AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782080830098
315 pages
Flammarion (19/09/2000)
4.17/5   6 notes
Résumé :

De la Jâhiliyya à l'islam. Le Coran. Le prophète comme modèle. Le droit islamique et sa méthodologie. L'élaboration de la théologie. Les schismes dans l'islam. Le chiisme duodécimain. Théories et pratiques du soufisme. Les réformistes, entre réaction et modernisme. Les courants de pensée dans l'islam contemporain.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sarasvati
  01 septembre 2021
J'ai trouvé cette introduction claire, plutôt simple à suivre (en-dehors d'un chapitre sur le chiisme qui m'a un peu laissée sur le bas-côté, j'avoue ! J'ai pensé que l'autrice, spécialiste du chiisme si j'en crois sa biographie, s'était peut-être un peu laissée emporter par son expertise sur la question :-)). de mon point de vue, une bonne entrée en matière qui parvient à synthétiser efficacement (ce qui n'est pas peu dire, vu l'ampleur du sujet...) pour le non-spécialiste une histoire complexe et une religion aux multiples courants, et qui présente l'avantage de proposer en fin d'ouvrage un glossaire commenté, non exhaustif mais bien utile pour revenir rapidement sur quelques termes de vocabulaire, faits historiques, personnages...
Commenter  J’apprécie          10
pdbloti17730
  30 septembre 2016
Illisible par un béotien comme moi!
Rate complétement sa cible
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   31 juillet 2016
La langue du Coran est la ‘arabiyya, la koïnè qui était utilisée dans les villes commerçantes du Hedjaz où se retrouvaient les tribus parlant des dialectiques différents. Elle est décrite, dans le Coran lui-même, comme la langue arabe claire et simple (lîsân ‘arabî mubîn), celle qui permet d’expliciter et de comprendre toutes choses. Le Coran puise dans cette langue et, en retour, la transforme, à la fois par des glissements de sens et par un processus de sacralisation.

Cette koïnè était en fait, aussi, la langue des poètes. Toutefois, le style du Coran se distingue à la fois de la prose et de la poésie : il s’agit de prose assonancée (saj’), qui n’a ni mètre ni rime systématique, et comporte ça et là des répétitions, des refrains. Autant dire que, avant toute compréhension, le Coran est une musique, aussi bien pour les auditeurs non arabophones que pour les bédouins de la jâhiliyya ou pour les Arabes d’aujourd’hui. Le Coran s’annonce lui-même comme incomparable (le Coran, 2 : 23 ; 10 : 38 ; 11 : 13) ; la doctrine de cette inimitabilité (i’jâz) fut mise au point par des savants comme al-Rummânî (m. 996) ou bien al-Bâqillâni (m. 1013), qui lui consacra un traité.

Cette musique qui ravit l’oreille, est aussi un jaillissement d’images et de métaphores, une profusion de sens qui impressionnent l’auditeur et frappent son imagination. Comme le résume fort justement Mohammed Arkoun : « Le discours coraniques est, en fait, une orchestration à la fois musicale et sémantique de concepts clés puisés dans un lexique arabe commun qui s’est trouvé radicalement transformé pour des siècles. » (pp. 33-34)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
enkidu_enkidu_   31 juillet 2016
Le soufisme n’est pas un phénomène marginal dans l’islam. D’une façon d’une autre, il imprègne toutes les sociétés du monde musulman, et cela s’exprime soit par des manifestations de dévotion populaire, soit par l’appartenance à un ordre, soit, enfin, par l’adhésion des croyants à des théories mystiques. L’influence du soufisme s’exerce aussi indirectement et, en quelque sorte, de façon réactive ; c’est notamment le cas pour certains mouvements rigoristes, tel le wahhâbisme qui prend le contre-pied du soufisme.

Ainsi, « le soufisme constitue le climat religieux ordinaire pour toute la société ; oulémas, étudiants, artisans, commerçants. Les solidarités créées par ces diverses appartenances – corps des oulémas, corporations, ordres mystiques – se croisent souvent et peuvent se confondre », constate Gilbert Delanoue après avoir étudié la société égyptienne du XIXe siècle(1). Les ordres mystiques (tarîqa) quadrillent, en effet, les sociétés musulmanes depuis plusieurs siècles, durant des périodes plus fastes que d’autres, que des historiens ont pu qualifier de déclin ou, à l’inverse, de renouveau. En tout cas, ils sont aujourd’hui bien dynamiques.

(1) Gilbert Delanoue, Moralistes et politiques musulmans dans l’Egypte du XIXe siècle (1798-1882), vol. I, p. XIX. (p. 144)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
enkidu_enkidu_   31 juillet 2016
On a longtemps imputé la fondation des usûl al-fiqh à Muhammad b. Idrîs al-Châfi’î (m. 820), dans son célèbre traité (al-Risâla), mais cette idée est aujourd’hui remise en question par les chercheurs. Calder estime que la Risâla est postérieure à son auteur présumé, et Hallaq qu’elle ne fut pas à l’origine de la construction de la science des usûl al-fiqh. (p. 77)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Sabrina Mervin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sabrina Mervin
Cette émission, avec Sabrina Mervin (CNRS) et Stéphane Lacroix (CERI de Sciences-Po), entend rendre intelligible ce qui n'est trop souvent, pour l'esprit public occidental, que clichés, idées simples et reçues : les différences – mais aussi les convergences – entre le sunnisme et le chiisme, ces deux branches principales de l'islam.
Les identités confessionnelles sunnite et chiite s'incarnent aujourd'hui dans des États, notamment l'Arabie saoudite et l'Iran, qui instrumentalisent la religion à des fins extérieures et intérieures. Ces tensions entre sunnites et chiites relèvent-elles d'une dynamique unique ou de l'agrégation de processus locaux créant a posteriori un effet d'ensemble ?
https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/101221/ce-qui-relie-sunnisme-et-chiisme-ce-qui-les-delie#at_medium=custom7&at_campaign=1050
Vous connaissez notre émission À l'air libre ? Votre avis nous intéresse https://mdpt.fr/39yQZsn Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
+ Lire la suite
>Religion>Religion comparée. Autres religions>Islam et religions dérivées (226)
autres livres classés : islamVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1570 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre