans la vie réelle pour x raisons. Mais l'essentiel c'est que ça ne devienne pas déraisonnable et de rester fidèle à soi-même. Une utilisation malsaine des réseaux, telle que décrite dans ce livre et existant aussi dans la vraie vie réelle vraie, là c'est vachement différent et ça devient flippant.
#murder joue à la perfection sur ce terrain glauque. le gore (enfin, j'ai connu pire mais on est déjà dans un délire pas mal là) est au rendez-vous et est totalement gratuit. Plus t'avances dans le récit plus ça part en sucette, c'est fabuleux. J'ai adoré ce côté complètement taré voire à côté de la plaque à certains moments. Vers la fin, ça devenait presque abracadabrant dans le sens où Dee se lance tête baissée dans des scènes de meurtre à la Saw sans aucune pression. C'était un peu trop facile et détonnant à la fois, mais je pense honnêtement que c'est le but. C'est typiquement le genre de récit qui se veut volontairement grotesque sur certains points pour choquer jusqu'au bout. Et ça marche, ça marche bien à mon sens si on est prêt à se laisser emporter. Je regrette toutefois quelques incompréhensions… plusieurs choses sont mentionnées (notamment concernant le déroulement du meurtre de Monica et certains petits indices), on dirait que ç'a vraiment une importance mais au final c'est un gros meh. C'est pas plus grave que ça, ça ne nuit aucunement au déroulement de l'intrigue. C'est juste qu'on insiste passablement dessus pour un peu aucune raison, semblerait-il.
Les personnages restent attachants malgré quelques incohérences évidentes. Leur attitude, comme mentionné ci-dessus, est parfois discutable et peu crédible. Mais au final… leur situation-même est plus qu'aberrante donc ça me paraît pas si fou que ça. Genre, au point où ils en sont ils n'ont plus rien à perdre donc au diable les résolutions sensées !
L'écriture manque parfois de maturité mais ne perd pas en efficacité pour autant. le récit se montre diablement addictif et efficace. En fait, j'ai pas lâché le livre avant de l'avoir fini ! Je l'ai lu d'une traite ! C'est vraiment un livre de qualité si on sait apprécier le côté « trop taré » à sa juste valeur. Oui, ça part en vrille, oui il est « trop » parfois. Mais c'est un cocktail qui marche !
Lien : https://mydearema.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BOOKSANDRAP
  21 octobre 2019

J'ai franchement passé un super moment de lecture ! #murder est une histoire parfaite pour cette période d'Halloween. du suspense, de la tension, un soupçon d'horreur et beaucoup d'hémoglobine… pour un cocktail explosif et meurtrier. J'ai vraiment adoré. du moins la première partie du roman. C'est addictif et original. le fait de tourner cette télé réalité qui peut être suivie par le public et qu'ils puissent commenter, suivre les meurtriers 24h sur 24 est absolument glaçant. J'ai beaucoup aimé également qu'on aille plus loin que ça. Ce n'est pas un simple huis clos. À Alcatraz 2.0, les meurtriers et notre héroïne vivent librement sur l'île. Ils ont une carte de crédit, travaillent, suivent des règles. Tout en essayant d'échapper aux autres habitants qui veulent leur peau. C'était hyper ingénieux et prenant. Je n'arrivais pas à m'arrêter de le lire.
Un autre point positif au roman c'est qu'on rentre tout de suite au coeur de l'histoire.

Dès les premiers chapitres on se réveille aux côtés de Dee. Son procès à été vite expédié. La sentence est tombée. Elle se réveille sur l'île. On comprends de quoi elle est accusée. On découvre ce qui sera désormais son quotidien. Et c'était tout simplement terrifiant. Cette île où tout est permis. Où chaque minute risque d'être la dernière. Ce n'est pas un roman qui fait peur en soi. C'est plutôt l'ambiance et le risque de tous les instants qui rend l'atmosphère pesante et dangereuse.
Il y a une vraie tension tout au long du roman. On est tout le temps sur nos gardes. À tout moment un meurtrier pour s'en prendre à Dee et tenter de l'assassiner, le tout retransmit en direct dans le monde entier.
J'ai beaucoup aimé le fait que ça soulève énormément de questions sur le bien et le mal. Sur la banalisation de la violence et surtout sur le fait de faire justice sois même. Ce ne sont pour la plupart que des adolescents et ils sont confrontés à énormément de violence, allant même jusqu'à être résigné de mourir.

Et pourtant il n'y a pas eu que du positif durant ma lecture. Dans le dernier quart du roman, l'auteure prends une direction vraiment particulière. On nous révèle certaines infos qui ne m'ont absolument pas convaincue. On mêle le passé de Dee à son présent et ce n'est pas forcément quelque chose qui m'a plu. le problème n'est pas l'écriture qui est plutôt agréable, j'ai bloqué notamment sur les révélations finales et le fait que ce qu'on termine par apprendre est tellement surréaliste à mon sens que ça en devenait légèrement grotesque.
Malgré une fin qui ne m'a pas séduite, j'ai tout de même passé un bon moment. En tournant la dernière page du roman j'ai tout de même un sentiment plus que positif. C'était divertissant, addictif, terrifiant et plutôt bien foutu si j'omets les 100 dernières pages.


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orbe
  14 novembre 2019
Dee doit chaque jour tenter de sauver sa peau à Alcatraz 2.0. Il s'agit d'une île prison où l'exécution des condamnés est réalisée de tueurs en série psychopathes. Car l'État a délégué cette charge au mystérieux Postman qui mise sur l'audience pour s'enrichir.
La jeune fille souhaite avant tout survivre afin de retrouver le vrai meurtrier de sa demi-soeur. Mais comment faire alors que des caméras traquent le moindre de ses mouvements et que sa vie ne tient qu'à un fil ?
Un roman d'action qui ne lésine pas sur l'hémoglobine et les scènes macabres plus imaginatives les unes que les autres.
La question se focalise rapidement sur la confiance. Car dans cet univers terrifique il faut pourtant parfois pouvoir se fier parfois aux autres.
Les personnages sont stéréotypés car ils sont choisis pour faire grimper les paris des téléspectateurs. J'ai beaucoup aimé celui d'Ethan qui est passionné par les répliques de cinéma.
La télé-réalité est épinglée mais ce qui est dénoncé de la manière la plus ferme est le voyeurisme et les dangers de l'oeil qui juge de loin sans prendre en compte ses responsabilités.
9782408005870
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Maeli-chan
  13 novembre 2019
Ce livre, je le voulais depuis sa sortie. Et j'ai eu une chance folle de l'obtenir en troc sur Livraddict. J'étais super emballée par le résumé et bien que j'ai trouvé certains points assez "faciles". J'ai beaucoup aimé cette histoire que j'ai vite dévoré !

Dans le futur, le système carcéral a changé. Maintenant les peines de morts sont devenues des shows télévisés où les exécuteurs ont leur propre fan-club. Maintenant chacun se connecte sur Alcatraz 2.0 pour suivre cette télé-réalité d'un autre genre.
Quand Dee se réveille dans un entrepôt elle ne peut pas y croire, il y a quelques heures on l'a condamné pour le meurtre de sa demi-soeur. Elle se retrouve sur Alcatraz 2.0 mais problème, elle est innocente.....

Je m'attendais à une histoire du genre de Running Man de Stephen King, un genre de course poursuite haletante où l'héroïne devrait sans cesse se cacher et redoubler d'ingéniosité pour s'en sortir. Et ce n'est pas tout à fait ce qui c'est passé... En fait, on découvre que tout est orchestré à la seconde pour avoir encore plus de vues. Les bourreaux ont chacun un rôle particulier, un décor et des façons de tuer bien à eux pour accomplir leur sentence. Ainsi nous avons les soeurs jumelles diaboliques à la Shining, le prince tranchant qui tue dans un décor de conte de fées ou encore Cécil B Deviolent réalisateur de cinéma...
Je m'attendais à quelque chose de terriblement violent et gore mais au final je l'ai trouvé assez accessible et gentillet. Bon après mon niveau de tolérance est très haut, pour certains et certaines, ce roman sera trop violent et terrifiant. Mais, du coup, je pense qu'il est accessible à tous et que chacun trouvera satisfaction.
J'ai trouvé très original d'avoir des bourreaux avec différentes techniques, j'avais hâte de voir de quoi ils étaient capables. Petit bémol comme il y a une grande préparation, ils sont cloisonnés dans des entrepôts particuliers et du coup il y a moins de surprises. Quand tu te réveilles dans un entrepôt, tu sais que ta fin est proche.
J'aime beaucoup aussi retrouver dans les romans des interludes de mails, de sms ou de tweets. Ici on a les réactions des fans sur twitter qui décortiquent les dernières images diffusées. On a de tout, du grand fan à l'adepte de la théorie du complot, comme dans la vraie vie en somme. Ces petits interludes coupent le récit et permet au lecteur de souffler un peu entre les actions.
Dans le fond, j'ai aimé ce roman. Je l'ai trouvé assez addictif et original. En revanche, je suis un peu déçue par certains passages. L'autrice passe assez vite sur certaines explications et développe peu ses personnages secondaires. Certaines résolutions sont un peu tiré par les cheveux, assez prévisibles et surtout trop faciles pour certains points (no spoil).

Au niveau des personnages, je n'ai pas grand chose à dire sur eux. Ils ne sont pas agaçants ni rien mais ils ne sont pas forcément attachants. En revanche, ils sont très différents les uns des autres. Ils se montrent vite très soudés et solidaires entre eux. Peut-être un peu trop ? Face à cette trop grande solidarité, j'avoue je me suis vite méfiée....
Le personnage de Dee est peut-être un peu trop super woman à mon goût. Elle s'adapte très vite à la situation et surtout elle s'en sort particulièrement bien pour ce genre de situation.

En bref, même si quelques points m'ont un peu déçue. J'ai quand même passé un bon moment de lecture. J'ai dévoré ce livre extrêmement vite et j'ai beaucoup aimé le concept. Apparemment, il y aura un tome 2, avec un concept et des personnages différents. Donc à voir ce que ça donne.
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   05 novembre 2019
... une chose était certaine : un des tarés du Postman était sur le point de faire couler son sang. Mais qui ?

Finirait-elle comme principal ingrédient dans un des plats cannibales d’Hannah Vorace ? Ou comme vedette dans une reconstitution gore d’Autant en emporte le vent de Cecil B. DeViolent ? Gucci le Bourreau était-il en train de fabriquer une corde de créateur spécialement adaptée à son cou, assortie à son teint et inspirée des dernières tendances de la Fashion Week de New York, avec laquelle il l’étranglerait lentement jusqu’à ce qu’elle rende son dernier souffle ? Ou Molly la Déchiqueteuse allait-elle inonder la pièce, la remplir de piranhas et la faire choisir entre mourir noyée ou dévorée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatouMadameRatou   15 octobre 2019
Dans la chambre de sa sœur régnait une odeur dont Dee n’était pas parvenue à se débarrasser par la suite. Cette odeur s’était accrochée à ses vêtements, à ses cheveux, à l’intérieur de ses narines.. Qu’importe le nombre de douches, la quantité de savon ou de parfum, elle n’avait pas pu s’en défaire. C’est indéfinissable, pas sucré, épicé ou acide. Juste lourd. Sombre. L’odeur de la mort.
Commenter  J’apprécie          00
MadameRatouMadameRatou   15 octobre 2019
Dee était une inconnue de dix-sept ans incapable de donner un coup de poing, et encore moins de rester vivante suffisamment longtemps sur Alcatraz 2.0 pour susciter le moindre engouement. Pourtant, elle était sur le point de devenir l’attraction vedette de l’émission la plus regardée du pays. Youpi ?
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   05 novembre 2019
Dans quel genre de monde tordu regardait-on avec autant d’intérêt des tueurs en série tarés tenter d’assassiner des adolescents ?
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : télé réalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..