AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369816843
120 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (19/02/2020)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 38 notes)
Résumé :
«Charity en digne petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, n’a d’autre choix que de se taire et rester invisible. Comme personne ne fait attention à elle, Charity se réfugie dans la nursery, au troisième étage de la maison, avec Tabitha, la bonne, et Blanche, sa préceptrice qui lui enseigne l’aquarelle. Pour ne pas mourir d’ennui ou même sombrer dans la folie, elle élève des souris, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Sha... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
  01 avril 2020
D'après le roman de Marie-Aude Murail.
En 1875, la jeune Londonienne Charity Tiddler s'ennuie dans la nurserie. Enfant unique laissée aux soins approximatifs d'une femme de chambre obsédée par les histoires de fantômes, elle fait de la nature son terrain de jeu, de découverte et d'expériences scientifiques. Et elle ramène dans sa chambre des hérissons, des oiseaux, des escargots, des grenouilles, des lapins, etc. Toute une ménagerie qui n'échappe pas toujours aux couteaux de la cuisinière au rez-de-chaussée. « Oui, tout débuta avec une souris. Avec son fin museau pointu, ses minuscules pattes tremblotantes et ses deux yeux comme des grains de café luisants, elle me parut vraiment charmante. » (p. 19) Pendant le temps de la cohabitation avec ses petits compagnons, Charity les dessine, les étudie, les détaille. Véritable autodidacte, elle est curieuse par ennui et passionnée par nature.
Les dessins à l'aquarelle d'Anne Montel collent parfaitement au délicieux roman de Marie-Aude Murail et rendent à merveille l'atmosphère naturaliste de l'histoire. J'ai retrouvé avec délice l'adorable Peter qui inspira tant Beatrix Potter, autrice à qui Marie-Aude Murail rend hommage dans son texte. « J'ai connu beaucoup de lapins dans ma vie. Mais Peter était un lapin d'exception. » (p. 90) Avec ce premier tome, l'adaptation en bande dessinée de ce très joli roman jeunesse est une vision douce-amère de l'enfance et de ses merveilles, mais aussi de sa fin inévitable et trop souvent brutale. Il me tarde que paraisse le deuxième volume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
mavilleret
  21 mai 2020
Miss Charity, premier tome d'une bande dessinée réalisée par Loïc Clément et Anne Montel est une adaptation du roman de Marie-Aude Murail paru en 2008 et inspiré librement de la vie de Beatrix Potter.
J'avais adoré ce roman chaleureux et plein de fantaisie abordant les thèmes de l'enfance, de l'indépendance de la femme, des sciences…Il fait partie de ma liste des 10 premiers romans jeunesse préférés.
C'est l'histoire d'une petite fille issue d'une famille de la haute société anglaise victorienne de la fin du 19e siècle. Charity est vive et curieuse mais solitaire par la force des choses (ses soeurs sont décédées et les parents n'élèvent pas leur enfants à cette époque). Elle s'ennuie et va se passionner pour toutes sortes d'animaux qu'elle tente de dresser ou dont elle prend soin. Elle rêve à un autre avenir que celui qui est tracé pour elle.
Bref, quand j'ai appris la parution de cet ouvrage, je me suis donc précipitée dans ma librairie préférée afin de l'acquérir. J'ai attendu un certain temps avant de le commencer car je voulais prolonger au maximum le plaisir de le découvrir et quand je l'ai ouvert, je ne l'ai pas refermé avant d'avoir terminé !
Si l'on parle tout d'abord du livre en tant que support ou objet, il est important de mentionner ici sa grande qualité. Une multitude de petits détails auxquels les amoureux des livres seront sensibles. La charte graphique et l'illustration de la couverture, la toile d'un bleu profond ainsi que le papier très naturaliste du deuxième de couverture en font un bel objet.
Cette adaptation est très fidèle au récit d'origine ; le scénario est très bien adapté. On retrouve la même héroïne attachante et combative.
Dès le départ, cette belle histoire se prête très bien à un format de bande dessinée. Mais ce qui lui donne vraiment sa valeur ajoutée, ce sont les aquarelles d'Anne Montel. Comme un clin d'oeil ou une mise en abyme de l'apprentissage de Charity à la peinture lorsque sa gouvernante française lui apprend à utiliser ses aquarelles.
Les couleurs sont très douces et recréent l'ambiance poétique et onirique du roman. Sous son pinceau, on assiste à la naissance de la passion de Charity pour le naturalisme. Les animaux prennent vie et mettent en scène un joyeux brouhaha. La disposition des bulles et des petits encarts reprenant le fil narratif du récit permet de théâtraliser l'ensemble.
Je dirai pour conclure que cette adaptation était nécessaire ! Les deux se complètent très bien. Ce premier tome est vraiment réussi et j'ai hâte de pouvoir lire la suite même si les amis de Charity que nous sommes connaissent la fin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Fanou87
  13 mai 2020
Charity est adorable, curieuse et touche-à-tout. le problème est qu'elle est née en 1870 et qu'à cette époque-là, tout ce qu'on demande aux petites filles dans son genre c'est d'être tout simplement invisibles : ne pas bouger, ne pas parler, ne pas faire de frasques.
Deux drames ont rendu cette maisonnée assez triste, deux enfants morts peu de temps après leurs naissances, et cela rend l'existence de cette enfant unique particulière. Les parents ne sont pas bavards et ne partagent avec elle que des moments de lecture de prières et les repas. Cette petite va devoir trouver par elle-même des occupations un peu plus stimulantes. C'est alors qu'elle « rencontre » le premier être vivant auquel elle s'attache et qui sera suivi par d'autres par la suite: une souris! Ni une ni deux, Charity se sent l'âme d'une biologiste et veut tout connaitre des animaux qu'elle découvre enfin. Pour cela, elle se nourrit de livres à longueur de journée.
On la suite avec plaisir dans ses découvertes chanceuses ou souvent désastreuses. Mais elle n'en a que faire, cette vie-là, elle veut l'explorer! Quand elle rencontre sa nouvelle gouvernante, une jeune française, elle peut compter sur son aide.
Ce premier tome retrace la vie de Charity de ses 5 ans à ses 15 ans. Dix ans d'une vie remplie d'explorations, de désillusions aussi et mais surtout une vie pleine de savoirs! Les pages se sont tournées avec à chaque fois, un regard amusé sur les aventures de Charity.
L'imaginaire de Charity est sans limite et est contagieux! Cette petite a appris à se débrouiller toute seule et on sent qu'elle arrivera à ses fins. (En tout cas, je l'espère, je n'ai pas lu la version romancée)
Les adaptations de livres ont le vent en poupe il me semble et ici c'est une réussite tant au niveau du scénario que des jolis dessins d'Anne Montel qui encore une fois nous enchantent par ses couleurs douces et ses traits fins.
Ce duo est décidément merveilleux!
Lien : https://pagesversicolores.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  19 février 2020
Cet album est inspiré du roman de Marie Aude Murail et nous invite alors dans la maison des Tiddler en 1875, pour y découvrir l'enfance d'une petite demoiselle de la bonne société anglaise. Dans ce tout premier volume, on suit Miss Charity de ses cinq ans à ses quinze ans et c'est une héroïne pour laquelle on se prend vite d'affection. La lecture se veut douce et colorée et j'ai savouré ce moment de la première à la dernière page.

Miss Charity est une enfant timide, spectatrice du monde des adultes. On lui demande simplement de bien se tenir en société. Voilà tout. Mais on fait surtout la rencontre d'une enfant pleine de curiosité. Si elle reste plutôt solitaire, Miss Charity s'occupe l'esprit en étudiant les animaux. Souris, escargots et autres petites bêtes qui ont croisé sa route la passionnent. Découvrir que son jardin est plein de vie l'enthousiasme au plus haut point et la pousse à mener des observations scientifiques.

Chaque nouvelle année de vie apporte ensuite son lot d'aventures, plus ou moins agréables pour notre chère Charity. Il y a ces beaux étés, l'apprentissage de l'aquarelle, les tendres moments en famille bien trop rares ou encore les premières désillusions. Grâce où à cause des domestiques, cousins, gouvernante, professeur... qui ont bien des choses à lui apprendre sur le monde, Charity grandit peu à peu, tire ses propres leçons. C'est touchant de voir quel genre de jeune fille elle devient au fil des pages, et on l'accompagne avec le sourire, appréciant toujours plus son insouciance et son indépendance.

Verdict : J'ai adoré redécouvrir l'enfance de Miss Charity à travers cet album attachant et ses illustrations pleine de charme. C'est le pouvoir de l'aquarelle. On ne pouvait espérer plus jolies couleurs pour cette merveilleuse histoire, tendre comme tout. le texte reste intelligent, drôle et délicat, à l'image de notre jeune héroïne. Je suis conquise par cette jolie édition.

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lectures2thalie
  16 avril 2020
Charity est une petite fille qui vit en Angleterre dans les années 1880. Élevée dans un milieu aisé, elle se doit de se tenir correctement et de retenir tous les rudiments de la conduite dans la bonne société.
Mais Charity est éprise de liberté. Elle a une imagination fertile et se prend d'amour pour la Nature dont elle essaye de comprendre les fonctionnements et plus particulièrement, le monde animal. Elle va alors s'occuper d'hérissons, de lapins, de crapauds etc. Elle fait tout cela dans un but scientifique et tient même des carnets dans lesquels elle note ses observations. Elle agrémente le tout de croquis et dessins afin de ne rien omettre.
Charity est singulière et originale mais grâce à la bonne Tabitha qui ferme plus ou moins les yeux et à sa préceptrice, Blanche, qui lui enseigne l'aquarelle, la petite fille s'épanouit de jour en jour.
Lorsqu'elle rencontre l'ami de ses cousins, Kenneth Ashley, elle va alors avoir envie d'explore davantage le monde...
J'avais adoré le roman de Marie -Aude Murail, paru en 2010, que j'avais alors qualifié d'OVNI puisque je n'avais jamais rien lu de la sorte.
C'est tout ce que j'aime. Nous sommes au XIXème siècle, nous suivons l'histoire d'une héroïne de l'enfance à l'âge adulte. Un hommage à Béatrix Potter où l'on retrouve des inspirations des plus grands auteurs de cette époque, tels que la comtesse de Ségur, Dickens, Charlotte Brontë, Jane Austen et tant d'autres.
Retrouver au format bande dessinée ce qui est pour moi un chef d'oeuvre, déjà merveilleusement accompagné de délicates aquarelles, était un pari audacieux.
C'est plutôt très réussi. L'auteur a su garder l'essence du roman et l'illustratrice la délicatesse des illustrations.
Je suis trop amoureuse de l'original pour être totalement conquise mais l'objet est très beau et l'ensemble assez harmonieux. Je lirai les deux prochains volumes avec plaisir.
Lien : http://parfumsdelivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
BoDoi   15 mai 2020
Ce tome s’appuie ici sur un roman de Marie-Aide Murail, inspiré de la vie de la fameuse autrice britannique de livres pour enfants, Beatrix Potter. Au fil de planches denses en texte et en petites actions du quotidien, les auteurs décrivent l’éclosion progressive d’une personnalité complexe et avide de nouveautés, prompte à rugir contre la misogynie institutionnelle de son époque.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   11 mars 2020
Débordante de fraîcheur et de délicatesse, cette mise en images des aventures d'une fillette solitaire qui se fait sa place tant bien que mal dans une société victorienne étriquée est indéniablement une réussite.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NorfeuilleNorfeuille   17 mai 2020
Plus on apprend, plus on sait qu'on ne sait rien... (p.85)
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   01 avril 2020
« Oui, tout débuta avec une souris. Avec son fin museau pointu, ses minuscules pattes tremblotantes et ses deux yeux comme des grains de café luisants, elle me parut vraiment charmante. » (p. 19)
Commenter  J’apprécie          20
LiliGalipetteLiliGalipette   01 avril 2020
« J’ai connu beaucoup de lapins dans ma vie. Mais Peter était un lapin d’exception. » (p. 90)
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Marie-Aude Murail (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
A l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, rencontre avec Marie Aude Murail lors d'une soirée "Cocktail Vitaminé" organisé par l'École des loisirs.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2356732/marie-aude-murail-sauveur-et-fils-saison-5
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : adaptationVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
346 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre
.. ..