AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782876918597
318 pages
Éditeur : First (21/01/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Une rencontre impromptue, un premier rendez-vous amoureux, un déjeuner d'affaires sont autant de situations où le pouvoir de séduction entre en jeu.

Votre façon de vous asseoir, de croiser les jambes, de tenir votre cigarette... chacun de vos gestes et attitudes obéit alors à des codes précis dont vous allez désormais posséder la clé !

Ce livre de référence - à destination des deux sexes - soumet le lecteur à une panoplie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bruno_Cm
  01 juin 2017
Livre difficile à critiquer car il peut être considéré comme une somme, une addition d'articles de magazines féminins peu supportables, pourtant il y est dit sans doute beaucoup de vrai, mais comment différencier un cliché d'un fait avéré, l'auteur peine à nous l'expliquer. Il le dit et on doit le croire. Il faut faire acte de foi dans ses propos et alors ça va. Mais souvent c'est dur car c'est tellement tellement gros...
Exemple : "... quand un homme porte la moustache, il affirme son côté épicurien et très attaché à une sexualité bien partagée et non imposée par la force. Mais ce n'est qu'une simple hypothèse,évidemment. A critiquer !"
Point positif : l'index thématique gestuel en fin d'ouvrage qui permet facilement de trouver les pages concernant un détail, une partie de corps, un refrain gestuel particulier de façon simple. Indispensable, sans ça ce livre est un fourre-tout à se perdre.
Exemple d'une théorie assénée : "Si votre nombril est montrable, n'hésitez pas à le montrer, mais évitez de le "piercer". Un piercing du nombril est une ceinture de chasteté symbolique qui n'exprime pas la fidélité de la demoiselle "piercée", mais plutôt sa difficulté à atteindre l'orgasme et/ou à profiter pleinement et librement de sa sexualité. On "pierce" son nombril pour pénaliser son sexe dans la mesure où le piercing du sexe ne se pratique pas encore, à ma connaissance." L'auteur se trompe car certains se piercent le sexe et depuis longtemps...
Exemple de bonhommie typique de l'auteur et en même temps d'idée à prendre pour argent comptant : "En passant, je vous signale que si vous êtes victime de démangeaisons entre les orteils et que votre hygiène pédestre est sans reproche sachez que ces chatouillements révèlent une insatisfaction sexuelle. A bon entendeur..."

L'auteur est truculent ou choquant selon du point de vue qu'on se place : "... rassurez-vous, une taille normale peut encore séduire, du moment qu'elle ne ressemble pas à un pneu plat."
L'auteur est un provocateur :
"... la vérité est parfois bonne à dire mais toujours dure à encaisser. Ma remarque sur l'ingratitude de son visage aurait pu provoquer une réaction catastrophique chez une autre patiente. Ai-je pris un risque ? Non ! Je savais qu'elle était capable d'encaisser et qu'il lui fallait un électrochoc pour cesser de s'apitoyer sur son sort de femme abandonnée. A ce titre, les femmes sont moins fragiles que ces messieurs en ce qui concerne leur image publique."
"Les quelques observations originales qui suivent vous permettront certainement d'éviter des initiatives amoureuses nulles et non avenues, sans compter le sentiment d'avoir été ridicule à vos propres yeux."
"Plus les boucles d'oreilles sont visibles, plus elles trahissent une frustration affective ou sexuelle.Le désir est au rendez-vous, mais le plaisir lui a posé un lapin, en quelque sorte."
"Au fil des années de pratique psychothérapeutique et des entretiens que j'ai eus avec plusieurs centaines de patientes ou de stagiaires, j'ai repéré un lien de causalité entre l'anorgasmie (incapacité d'atteindre l'orgasme) et le fait de porter des anneaux d'oreilles de plus en plus grands."
Bien bien bien...
"En passant, je vous signale que si vous êtes victime de démangeaisons entre les orteils et que votre hygiène pédestre est sans reproche, sachez que ces chatouillements révèlent une insatisfaction sexuelle. A bon entendeur..."
Okay
L'auteur affirme :
"La position du pouce gauche ou droit dans la reproduction du croisement des doigts est un phénomène objectif. C'est également un refrain gestuel invariable. J'ai pu contrôler le sens que j'ai attribué à ce refrain gestuel à de multiples reprises en le mettant en relation avec l'activité professionnelle des sujets observés ou leur mode de traitement."
On peut en rire :
"Il faut dire que JP est tellement beau (genre Roch Voisine) que je le soupçonne d'être un homosexuel refoulé."
CQFD ?
"Cerveau affectif et cerveau cognitif sont à la fois antagonistes et complémentaires. Cette vision des choses est évidemment simpliste mais la simplicité ne nuit jamais à la compréhension initiale de nos conduites."
Je le rejoins sur cette préoccupation corporelle :
"Je me sens mal dans mon corps", est une phrase que l'on entend régulièrement dans les cabinets psy. Ce sentiment de décalage entre le corps et l'esprit est un signe avant-coureur de la multiplication des gestes qui sonnent faux et du sentiment d'échec vital qui les accompagne. C'est la raison pour laquelle une rééducation dans le cadre d'une thérapie corporelle est une piste efficace pour chasser du climat mental les miasmes du sentiment d'échec. Ce type de thérapie corporelle est un travail de déprogrammation et de reprogrammation des séquences gestuelles préjudiciables à l'évolution d'une carrière, par exemple. La modification d'un geste est parfois plus pragmatique, donc plus concrète que la modification d'une attitude mentale polluante, voire d'un trouble psychologique difficile à cerner.
Je laisse l'auteur s'exprimer en conclusion :
"Pour clôturer cet ouvrage, je vous propose d'imaginer brièvement un modèle de fonctionnement du phénomène de la séduction qui rassurera ceux ou celles qui croient que le destin les a abandonné sur le bord de la route. Je pars du principe élémentaire que chaque être humain est important à ses propres yeux et à ceux de la collectivité inconsciente, dont il est un élément indispensable. Aucune société animale ou humaine ne tiendrait la route, si son fonctionnement ne reposait pas sur ce principe fondamental."
Ce qui signifie que chacun est important pour lui-même et pour le collectif, dont il fait absolument partie, et donc participe de son fonctionnement... Dès lors on ne serait pas abandonné quand bien même on pense et peut-être est-ce un constat quand même, que personne ne nous aime... Mouais mouais mouais.
Bref, un livre à la fois grotesque mais pas inutile non plus, des clichés ne sont pas toujours inutiles à connaître, ou à compulser, pour autant qu'on les inclue dans une somme d'éléments pour comprendre, et connaître l'autre, et soi-même, puisque ce livre sert aussi à nous connaître individuellement.
Mon problème perso, je suis gaucher, du coup j'ai du mal à me situer quand il parle de gauche et droite puisque je suis censé inverser... Comme il y a parfois des doubles si pas triples inversions ou combinaisons ce n'est vraiment pas évident. Et j'imagine encore pire si vous êtes tout à fait ou à peu près ambidextres.
Ah oui, encore autre chose : Beaucoup de name dropping, ce qui fait que ce livre risque de mal vieillir, qui sait encore qui est Régine ou Simone Signoret ? (Je ne suis pas sûr que l'auteur parle de la première. Soit...)
On trouvera sans doute de façon plus facile et plus vite ciblée des informations tout aussi pertinentes ou impertinentes, valables ou non valables sur internet... L'accélération continue, vive les kleenex.
Bon allez, "moi-je" passe à autre chose.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (228) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   24 mai 2017
L'image publique est celle que les autres voient à travers les artifices qui améliorent l'ordinaire. Elle est généralement très différente de l'image que vous percevez de vous-même et qui est l'image de soi. Cette image sociale est forcément un reflet tronqué de l'image de soi dans la mesure où vous ne montrez jamais que l'endroit du décor. Cependant, certains refrains ou tics gestuels peuvent contredire votre sourire de convenance, vos affirmations ou vos professions de foi. Plus le fossé entre l'image de soi et l'image publique s'élargit, plus vous sonnez faux, en quelque sorte. Votre degré de crédibilité en souffre fatalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   19 mai 2017
Quelle est votre poche refuge ? La gauche, la droite ou les deux ?
La poche droite
Les habitués de la poche droite sont des timides qui refuseront le passage à l'acte à l'instant T. La disparition de la main motrice est l'équivalent d'un refus larvé.
[...]
Les habitués de la poche gauche sont des émotifs pur sucre.? Ce réflexe intervient quand ils se sentent dépassés ou désarçonnés par le contexte pu les événements et ont peur de perdre le contrôle de leurs émotions. comme ils aiment aussi séduire, ils plongent la main gauche dans leur poche chaque fois qu'ils se retrouvent en situation de parade amoureuse.
Les deux mains dans les poches
Les habitués des deux poches sont des experts de l'échec sentimental à toutes les sauces. Ce ne sont pas des perdants mais plutôt des phénix qui ont besoin de l'amertume de la défaite pour repartir sur le sentier de la guerre. Comme si l'échec leur apportait l'énergie nécessaire et suffisante pour réveilleur leur instinct de survie. Alors, ils renaissent de leurs cendres, tels des phénix et retombent amoureux de la suivante sou du suivant sur la liste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   03 mai 2017
Plaire ou séduire ? Telle est la question qui se pose ! Celui ou celle qui cherche à plaire n'est pas forcément un séducteur. Il se sent de l'autre comme d'un miroir dont le rôle essentiel consiste à le rassurer sur son degré de séduction sans obligation de passage à l'acte. D'où le distinguo que je fais entre la séduction passive et la séduction active.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   14 mai 2017
L'homme qui réagit aux seins ronds d'une vierge ou d'une femme qui n'est pas en p^hase de lactation répond à un signal sexuel primitif de l'espèce humaine. L'origine de ce signal n'est pas difficile à établir. Les femelles de toutes les autres espèces de primates exhibent leurs signaux sexuels dans la région du postérieur en marchant à quatre pattes. Le gonflement des organes génitaux est le stimulus clé qui excite les mâles. La partie "arrière" de la femme se compose d'une seule paire d'hémisphères, les fesses. Celles-ci peuvent certes agir comme de profonds signaux érotiques, mais la femme ne se promène pas à quatre pattes comme les autres espèces. Elle se tient debout et est abordée de face dans la plupart des contextes sociaux. Quand elle est ainsi devant un homme, les signaux émis par sa croupe sont dissimulés,n mais la présence d'une pseudo paire de fesses sur le thorax lui permet de continuer à transmettre le signal sexuel primitif sans être obligée de tourner le dos à son compagnon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   04 mai 2017
Si vous inclinez la tête à gauche.
On constate régulièrement que les enfants adoptent ce code gestuel particulier pour séduire les adultes. C'est la traduction des oreilles baissées du chien. Il se soumet pour s'attirer la sympathie de son maître.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Joseph Messinger (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Decrypter les gestes]
Reportage consacré au décriptage des gestes des hommes politiques. Certains spécialistes du comportement affirment que les gestes sont le vrai reflet de la personnalité.Commentaire sur images factuelles et d'archives, en alternance avec l'interview de Joseph MESSINGER, écrivain et psychologue, de Christine BOUTIN, député UMP des Yvelines, de Marc VANGHELDER, consultant en marketing...
Dans la catégorie : CommunicationVoir plus
>Psychologie>Processus mentaux conscients, intelligence>Communication (48)
autres livres classés : GestesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
341 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre